22
Commentaires

Camille Lepage, deux photos

C'était en janvier dernier. Préparant notre émission sur la guerre en Centrafrique

Derniers commentaires

Le Monde 

"Une place inaugurée à Paris en hommage à trois journalistes français tués. Il s’agit de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, morts en 2013 au Mali, et de Camille Lepage, tuée en République centrafricaine en 2014."




Plus que jamais trou noir de l'actualité, le Sud-Soudan mériterait notre attention.
Merci de rendre hommage à cette courageuse et talentueuse jeune femme et d'avoir indiqué le lien vers son blog, ce que peu de journaux ont fait. Elle montrait la détresse des victimes de toutes ces guerres, victimes qui comptent si peu, noyées dans un flot ininterrompu d'informations futiles. Elle voulait donner à voir ces invisibles.
Merde...

Je n'avais jamais entendu parler de Camille Lepage avant de lire cette chronique et un article il y a moins d'une heure et je suis en larmes.

Moins d'une heure c'est ce qu'il faut pour lire les quels articles qui retrace le parcours, voir les photos, et lire une ou deux interviews et se dire : Quel courage ! Quel talent ! Quelle intelligence ! Quel coeur ! Et tout ça a un goût de cendres parce qu'on ne le découvre que parce qu'elle est morte, cette fille si chouette.

Sont-ils vraiment nombreux, ceux qui savent se lancer dans le coeur des tragédies inconnues avec une telle franchise, qui ont à coeur de toucher l'humain qui n'intéresse personne ?

Camille, comme je regrette toutes ces histoires que je ne pourrai pas connaître par ton objectif...

"Are you righteous, kind? Does your confidence lie in this? Are you loved by all? Know that I was, too. Do you imagine your sufferings will be less because you loved goodness, truth?"
Si vous pouviez scotcher Justine (qui a un fameux tropisme pour oles destinations périlleuses) à ses bouquins, ce serait bien.
Oui, je sais, c'est paradoxal.
Vous êtes un peu moins seul Daniel, je viens de voir un petit hommage sur "la nouvelle édition" de canal+.
Avec affichage d'une photo et interview (en anglais) de 1 ou 2 minutes de Camille (Camille interviewée). Voir son visage et l'entendre était me semble-t-il de bon aloi.
[quote=DS]Ils sont, comme elle, quelques centaines, quelques milliers peut-être de jeunes professionnels qui refusent la BFMisation du monde

Ca me semble bien optimiste. Vous en trouvez une, vous l'interrogez, elle est tuée. Soit c'est une improbabilité statistique soit il n'y a vraiment pas beaucoup de gens qui font ce qu'elle faisait. Et c'est d'autant plus triste.
Dix-sept photos + une:
http://lens.blogs.nytimes.com/2014/05/13/bearing-witness-losing-her-life/
Peut-être qu'une manière de rendre hommage concrètement à Camille Lepage serait de briser la fatalité de ce "trou noir dans l'information" qu'est le Soudan du Sud et d'y consacrer une émission.

Voici ce qu'on lisait dans le Monde il y a quelques jours à ce propos :
"Aucun témoin extérieur n'avait pu avoir accès à cette vaste zone marécageuse où de nombreuses atrocités avaient été commises. A l'époque, le personnel de l'hôpital de Leer, administré par Médecins sans frontières, avait été contraint de fuir à pied en emportant sur leur dos les malades et blessés invalides vers l'enfer des marécages. La population de toute la région y a subsisté des semaines durant en se nourrissant de nénuphars et de baies, avant de passer le Nil pour se réfugier dans des villes sous contrôle rebelle"

Tout y est : l'horreur, et l'horreur au carré parce que personne ou presque ne l'a vu, et que ce qui nous en parvient semble trop fragile pour susciter une mobilsation.

Merci pour ce billet sensible.
Belle unanimité en ce jour pour ce 9h15.
Ce bouleversant article de Daniel et les commentaires à l'avenant m'ont tiré une larme.
R.I.P. Camille
So long Camille...
Se taire, mâchoires serrées, c'est le seul hommage possible de ceux qui regardent.
Quel beau texte Daniel, et quel magnifique hommage aux photographes sincères !

Oui ! So long Camille, le claquement des rideaux de vos réflex ne résonnera plus qu'au paradis des chasseurs d'images...

Hélas !

PG
L'agenda ou le story-telling ?
Bel hommage.
Je ne peux pas m'empêcher de penser "si seulement le monde était différent".
Merci pour cet article si sensiblement désabusé.
So short a life ....
Touchant hommage.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.