14
Commentaires

Ce que Valls n'a pas vu au Tchad (et les medias français non plus)

Du Tchad, où il était en visite officielle la semaine dernière, Manuel Valls aura vu les bases militaires françaises et le palais présidentiel. Les médias français qui ont couvert cette visite ont relayé fidèlement le message du Premier ministre : grâce au président Déby, la France est en première ligne contre les djihadistes du Sahel. Au risque d'oublier de mentionner les quelques affaires embarrassantes qui poursuivent ce dirigeant au pouvoir depuis vingt-quatre ans.

Derniers commentaires

Justine, welcome back !!!
Au delà d'un article bien écrit, il y a un malaise. L'article est comme décalé, en référence à une époque révolue, où les chinois par exemple n'avaient pas tant d'influence. Les temps changent. Même si on peut toujours attirer l'attention à propos des influences interessées des "grandes puissances", certains peuples sont maintenant sommés de choisir entre la peste et le choléra, comme pour le Liban entre DAESH et ASSAD. Dans ce contexte, l'action de la France est moins facile à lire que du temps de la francafrique. Et l'action du Tchad ne peut être séparée de la montée de l'islamisme en cours dans cette partie de l'Afrique. On est quand même en plein désert et la démocratie a l'air d'y prendre moins facilement qu'ailleurs.
Un décryptage à l'ancienne comme on n'en fait plus beaucoup, merci Justine.
Merci beaucoup, Justine.

Vive la Liberté de la presse !
Un comédien en représentation.
Merci pour ce coup de projecteur bienvenu.

Un jour, la France devra s'excuser pour ces compromissions.
Justine Brabant est très compétente pour une journaliste. Mais peut-être ne l'est elle pas, ce qui expliquerait la qualité de cet article.
Merci pour cette belle enquête claire et bourrée de liens pour nous permettre d'aller dans les trous noirs de l'info.
Toute la vocation d'@si!
"fier de voir la France engager autant de moyens dans la lutte contre le terrorisme"

Toujours la même réthorique guerrière pour transformer des gens paisibles en moutons enragés.
Beau travail. Merci à Justine Brabant.
Valls ne tiens pas compte des aspirations du peuple Français alors ceux des peuples de pays étrangers le laisse froid, voir n'existe pas . Drôle de lire que des gens puissent espérer quoi que se soi de dirigeant de la France ou d'un autre pays , nous somme en régime libéral qui dit plus "je t'écrase plus j'en ai", alors ... et le "j" correspond aux intérêts des plus riches , pas des français qui ne profitent pas du pseudo colonialisme , je refuse de m'en sentir responsable , les riches profitent et a nous (les sans dent) la culpabilité, les guerres sont faite pour maintenir la richesse entre les même mains , et ses mains sont pas nombreuse .
Bonjour
Enchanté de vous relire ici Justine.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.