9
Commentaires

Capital (M6) : 30 minutes de publicité pour un promoteur immobilier

Dans son édition du dimanche 26 février consacrée à l’immobilier, Capital (M6) présentait Hervé Legros, promoteur immobilier ayant fait fortune dans la construction de logements sociaux pour les bailleurs publics. Un reportage élogieux, vantant la recette du succès de l’entrepreneur comme un modèle "gagnant-gagnant". Sauf que Capital ne dit pas tout. En concurrence avec les bailleurs sociaux "constructeurs", l’entrepreneur jouit de conditions d’exercice nettement plus favorables, que certains dénoncent comme iniques. Capital, VRP d’un pro des VRP?

Derniers commentaires

Pas du tout d'accord avec cet article. Les promoteurs privés construisent des logements sociaux et les vendent aux bailleurs sociaux en Vefa c'est le cas de 30% environ de la production de logements sociaux. Les promoteurs privés (Nexity Bouygues, Vinci...) bénéficient du même environnement réglementaire et fiscal qu'Allila , sans appels d'offres ou loi Mop
Seuls les bailleurs sociaux qui construisent sont astreints à ces règles de marchés publics
Bonjour,
La loi ALUR n'est pas de 2001 ! mais du 24 mars 2014
C'est la loi SRU du 13/12/2000 qui oblige à 20% (passés à 25% avec la loi Duflot) de logement social dans les communes d'une certaine importance.
Il n'est pas exact de dire " imposé aux promoteurs privés à hauteur de 20% pour les constructions nouvelles par l’Etat depuis 2001 (loi ALUR),". La loi oblige les communes, pas les promoteurs
De même il est inexact de dire "racheté par ce dernier (l'état) 40 à 50% en dessous du prix du marché." Ce n'est pas l'état, mais les bailleurs sociaux qui achètent des logements - construits par des promoteurs- pour en faire du logement social, c'est le mécanisme de la "VEFA bailleurs". Les 40 à 50 % sont très fantaisistes.
Je me permets de vous livrer ces infos car je suis formatrice en logement social.
Bien cordialement
too bad le decodex a oublié de prendre en compte la servitude imposée par les actionnaires et les annonceurs dans la qualité de l'information...
mystère..
Lancée en 2003, l’entreprise d’Hervé Legros, Alila, comptabilise 272 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2016 [...] Avec un portefeuille d’affaires s’élevant à 730 millions d’euros en 2016, Legros vise même le milliard
Question à Capucine : M. Legros a donc plusieurs sociétés ? Faudrait-il les énumérer dans cette mention de "portefeuilles d'affaires" ?
Je me demande si il ne leur file pas des thunes.
Dans cette émission, ils prennent toujours le partis du privé, et essayent de ridiculiser par exemple les associations, qui fournissent des prestations identiques et moins chères, car sans marges bénéficiaires, et donc je me demande si ils ne touchent pas de l'argent des gens sur qui ils font des reportages.
Merci pour cette article qui démonte le faux journalisme d'investigation en œuvre dans les émissions libérales du secteur privé télévisuel.

Il aurait été intéressant de connaître les justifications médiocres des attachés de presse ayant réalisé cette hagiographie.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.