23
Commentaires

"Camp" Aubry contre "clan" Royal

Les mots se sont imposés

Derniers commentaires

Ce message est aux jeunes avec qui j’ai eu des discussions pleines d’IVRESSE… (Je crois qu’ils se reconnaitront.) lors de la fête de l’HUMA.
A ceux que j’ai menacé de prendre en photo pour l’envoyer à leur mère…
A ceux qui n’ont pas voté LCR ( ?), que Marie Georges BUFFET énervent et qui semblaient ne pas s’être remis d’avoir dû voter Ségolène…
Aux Bretons venus « demander » un Ricard au stand CGT….
A vous ANGERS !
A ceux qui m’ont vu danser !

Même s’ils ne me lisent pas cette pensée est pour eux, en hommage à nos discussions politiques.

Et mille excuses au PCF que je remercie affectueusement.
Je choisi MON CAMP :
Bravo Martine ! … Dans un commentaire, je lui avais transmis mon souhait, qu’elle travaille avec HAMON.

Donc je suis ravie et j’espère que vous les jeunes désespérés comme je l’étais moi-même en septembre, vous avez repris espoir !

Je ne vous oublie pas (vous m'avez quand même beaucoup 'bousculée")

Madeleine (qui pique niquait avec les copains « sans papiers » en haut à gauche de la grande scène)
"Camp", "clan", "confusion", "conciliabules", "manoeuvres", "embrouilles" : toi aussi, joue et enrichis ton vocabulaire avec tout plein de mots bien péjoratifs, tout en t'amusant à casser du socialo ! Pas besoin de dictionnaire des synonymes pour ça, il te suffit de compléter cette liste avec tous les mots lus, vus ou entendus dans lémédia à propos du PS depuis des semaines. Un jeu BouyguesLagardèreArnault.

Et, comme c'est bientôt Noël, si tu veux équilibrer avec plein de mots super cools, procède de même en trouvant dans lémédia tous les mots caractérisant le président de la république, l'ump, les ministres ou le gouvernement. Rassure-toi, tu verras, c'est très facile ! Un jeu conseillé dès le plus jeune âge. (Si jamais tu trouvais quoi que ce soit de négatif, c'est que ce n'est pas un jeu BouyguesLagardèreArnault. Dans ce cas-là, arrête de jouer tout de suite : ces contrefaçons peuvent être très dangereuses car elles ne respectent pas les normes.)


Je précise que la (mini) liste ci-dessus, c'était avant le vote du 23 Novembre. Parce qu'après le vote, ça continue à boire du petit lait, ça s'en donne à coeur joie...
Mention spéciale au petit dernier, le mot "psychodrame"... Absolument rien à voir avec un quelconque machisme, bien évidemment...
Bien vu Schneiderman, vous avez fait mouche !!
J'ai été scandalisé lorsque j'ai entendu Caroline Fourest gloser sur les militants un peu incultes de Ségolène Royal .Oui, vous savez ces nouveaux adhérents à 20 euros .J'ai senti monter en moi une bouffée d'adrénaline et je me suis posé la qiestion de savoir qui est cette personne de gauche si méprisante avec les petites gens . (Comme on les appelle pudiquement . )
Je sais pour l'avoir souvent vu sur I télé ( dans ça se dispute ) quelles étaient ses positions .Mais là elle a fait fort . A une époque où le mot discrimination est de toutes les discussions, se moquer de la sorte de ces nouveaux adhérents m'a semblé une vraie insulte . Je n'ai quant à moi jamais voté S Royal et plus le PS depuis belle lurette , tant cette gauche caviar me révulse .J'ai cependant un immense respect pour Ségolène Royal dont j'admire la pugnacité .Elle ne mérite ni les moqueries , ni les railleries .
N'empêche que c'est une fabuleuse partition.















Le clan des Siciliens, bien sûr.
Morricone à son apogée à mon humble avis. Le thème est d'une tristesse infinie...

Pour le reste, quand tous nos politiques auront fini par nous dégoûter totalement... Que va-t-il se passer à gauche, maintenant ?
On va laisser faire Sarko pendant combien de temps encore ?
Un député socialo hier en fin de séance, d'après ce que j'ai lu sur @si...
Tout ce spectacle donné en pâture au Peuple de France, qu'ils soient de gauche ou de droite rend, toutes ces personnes indignes de gouverner notre Pays, et n'augure rien de bon pour l'avenir. La nature ayant horreur du vide, ceux qui aujourd'hui se frottent la main, sourient du malheur des autres, préparent le leur !

Quelle triste représentation de leur parti donne tous ces élus socialistes, c'est pire face ! Quel exemple pour notre jeunesse ne sachant plus qui croire, qui écouter, quel idéal choisir ? La France sombre vers les plus noires pages de son Histoire, notre agité doit se frotter les yeux, jamais il n'a lui même pensé qu'un tel vide politique pouvait se créer devant lui.

Ne ris pas du mal de ton voisin, nicolas dit un proverbe populaire ! le tien est en chemin !
Entre le combat de catch dans la boue qui oppose ces dames de la prétendue gauche (on attend vainement qu'elles donnent un début de commencement d'opinion sur la crise financière et les conséquences sociales qu'elle commence déjà à avoir), la guerre de tranchée qui oppose camp et clan... Et les humiliations infligées à Villepin (correctionnelle et privation de médaille en chocolat) par un Sarkozy qui avait déclaré en 2006 qu'il le suspendrait à un croc de boucher (comme le firent les Italiens avec le cadavre de Mussolini à la fin de la guerre)...

... Ce n'est pas demain la veille que nos concitoyens retrouveront la moindre considération pour leur personnel politique !

D'autant que le personnel ça se juge aux résultats, et même aux résultats comparé avec le coût...

Quiconque tente le moindre compte tombe du haut de l'armoire : des résultats toujours plus pathétiques pour un coût toujours plus élevé !

Ce qui est ennuyeux c'est que la population s'irrite et que lorsqu'elle va claquer du bec à cause de la crise que tous ces petits génies ont, si ce n'est organisée du moins ni prévue ni résolue il va vraiment y avoir de l'eau dans le gaz !

***
Pourquoi, depuis la fin du règne de Mitterrand, personne n'arrive à s'imposer comme patron du parti socialiste?
Le parallèle que DS établit entre Sarkozy et l'ancien Corleone du PS est évidemment pertinent. Patrick Devedjian, quand il assistait à l'éclosion du jeune Sarko n'a-t-il pas déclaré, épaté : "C'est notre Mitterrand" ?
A ce propos, même si ce n'est pas vraiment la finalité d'@rretsur images, un débat sur le thème "Comment prend-on le pouvoir dans un parti ?" (ou dans tout autre "clan") serait passionnant. Comment expliquer que les Devedjian et autres tueurs de la meute se soumettent avec tant de volupté (en tous cas en apparence) au pouvoir du maître ?
On ne va pas en rester à la guerre des « clans »… Dans notre cher vieux pays, cela remonte à la nuit des temps (au moins mérovingiens comme ambiance). Pour l’histoire immédiate, je retiens ces "bons points" tirés de ma tablette de chocolat :

Avant hier : Vergogne sur eux... Frédégonde aurait gagné. C'est dans l'ordre des choses, c’est-à-dire des enclumes du « récolement ». Mais rares sont les journalistes qui ont fait remarquer que la princesse du Poitou, courageuse Mélusine, est passée en quelques semaines de 29% à 50 %. Et les Austrasiens de continuer l'injure... de se taire sur leurs déclarations passées. Argghh où sont les "70 %" du "TSS" ? Et quels « barons » pour la reine Frédégonde : Carambardélice, Fabius-le-haut-tu, Hamon-le- rouge, DSK la queue-basse, Bartololeone...

Hier : La grossière manipulation a réussi... c'était couru d'avance. Le troupeau des éléphants s'en va tout droit vers son cimetière. On le regardera désormais avec le même dégoût qu'on avait pour Guy Mollet quand la SFIO était à moins de 10 %... Ce temps-là pourrait bien revenir. A commencer aux européennes. Voter pour ces gens-là ? JAMAIS. On regardera d’un peu près…
A l'époque du curieux cambriolage dont elle fut victime, Ségolène osa évoquer "le clan Sarkozy", s'attirant naturellement les quolibets de ses habituels contempteurs démédias (Joffrin avait été, sur l'affaire, particulièrement puant).
Comme on pouvait s'y attendre, pas un seul des éditorialistes dont il est question ici, ne lui apporta son soutien.
Si aucun d'entre eux ne songe aujourd'hui à faire référence au clan du chef de l'état, c'est surtout que le terme renvoie à la mafia des Hauts de Seine dont les méthodes n'ont rien à envier à celles de sa cousine sicilienne.
Et lorsqu'on tient à compter parmi les "meilleurs éditorialistes", selon les critères conventionnels d'une presse aux ordres, le profil bas s'impose.
mais voyons ! non ! c'est bien connu Royal est la candidate des médias et de sarkozy ! y a qu'à voir la couverture de Libé ce matin, y a qu'a voir comment ils ont repris les cas de fraudes pourtant amusantes et très médiatisables (les footballeurs du coté de royal, les sections disparues et les sacs à mains et autres sms du coté d'Aurby) (pas) ... Y a qu'a voir les sondages opinionway et BVA, y a qu'à voir Val et Fourrest expliquant que Royal est bien utile pour attirer les pauvres qui sont souvent débiles et un peu con au parti mais qu'on ne pouvait pas lui laisser les clefs pour autant, qu'il faut des gens sérieux;.. Aubry par exemple... enfin bon...
Pouvez-vous m'indiquer un lien vers un article ou une intervention de Caroline Fourest, confirmant ces commentaires désobligeants sur Ségolène, To ?
c'etait sur c dans l'air je crois... ou elle expliquait en substance que Royal avec ces discours un peu illuminé attirait vers le parti les "petites gens" (ils sont mignons et bien utiles les pauvres de gauche) et que c'était vraiment bien... mais que bon après fallait les cultiver (on aurait pu croire un instant qu'il s'agissait des universités populaire de Royal) à la vrai politique, à la politique sérieuse (ah on s'était trompé ? royal c'est pas sérieux ... c'est l'appat pour les pauvres que la lumière attire ?).... enfin ça doit se trouver... dès que je l'ai je vous le donne.
c'était riposte (au temps pour moi) et là vous avez "le langage de la raison" ... royal comme "lanceuse de filet"... le montage est un peu partial c'est ce que j'ai trouvé.... mais au moins il est drole. ICI
Mmmouais. Transformer les sympathisants des classes populaires en des "militants intelligents", c'est au minimum maladroit comme formulation !
Merci pour le lien, To.
au minimum... tout comme se réjouir qu'on les attrape avec des propos qu'on juge juste après irrationnel et illuminé... c'est au minimum un énorme mépris social je dirais... et, au minimum d'un cynisme douteux.

Plus tard, les courants se transformèrent en écuries. Cette hybridation fluvio-hippique [...]


Mais alors, mais alors... on nous aurait menti ? Car si l'on file la métaphore à qui la veut bien, et que l'on poursuit sur cette jolie "hybridation fluvio-hippique", ce serait donc des chevaux de fleuves - donc, non pas comme on tente à nous le faire accroire depuis des lustres, de paisibles pachydermes terrestres, mais au contraire, de sauvages hippopotames ?
On s'explique mieux les déchirements auxquels l'on assiste, à la lumière de cette édifiante reclassification zoologique.
De même, dans le sport, on ne joue plus avec Tartempion mais on "joue" Tartempion et il ne s'agit plus de remporter une partie mais de l"exploser" ou de le "détruire".

Quid du dialogue politique sur les valeurs ?

Le principe de notre société n'est même plus la rivalité, c'est devenu le narcissisme destructeur. Pour exister, être reconnu, il faut faire taire ou tuer.
Moi j'ai surtout apprécié la manière dont les sondages ont été instrumentalisé pendant ces derniers jours. On posait la question aux gens (le lendemain de l'élection avant qu'ils ne comprennent trop ce problème de fraude, avant même qu'aucun resultat officiel n'ait été proclamé et pour cause) on leur demandait, donc, s'il trouvaient que royal avait raison de ne pas admettre sa défaite pour avoir été battue de peu de voix.

N'importe quel démocrate répondra Non elle n'a pas raison ! voyoooons la démocratie c'est 50 % + une voix ! on ne transige pas avec la démocratie bla bla bla bla...

Ils ont quand même trouvé 30 % des gens pour trouver que quelqu'un pouvait avoir raison de gueuler contre une défaite trop courte... on s'inquiète.

ce qu'évidemment les sondages ne posaient pas comme question c'était : considérant les multiples cas de fraudes constatées aussi bien dans un cas que dans l'autre pensez vous qu'on peut trouver cette élection fiable ?
évidemment cette question là qui aurait logiquement aboutie à un score probablement inversé n'a pas été posé. Pourtant c'était celle qui était au cœur de tous les débats. Mais ce n'est pas celle qui a fait la une des sondages. Les sondages l'ont dit : Royal était une mauvaise perdante. J'aimerais connaitre l'opinion de DS là dessus. De même qu'on pourra trouver admirable que Le site du nouvel Obs ait un sondage disant que les français se réjouissaient de la victoire d'Aubry avant même la proclamation officielle de cette victoire !! si ça c'est pas du journalisme réactif !

enfin en gros on a eu ce week end de jolis cas d'école de manipulation de l'opinion avec des médias partagés (Royal a explosé l'audience du grand journal, les Aubrystes ont dit TF1 roule pour Royal... c'est bien connu... etc.) mais je pense que le ponpon revient à BFM et au nouvel Obs qui ont tous deux annoncés avant tout le monde (y compris le vote du CN, ce qui relève d'une performance meilleure encore que la traditionnelle fuite, mais carrément la divination journalistique...) la victoire officielle d'Aubry, qui avaient déjà les sondages, presque les chiffres officiel avant même la fin des commissions... enfin bon tout cela fut amusant, navrant mais amusant... Les médias français sont comme les gens qu'ils observent et critiques : pleins de suffisance et d'insuffisances.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.