71
Commentaires

Canto, le quotient familial et le buzz

Au registre politico-économique, deux informations se trouvent ce matin en concurrence: l'ex-footballeur Eric Cantona

Derniers commentaires

le bénéfice lié auquotient familial est LIMITE à 2336 euros par enfants.
Donc cette histoire de quotient familial est stupide.
Ce que l'on peut faire c'est baisser le plafond de limitation de l'avantage fiscal.

Si vous gagnez 100 000euros/an et avez 2 enfants à charge votre diminution d'impot sera égale à 2 fois 2336 et rien de plus.
C'est pour cette raison que certains préfèrent verser une pension leurs enfants sans travail (étudiants, chomeurs etc)car celle-ci est totalement déductible et l'enfant déclare ses revenus (c'est à dire la pension que vous lui versez).ILsuffit d'ajuster lemontant de lapension pour qu'il ne soit pas trop imposable. A lalimité tant que son taux marginal d'imposition n'égale pas le votre vous y gagnez.
Votre taux marginal est de 30% vous versez 12000euros par ans à votre enfant. Iln'est pas imposable votre revenu imposable est réduit de 12 000 euros et vous évitez 12000x30% = 3600euros d'impots (gains 3600 - 2336 = 1264 euros d'impots en moins.
Je laisse ces informations et ce calculàlavérification des fonctionnaires de impots qui seraient abonnés à @si....
Il y a peut-être des adaptations pour les familles nombreuses (une part entière par enfant au delà du nieme enfant je crois mais jen'ai pas tant d'enfant et ne sais pas ce que ça fait sur le revenu imposable)

site des impots : http://doc.impots.gouv.fr/aida2011/brochures_ir2011/lienBrochure.html?ud_009.html#dgibro.ir2011.ud9.49.1
rubrique: ENFANTS CÉLIBATAIRES À CHARGE
(CGI, art. 196 ; BOI 5 B-3-04)

Je suisétonné que personne n'ai évoqué cette limitation du QF.....
Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy bientôt saisis par la justice

ah ben surtout ce qui serait bien c'est que le pas encore déclaré candidat pourtant en campagne depuis déjà 5 ans ne puisse pas se représenter pour rester dispo pour que la justice puisse finir son travail...
je rêve je sais !
Mercredi 11 janvier,9 heures :je ne dois pas être la seule à souffrir d'un indigestion du "quotient familial que la gauche veut réformer,non,moduler...mais qu'ils sont pas au point...même que le soi-disant pas candidat a dit que c'était une folie...mais on en reparlera quand les socialistes auront pondu leur projet etc etc..". Mais aucun des aboyeurs n'a véritablement posé le problème... On les croirait tous porte-parole de l' Elysée.
Quelque chose me dit que DS, qui doit faire partie des imbéciles manipulés, ne doit pas avoir aimé la chroniqiue de Thomas Legrand ce mercredi
Thomas Legrand ? ce n'est pas ce Christophe Barbier (à la petite semaine) qui sévit sur Inter ? en attendant un poste à Europe 1 ?
NB Dans un souci - patriotique - de franciser le mot anglo-saxon "buzz", je propose le mot "bouze" ! (avec un peu de couleur pour faire plaisir à mes inamis fidêles)

Cantona veut attirer l'attention sur l'éternel problème - et néanmoins crucial - du logement. On peut déplorer qu'il instrumentalise l'élection présidentielle. Mais il y a pire avec ceux qui feignent de vouloir nous faire croire que leurs passe-temps sont une grande cause nationale en péril (pour mieux nous fourguer leurs beauferies identitaires).

Il n'y a pas que lémédias qui daubent sur la prétendue absence de propositions du candidat désigné par les primaires citoyennes (n'est-ce pas les bogôs ?). La mesure fiscale proposée est à la fois juste et extrêmement courageuse. Car, dans notre beau et cher pays, ceux qui gagnent dans une réforme fiscale sont silencieus et même il arrive que ceux qui perdent les persuadent de les appuyer en jouant sur le réflexe anti-fisc. Ainsi, Sarko a réussi à persuader beaucoup de petits propriétaires que la détaxation des grosses successions était en leur faveur (alors que les petites et moyennes successions ne payaient déjà pas de droits) ; détaxation qui a coûté plus cher que le bouclier fiscal.
La contre-offensive est d'ailleurs amorcée avec un président de l'UNAF qui essaie de faire croire en amalgamant des aides diverses (dont d'ailleurs certaines concernent toutes les familles) que les familles modestes reçoivent autant que les 4400 € d'avantage fiscal plafonné d'une famille aisée.
Si on regarde sur une semaine chaque jour a produit son buzz.Evacuant le précédent,il couvrira la journée.Le buzz "sale mec",le buzz Morano et les fausses excuses de Val,etc etc. Et ça vous fout le tournis...Hier il y avait le buzz "l'écart se resserre" corrigé aujourd'hui par un nouveau sondage moins favorable à Sarkozy...Aujourd'hui Canto. Et demain ?
Daniel, je trouve votre point de vu un tantinet manichéen ! Il y aurait d'un coté une idée de gauche, vraiment de gauche et de l'autre un concept bling-bling-buzz-éditoparigocrate, peut être même ...de droite ! Je ne suis pas dans la tête de Canto (je ne sais pas si c'est une chance) mais on peut aussi décrypter cette pseudo candidature autrement : "une star" qui met en lumiére le problème du mal-logement (via son implication dans la fondation Abbé Pierre) et du coup ça re-devient une problèmatique ...de gauche, non ? Et même si la vente de son image pour des pubs de gros annonceurs capitalistes de droite, tampère son engagement citoyen, il est néanmoins rare de voir un sportif, qui plus est un footeux, penché à gauche (sauf V Dhorasso). Zidane quand il ouvre la bouche c'est pour dire OUI aux chèques du Quatar, de Danone, de Generalli etc..
Daniel un arret sur image "comment les sportifs deviennent ils naturellement de ...droite, ou par erreur de gauche " ?

L'une, dont l'impact envisageable sur la vie réelle des gens tangente la nullité absolue, mais portée par une figure médiatique familière.

Pour nous qui ne sommes pas trop mal logés, effectivement, le problème du logement est peu important. Mais c'est un réel problème pour les gens qui gagnent très peu et sont obligés de se loger pour des montants prohibitifs en ville, ou doivent s'éloigner avec les prix de transport correspondants. Il est regrettable qu'il faille passer par les people pour faire ressortir cette vérité, mais si Canto contraint les candidats à se préoccuper de ce problème qui pourrait avec le temps avoir des conséquences pour tout le monde si la situation empirait, ça ne peut pas faire de mal.

Les propriétaires d'appartements n'ont rien à gagner à ce que la situation s'arrange, dans la mesure où ça va ferait baisser le prix du mètre carré, mais il faudrait débloquer la situation et construire pour accueillir tout le monde dans des conditions décentes.
Sur le sujet des difficultés de logement pour les plus pauvres, je vous conseille l'excellent premier film de Cyril Mennegun, Louise Wimmer, qui plonge dans la vie d'une travailleuse obligée de dormir dans sa voiture.
Pas faux, pas faux, et même assez juste, Daniel, mais vous êtes juste un peu dur envers Canto. OK, l'entropie médiatique à partir de presque rien, et tout ça, fumigène. Mais bon, Cantona, c'est Cantona, quoi. Un bien meilleur dribbleur, capable de courir plus vite que l'Abbé Pierre, Marx, et gandhi réunis.
J'ai du rater quelque chose quelque part. En quoi la taxe Tobin est un fumigène ? J'avais cru comprendre qu'il s'agissait d'une taxe sur les transactions et qu'elle aurait comme effet de bord de réduire la fluidité financière et donc la spéculation. Elle me semble assez fondamentale comme mécanisme de régulation cette taxe. Je suppose qu'il faut comprendre que l'annonce de la mise en place de la taxe Tobin est un fumigène ? Plus précisement que personne ne croit à la mise en place de cette taxe par l'actuel président ?
//Et puis, de gauche, vraiment de gauche, alors que nous avons tellement investi, depuis des années, dans nos belles tenues de deuil de la gauche, de la vraie gauche, réaliste mais généreuse, généreuse mais réaliste! Allez Canto !//

Je plussoie. Et il est bien, Canto. A croire, qu'arrêter le foot c'est comme arrêter le jaja, ça remet le cerveau en marche.

Et ici, le cœur.
Noter que la suppression du quotient familial ne figurait pas dans la rédaction définitive du projet socialiste.
Je ne saurais même pas dire si elle a été un thème de discussion pendant son élaboration.
"Selon Les Echos, citant une étude du Trésor, cette réforme aboutirait au reversement, par la moitié la plus riche de la population, de 3,5 milliards d'euros, à la moitié la plus pauvre."
Je suis bien certain que la moitié la plus pauvre n'en verra pas un centime !
La suppression du quotient augmentera les impôts de la moitié la plus riche.( sauf surprise imprévisible) Quant aux contribuables de l'autre moitié, ou bien il sont si pauvres qu'il restent exonérés, ou bien la suppression du quotient les rend imposables voire augmente leur "contibution".
On opposera sans doute la possibilité d'un bénéfice collectif ; certes mais les dépenses de l'Etat sont censées bénéficier à l'ensemble de la Nation et non pas à une catégorie de citoyens. Le terme de reversement me semble donc inapproprié.
Tout à fait remarquable le 9: 15 de ce matin. À trois titres au moins:
1. Il ne néglige pas de signaler et d'analyser le buzz du jour, d'en souligner la sexy-inanité: ce qui en fait, à la fois, le divertissant inintérêt citoyen et la jouissance d'ordre privé;
2. Il détaille de même son sérieux opposé, mettant en évidence les difficultés auxquelles il se heurte de la part des journalistes mais aussi du public: ceux-là rechignant au travail d'analyse et ceux-ci à l'effort d'attention;
3. Enfin, sinon surtout, loin de tout embrigadement partisan, il démontre à quelle aune politique devoir mesurer l'ordre médiatique.
C'est dégueu de supprimer le quotient familial des impôts pour le remplacer par un fixe: c'est de l'égalitarisme-pouah.

Les enfants des riches coûtent bien plus cher à nourrir, vêtir, éduquer que les enfants de pauvres. Ils vont à l'école plus longtemps, dans des écoles qui coûtent plus cher. Et impossible de les habiller chez Emmaüs ou de les nourrir d'oignons et de patates.
Aucune occasion n'est manquée de maintenir un maximum de gens dans l'ignorance.
Tant que nos guignols de l'info à la télé ou à la radio privilègeront l'information "sexy", les pipolades et autres petites phrases de campagne, la majorité des électeurs voteront pour celui qui parle le plus fort et de la façon la plus "sexy" : l'immigration, thème sexy et porteur... les impôts, thème barbant et gênant... Cantona, mec sympa et brouillon ...
Ce matin, chez Voinchet, on parlait des SCOP ... ;o)
Ne rions pas trop vite de la société civile. Si on nous avait dit qu'un pantin aurait eut l'idée brillante de distribuer des centaines de millions de repas à ceux qui crèvent la dalle en 25 ans, nous aurions pu aussi en rire!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.