133
Commentaires

Ce que cache le ricanement sur Pernaut

Le spectacle est trop rare pour ne pas être savouré :

Derniers commentaires

vous avez raison la relation de confort ne peut avoir toujours sa place dans le journalisme et dans toutes les activités où l'autre entre en jeu

c'est pourtant cet autre là qui est souvent sacrifié !!donc trés bien posé le regard !!
Pauvre Pernod, ne vous acharnez pas sur cette pauvre chose. Pauvre type! Hier soir, il m'a fait de la peine: les épaules tombantes, le dos vouté, le regard traqué, il marchait en crabe derrière les canapés des invités. Pas à sa place, ce pauvre homme; Dailleurs, à bien y regarder, personne n'était à sa place!
Punaise ! Je le crois pas...

Vous vous êtes vraiment fadé [s]Les Feux de l'Amour[/s] la séance d'auto-promotion (et satisfaction) du roquet élyséen ?

Vous êtes [s]de bonne composition[/s] d'une naïveté touchante !

Entre vous et moi (et même entre vous et le zouave du pont de l'Alma) vous feriez aussi bien d'aller voir : Ici Saïgon, le JT quotidien, les photos et les vidéos

Pernaut vu d'ici : une fourmi, une amibe, un virus que les campagnes bachelesques devraient éradiquer sans délai !

***
Comme il l'a expliqué au début de l'émission, Koko, ne vit pas la vie des français, ne prend pas les transports en commun, ne fait pas la queue dans les aéroports et ne peut faire ses courses. C'est bien dommage. L'on comprend mieux dès lors son incompréhension répétée, devant la mère de famille avec trois enfants qui ne peut boucler ses fins de mois. Employée de supermarché, son employeur lui refuse toutes heures supplémentaires! Stupeur et émois présidentielles! Comment, pourtant "travailler plus pour gagner plus" est la leçon du monde à appliquer, pourtant les 35 heures sont un échec, pourtant, pourtant, il promet d'en toucher deux mots au big boss du supermarché!

De ne pas mener la vie des français, l'amène forcément à ne pas la comprendre. et lorsque cette incompréhension se porte sur des sujets de grande envergure, des choix sociaux de taille, cette incompéhension, ce non vivre la vie de tout le monde, encadenassé à Cap Nègre, est meutrière.

Alors voilà en deux mots, m'sieur le président et admirateurs UMP épars:
La vie quotidienne est aujourd'hui une question de flux. de flux de personnes, régulés par les horaires de travail à peu près identiques, du travail le jour, en commençant le matin, avec pause le midi, pour finir le soir, avec week end, et quelques options, liés à la présence d'enfants ou non dans la cellule familiale. c'est le cadre de vie classique d'une très grande majorité de foyers.
Ce qui implique, Monsieur Le Président, que le matin, et le soir dans toutes les aglomérations, on trouve des bouchons de Clio4, aux entrées et sorties des villes. Ce qui implique, une mobilisation de tous les services et sociétés, vivant de la route, DDE, forces de Police, employés de péage, de station, d'aire d'autoroute etc etc. A cela votre travaillé plus pour gagner plus, ne mène à rien. A ces heures là ce qui compte, ce n'est pas la durée hebdo de travail des salariés, mais le nombre de salariés disponibles pour être présents pour faire face aux rush des heures de pointe. Voilà! C'est tout simple comme une donnée économique cruciale peut passer au travers d'une réflexion économique. Ces sociétés donc préféreront plus d'employés à 35 heures, temps complet que de faire travailler plus leurs personnels déjà présents. Et ce processus, se répète à l'infini presque dans tous les domaines économiques, sous la même forme!!! "Tout le monde" fait la même chose au même moment dans ce monde. Tout le monde va au McDo et autres resto de 12h15 à 13h45, tout le monde fait ses courses le samedi ou de 18h00 à 20h00, tout le monde utilise le même service à des crénaux horaires assez précis, où là les sociétés doivent mobiliser le maximum de personnels. Si vous attendez 30 minutes à une caisse d'un hyper, parcequ'il n'y a pas beaucoup de caisses d'ouvertes, c'est la misère.

C'est la loi du service, le maximum de personnel pour le maximum de satisfaction. Ne pas comprendre cela, c'est ne pas comprendre l'économier des services, l'économie post industrielle. Dans un milieu de production industrielle, on peut penser que le total d'heures disponibles par l'employeur par sa masse salariale importe peu suivant le nombre de personnes sur le quel il repose. C'est encore faux, les employeurs pour des questions de gestion de planning, mais aussi de disponibilité immédiate de personnes, ou au contraire d'indisponibilité (un Arrêt Maladie sur une personne qui fait des heures sup. est plus dommageables qu'un AM sur un petit contrat), de rotation, ou de stock de personnel, préfèrent sans aucun doute avoir plus de personnels avec des plus petits contrats qu'un nombre plus réduits de personnes, dont forcément l'entreprise sera à titre individuiel plus dépendante!

Voilà, pourquoi, le partage du travail est une nécessité, en plus de celle du partage des richesses du travail et pourquoi "le travailler plus pour gagner plus" est une voie sans issue.
L'incompréhension de ces lois de base, qui interdisent forcément aux caissières ( de la FNAC) de faire des heures supp., c'est l'incompréhension de la vie économique actuelle, et c'est l'échec vers lequel nous nous dirigeons à nouveau au coût de la défiscalisation des heures supp., du nombre plus élevé d'accident du travail que les heures supp entraienent, de l'insatisfaction sociale des heures supp toujours imposées, jamais proposées imposées, et du décalage entre les propos politqiues et la vie réelle. Un bel échec social donc!!
Pour les plus courageux qui ne se sont pas pendus, on refait le match sur F2. Pas même terminé sur TF1, déjà commencé sur France2... Sont forts le service public.
Première question.... http://www.youtube.com/watch?v=asAepCRxpek
Notez bien que Pernaut passe aussi sur la 3 au même moment ce soir: La menace fantôme (Star Wars), c'est lui.
Il est over tendu le p'etio... c bon signe.
"Les jeunes assemblés furent ce soir-là plus forts que le dispositif, de la même manière que les Etats Généraux, convoqués en 89, dépassèrent quelque peu le rôle qui leur avait été dévolu par les Ferrari-Pernaut de l'époque. Je m'égare ? Certainement."
Oui, niveau rapprochements vaseux, vous égalez JFK
En ce moment, au Grand Journal sur Canal, 4 "grands interviewers" des radios sont présents pour parler des itws politiques...
Elkabbach, Demorand, Apathie, euh, zut, celui de RMC (j'ai encore oublié son nom)... et Denisot qui a "commis" une itw du Président.
Dès le début, RMC a fortement déplu à Elkabbach en disant qu'il ne se déplacerait jamais à l'Elysée... et l'autre de maugréer, de s'énerver, de se justifier en disant qu'il s'était fait virer 4 fois par des Présidents (et en oubliant de préciser que c'était pour aller prendre une direction de l'info ailleurs) en parlant des itws qu'il a eues dans le temps : Chou en Laï, Mandela, Kennedy, gnagna si je ne m'étais pas déplacé, je ne les aurais jamais interviwés... (pathos, quand tu nous tiens !)... Denisot qui dit qu'il n'a pas rencontré Sarko avant l'itw (mais oublie de nous dire que les directeurs de cabinet et de l'info ont dû tout de même échanger avant), Elkabbach confirme que jamais au grand jamais gnagnagna... Demorand et RMC (encore désolée, le nom ne m'est tjrs pas revenu) sont beaucoup plus dans la retenue -certes ils n'ont jamais fait partie des itweurs du Président- et dans la dénonciation de la com' présidentielle...
Ils ont abordé le sondage de La Croix sur les Français et l'Information : comment se fait-il que les Français nous aiment si peu, s'interrogent-ils tous... affliction... aaaargh, mais qu'a-t-on bien pu faire pour que les Français en arrivent là ? Enfin on en vient à l'émission de ce soir : ils ont l'air pour la plupart frustrés de n'avoir pas été conviés (Elkabbach est le plus venimeux à mon avis)...
C'est du grandguignol... les media parlent aux media, les journalistes entre eux, etc.
Mireille Mathieu , grande supportrice de "Bling Bling" , un certain
soir de mai 2007 et de toute la bande de félons du Fouquet's !!!
Pernault - Mathieu le ticket Choc ?
Non la preuve qu'une bonne partie des français ont été lobotomisé !!
"La Pucelle d'Avignon" porte étendar de la culture UMP , ca fait rêver !
Imaginez Frédéric Lefevbre poussez la chansonette avec Mireille "A woman
in Love" non c'est pas Barbara Streisand !
Quand au Collabo de TF1 , j'ai nommé JPP (non pas Papin) , comment expliqué
pareille longévité au 13h ?? Fait il un concours de cirage de pompes avec
M. Drucker pour avoir la médaille d'or du lèche cul toutes catégories ??
And the winner is .....
Ce soir chers @sinautes , éteignez votre TV et lisez , faites l'amour ou autre
chose , de toute façon ce sera mieux que le baratin nauséeux de "celui qui ne
doit pas être nommé" !!!
elle était bien cette loi pour interdire les cagoules pendant les manifs, non c'est vrai ces casseurs qui profitent des manifs pour dégrader du mobilier urbain, il fallait que ça cesse !

http://www.laprovence.com/article/region/nice-des-manifestants-portant-des-masques-de-sarkozy-interpelles
http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article6834

Après les derniers événements, le Collectif Bellaciao invite individus et organisations à se mobiliser dans l’unité pour contrer ces méfaits qui ne sont pas des « bavures » mais des ballons d’essai pour tester nos capacités de riposte. L’organisation d’une manifestation nationale pour la défense des libertés publiques en France et contre la répression policière est dans les esprits. Il y a urgence. Bien d’autres luttes dures se profilent. D’autres coups bas nous menacent. Le droit de vivre ne se mendie pas, il se prend…
J'ai un super programme de remplacement à proposer, pour ceux qui font une forte réaction allergique à la chaîne du savoir (se taire).

C'est un doc certes long, de 2h20, THE CORPORATION (en vost) (couronné de 26 prix internationaux) , mais je peux garantir qu'il n'est pas ennuyeux, bien au contraire, et vraiment super-intéressant, à voir vraiment, et avec des vrais morceaux de Noam Chomsky dedans- pour les amateurs qui comme moi l'apprécient- entre autres intervenants.

Je l'ai trouvé (par défaut) en entier, sur un site où on trouve d'autres choses intéressantes mais aussi des trucs étranges et bizarres apparemment, mais il faut de tout pour faire un monde de cinglés.
Moi ce qui me fait rire (j'ai pas dit ricaner !) c'est de penser que la vingtaine d'@sinautes qui vient de poster sous le billet de DS ne regarderont pas le Père No. Et moi non plus du reste.

Que le choix du duo Ferrari/Pernaud rende vert de jalousie certains de leurs collègues journalistes me parait évident ; ne dit-on pas que la bile est de couleur verte ?
Mais nous, citoyens spectateurs, c'est notre rage et notre colère devant tant d'hypocrisie, de complicité et de duplicité masquées, qui est verte et rouge aussi !


D'ailleurs, vous allez voir le score fleuve des listes Europe-Ecologie et Front de Gauche en mars prochain ! Un carton vert et un carton rouge !

;-))
Pernaut fait de la pub pour Mireille Mathieu. Quoi de plus naturel ?
Au même titre que le bonbon des Landes ou que les échassiers du Finistère, ne fait-elle pas partie, elle aussi, de notre patrimoine national ?
De plus, le CD de Mireille présenté ici par Jean-Pierre, sobrement intitulé "Mireille Mathieu", est un petit bijou.
Voici ce qu'en disaient les Inrocks à l'époque de sa sortie, en 2005 :
"Mireille, avec son chant frêle et ses compositions spectrales, nous livre enfin son trente-huitième album. Baignées dans les brumes électriques qui s’échappent de sa guitare, ses chansons tracent les lignes diffuses d’un paysage sauvage et retiré, éloigné des terres trop civilisées du néo-folk. S’inscrivant dans une tradition du chant qui s’apparente à l’hypnose, elle se déplace dans ce décor avec la légèreté d’un être qui aurait réussi à gommer ses contours physiques et à repousser ses limites mentales. Nulle pose d’évaporée, pourtant, chez cette femme aux gestes sûrs, dont les motifs mélodiques ne sacrifient jamais au confort de l’imprécision. Son album précédent s’intitulait "De tes mains", et c’est là un bon résumé des savantes circonvolutions empruntées par sa musique, lente toupie agrégeant autour d’elle une envoûtante farandole de sons fantômes et d’échos diffractés, comme arrachés à la matrice même des rêves."
Comme quoi, Pernaut sait aussi promouvoir des produits de qualité.
On aura encore l'occasion de le vérifier ce soir.
Je ne vois d'ambiguité dans le texte de DS, je l'ai entendu hier sur France-Culture, Pernaut ne servira à rien tout simplement parce qu'il n'est pas journaliste (c'est ce que j'ai compris). Si surprise il y a elle viendra d'un vraigens qui aura donné un vrai faux curriculum pour être invité et qui va exploser le plateau. Mais ne rêvons pas, il y a aussi de nombreux vigiles pour sortir les excités. Une hypothétique surprise ne me fera pas regarder ce triste spectacle, vous savez comme ces mauvais films où on reste en attendant quelque chose de bon.... et où on se demande après pourquoi on n'est pas sorti .... Le vrai problème c'est que la politique ne devrait pas être un spectacle ni bon ni mauvais, et que nous ne pouvons pas sortir de la salle "France."
Ce qui me navre définitivement , c'est que comme le rappellent excellemment Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts dans cet article, Pernaut (et son JT) est le présentateur préféré des français et que c'est pour ça que Sarkozy l'a choisi.
Allez faisons un voeu, pour ce soir.
Parions sur le dérapage de cette affiche tellement bien organisée. Parions sur l'erreur de casting flagrante de faire un show politique avec un batteleur de marché. On connait les deux protagonistes, un présentateur hors de ses fonctions habituels élevés dans le sein des seins politiques, mais qui sur ses plateaux TV est seul, sans intervenant ou alors avec des rigolards sur "combien ça coute". De l'autre le p'tio, biensur grand sourire, mais qui sait que cette émission, à une encablure d'élection, avec un nombre de casseroles, ramequins et autres couscoussières aux fesses, est L'occasion de se rattraper. Tout sourire, le p'tio, mais tendu, un peu, beaucoup. Il a changé, mais le p'tio tendu, on le connaît, un emportement, une fin de phrase qui ne veut pas venir, un rictus mal placé, et en face... personne pour rattraper le coup, l'amateur désigné de la soirée, en panne de relance, ou une relance qui déborde...
Mettez les deux dans la marmitte, ajoutez y un soupçon de piments, un rebelle masqué qui ne voudrait pas de cette manipulation voulant se payer son quart d'heure de gloire. Mettez le couvercle, augmentez la température, et la pression, va monter, monter, pour l'amateur, le p'tio, et ceux qu'on prend pour des moutons..
Gageons que demain, il y ait un gros buzz, un gros dérapage, un fiasco que l'encre déposée sur le papier à entête de l'Elysée, ne pouvait laisser apparaître mais que le déroulé (merci Alrlette) laisse entrevoir.
on n'est pas obligé de regarder, et heureusement ; il y a d'autres choix mais cela occupe tout de même un certain nombre de "journalistes" et ça va occuper les téléspectateurs ce soir dans les chaumières. (et demain, la presse). grosse "pub".
Ce qu ecachent ces ricanements ?
Mas de la jalousie !

On se souvient que Sarkozy cherche depuis plus de 2 ans des journalistes de valeur pour l'interroger, et surtout ni Chabot ni PPDA car trop ringards (mais là, on le n'avait pas entendu la Chabot!).
Depuis, il cherche encore, fait des essais, trouve certains trop obséquieux, d'autres trop mous, d'autres encore trop impertinents,...

Et voilà que l'Elysée vient leur dire, à ces journalistes politiques : celui qui va bien, c'est Pernaut.

Y a de quoi être vénère ! Alors ils se moquent de Pernaut pour se venger, c'est d'ailleurs plus facile que de remettre en cause le Président, car on ne voudrait pas se griller pour la prochaine émission qu'Il leur fera la grâce de proposer.
Bonjour,
Votre édito ce matin est ambiguë.
Vous supposez qu'il va y avoir des surprises ce soir, histoire d'attirer le chaland avide de clashes.
Eh bien, désolé Daniel, malgré ce buzz, je ne regarderais pas le petit mètre.
Pernaut rit car : il est le sirop typhon !
A la différence de l'époque Chirac, ou les "hyper éditorialistes" ne bronchaient guère, dites moi si je me trompe, aujourd'hui, tout soudain, c'est la bronca autour de "Sarkozy et les vrais gens chez Pernod, hips! pardon, Pernaut"...

Sans doute parce que Sarko, outre qu'il crache régulièrement à la gueule de ces mêmes vrais gens, et qu'il va continuer - putain deux ans ! - s'est permis de cracher aussi dans celle des "hyper éditorialistes", et autres journalistes qui essaient de faire leur boulot. Et cela, à de nombreuses reprises, et encore tout récemment. Bref, on dirait qu'ils ont comme l'impression de s'être fait avoir.

L'impression que j'ai, moi, c'est qu'aujourd'hui, le pouvoir est totalement décomplexé, il dit et fait ce qu'il veut, et en plus, il le fait savoir... C'est moi le Chef et je vous emmerde... Sarko ne s'est d'ailleurs pas privé de le clamer haut et fort "les français m'ont élu"... Eh oui !
Mais de quoi se plaint-on ?

Pour une fois que le niveau de l'interviewer est compatible avec celui de l'interviewé...

Et le sort des branleurs du SHED nous laisse de marbre, depuis le temps qu'ils nous pompent avec leurs questions ampoulées, inutiles et complaisantes, qu'ils aillent donc produire des Renault en Turquie, au moins serviront-ils à quelque chose (en supposant que les Renault soient utiles à autre chose qu'à détériorer le paysage, ce qui reste à démontrer il faut bien l'avouer).

Vous allez bien vous amuser ce soir en France, heureux métropolitains !

Si vous saviez comme je vous envie...

P.S. Je suppose que tout risque de dérapage a été écarté grâce à un casting béton et à un différé suffisant pour se rattraper aux branches en cas d'agacement d'un vraifrançais égaré parmi les fauxvrais spécialement sélectionnés...


***
Tout le monde ricane non ? Tout le monde sait que TF1 est la chaîne préférée de Nicolas S. parce qu'il n'y sera pas bousculé par le refus d'un technicien son de lui dire bonjour, d'une maquilleuse de lui serrer la main...
Il sait que TF1 a un public de retraités assez riches, de gens-de-droite-décérébrés (cf la réflexion de Le Lay sur les cm3 de cerveau) et de paysans qui croient encore à un président-bon-père-de-famille (d'où le choix de J.P. Pernault).
Que dire d'autre ? A part les UMPistes, qui va regarder ? Puisqu'on connaît tous les "trucs" de ce président-de-la-république-bananière pour convaincre ses partisans :
- tout va bien, je suis le meilleur, je m'occupe de vous
- mais attention, il vous faut une sécurité, de la police, etc, je m'en occupe
- la burqa c'est pas bien mais je m'en occupe
- les sans papiers piquent le boulot des Français et apportent la délinquance : y'a qu'à regarder sur le site de l'UMP, les "bandes" sont composées de jeunes noirs... bouuuuh, ayez peur ! Mais Brice s'en occupe.
Pernault, là-dedans, n'est qu'un faire-valoir, un "passeur". Le clown maquillé en blanc et noir, montreur du [s]chi[/s] clown rigolo avec son nez rouge. (à moins que ce ne soit l'inverse) : "alors ça va les petits enfants" ?
"Le ricanement sur Pernaut est finalement aussi consensuel, ratisse aussi large, que le journal de Pernaut." Ouais. En attendant, on a beau ricaner, se gausser, puis, à force d'agacement, râler et tempêter, ça ne change rien : "notre" consensus à nous est toujours minoritaire, et les échassiers landais et autres bergers de Haute-Provence finissent par emporter le morceau. Facile, le ricanement sur Pernaut ? On devrait dire gratuit, plutôt. Car le "système" finit toujours par triompher, conforté par la fatigue des gens d'en bas, l'indifférence paresseuse des gens du milieu, et le moelleux des canapés des gens d'en haut. Pas une raison pour arrêter de ricaner, tant qu'on a encore du souffle.
faut pas chercher trop loin le choix de Pernaut : son JT rallie X millions de téléspectateurs avides de magazine sur des "vrais français" et le suprême a du se dire que ces X millions de français le rejoindront en même temps que Pernaut le soir !!
la pensée du suprême est assez primaire en fait !

mais pas sûr que les gentils français qui aiment le gentil Pernaut de 13 heures soient au rendez-vous du soir...
ils ne seront certainement pas devant la Guerre des Étoiles mais sans doute couchés, sinon endormis dès les premières minutes de l'émission...

et s'il y a consensus contre Pernaut c'est bien parce que son 13 heures n'a rien d'un JT d'informations et qu'en affirmant le contraire, il est lui aussi dans l'imposture ;
son 13 H ressemble à un magazine style années 1970, et c'est bien pour cela qu'il plait à ces X millions de téléspectateurs !
[quote=A@si]Nul doute que Jean-Pierre Pernaut parviendra à contrebalancer l'absence de "vrais" journalistes politiques.

parce que vous, vous ne ricanez pas ?
Bonjour Daniel,

Je n'ai pas compris compris pourquoi il est facile de railler Pernaut.

En se faisant, les éditorialistes dénoncent comme vous la co-production de l'Elysée, non ?

Vous en revanche, auriez tendance a penser que leur sarcasme éludent justement le sujet du binôme TF1-Elysée. Je crois que vous faites erreur, ou je n'ai pas compris le sens de votre édito.

Si jamais vous me lisez...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.