58
Commentaires

Ces sondages de l'ombre qui donneraient Bayrou vainqueur

Des sondages secrets donnant François Bayrou vainqueur au second tour circulent-ils depuis quelques jours parmi les journalistes et certains responsables politiques ? C'est ce qu'a affirmé récemment sur LCP Laurent Neumann, le directeur de la rédaction de Marianne. D'autres journalistes, et des sondeurs, évoquent eux aussi ces mystérieux sondages. Ils n'ont pas été publiés pour le moment. Parce que la loi l'interdit, ou parce que leurs commanditaires n'ont pas intérêt à les diffuser ?

Derniers commentaires

Des sondages pas secrets pour l'Express montrent les résultats de toutes les combinaisons possibles de second tour.

Et on voit que Mélenchon met aussi une pilée à tout le monde, sauf à Hollande...

Le cas de Bayrou est pas exceptionnel.

http://duel2012.lexpress.fr/fiche-candidat.php?alias=jean-luc-melenchon
Au delà de toutes les critiques l'imposture méthodologique de ces sondages d'opinion que je partage, j'ai l'impression qu'il y a une imposture comptable dans celui là. Si l'imposture méthodologique peut toujours préter à discussion car on peut ne pas être d'accord sur la méthode, l'imposture comptable me paraît carrément plus grave : on tombe clairement dans la manipulation.
Je m'explique sur l'imposture comptable : dans chacun des duels, en utilisant les % d'opinion favorables fournis par sympathisants, on peut déduire le % de sympathisants de droite et le % de sympathisants de gauche. L'imposture est que ces % différent selon le duel considéré ! En négligeant les NSP, on trouve :
37% de sympathisants de droite et 63% de sympathisants de gauche dans le duel Sarko/Bayrou
52% de sympathisants de droite et 47% de sympathisants de gauche dans le duel Sarko/Bayrou

C'est facile de rendre Bayrou vainqueur si dans chaque duel, on fait dominer les sympathisants de la couleur qui lui est a priori favorable ! Mais ça me paraît être de la pure manipulation.
Un article en 1er page du Monde (rien que cela) complété en page intérieur par un pavé de compétition pondu par un analyste politique sortie d'une grande école. Il nous est annoncé que les choses se passeront entre les deux gros (Sarko - Lolo) et que en dehors de ces deux la point de salut. Le sondage qui a permit cette sublime analyse est réalisé sur un échantillon de ... 10 personnes (pardon une dizaine dans le texte)(C'est écrit hein, c'est pas moi ;-). Encore un petit comme celui-la et le Monde n'aura plus jamais mon argent. Allé. encore un petit effort.
Il n'est pas difficile de savoir si un sondage est "bidon" ou pas ! Suffit d'en faire un autre...Evidemment, il faut le financer. Mais ça ne doit pas dépasser les moyens d'un journal ?
Encore Marianne ? Ca y va les sondages truqués et les tentatives de manipulation pour vendre leur Bayrou chéri !

Pourquoi ne font-ils pas un sondage avec Mélenchon ?
Much ado about nothing !
(Shakespeare, le vrai...)
Sans parler de complot, on peut la question du caractère "légitimiste" des sondeurs car avant de parler du 2d tour, se pose aussi celle du premier tour.

Avant la primaire socialiste, il allait de soit pour les sondeurs de tester "DSK" dans les prétendants socialistes avant même qu'il ne soit officiellement candidat. Or depuis plusieurs mois, alors que celui qui occupe actuellement à l'Elysée n'est pas officiellement candidat, les sondages testant d'autres hypothèses que lui pour l'UMP sont plutôt rares.

Pourquoi ne pas tester F. Fillon ou même A. Juppé qui a dit plusieurs fois qu'il serait candidat si le sortant ne l'était pas ?

Cette absence de variété montre la fausseté du discours des sondeurs lorsqu'ils prétendent éclairer le débat avec leurs photos datées dont ils disent par ailleurs, à juste titre, qu'elles ne disent rien sur l'avenir.

Les sondages ne servent pas à prévoir. Ils ne servent pas à éclairer le débat public. Une seule conclusion s'impose : les sondages politiques ne sont pas faits pour informer.

Ce ne sont que des outils de promotionnels et des produits d'appels pour les instituts de sondage d'une part, et une façon simple de faire de la page sans se creuser les méninges en se plongeant dans les analyses et les programmes pour les médias qui les commanditent en partie.

Donc, évidemment, il ne faut pas tout tester ; il ne faut pas tout montrer ; car le produit d'appel, le coup de pub doivent être crédibles. Il doit faire sérieux et ne pas fâcher les clients.

Bref, tout cela montre qu'imaginer que le chef du parti majoritaire et sortant ne soit pas candidat ou qu'il soit coiffé par F Bayrou relève de l'incongruité pour la microsphère des clients potentiels des instituts. Quant aux commentateurs médiatiques, ils doivent aussi faire sérieux et le conformisme est si confortable... .

Finalement, le Front de Gauche peut se rassurer malgré sa défaite au Conseil d'Etat. Tout cela n'est pas scientifique, donc il n'y a pas incohérence à parler de "secret des affaires" et de refuser d'exposer les grandes lignes de leur méthode, les chiffres bruts et redressés. Seuls les scientifiques ne craignent pas la transparence et la doivent.
"Si on se réfère au texte de la loi, pourtant, tout est simple : l'article 5 de la loi du 20 juillet 1977 sur les sondages stipule que la commission des sondages doit définir des clauses,"

Eolas va vous tapper sur les doigts: une loi ne stipule jamais, ce sont les contrats qui stipulent.
Mais sérieux on pourrait pas interdire les sondages ?

Le débat politique français est complètement sclérosé par ces machins qui n'ont de sens que celui qu'on leur donne...

Est-ce qu'un seul journaliste a lu le programme d'Eva Joly ? Non parce qu'elle ne va faire "que" 3%. Donc forcément elle n'intéresse que 3% des français (alors qu'il s'agit de 3% des votants...). Donc elle ne doit faire que 3% des JT et autres émissions politiques (quota implicite appliqué par les journalistes à la place de ceux du CSA, si contraignants !). Donc on se permet d'inviter un par un tous les membres de l'équipe de campagne de Hollande, on le suit dans ses déplacements et pour rentabiliser le voyage on fait 3 reportages, un pour le journal de 7h, un pour midi et encore un pour 19h ! Mais où est le programme, où sont les idées ?
Qu'est-ce qui justifie une telle fascination pour un homme, propulsé président avant qu'il ait gagné, avant même qu'il ait sorti son programme ! Et qu'est-ce qui justifie que quand on invite Eva Joly, on la questionne uniquement sur les disputes internes à son parti, et ne-nous-embêtez-pas-avec-vos-idées, on veut du sang !
Les sondages ! Les sacro-saints sondages, les prophéties auto-réalisatrices quand elles ne sont pas auto-destructrices (21 avril...)

Et je vous parle d'Eva Joly parce que je connais son programme, je sais qu'il est original et cohérent, et on sait qu'elle va avoir ses 500 signatures, mais le même raisonnement s'applique aux Mélanchon, Poutou, Arthaud, Dupont-Aignan etc. Les sondages représentent un plafond de verre quasi-infranchissable, celui au-dessous duquel les journalistes vous traitent comme un rigolo, au-dessus duquel ils lisent votre programme et écoutent vos idées.
Pour moi ca confirme que Neuman est un journaliste de ... comme ses confrères de Marianne. Et dire que quand j'étais jeune et naïf certains de mon entourage me reprochaient de lire ce journal de gauchiste... Marianne!!! gauche!!! Belle ironie....
Sinon je constate que des gens de droite sont abonnés à @si. L'espoir n'est pas mort... à condition de bien lire tous les articles!!!
Puisque vous reparlez de sondages, je souhaiterais vous interroger sur la transparence de ceux ci - peut être un thème à reprendre lors de l'une de vos prochaines émissions ? En tant que citoyen lambda, j'ai normalement accès sur demande auprès de la commission des sondages aux notices des sondages publiés. C'est ce que j'ai fait la semaine passée, en cliquant sur un lien du site de la susdite commission pour leur envoyer ma demande par mail. Depuis pas de nouvelles, ni accusé de réception, ni réponse... A qui me plaindre ? à la Commission des sondages ? qui continuera à m'ignorer avec superbe ? Ennuyeux...
Vu la lèche que font les éditorialistes comme Nicolas Domenach et Yann Moix (Canard Enchaîné du 8 février 2012), on peut parier que Bayrou va se planter en beauté... Pourquoi ? parce qu'en principe, le chouchou des éditorialistes médiatiques et des sondages 3 mois avant se plante en beauté. Troisième homme : le retour de la revanche épisode 12...
L'abondance de sondages tue les sondages..D'autre part il a été dit et redit qu'ils n'avaient pas d'influence sur le choix des électeurs. Depuis 2002,j'ai tendance à m'en moquer même quand à première vue ils pourraient me faire plaisir.A part l'embellie économique qu'une telle profusion apporte aux instituts du même nom,je ne vois pas leur intérêt.Ils peuvent pourtant être utilisés. Ainsi,ceux qui affirment que ce serait un scandale que Le Pen ne puisse participer s'appuient sur le chiffre mirifique de 20% d'intentions( voire plus) comme s'il était sûr...
Ce n'est n'est pas secret et pas besoin de sondage.

Si Bayrou est au deuxième tour, il gagne. Contre n'importe qui.

Si Le Pen est au deuxième tour, elle perd. Contre n'importe qui.

Le premier parce qu'il est au centre.

La seconde parce qu'elle est infréquentable.

A moins que l'une, l'autre ou les deux affirmations ci-dessus ne soient plus vraies... Chut, silence dans les rangs.

Les urnes vont parler.

Heureusement, au premier tour d'abord.
Y aurait pas un problème dans cette phrase : "Au point que, dans la proposition de loi sur les sondages votée au Sénat il y a un an (et enterrée car présentée à l'Assemblée nationale, nous en parlions dans cette Ligne j@une)" ?
Ou alors c'est moi qui n'ait rien compris...
Suis abonnée à Marianne depuis sa "naissance" pour X raisons que je n'exposerai pas ici ; cependant je peux vous affirmer qu'ils se sont régulièrement planté dans leurs prédictions et heureusement parfois !
Je ne comprends pas les interdictions de publication de sondage.
Soit on interdit la realisation du sondage a la base, soit on le laisse etre publie.
Pourquoi un certains nombres de politiciens/journalistes auraient acces a des informations auquel le citoyen lambda n'a pas droit ?
Je ne comprends pas et je suis oppose a ce systeme inegalitaire. Na !
Ils avaient déjà fait le coup en 2007...
Et ça avait marché, craignant Sarkozy, sentant Royal nettement défaite par avance, j'avais hésité PCF et Bayrou, voté le second. Un "copain" de droite (le seul que j'avais alors) avait même voté Royal pour qu'elle aider à ce qu'elle soit devant Bayrou et savourer son vote Sarkozy assurant la gagne au deuxième tour... je ne l'ai pas frappé, il était gentil par ailleurs, mais j'ai gerbé mentalement. Sachant que c'était notre premier vote à chacun. Voilà la merde dans laquelle on se retrouve.
Donc, au premier tour il est au plus bas, mais au second il repasse en tête,
un peu comme l'hypothèse d'égalité Sarko/Hollande si Le pen ne se présente pas.
Et si ma mère était mon père, je serais qui ?

N'importe nawak. Gardez son calme me semble la seule option pour les journalistes.
Pour être tout à fait complet, Bayrou a en fait déjà répondu précisément sur la question de ces fameux sondages, et je regrette fort que Dan Israël n'ait pas relevé cette intervention du candidat —surtout que le lieu où elle advint est plutôt proche d'@si —géographiquement et désormais commercialement.

En effet, Mediapart, auquel je ne suis pas abonné, a lancé une série d'émissions pour l'élection présidentielle et le premier invité fut bayrou. L'émission est visible ici, gratuitement.

Malheureusement, le chargement de l'émission rame chez moi, et je ne peux vous donner le moment exact où la question est posée, et je dois à l'honnêteté d'avouer que, même si le chargement était optimal, j'aurais la flemme de rechercher précisément le time code pour le donner dans ce commentaire —je me souviens que c'est plutôt dans le premier quart. J'avais vu l'émission en direct (mediapart avait ouvert son site aux non abonnés), et je l'avais trouvée absolument excellente. Elle le reste d'ailleurs dans mon souvenir, mais je suis pas fan de bayrou au point de vouloir vérifier si mon impression d'alors s'infirme ou se confirme au revisionnage.

Le fait de citer incidemment cette émission de Mediapart—je me répète: excellente; à l'extrême limite de la perfection— me donne cependant l'occasion d'émettre ici trois remarques destinées à @si:
1. Mediapart a complètement récupéré l'idée @sienne d'émission "sans durée fixe", au point même d'exploser les records @siens, et au-delà: l'émission de Mediapart dure... 2 heures 34, et je n'ose imaginer la fatigue et des journalistes, et surtout de l'interviewé, après un tel marathon [Si mes recherches sont exactes, l'émission record d'@si est celle avec Henri Maler, d'acrimed, qui dura 2 heures 16, et dont tous les participants sortirent physiquement lessivés].
2. Médiapart a fait appel pour l'émission à une société technique extérieure, certainement très performante, si j'en juge en tant que simple interno-spectateur. Néanmoins, je regrette qu'ils n'aient pas fait appel à @si, moins pour la compétence technique du site (compétence qui n'est ici pas remise en cause), que pour une raison strictement pratique: sièges-tabourets inconfortables sur une telle durée, micro à la main et non micro cravate, absence de table ne serait-ce que pour poser les coudes, etc. Je suis loin d'être un partisan de Bayrou, mais je trouve que l'émission relevait d'un véritable exercice physique pour quelqu'un qui fêtera bientôt ses 62 ans. Déjà qu'il faut subir le flot des questions pertinentes de l'équipe de Mediapart, si en plus on ne peut pas être physiquement à l'aise, cela rajoute au défi intellectuel une difficulté physique. Et les prochains candidats invités sont dans la même tranche d'âge... [nb: il s'agit de la première émission d'une série qui invitera tous les candidats à la présidentielle, Marine Le Pen exceptée, et Sarkozy aussi, tant qu'il n'est pas candidat]
3. Il est un peu triste que le partenariat avec Mediapart, nécessaire, n'ait pas amené aussi à une convergence technique —moins sur l'idée d'émissions communes (quoique l'idée serait intéressante, quoique complexe), qu'au minimum sur une mise en commun de questions techniques (et donc convergence non seulement commerciale, mais aussi de moyens techniques, chacun gardant son indépendance éditoriale).

Bon, ça ce sont mes habituelles remarques d'asinaute râleur. Mais j'invite sincèrement ceux qui me lisent à aller regarder l'émission dont je parle ici: c'est le genre de truc que j'aimerais voir diffuser très largement. Comme @si. Et je dis ça alors que je ne voterai certainement pas Bayrou.
Bayrou président avec Douste bla-bla premier sinistre et raymond Barre au budget et un perroquet empaillé à la culture . ouaf! ça jette! Il y en a qui croient qu' Elvis est vivant d aprés un sondage, il élève des chèvres en Ardèche si si ..Au paradis des muets , Bayrou président.. mdr.
C'est la nouvelle mode de cette saison, les sondages qui consistent à poser des questions de fiction. Effectivement, si on peut vendre des enquêtes sur les situations les plus absurdes, ça doit permettre de gagner pas mal d'argent.

Il doit y avoir un truc qui m'échappe, je ne comprends pas l'intérêt de ce genre de sondages.
On refait la même qu'en 2007 Bayrou est bas/moyen dans les sondages et en sortant des estimations le donnant vainqueur au second tour ça lui fait gagner 5-6 points en 1 mois ... Il va pouvoir encore une fois ne pas dire ouvertement qu'il demande a ses bons vieux élécteurs UDF de voter a droite , pas plus qu'aux repentis socialistes de voter a gauche ; et rêver qu'en 2017 le Modem aura remplacé le PS (si la Vierge le veut bien) .

ps: Enfin j'épsére que cette fois-ci les gens ne se laisseront pas bernés par sa fausse indécision .
Il faudrait élire le président avec un scrutin Condorcet http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Condorcet, donc à un seul tour, et là Bayrou serait président. D'ailleurs il le serait probablement depuis 5 ans déjà.

Bon et sans changer la Constitution, on fait quoi? Ben il ne sera pas au 2ème tour donc ces sondages sont peu intéressants. Malheureusement.

Par honnêteté: j'ai voté Bayrou en 2007 et là je vais voter Hollande aux deux tours. Bon en cas de deuxième tour Hollande/Bayrou je relirai les deux programmes, aller, d'accord.
Frédéric Nihous l'emporterait haut la main contre Nadine Morano.
Putain, Bayrou président ! C'est donc l'arbitre qui va gagner le match opposant le PSG à l'OM. Quid des juges de touche ? Marianne doit avoir un tuyau. Non ? Le Point, alors ? Ah, c'est L'express qui a dégoté le vrai sondage vraiment secret que même l'écharpe rouge fait semblant de pas être au courant. Mais chut !.. Les vrais journaleux investiguent. Au pays du n'importenaouack. C'est chaud !!! C'est bien, les vrais sujets.
Dans cette dynamique là, personne, mis à part l'Huma, n'a parlé des 23% d'élécteurs qui pourraient voter Mélenchon… (Sondage BVA).
Alors que les douteux 30% de Le Pen…
Bayrou aura du mal à dépasser les 18-19 %
Un sondage réalisé selon la méthode des quotas auprès de mon boulanger révèle que Dupont-Aignan serait largement élu au 2ème tour au cas où il serait opposé à Nathalie Artaud.
Vous pourriez faire un article là-dessus?
Merci d'avance.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.