123
Commentaires

Calais : "Si je n'étais pas journaliste, j'aurais ramené des paquets de riz"

Devant l'évacuation des migrants de Calais, le sort qui leur est réservé en France et en Europe, devant la communication gouvernementale récente mais apparemment assez sophistiquée sur la question, comment parvenir tout de même à faire de l'information ? Questions posées à deux invités particulièrement impliqués dans la question des migrants : Gaspard Glanz, vidéaste, photographe, fondateur de l'agence de presse Taranis News, interpellé à Calais, placé en garde à vue pendant 33 heures, et Maryline Baumard, journaliste au Monde en charge des questions migratoires.

Derniers commentaires

En écoutant les invités, en particulier quand ils mettent en évidence la manière dont les strates du pouvoir brouillent la frontière entre vérité et mensonge (menaces d'arrestation pour des motifs pourtant insuffisants, communication lénifiante sur le sort des migrants), je me demande si le concept de "post-vérité", qu'on aime à appliquer aux excès des campagnes électorales (campagne Trump, Brexit etc), ne mériterait pas une étude rigoureuse sur la manière dont il est utilisé non pas par les marges, mais par le pouvoir lui-même. Il y aurait alors peut-être à réfléchir sur cette pratique ravageuse qui n'est ni l'apanage des "méchants" désignés, ni des "gentils" autoproclamés, mais qui semble les transcender. Que s'est-il passé pour que ceux qui veulent le pouvoir et ceux qui veulent le garder ne puissent plus se passer de ce poison ?

Cela doit dire beaucoup de choses, y compris, peut-être, de chacun d'entre nous.
Merci pour cette émission!
Un jour, faudra qu'on m'explique pourquoi la Russie de Poutine a droit à tant d'égards chez des anti-impérialistes (ou anti-américains ?).

Parce qu'ils aiment se repaitre du sang des opposants russes, qu'ils sont homophobes, racistes et fascinés par la figure virile et nationaliste de Poutine et de Khadirov.?

Je ne fais pas le même constat que vous je ne trouve pas que la Russie ait droit à ces égards chez les tiers-mondistes qu'on a toujours accusé d'aimer les méchants dictateurs ( Tito, Castro, Nasser, Mugabe, Sekou Toure, Chavez, Khadafi liste d'ennemi désigné de l'occident ) au prétexte qu'ils refusait la diabolisation.

Il faudra par contre qu'on m'explique pourquoi la Russie de Eltsine avait droit à tant d'égard de la part des pro américains. ;-)
Et pourquoi les dirigeants ukrainiens sont de hérauts de la liberté.

Mais je vous taquinais en vous traitant de pro russe. C'est une accusation à laquelle il faut se préparer quand on critique les politiques étrangères occidentale ce que vous faisiez si bien.
Un mois après, toujours pas de suite de Mme Baumard (si des photos de la "jungle" déserte....), peut-être qu'ASI pourrait faire lui-même un droit de suite.
Entendu un reportage à 13 h sur France inter + suis sure que la PQR fait régulièrement des articles sur les migrants accueillis à travers la France....
Des Afghans qui se vantent d'avoir vaincu les Russes et les Américains viennent exiger des maisons en France... On tente de nous faire croire que cette invasion est humanitaire ?
Où sont les sœurs de ces types ?
Au pays sous leur burqas grillagées qu'ils ne tarderont pas à nous imposer sous prétexte de différence culturelle, profitant du regroupement familial.

L'interprète de France5 violée sur le site aurait peut-être aimé profiter de la même protection que madame Baumard...
Que d'hypocrisie, que de mensonges, que d'arrogance.

Aucune vraie question n'est traitée, ni par les médias mainstream, ni par les médias "alternatifs", tous sont pro-migrants et montrent des images en ce sens (les pauvres migrants sont bien traités vs les pauvres migrants sont mal traités). Ils sont tous d'accord sur le fond et leur discours est le même, de TF1 à Taranis News en passant par Le Monde.
Pour vous il y a Minute, Valeurs actuelles, ………………………………

Ne vous inquiétez pas, votre façon de penser n'est pas sous-représentée.
Je ne vis pas dans une bulle, moi, je m'informe à toutes les sources.
Je m'étonne qu'on présente monsieur Glanz comme alternatif, alors qu'il diffuse la même idéologie que France 2, de façon à peine plus moderne.
Les fascismes aussi se présentaient comme alternative.
C'est quoi la vôtre ?
Abandonner ce que dit le préambule de notre Constitution : "Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme" ?
Rejeter la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés ?

Et je serais curieux de savoir quelles sont vos sources d'information pour réduire ce qu'il se passe à une "invasion" et une "interprète de France5 violée".

Pour rappel, en matière d'invasion en Afghanistan, ça a été les Britanniques, les Soviétiques, les USA et nous-mêmes et en matière de viol n'oublions pas que des accusations ont visé nos troupes en Centrafrique. Ce sont des accusations à prendre avec prudence mais tout le monde n'a pas perdu la mémoire : le tabou du viol des femmes pendant la guerre d’Algérie commence à être levé.

Et puisque Isabelle Attard est passée dans la dernière émission, n'oublions pas nos mâles si gaulois d'aujourd'hui : Monsieur le ministre, comment osez-vous encore vous présenter à l’Assemblée nationale ?

Mais peut-être voteriez-vous pour un Trump qui sait y faire avec les dames : "when you're a star they let you do it. You can do anything ... Grab them by the pussy. You can do anything."

Enfin bon, rien de bien nouveau, tant qu'on se sent lié à ces gens par un "nous", par exemple un "nous" à la Maurras-De Gaulle, "peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne" ou bien le "nous" bourgeois de qui défend son niveau de vie quoi qu'il en coûte à l'autre bout du monde, on aura tendance à voir l'ennemi chez tous ces crèves la faim qui n'ont pas le bon goût de "nous" ressembler et viennent manger le pain des Français ("européens de race etc.").

A contrario, quand on se sent lié à un "nous" sans distinction d'origine, de race ou de religion (art. 1 de la Constitution), qu'on regarde qui est le fort dans ce monde écrasant le faible, comment il se fait que des gens viennent mourir sur nos plages et se retrouvent renvoyés à une survie de jungle en France, non loin de nos palais pour touristes et des châteaux pour borgne politique, on a plutôt tendance à voir l'ennemi ailleurs, dans la finance, les guerroyeurs, le consommateur préférant ne pas trop penser à l'impact de son mode de vie etc.
Vous prétendez exonérer ce qui se passe en France en 2016 parce qu'il y a pire ailleurs, ce n'est pas ma façon de voir.

Vous devriez vous renseigner, ça vous éviterait de tomber dans le négationnisme pur et simple :
Une interprète de France 5 victime d'un viol dans la «jungle» de Calais
Je ne vois pas très bien comment des viols commis pendant la guerre d'Algérie autoriseraient celui là. Vous avez sans doute une bonne explication.

L'arrivée massive d'hommes jeunes réclamants d'être nourris et hébergés qu'est-ce d'autre qu'une invasion hostile ? Qu'est-ce d'autres quand en plus ils violent femmes et enfants ?

Les droits de l'homme, ça n'a jamais été la liberté de rançonner et de violer en pays étranger, si vous le permettez.
Il ne s'agit pas d'exonérer un violeur, il s'agit de savoir comment un viol devient un argument politique.
C'est un principe de notre Droit que de ne condamner que des individus et quand je parle des viols en Algérie, c'est parce que ça devient politique en tant que c'est associé à une occupation militaire, que c'est vu comme "droit de cuissage" par la force occupante.

On connaît la rhétorique voulant faire passer les migrants ou les réfugiés comme force occupante même quand c'est eux qui sont pourchassés par la police, mis sous surveillance, internés etc.
Quels que soient les actes criminels individuels ou par des groupes semi-mafieux pouvant se constituer dans un cadre d'illégalité, désolé, mais ça n'a rien à voir avec une "invasion hostile".
Pour l'anecdote, ce que fait un afghan du côté de chez moi : à 15 ans, il combattait les Talibans, aujourd'hui, 20 ans plus tard, il est réfugié en France et donnait (je ne sais pas si il le fait encore) des formations à nos soldats partant en mission là-bas.

Quels sont les arguments anti-immigration qu'invoquent désormais le FN depuis qu'il essaie de masquer les aspects xénophobes ? La concurrence sur le marché du travail. Serait-ce à dire que la motivation des arrivants n'est pas de l'hostilité mais un désir de travailler à une vie meilleure ? Faut dire que ces hommes jeunes prêts aux risques de la migration font généralement d'excellent travailleurs, ils ont connu tellement pire qu'ils ne se plaignent même pas d'être exploités.

Et ces personnes n'ont même pas à réclamer "d'être nourris et hébergé", c'est un droit fondamental associé à notre Constitution et aux traités internationaux. Quand ce n'est pas fait, y compris pour les nationaux, c'est l'Etat qui est défaillant, c'est lui qui est coupable, c'est notre société en surproduction/surconsommation qui est coupable, incapable de redistribuer les richesses, les moyens de s'exprimer au travail etc., certainement pas les gens dans la rue qu'on renvoie au charity business plutôt que d'assumer une politique sociale.

Mais c'est peut-être parce que l'esprit civique a été détruit par les "lois du marché" qu'on en est à ce point où tant de gens semblent trouver normal de voir la vie sociale comme une lutte pour la (sur)vie, retour au darwinisme social du XIXe, rabaissement de tous à l'état de brute, tout en prétendant être particulièrement civilisés.

C'est bien la peine de parler de "progrès" et de "civilisation" pour finir par créer une jungle artificielle où on remplace la crainte d'avoir faim par celle de ne pas avoir d'argent, où on entretient l'esprit de guerre, guerre de tous contre tous, guerres tribales, guerre économique dont on fait même des écoles.
Il faut croire que les instincts construits dans l'animalité, la peur, la colère, l'appétit etc., ont du mal à être dépassé dans un usage de la raison pour la paix et le partage
« Et ces personnes n'ont même pas à réclamer "d'être nourris et hébergé", c'est un droit fondamental associé à notre Constitution et aux traités internationaux.
Quand ce n'est pas fait, y compris pour les nationaux, c'est l'Etat qui est défaillant, c'est lui qui est coupable, c'est notre société en surproduction/surconsommation
qui est coupable, incapable de redistribuer les richesses, les moyens de s'exprimer au travail etc., certainement pas les gens dans la rue qu'on renvoie au charity business plutôt que d'assumer une politique sociale. »

Oui.
Et quand les femmes migrantes sont violentées (même par des agents de sécurité européens !), ce sont des défaillances de l'État français et de l’Europe.
De ceux qui sont censés les accueillir et les protéger.
80 % de ces gens n'ont rien à faire chez nous, les obligations de quitter le territoire ne sont pas respectées. La loi n'est pas respectée, en effet l'état est défaillant.
Ces gens sont ici contre la loi et on est obligé de les entretenir pour éviter qu'ils ne commettent plus de crimes et délits qu'ils n'en commettent déjà.
Il s'agit d'extorsion.
Ils sont ici en infraction à la loi du chacun pour soi et en accord avec les Droits de l'homme.
Si tout ce qui vous importe et combien ça coûte, le "nous" qui est le vôtre ne sera pas celui de tout le monde, ni votre "chez nous".

En fait, c'est quoi votre "nous" et votre "chez nous" ?
C'est vraiment le Droit qui vous importe, savoir si on est dans légalité ou pas ? Si on régularise tous les migrants, les réfugiés, les sans papier, ça vous va ?

Au demeurant, on voit bien où est le "chez nous" de certains ne pensant qu'en terme économique et se trouvant très bien au soleil des paradis fiscaux : oh, la jolie villa Pamplemousse des Balkany.

Quand on parle de taxation des hauts revenus, un tas de gens se trouvent tous seuls une obligation de quitter le territoire, et les mêmes peuvent demander qu'on courre à la poursuite de crève la faim pour remplir des charters (combien ça coûte ?), des gens dont on est obligé d'entretenir le niveau de vie à base de dividendes, de stock options etc. et qui nourrissent les trafiquants de l'optimisation fiscale à défaut d'oser la fraude.
Mais eux, ils sont dans le cadre de la loi alors tout va bien, étrange loi qui autorise l'exploitation d'autrui du moment qu'on le fait installé sur un yacht.

Y'aurait même des violeurs parmi eux, rendez-vous compte, mais ça va, Paris-match nous raconte leurs épreuves de migrants vivant douloureusement au Maghreb : "Les invités sont tous ébahis par cette immense maison d’architecte à l’américaine, un cube de béton entouré d’une palmeraie, agrémentée d’une piscine géante aux dalles vert et gris. Une propriété où les marbres scintillent et où «?tout est beau?», s’émerveille un habitué. Il n’est pas rare que DSK lui-même vienne chercher ses invités dans leur hôtel, à Marrakech, au volant de sa Maserati noire dernier modèle. L’un deux raconte la scène?: «?Dans le hall, les petits Marocains crient à tue-tête?: “Salut Dominique…” Ici, les gens l’adorent.?» A commencer par le roi en personne, que Dominique, élevé à Agadir, conseille."
Régulariser l'envahisseur, voilà une méthode à laquelle même Pétain n'a jamais pensé.
Subir l'invasion de dizaine de milliers de loqueteux qui finissent toujours par exiger qu'on s'adapte à leur mode de vie (viande communautaire, femmes voilées, horaires sexistes) non merci.
La preuve même qu'il s'agit d’extorsion, les 2500€ offert par le gouvernement pour que ces gens veuillent bien rentrer chez eux...
Qui paye ?
Hier ces mendiants devaient être accueillis, aujourd'hui on les paye pour partir, mais vous ne voyez toujours rien ?
Et pendant ce temps là, l'ennemi s'organise et s'infiltre partout sur notre territoire.
Avançons, donc, ce qui vous gêne c'est
- "loqueteux". Les riches, ça va ?
- "viande communautaire, femmes voilées, horaires sexistes". A priori, vous visez les musulmans. Les chrétiens du Moyen-orient ou d'Ethiopie, ça va ?

Un riche chrétien d'Ethiopie qui s'installerait, ça irait ?
Et un Indien qui rachète Arcelor, ça va ?

N'empêche, je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais ça fait bizarre à beaucoup de gens de lire " l'ennemi s'organise et s'infiltre partout sur notre territoire". Vous avez fait des stocks de nourriture, préparé des armes pour résister ?
Comme tous les socialistes et apparentés, vous êtes obligé de tourner votre adversaire en dérision, faute d'argument.
Ils se trouve qu'il y a une grand majorité de loqueteux musulmans de sexe masculin parmi les fameux migrants qui viennent chercher 2500€ chez nous.
Ne vous y trompez pas, si on ne leur donne pas, ils les prendront.
Sur vous et pas sur moi, j'espère :-).
Suis optimiste de nature.
Expliquez-moi comment des gars qui ont déjà du mal à trouver de quoi manger pourraient être si inquiétant ?
Il n'y a pas de flotte de débarquement pouvant amener des populations ingérables, c'est de la barque, du bateau de pêche, des types planqués dans des camions, en France ils ne peuvent pas vraiment compter sur les aimables habitants pour passer inaperçu, et tout irait bien mieux si au lieu de se focaliser sur les effets des guerres et de la misère on pensait à s'occuper des causes.

Peut-être que vous vous en foutez que des gens crèvent loin de chez vous mais c'est peut-être pour ça qu'ils viennent vous déranger et vous pourrez dépenser des milliards en charters, en murs et policiers que ça ne servirait à rien.

Soyons pessimiste : que se passerait-il si à l'autre bout du monde on en avait vraiment marre que les ressources naturelles locales servent à notre confort ? On serait bien embêté sans pétrole (et ça veut dire sans plastique), sans cuivre, sans coltan, sans lithium, sans terres rares etc.
Pour le coup, il faudrait réapprendre à vivre dans la "jungle", se chauffer au bois et aller à pied à la cueillette aux champignons.
Mais c'est justement parce qu'ils ont besoin de manger, que nous leur donnons à manger pour éviter qu'ils attaquent des veilles dames.
Pour le sexe, c'est plus compliqué.
Ces gens nous rançonnent, nous sommes obligé de les nourrir.

Il ne faut pas les laisser entrer, nous entretenons une armée pour ça.
Je me demande comment vous êtes arrivé sur @si, site infesté d'islamo-gauchistes pouvant même faire du bénévolat en faveur des migrants...
Vous pensez que c'est de la traitrise ? La police ou l'armée pour qui héberge un sans papier ?
On vous raconte partout que les gens qui ont voté Trump ou pour le Brexit, voire pour Fillon sont des personnes mal informées par les algorithmes de Facebook... Il faut bien trouver une explication à l'échec des manipulations des médias mainstream par de faux sondages et un matraquage continu...
Les gens s'informent partout, c'est la magie d'internet !
"Mais c'est justement parce qu'ils ont besoin de manger, que nous leur donnons à manger pour éviter qu'ils attaquent des veilles dames.
Pour le sexe, c'est plus compliqué."

:-DDDDDDDDDDDDDDDD

J'adore !!!

J'ai dit une bêtise sur l'autre fil, revenez quand vous voulez, qu'on s'en paye une bonne tranche !
Tiens, le sexe, parlons-en !

Encore une fois, vous êtes victime d'une manipulation :
http://www.middleeasteye.net/fr/opinions/verdict-du-proc-s-de-hambourg-quand-la-pens-e-s-curitaire-accuse-le-r-fugi-et-le-musulman

On apprend ces jours-ci l'issue du procès qui a accusé des étrangers et des réfugiés d'avoir harcelé et violé des femmes en masse le soir du Nouvel An 2015-2016 à Hambourg, tout comme dans d’autres villes d’Allemagne, y compris Cologne. Et le verdict fait un effet des plus inattendus : la décision du tribunal de Hambourg affirme que les accusations et les preuves avancées ont été trafiquées par la police.

Il s'agit seulement ici du cas de la ville de Hambourg ; le verdict pour la ville de Cologne sera rendu en avril 2017. Mais un verdict similaire est à prévoir. Le ministre allemand de l'Intérieur a eu du mal à justifier l'ampleur qu'a prise cette affaire, évoquant le stress physique et mental auquel sont soumis les policiers, avant de reconnaître qu’« une telle situation ne devrait pas se produire dans notre État de droit ».

De fil en aiguille, autorités judiciaires, politiques mais aussi médias ont tricoté de toutes pièces l'« affaire de Cologne » pour « renforcer l’appareil policier, étendre la surveillance de la population et durcir les lois visant les étrangers et les réfugiés dans le but de pouvoir expulser aussi rapidement que possible les réfugiés du pays », écrit le journaliste du World Socialist Web Site Dietmar Henning.

En plus du petit nombre des personnes condamnées pour agression (une seule), la décision du tribunal laisse donc entendre que les « événements survenus la nuit de la Saint-Sylvestre » ont été en grande partie une invention des médias. Un verdict effarant au vu de l'encre déversée autour de cette affaire, fustigeant les réfugiés syriens et dénonçant des « valeurs » et une « culture » non compatibles avec celles de l'Europe.

C'est contre ces gens là que vous devriez avoir la haine. Ne vous trompez pas d'ennemi !
Un seul agresseur pour plus de 1000 plaintes ? Dans plusieurs villes de différents pays ? Rudement efficace le monsieur... Et c'est moi qui suis victime de manipulation ?

Soit vous êtes sincère et je ne peux rien pour vous, soit vous êtes un manipulateur, et je suis justement là et ailleurs pour démonter vos arguments spécieux.

Je ne vous cache pas que la deuxième hypothèse me semble la plus probable.
Ah, là vous pouvez faire le malin, je suis peut-être allé un peu vite. La source de l'article est en allemand, je ne lis pas l'allemand, et je n'ai pas trouvé trace de cette histoire ailleurs.

Affaire à suivre (s'il y a quelques polyglottes dans l'assemblée, merci d'avance pour le coup de main).
Merci à Antoine C pour ses précisions :

"Après quelques recherches, car ça a éveillé ma curiosité, il apparait :
- que le jugement d'Hambourg ne concernait qu'une affaire (pas vraiment les 240+ plaignantes dont 133 pour agressions sexuelles évoquées à l'époque)
- que c'est la méthode d'interrogatoire (dire aux accusés "on a des preuves que vous avez fait ça" sans en avoir pour les faire avouer en gros) et la durée de leur détention préventive (6 mois) qui a été critiquée par le juge, pas une "fabrication de preuves"
- que la police allemande, a l'air de galérer à retrouver les coupables dans toutes ces affaires (et d'autres histoires d'agressions sexuelles lors de fêtes aussi), et aurait donc accusé des fêtards d'origine musulmane un peu au hasard, pour le peu mis en examen (dans le cas de Hambourg sur leur identification sur photos par une seule plaignante, qui disait en plus ne pas pouvoir le faire lors de son dépôt de plainte) et qu'il y a déjà eu une relaxe dans une affaire similaire à Cologne
- que le jugement par contre ne contenait évidemment pas les accusations de complot pour expulser les réfugiés qui ne sont que l'interprétation de Dietmar Henning du World Socialist Web Site
- qu'il a été un peu décrié en Allemagne (enfin surtout par des titres locaux et tabloids genre Bild), et mis en rapport avec une complaisance générale des tribunaux envers les "islamistes"* (le classique de droite "justice laxiste" + mise en rapport avec la relaxe d'un groupe patrouillant en uniformes "shariah police" par un autre tribunal)
- qu'un nombre indéterminé mais a priori loin d'être la totalité des plaintes ont été jugées sans fondement ou retirées (ce qui est interprété dans des sens contraires par ceux qui en parlent car...)
- le peu de "suivi médiatique" de ces affaires du nouvel an en français n'est assuré depuis cet été que par quelques sites d'extrème-gauche et oumma.com d'un coté, et quelques obscurs blogs de la fachosphère de l'autre, et en anglais par des tabloids genre daily mail et sun ; pas trouvé un article qui ne cherche à démontrer ni que c'est tout du vent ni que les non-condamnations sans preuves sont un signe de la reddition des allemands face à la terreur verte
- que google traduction pour les articles en allemand c'est pas top :)

* sans vouloir faire le parallèle moi même"
Il serait utile qu’ASI organise une émission de fond sur le sujet de l’immigration avec comme invités, je ne sais pas,
l’OFPRA, des spécialistes du sujet pour informer du comment ça se passe.

vahina vanness, si j’ai bien compris, vous souhaitez entre autres choses, faire sortir la France
de la Convention relative au statut des réfugiés.

Le problème, c’est que vous n’avez jamais pensé que vous, vos enfants ou vos petits-enfants
pourriez être contraints, un jour, de fuir notre pays.
Et que si aucun État ne vous accueille, vous seriez fichus.

Je vous donne un peu de lecture.

Notez ceci :

« Les pays européens sont–ils « submergés » par les demandeurs d’asile ?
Dans le monde entier et plus particulièrement dans certains pays européens, les gens ont l’impression
qu’ils sont « submergés » par les demandeurs d’asile. La réalité s’avère bien différente. 80% des réfugiés demeurent,
suite à la fuite de leur pays d’origine, dans leur région d’origine. »

Pour les 2500 euros, c’est seulement jusqu’au 31 décembre 2016.
Vous êtes amusant.
Ce que vous souhaitez, ce n'est jamais éclairer un débat, mais toujours l'enfumer. Des invités partiaux, des chiffres biaisés.

Votre citation :
« Les pays européens sont–ils « submergés » par les demandeurs d’asile ?
Dans le monde entier et plus particulièrement dans certains pays européens, les gens ont l’impression
qu’ils sont « submergés » par les demandeurs d’asile. La réalité s’avère bien différente. 80% des réfugiés demeurent,
suite à la fuite de leur pays d’origine, dans leur région d’origine. »
Un parfait sophisme.

Un peu de logique, SVP.
C'est pas parce qu'une majorité de ces gens restent chez eux qui nous ne sommes pas envahis par ceux qui partent...

Et tout vos arguments à l'avenant...
vahina vaness,
j'admire vos certitudes, vos affirmations nettes, vos positions tranchées.
Perso, sur un sujet aussi complexe, je sens qu'il y a beaucoup de choses qui me dépassent tout à fait.

Pour vous , ça a l'air plus simple.
Ceux qui partent sont des ingrats: les pays occidentaux les ont pourtant arrosés de leurs bienfaits et d'uranium appauvri; c'est pour leur bien, pour les libérer de leurs préjugés vis-à vis du nucléaire; et s'ils tombent malades, comme à Fukushima, si leurs enfants sont victimes de graves malformations, c'est purement psychosomatique, ils sont responsables de leurs problèmes de santé.
https://blogs.mediapart.fr/kakadoundiaye/blog/150613/uranium-appauvri-un-vrai-scandale-une-vraie-horreur
Tiens, un peu d'info pas alternative, ce en quoi on nous demande d'avoir la foi :

- La France championne d’Europe des dividendes versés en 2015, pourquoi y voir les excès d’un capitalisme fou passe à côté du problème (puisqu'on vous dit que ce n'est pas ça le problème...)

- Rapport parlementaire sur l'"optimisation" fiscale : "2 à 3 % des PIB nationaux, soit pour la France entre 60 et 40 milliards d’euros". "Optimisation" = dans le cadre de la loi.

- Fraude et évasion fiscale : "Entre 60 et 80 milliards d'euros : c'est le montant de la fraude fiscale pour l'État et les collectivités locales en 2012, soit entre 15% et 25% des recettes fiscales brutes"

Tout ça, ça ne vient pas de migrants, un tas de "bons français" vous expliqueront que ça fait partie du jeu, certains oseront même se dire "citoyens du monde" pour justifier de ne pas faire leur devoir de citoyen.

Et que peut-il bien se passer en Afghanistan ?
Le pétrole est-il l'eldorado de l'Afghanistan ? : "Huit entreprises se retrouvent en concurrence pour cet «Afghan tajik tender 2012». Face à Exxon, sept groupes de moindre ampleur, la plupart sous tutelle de leurs Etats respectifs: Dragon Oil (Arabie Saoudite), Kuwait Energy (Koweït), ONGC Videsh (Inde), Petra Energia (Brésil), Pakistan Petroleum (Pakistan), PTT (Thaïlande) et TPAO (Turquie)."

Mais que fait donc Total, ils ne sont pas sur le coup ?
Aïe, ils se sont peut-être planté au Kazakhstan, ça pourrait coûter cher : "Gisement miracle mis au jour dans les années 1990, ce champ situé au nord de la mer Caspienne, dans les eaux territoriales du Kazakhstan, s'annonçait pourtant comme le plus prometteur au monde. (...) La réouverture des puits est espérée courant 2017. Sauf qu'au cours actuel du pétrole - tombé sous les 40 dollars le baril - la viabilité du projet reste plus qu'incertaine. Or le NCOC (North Caspian Operating Company), le consortium créé en 1997 pour l'exploiter, et dont fait partie le français Total, a déjà englouti 50 milliards de dollars, cinq fois le devis initial."

Et pourquoi donc le prix du pétrole est-il si bas ? Serait-ce parce que nos "alliés" du Golfe l'ont fait baissé pour mettre la pression sur la Russie et pouvoir avancer leurs pions du côté Irak-Syrie, là où nous bombardons en nous plaignant de ces réfugiés ?
Est-ce que ça va impacter Total ? Vont-ils avoir droit à un chèque de 80 millions d'euros de la part du Fisc pour un déficit en France ?

Le monde est compliqué mais, au moins, on peut toujours taper sur les migrants pour se soulager... : l'art d'inverser cause et effet, de désigner les faibles comme cause de nos malheurs, surtout ne pas favoriser la lucidité sur les causes réelles qui pourrait demander qu'on ait le courage de s'attaquer aux puissants et de se remettre en cause.

Et que cherche à faire cette "information" que vous répétez ? Faire sentir la gravité d'une situation ou entretenir une diversion au profit d'ambitions particulières, de tous ces gens qui vont prétendre au pouvoir pour sauver la nation en la protégeant des effets négatifs de la mondialisation alors que la nation est actrice de celle-ci, que la mondialisation, c'est aussi nous avec nos millions de petits actionnaires, nos épargnants alimentant les banques, nos multinationales, nos forces armées, notre géopolitique ?

Il faudrait peut-être penser à se protéger de nous-mêmes avant de viser les autres, se demander ce qu'impliquerait un autre rapport au monde qui ne produirait pas des populations fuyant la guerre et la misère.
" Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après-demain" ( Helmut Schmidt)
Le monde est complexe, en effet.

Je ne vois pas très bien en quoi subir sans répliquer l'invasion de dizaines de milliers de personnes exigeant le gite et le couvert est une solution aux problèmes que vous soulevez.
Nous avons les moyens de les repousser fermement, profitons en tant qu'il n'est pas trop tard.
Les repousser au nom de quoi ?
C'est le "fermement" des moyens qui me choque surtout. Il aurait dit "gentiment" ça changeait tout :-)
Pas très sûr de où était l'ironie mais pour ceux qui pensent à rejeter "gentiment", ce serait au nom de quoi ?

La peur ? Un principe de propriété ? Le "chez soi" avec un soi associé à un territoire ? Une ressemblance culturelle ? Physique ? Sociale ?
Voit-on un autre soi plutôt dans un afghan ou un érythréen sans papier posant sa tente dans un bidonville ou dans un millionnaire avec papiers se cherchant un paradis fiscal ?

Dans l'ambiance actuelle, j'ai l'impression que c'est un peu tout ça, le jardin entouré du petit muret et de la haie qui vont bien, clôture et panneau "attention au chien", le home sweet home comme protection envers un monde ressenti comme hostile, et la vieille inquiétude du sédentaire vis-à-vis du vagabond, du nomade, du cosmopolite, ces gens dont on ne sait pas à quoi ils sont attachés, si leur liberté signifie licence, libération d'instincts sauvages dès lors qu'ils échapperaient à la contrainte.

D'ailleurs, ces craintes peuvent être associées à une projection sur l'autre de ce qu'on se sentirait capable de faire si on n'était pas contraint par un pouvoir : fantasme de violence, de prédation, l'un se protégeant de l'autre parce qu'il le voit dangereux comme lui-même, attaché comme lui à la propriété etc.
Ca me fait penser à un truc assez surréaliste (je n'ai pas retrouvé le lien) : un anglais de Daech expliquant le choc culturel avec des "collègues" locaux qui, à mon avis, devaient être bédouins, et n'avaient pas le sens de l'espace et la propriété privé, entrez sans frapper, prenez les chaussures de l'un ou de l'autre, laissez les leurs, regardaient dans votre sac ce qu'il y avait etc. comme si tout était en commun.
C'était pour me moquer, oui.
Faut pas le chauffer le Faab il dégaine les arguments factuels à vitesse V.

En mode tiers-mondiste antiimpérialiste ce qui n'ait pas pour me déplaire ;-)

Limite pro russe...
:-D

Y'en a qu'il ne vaut mieux pas gonfler, ils deviennent teigneux, lui ça le booste, c'est son carburant !

On ne remerciera jamais assez Vahina Vanness pour ça.
Il ou elle fore, et le geyser jaillit !

A ce train là, on va bientôt pouvoir fermer les centrales nucléaires !
Et comme ça commence à urger…

Vahina ha ha ah, … Allez Vahina, on est avec toi !!!
Ben oui, tiers-mondiste anti-impérialiste (mais pas anti-imperium...), donc pas favorable à la Russie d'aujourd'hui avec un néoconservateur au pouvoir qui veut s'allier avec Trump et Fillon à défaut de Le Pen, et ne se gênera pas pour faire de l'impérialisme à la russe.

Un jour, faudra qu'on m'explique pourquoi la Russie de Poutine a droit à tant d'égards chez des anti-impérialistes (ou anti-américains ?). Ca fait 10 ans que l'idée d'hégémonie étatsunienne est morte, l'Irak l'a montré, la politique d'Obama l'a intégré, l'annexion de la Crimée a fini de le prouver, aujourd'hui n'en déplaise au FMI, la Chine est devant les USA en PIB et pourtant, on continue à faire comme si il n'y avait qu'un pôle de pouvoir.

Du coup, le "tiers" de "tiers-mondisme" reprend du sens quand on n'a ni envie de soutenir la politique des USA ni celle de la Russie.

Au passage, quelques news de Russie :
- renforcement prévu de la loi de contrôle du web pour s'attaquer aux sites miroir permettant de contourner les blocages, par exemple celui de ce site d'opposition graniru.org,
- deux journalistes de Novaïa Gazeta ayant notamment travaillé sur les Panama Papers ont été sommés par un tribunal de détruire des email piratés mettant en cause un cabinet d'avocats
- dans l'enquête sur l'assassinat de Nemtsov, une femme de ménage a donné des éléments sur la piste tchétchène : Dadaiev ce bon soldat selon Kadyrov, aurait travaillé avec une équipe qui avaient loué un appartement d'où ils menaient l'opération. Elle y faisait le ménage et avait reçu des menaces quand ils ont cru qu'elle avait entendu des choses. Il était à peu près acquis que ce n'était pas l'acte d'un gars isolé, ça se confirme.

Et puis tiens, pour rester fidèle à mes habitudes, petite dissertation à partir d'un article russe (Google traduction fonctionne à peu près) qui m'a fait réfléchir : ça parle d'une boite d'ingénierie politique, Nikkolo M. (comme Machiavel...) avec les méthodes d'un spin doctor, Igor Mintusov de réputation internationale, dont l'auteur se demande si elles ne se répandent pas. Bon, à mon avis, c'est juste une version russe de ce qu'on voit de manière plus générale par l'application des méthodes marketing à la politique.

L'auteur décrit le "poutinisme" comme du populisme savant, de l'ingénierie sociale où on construit le "produit" à faire élire, en analysant simplement ce qu'attend le consommateur dans une demande qui n'est plus médiée par de l'idéologie : dès lors que chacun est renvoyé à sa situation personnelle, qu'on ne veut croire ni aux partis ni aux étiquettes historiques, eh bien il est particulièrement légitime de traiter le citoyen comme un consommateur à satisfaire. On analyse les tendances, on prend ce qui marche, et hop !, on colle ça sur un gars neutre pour le faire élire. Et comme la relation au "produit" a été directe, satisfaction affective plutôt qu'intelligence politique, peu importe ce qu'il fait derrière, il sera soutenu, un peu comme les fans d'Apple applaudissaient Steve Jobs.

Et du coup, dans cette analyse, on voit l'intérêt des réseaux sociaux et de soutenir tous les discours dépolitisés, les "ni de gauche ni de droite" etc., renvoyer chacun à ce qu'il veut, lui tout seul, plutôt qu'à un courant socio-politique historique.
De fait, ce n'est pas sans me faire penser à la stratégie de Trump et même du Front National qui fait de la récupération à droite à gauche de ce qui semble marcher dans un majoritaire défini par les segmentations imaginaires, intuitives (le "vrai" français, le cliché, M./Mme. Normal, baguette, saucisson et république).

Alors, qu'est-ce qui marche aujourd'hui ?
Sans doute que la mondialisation vue comme capitalisme/néolibéralisme oppressif fait que tous les discours prônant une "démondialisation" auront un avantage, quitte à ce qu'on oublie le "tiers-monde" en twittant sur son Iphone combien on est opprimé par le monde, qu'on ne se voit que comme individu en souffrance. La rhétorique poutinienne sur le soi-disant échec du multiculturalisme en Europe, la construction d'une identité de "souche" qui serait négligée par rapport à l'attention portée aux "autres", tout ça peut se révéler très efficace : en termes marketing, on touche/fabrique un segment de marché numériquement majoritaire par opposition aux racisés, homosexuels etc., dans des identités au degré zéro de l'intelligence politique, se limitant à savoir à qui on ressemble, à l'instinct, aux goûts et aux couleurs, vieux mécanisme tribal dans une anomie idéologique.

Conclusion : le marketing est fasciste ou le fascisme est marketing, renvoie au sentiment, à la pulsion (d'achat ou de vote), au désir sans médiation intellectuelle, le "barnum de l'enfer" comme il est dit dans cet excellent documentaire (signalé ailleurs par Pompastel).
Faab, j'ai commencé à visionner le documentaire que tu mets en lien, "Klemperer - la langue ne ment pas". Moi je ne l'ai pas trouvé si excellent.

D'abord, ça commence mal avec la traduction de Volk par peuple, sans préciser qu'il faut comprendre le mot uniquement dans sa dimension ethnique.
Pour un docu qui s'appelle "la langue ne ment pas" c'est emmerdant.
Quand Mélenchon est appelé "populiste", il y a une réelle volonté de créer la confusion entre Peuple ethnique (volk), peuple social (plebs, vulgus) ou peuple politique (populus, demos).
Quand Klemperer fait son travail sur la linguistique du régime nazi, son but est que ça ne se reproduise pas. Bon, ben, merci la traduction, c'est raté.

Ensuite, et là je ne sais pas si c'est une erreur de traduction, quand il parle de Rousseau, c'est une telle approximation que le nazisme devient la victoire de Rousseau ! L'état de nature, l'homme naturellement bon, approximativement Rousseauiste, devient idéologie nazie ! Bigre !

Les mots sont importants ou pas ?

Là j'avoue j'ai pas continué.
Entretien avec le réalisateur du documentaire :

https://www.annebrunswic.fr/201-Entretien-avec-Stan-Neumann
Merci Pompastel.

L'entretien est super.
Du coup c'est Stan Neumann lui-même qui a traduit le mot Folk. Bon, je ne m'explique pas ce manque de perspicacité, mais passons.
Sur Rousseau, je comprends mieux, Klemperer était un Voltairien, et forcément intoxiqué par des tas de sornettes racontées sur Rousseau. De là à voir Rousseau quasiment comme une racine du nazisme…
(tout à coup je me dis que pour Voltaire, qu'il soit Volk, plèbe ou demos, c'est le même peuple caca beurk, ça pourrait être une explication ?)

Bon, c'est deux choses qui m'ont choqué, et m'ont un peu empêché de voir le reste. Par exemple ça :
"Klemperer se considère comme Allemand et refuse tout communautarisme, toute détermination des individus par leur origine, tout biologisme. Cela lui fait absolument horreur et à juste titre." Merci à lui.
Il y a ce passage où un juif ultra lui dit cette phrase terrible "grâce à Hitler, dans 50 ans, nous serons enfin considérés comme une race à part" (en gros, pardon pour l'imprécision), 80 ans après on n'en est pas sortis ! Hein Strumpf ?
burp...
Ah, c'est la fin que vous avez mal digéré ? Bah c'était pas méchant, juste une petite pique parce que des fois on a l'impression que… enfin des fois souvent on a vraiment beaucoup l'impression que…
Hein ?
Le quatorzième degré ?
Ouais, [s]genre[/s] heu en gros, quoi !
De là à voir Rousseau quasiment comme une racine du nazisme…

"Quelle que soit notre opinion sur ses mérites nous devons reconnaître son immense importance comme force sociale. Cette importance provient tout d'abord du fait qu'il su en appeler au coeur et à ce que l'on appelait de son temps, la "sensibilité".il est le père du mouvement romantique, l'initiateur des systèmes de pensée qui déduisent de faits non humain, des sentiments humains; il est l'inventeur de la philosophie politique des dictateurs pseudo-démocratiques, opposées aux monarchies absolues traditionnelles.Apres lui, ceux qui se conciderent comme des réformateurs ont été divisés en deux groupes: les disciples de Rousseau et les disciples de Locke.Parfois, ils coopèrent et nombres d'individus ne voient pas entre eux d'incompatibilité mais, peu à peu la différence s'est faite de plus en plus évidente.Actuellement (1945),Hitler est un disciple de Rousseau; Roosvelt et Churchill sont des disciples de Locke."
Bertrand Russell
Allez, encore une dissertation :

Nous sommes bien d'accord sur le sens équivoque de "peuple" et c'est justement un point essentiel pour moi d'entendre que le nazisme a fonctionné avec Volk, comment ils l'entendaient (et idem pour la référence à Rousseau, le "naturisme" nazi, cf + bas).
Dans les traductions qui circulent de Mein Kampf, "Volk" est généralement traduit par "race" et on renvoie ça au racisme comme on l'entend aujourd'hui alors que les Allemands entendaient le mot comme "peuple", "autochtone", "patrie", "lignée", "terroir", du lien affectif, positif, qui explique que des gens comme Heidegger aient pu s'en rapprocher.

Qu'entendent aujourd'hui les gens quand on dit "peuple français" ? Et "peuple corse" ?

Un peu de clarification des concepts comme je les vois :

1. peuple-citoyen, issu des Lumières, concept légal, construction politique autour d'un Etat de droit démocratique, l'Assemblée Nationale de Sieyès où on se réunit pour une Constituante, un projet politique d'avenir, tous égaux, sans distinction d'ordre, de classe, d'origine, l'unité nationale par volonté de faire Cité commune ;

2. peuple-"ethnique", de sentiment, de tradition, opposition au peuple-citoyen qu'on voit explicitée dès 1807 avec le Discours à nation allemande de Fichte en réaction à l'impérialisme napoléonien et la prétention rationaliste-universaliste. Ca s'accompagne de la réaction romantique qui fait appel au sentiment plutôt qu'à la froide Raison, avec ce naturalisme qui fait un lien ambigüe à Rousseau : d'un côté on a le côté légaliste du Contrat Social, de l'autre l'aspect essentialiste, naturel, "instinctif", avec la vision organique : "Tel peuple est disciplinable en naissant, tel autre ne l'est pas au bout de dix
siècles. Les Russes ne seront jamais vraiment policés, parce qu'ils l'ont été trop tôt.
" dixit Rousseau. Le naturel français, le naturel allemand etc., tout un discours qui a animé les nationalismes et les guerres (le boche brutal etc.).

3. peuple-classe, l'Internationale contre les unités organiques nationales, rupture entre la partie bourgeoise et prolétarienne du peuple-citoyen, l'oppression ne connaît pas de frontière, le "peuple prolétarien" non plus.

Donc, où en est-on aujourd'hui quand on parle de "peuple", de "français", de frites et de gaulois, de "patriotisme économique" etc. ?

Du nationalisme de gauche comme résistance à un impérialisme, un colonialisme, au "grand capital" etc., ça existe, globalement sur la base du peuple-citoyen, le principe des guerres révolutionnaires qui n'ont pas été simple vis-à-vis de la question de l'étranger anticipant la réaction de Fichte (cf Sophie Wahnich, "L'impossible citoyen, l'étranger dans le discours de la Révolution française"), et c'est d'autant plus délicat à articuler quand en face les mêmes mots peuvent être utilisés par le nationalisme ethnique.

J'ai (douloureusement) suivi la soirée des primaires et on voit déjà comment les uns et les autres entendent se placer : Fillon est présenté comme ultra-libéral et le FN va se placer en "national socialiste", défenseur de la protection sociale contre le capital international, contre l'Europe libérale, avec en bonus son côté Manif pour tous.

Quand le FN va dire "peuple français", il y aura la même ambiguïté qu'avec les Nazis, ça parlera d'un côté au peuple-classe parce qu'ils se voudront sociaux, et au peuple-ethnie majoritaire qui tient au conformisme culturel, est fatigué de la promotion de l'"autre", veut se sentir "chez lui" avec son clocher et son saucisson ou sa République jacobine et son Charlie.

A mon sens, si le peuple-classe est opérant face aux libéralismes économique, il ne l'est pas face au FN et d'un point de vue idéologique, il faudrait marquer que le peuple-citoyen est antinomique du peuple-ethnique, que le sans distinction d'origine, de religion, de race, est un élément conceptuel essentiel d'une démocratie républicaine fondée sur les valeurs de 1789, sans distinction d'héritage culturel et de moeurs dirais-je pour généraliser les notions.

Seulement voilà, où en sont les Français vis-à-vis de ces valeurs ? Quel genre de Constitution feraient-ils aujourd'hui quand on s'offusque des burkinis, d'affiches montrant des homos, quand on voit comment on traite les migrants etc. ?
Les Français se sentent plutôt un Volk en "exception culturelle" menacée (serait-ce une culture républicaine comme héritage) ou un peuple uni par un projet d'avenir universaliste parce qu'humaniste ?

P.S. : dans le documentaire, ils s'étonnent que chez les Nazis le "naturisme" soit associé à un technicisme mais Mein Kampf se veut scientifique, héritage scientiste du XIXe., sciences naturelles, darwinisme social et eugénisme qui a notamment été fort aux Etats-unis. A gauche, on a eu aussi le "matérialisme historique", le côté essentialisé des ethnies, de la "civilisation" etc.
La réaction "romantique" n'est pas née de rien, il y a bel et bien un risque totalitaire dans l'esprit de système, la raison froide, cartésienne dirais-je, d'où, peut-être, le renouveau de Spinoza depuis quelques décennies comme ressource pour une raison des affects ou des affects raisonnables.
Mein Kampf scientiste ? Au secours Robert !
Précisons : ce que j'appelle "scientiste" est un usage des sciences comme instrument de foi plutôt que d'interrogation, quand on n'interroge plus la construction des faits et que ça oscille entre la technique et le dogme, un arrêt de la pensée qui se fait instrument de pouvoir.

Dans Mein Kampf, il y a tout un discours sur l'éducation populaire, l'intérêt des humanités, un au-delà du matérialisme, un rappel de l'Idéalisme allemand, rien qui n'offusquerait l'honnête homme, mais c'est rabattu sur une prétention à la vérité naturelle, dogme de la nature comme rapport de force et une supériorité naturelle de l'Aryen, renvoyé à toute cette classification "scientifique" racialo-ethnique du XIXe. Il ne s'agit plus de dire qu'il y a un effort de civilisation à faire, mais que la Civilisation est aryenne, que c'est un fait de nature, que quiconque s'attaque aux aryens s'attaque au meilleur de l'humanité : "l'Aryen est le Prométhée de l'humanité".

Perso, je m'étonne toujours que Heidegger n'ait pas senti d'emblée que le nazisme était en plein dans ce qu'il disait par "la science ne pense pas", fausse modestie du "bon sens", du "on ne fait que décrire la nature", quand on assoie d'autant mieux son pouvoir qu'on prétend ne faire que suivre la marche naturelle des choses, dire ce qui est sans plus s'interroger sur ce que c'est que prétendre dire ce qui est.

Quelques extraits pour donner le ton (c'est moi qui souligne) :

Comme la propagande et la science géniale d'influencer les masses travaillaient alors pour faire entrer de nouveau à coups de massue dans le coeur des soldats la croyance en la victoire définitive !
(...)
L'ultime science est toujours la connaissance des causes profondes et naturelles ; (...) dans un monde où les planètes et les soleils suivent des trajectoires circulaires, où des lunes tournent autour des planètes, où la force règne, partout et seule, en maîtresse de la faiblesse qu'elle contraint à la servir docilement, ou qu'elle brise, l'homme ne peut pas relever de lois spéciales.
(...)
Tout ce que nous avons aujourd'hui devant nous de civilisation humaine, de produits de l'art, de la science et de la technique est presque exclusivement le fruit de l'activité créatrice des Aryens. Ce fait permet de conclure par réciproque, et non sans raison, qu'ils ont été seuls les fondateurs d'une humanité supérieure et, par suite, qu'ils représentent le type primitif de ce que nous entendons sous le nom d' « homme ». L'Aryen est le Prométhée de l'humanité ; l'étincelle divine du génie a de tout temps jailli de son front lumineux ; il a toujours allumé à nouveau ce feu qui, sous la forme de la connaissance, éclairait la nuit recouvrant les mystères obstinément muets et montrait ainsi à l'homme le chemin qu'il devait gravir pour devenir le maître des autres êtres vivant sur cette terre.
(...)
l'idéalisme répond en dernière analyse aux fins voulues par la nature. Seul, il amène l'homme à reconnaître volontairement les privilèges de la force et de l'énergie et fait de lui un des éléments infinitésimaux de l'ordre qui donne à l'univers entier sa forme et son aspect. L'idéalisme le plus pur coïncide, sans en avoir conscience, avec la connaissance intégrale."


N'est-il pas évident que les planètes tournent autour du soleil, que donc partout règne la force, que le faible suit le fort, que donc le fort est la meilleure incarnation des fins de la nature, que les "aryens" ont des chapelle Sixtine et des chars et que donc ils sont le meilleur de l'Humanité ?
C'est "scientifique".
Lévinas oppose deux lectures du nazisme : Celle de Heidegger qui voit dans les camps d'extermination " la même chose que l'agriculture industrielle", donc l'aboutissement du déploiement de la " Technique" comme rapport exclusivement instrumental-utilitaire au Monde ( le Juif , maître du" calcul" en étant le champion); et le retour du " numineux", sorte de sacré a-chrétien dont Wagner serait l'annonciateur ( le Sol, le Sang, la forêt germanique...). Dans son livre sur Vichy, Pierre Bitoun insiste sur la conjonction de ces deux contraires apparents : le retour à la " terre qui ne ment pas" d'un côté, et l'école d'Uriage, creuset des trente Merdeuses, de l'autre.[/smallAu fait, Faab, la qualité de vos messages est si constante que vous me donnez parfois l'impression de construire une œuvre.
"N'est-il pas évident que les planètes tournent autour du soleil, que donc partout règne la force".
La science actuelle, enfin déjà centenaire puisque la relativité générale date de 1916, ne voit plus le mouvement des planètes comme l'effet d'une quelconque force mais plutôt comme celui de leur "inertie".
Un jour, faudra qu'on m'explique pourquoi la Russie de Poutine a droit à tant d'égards chez des anti-impérialistes (ou anti-américains ?).


Sur Asi aujourd'hui : Intox russes : The Intercept "désintoxe" le Washington Post

Le poutinisme des anti impérialistes c'est comme leur anti américanisme, une calomnie.

Hier j'écoutais Jean Ziegler sur france inter lui c'est d'antisémitisme qu'il est accusé pour avoir dénoncé la colonisation mais il a aussi été accusé d'être pro Hamas. Quand il dénonçait le vol des avoirs juifs par les banque suisses il était accusé de trahison à sa patrie. .

he Intercept tempête : "Tous ceux qui ne collent pas à la ligne centriste Hillary Clinton / Jeb Bush sont jugés coupables." Et d'ajouter : "Les sites d'information qui ne font pas écho de manière non critique à une perspective pro-OTAN sont accusés d'être les porte-parole, même involontaires, du Kremlin."

Vous relayez aussi ces calomnies à votre façon mais je ne vous en veux pas vous êtes victime d'intoxication.
Ziegler antisémite...j'espère que ses zigomatiques fonctionnent encore...
Ziegler antisémite...j'espère que ses zigomatiques fonctionnent encore...


Antisémite pour ceux la http://antisemitism-in-belgium.skynetblogs.be/archive/2015/03/15/jean-ziegler-antisemite-recu-sans-probleme-a-l-universite-de-8403152.html

Négationnistes pour ceux ci http://jssnews.com/2013/08/14/la-suisse-nomme-jean-ziegler-un-negationniste-au-conseil-des-droits-de-lhomme/

Khadafiste pour ceux la http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/04/01/97001-20110401FILWWW00680-jean-ziegler-indesirable-a-salzbourg.php

Mais pourquoi donc?
Vous aurez peut-être remarqué que je relais ce qu'en disent des Russes, des Russes qui doivent vivre avec la politique de Poutine. Quand ils disent "poutinisme", c'est comme quand on disait "sarkozysme".

Et pour rappel : je suis d'avis qu'il y a aux Etats-unis un lobby des expatriés des temps soviétiques, Polonais, Ukrainiens, Baltes etc., des gens qui ont participé à la ruine de l'URSS, étaient associés aux néocons, et qui ne lâcheront pas l'affaire si Trump veut s'associer à Poutine.
Je ne sais pas ce qu'est ce site bizarre sur lequel s'appuie le Washington Post mais il ne m'étonnerait pas que ça vienne de ce genre de chose.

D'ailleurs, autre news en russe mais il doit y avoir la version anglaise quelque part, c'est sur la BBC : Appel urgent du Parlement européen pour lutter contre la propagande du Kremlin.
C'est une résolution portée par une polonaise, Anna Fotyga, il y a des soutiens de Roumanie, Lettonie, Estonie pour allouer des moyens à une équipe de communication, un journaliste tchèque est cité disant "nous sommes en guerre avec la Russie, une guerre de mots" etc., et je sens que si Trump veut vraiment laisser tomber l'Otan et que le soutien aux pays de l'Est disparaît, on va avoir droit à une semi-panique. Ils ont l'air d'avoir vraiment peur que l'U.E. se désagrège et de se refaire bouffer par le "grand frère".
Et voilà, à cause de vous Daniel, Gaspard Glanz s'est mis à l'écrit et on en apprend de bien belles : http://taranis.news/2016/11/calais-quatre-journalistes-anglais-places-en-gav-et-expulses-la-veille-de-lexpulsion-de-la-jungle/
Je viens de demander à Mme Baumard une suite sur les migrants emmenés de Calais : parce c'est vrai, être sorti de la boue, de la violence des viols et de la prostitution pour les femmes et les enfants pour se retrouver dans des bâtiments couverts et clos (des maisons, quoi....), être accompagnés, orientés, éventuellement pouvoir enfin rejoindre sa famille sans risquer sa vie et payer des centaines d'euros ou plus, c'est vraiment horrible.

bref, j'ai été profondément choquée par les articles de Mme Baumard sur le démantèlement de cette "jungle" qui portait bien son nom : là où les plus faibles étaient à la merci de tous les rackets et où la seule issue était les passeurs.
Très bonne émission.
Je ne suis pas du tout du même avis que G.G. sur l'utilisation de l'image.
Nous savons que l'absence de description rend l'image manipulable. G.G. avoue lui même que ses vidéos sont reprises de nombreuses fois, il faudrait qu'il se remette un peu en question sur ce point.

Concernant les tensions pendant la manif à calais, il sous estime largement la capacité des gens à voir ce qu'ils ont envie de voir.
Sa défense est de dire que pour comprendre cette vidéo de 2 minutes il faut regarder la vidéo longue de 30 minute. Nous savons bien que ce n'est pas comme ça que le grand zapping fonctionne. Il a l'air passer sur ce fait sans en prendre la mesure je trouve cela très dommage et un peu inquiétant.

Concernant la carte de presse, si tout ce que dit G.G est vrai, après l'affaire du petit journal et le retrait des cartes de presse aux rigolos, il vaudra m'expliquer si ce papier est vraiment inutile ou pas.
Très bonne émission, merci.
Je voudrais rassurer Gaspard Glanz (merci à lui pour son travail remarquable) : il y a un vrai élan de solidarité envers les réfugiés, je le constate depuis plusieurs mois dans la ville bretonne où j'habite. Nous avons monté il y a un an un collectif de citoyennes et citoyens engagé-e-s qui collectons vêtements, chaussures, nourritures, etc. Dès que nous lançons un appel dans la presse locale, il y a du répondant, beaucoup de gens donnent et sont prêts à donner plus, de leur temps, de leur argent. Nous avons aussi lancé des cours de français.
Mais il y a un problème avec l'association agréée par le préfecture pour accueillir les réfugiés, et qui les encadre : elle a pour consigne (manifestement préfectorale) de ne pas travailler avec les bénévoles comme nous, et elle répercute cette consigne auprès de ses salariés ! Cela nous complique singulièrement le travail, mais comme nous avons noué directement des relations avec les réfugiés, nous passons outre. Le but est assez clair : éviter que les réfugiés ne créent des liens, des relations, avec les habitants. Mais c'est complètement révoltant et pendant ce temps là, l'association agréée ne leur dispense pas de cours de français, ou alors dans une autre ville et le temps qu'elle leur donne des titres de transport, ils sont déjà envoyés ailleurs (de CAO en Cada). Que de temps et d'énergie perdus ! Et dans quel but ? Que les réfugiés ne s'intègrent pas ?
Et tout cas, je le redis, s'il y a des manifestations d'hostilité, il y a aussi beaucoup de solidarité... Mais l'Etat ne l'encourage pas.
Bien cordialement !
Très bonne émission Daniel.
Merci.
Très bonne analyse de la journaliste du Monde, ça me réconcilie un peu avec ce journal que je ne lis plus depuis longtemps.

Quelle énergie notre jeune Gaspar Glanz ! Il a même réussi à empêcher Daniel de parler par moment. Un exploit.

Tout ceci est un bon contrepoids aux désinformations merdiques, malhonnêtes et orientées des journaleux du service public et les autres, chiens de garde de la bien-pensance.

Ouf ! sur arrêtsurimages, on respire un peu. Déjà ça.
Petite précision à l'attention de Gaspard Glanz :
Il n'est possible d'amener de paquet de riz nulle part!

On peut amener un enfant, une personne, un gens. Oui, car on peut le prendre par la main. Ce faisant, on lui montre un chemin et il s'y déplace sur ses jambes sur son vélo, sur ses roues, peut importe.
Par contre, j'ai encore jamais vu un paquet de riz avec des mains et qui se déplace tout seul. C'est pourquoi on apporte un paquet de riz.
Hé oui, pour qu'il ailles d'ici à là , il faut le porter !
Un peu faux cul Gaspar Glanz quand il fait semblant de pas comprendre que sa vidéo ("tronquée" comme dirait Lordon qui analyse dans son dernier bouquin la malhonnêteté des médias qui n'ont montré que la fin de l'épisode "la chemise lacérée du DRH d'Air France" sans rendre compréhensible la colère légitime des employés auparavant) sur les habitants de Calais pris à parti (à juste titre) par la manif des migrants ait pu servir la propagande lepéniste. Perso, je la voyais pour la première fois. Et dans un premier temps je me suis dit "merde pourquoi ils font ça? . Ces calaisiens vont se faire lyncher" (même si on voit par leur attitude qu'ils sont pour le moins pas conciliant). Il faut être fou pour croire que la simple vision de la fin de l'épisode (comme le dit Lordon dans son dernier bouquin, la première fois qu'on voit Mussolini pendu mort par les pieds, si on ignore qui il est, on le prend en pitié) parle d'elle même. En décontextualisant lui même (en refusant de mettre deux mots d'explication comme "ces deux calaisiens ont fait le doigt d'honneur au cortège préalablement") la séquence, il a fait le "boulot" que fait l'extrême droite toute seule habituellement. Pas étonnant qu'elle se soit jeté dessus comme du pain béni.Fou qu'un type aussi intelligent ne voit pas ça et ne l'ait pas anticipé. Ceci dit son action est largement positive et m'a pas mal "déssillé" sur les médias aux ordres et la passivité de mon cerveau devant la montée de la sauvagerie de notre époque. Bon dieu, ou est-ce qu'on va?
Émission intéressante mais qui évacue des questions essentielles comme : l'immigration économique clandestine ; les mensonges politiques alors que le gouvernement, relayé par la presse, vendait aux Français de l'immigration syrienne de familles réfugiés (où sont les femmes et les enfants ?) ; la question religieuse, l'énorme majorité des migrants étant musulmans, ce qui n'est pas sans soulevé de vraies questions d'intégration.

J'ai l'impression qu'Arrêt sur images glisse de plus en plus sur la pente dangereuse du gauchisme bien-pensant et du voyeurisme affectif. Je commence à regretter de vous avoir soutenu financièrement lorsque vous en aviez besoin il y a quelques mois.

Quant à votre dernière venue, Oceane Rosemarie, quelle catastrophe... On se passerait bien de ces chroniques 68ardes à peine compréhensibles et méprisantes pour les idées ou les opinions qui ne sont pas les siennes. C'est si facile d'attaquer et de ridiculiser des absents qui ne peuvent pas se défendre.
Où sont les femmes ?
Migrants ?
Réfugiés ?
Gaspard, si je puis me permettre, tu penses à Tipeee ou à un abonnement libre ?
Donc en clair, c'est super de casser des vitres pendant des manifs, on ne risque rien.
Une suggestion : envisager que Taranis rejoigne La presse libre et à défaut, faire en sorte que Glanz (et des collègues de Taranis ?) ait la carte de presse avec ce soutien (formulaire rempli par @si ou autres pour les reconnaître comme pigistes ?). Ca pourrait aider à leur protection parce qu'ils m'ont l'air bien partis pour souffrir dans les mois voire années qui viennent.

Sinon, pour un peu de critique : j'ai l'impression que Glanz apprend sur le tas et si il a raison de défendre son travail comme reporter, pas sûr qu'il soit tout à fait au point sur les aspects professionnels du journalisme.
Déjà, je serais lui, je prendrais plus au sérieux les questions de récupération, il y a une ligne éditoriale à maîtriser quand on ne fait pas que fournir des images. C'est une chose normale dans une équipe hiérarchique avec un arbitrage d'un "boss", ça va à peu près quand on est tout seul, mais ça devient vite un souci quand on se met à vendre ou qu'on fonctionne en collectif à partir d'individualités dont on ne sait pas ce qu'elles peuvent produire (Hors-serie n'échappe au problème par exemple...).

Disons que si il entend s'installer en journaliste-reporter "normal", pas en activiste vidéaste ni en documentariste auteur, ça me semble demander d'accepter quelques unes des contraintes déontologiques du métier, garantir le souci de la factualité en sachant expliciter les contextes d'image quand besoin est (d'où l'importance du rédactionnel autour) et peut-être dissocier sa signature "métier" de l'expression personnelle sur Twitter ou autre.

D'ailleurs, je passe commande : un doc honnête sur les black blocs en France qu'on entende leur message politique mais sans cacher non plus ces membres qui s'estiment légitimes dans la violence.

Dans le genre, récupération et violence, une vidéo de RT que j'avais indiqué ailleurs : Le 1er mai à Paris sous les panaches des fumigènes. Leur reporter commence par filmer la CNT, m'a l'air de repérer régulièrement le style black blocs, et, vers 1h58min, il ne rate pas une scène où des gars semblent prêts à la baston avec une manifestante dénonçant "un vieux mec qui a trop de testostérone dans ses burnes et veut juste la bagarre".
Quand on sait le discours de RT autour d'une Europe au bord de la rupture, ces choix ne sont pas neutre.
Gaspard Glanz me fait plus rire qu’Oceanerosemarie, avec son histoire du buisson [s]ardent[/s] qui parle,
sa mise en GAV de Daniel Schneidermann et Maryline Baumard.

La séquence de la rafle entre l’Afghan et le CRS, entre bleu ciel et bleu marine, est à montrer
aux écoles de journalisme.
Les réfugiés quittent leur maison dans leur pays d'origine. Puis, à Calais, ils brûlent leur habitat de fortune. S'agit-il d'un désir de case neuve ?
Excellente émission qui dément le reproche habituel selon lequel des plateaux de journalistes sont inintéressants.
Faut dire que là nous avons des journalistes qui font honneur à leur profession, à qui on laisse le temps de s'exprimer.
Merci à @si et aux invités pour toutes leurs qualités, ça fait du bien de voir des gens qui pensent et qui agissent.
Je trouve quand même savoureux que Daniel et Robin reprochent à Gaspard de citer un policier en préservant son anonymat en arguant de l'argument d'autorité: "Au Monde, on sourcerait dans un article comme ça, sinon, on ne verrait pas le témoignage".

Alors je n'ai pas directement d'exemples concernant le monde mais pendant la guerre en Irak et depuis, les équivalents anglo-saxons du monde (le Washington Post et le New York Times - journaux dits "de référence") censés être les parangons de vertu (lol) du journalisme mondial (on a encore droit beaucoup trop souvent à la formule éculée: "ca ne se passerait jamais comme ça dans la presse anglo-saxonne" prononcée par des imbéciles incompétents de notre presse nationale) n'ont pas cessé de faire passer les messages (et les mensonges surtout) de l'administration Bush en les sourçant comme "high administration officials". En sans les mouiller. Ca a duré dix ans (et sans doute dure encore à l'occasion).

Mais il n'y a eu absolument aucune levée de bouclier aux USA (et encore moins chez les commentateurs étrangers qui ne savent que vénérer la power structure washingtonienne).

Donc non, Robin et Daniel, l'anonymat d'une source n'est pas du tout un problème pour la presse de référence (dont vient Daniel, faut-il le rappeler). Mais si l'anonymat est maintenu à la demande de la source gouvernementale pour servir cette dernière (à la fin des fins la protéger des conséquences de ses mensonges), personne ne dit rien. Si c'est un petit journaliste qui se sert de la source anonyme contre le pouvoir, alors là, tout de suite, les vierges effarouchées de l' "intégrité journalistique" (re lol) fronce les sourcils.

Pour ceux que ça intéresse, il y a quand même une voix qui s'est élevée avec véhémence contre l'utilisation des sources gouvernementales anonymes aux USA, c'est Glenn Greenwald.
Exemple ici: http://glenngreenwald.blogspot.lu/2007/02/ny-times-returns-to-pre-iraq-war.html

Alors il est vrai que ça n'est pas une contradiction directe de Daniel et Robin car je dois passer par les Etats-Unis pour les contredire et que je n'ai pas d'exemples directement du monde. Mais quand même, cette vénération de l'institution journalistique avec ses vaches sacrées comme "Le Monde" ( encart publicitaire de Niels Pigasse et Bergé qui se sont achetés un petit peu d'influence en payant quelques résidences secondaires au management d'un média en faillite), des grands principes journalistiques etc... sont complètement anachroniques. Où est cette presse indépendante qui mériterait tant d'égard? Revenez sur terre. La presse française est aujourd'hui le jouet de quelques oligarques. N'en parlez pas comme d'une référence en quoi que ce soit. C'est grotesque.
Maryline Baumard (minute 24)...PCPE ...pas d'couille pas d'embrouille ! Du Pigasse Niel en masse !

...et le "çà vient d'en haut..." est-il à rapprocher du limogeage politique d'Aude Lancelin ?
Très très bonnne émission un grand bravo à tous maintenant, en tout cas Gaspard ne fait pas que des heureux chez certains zadistes : https://nantes.indymedia.org/articles/35927
Très bonne émission.
Maryline et Gaspard nous réconcilient avec une forme de journalisme que l'on croyait disparue, proche des faits et sans effets compassionnels inutiles.
J'aime cet et ASI là, ce Taranis là et même... ce Monde là.
En effet, s'informer et informer de ce qui se passe dans les camps d'enfermement des étrangers en Europe, à commencer par la Suisse, est difficile. Nos État ne veulent pas que l'on sache exactement ce qui y est fait en notre nom.

Margré tout, grâce à quelques emmerdeuses et emmerdeurs courageux et têtus, on peut un peu le savoir. Par exemple via la campagne de Migreurop, Openaccess et son rapport : http://www.migreurop.org/article2536.html?lang=fr

"Depuis les années 1990, l’enfermement est devenu un instrument privilégié de gestion des populations migrantes en Europe et au-delà. Le seul motif de cette privation de liberté est le non respect des règles, souvent injustes, relatives au franchissement des frontières et/ou au séjour. Elle constitue une source de violations permanentes de leurs droits. Derrière l’objectif officiel de rationalisation de la gestion des flux migratoires, l’institutionnalisation de la détention des étranger.e.s vient criminaliser celles et ceux qu’on désigne comme indésirables, alimentant ainsi le racisme et la xénophobie."

Edit : j'aurais dû immédiatement penser à pointer vers la dernière mise à jour des camps d'enfermement : http://www.migreurop.org/article2746.html?lang=fr
Une "journaliste" de l'Immonde ?

C'est quoi l'intérêt dans ce genre d'émission qui se veut critique des "merdias" de l'oligarchie financière ?
Très bonne émission.

Je suis d'accord avec les journalistes et notamment Gaspard sur "qu'est-ce qu'il va se passer a Paris?". Ça craint un max comme on disait quand j'étais plus jeune. Franchement je trouve que ce qu'il se passe est grave, inhumain et très problématique. Je vis en Hongrie, on critique beaucoup la Hongrie, mais en France on ne fait pas mieux. On a pas mis de murs a la frontière, mais on en a pas besoin... On a pas besoin de mettre des murs pour avoir une attitude inhumaine !

Cette émission devrait être disponible en contenu gratuit et partagé en masse pour être vu par un grand nombre de personnes qui ne voient et ne regardent que les infos en croyant ce qu'ils voient aux infos ! La journaliste du monde a raison, on se tait trop. S'il vous plait ASI, mettez l'émission en contenu libre pour qu'on partage en masse et qu'on puisse présenter un nouveau point de vue, loin des médias mainstream, loin du son de cloche que le francais moyen entend tous les jours...
Une vivifiante émission ! Passionnée, drôle, instructive... Quel jeune chien fougueux ce Gaspard... J'espère qu'il ne va pas à nouveau se faire coffrer pendant la bataille de Stalingrad.

Au passage, Taranis cherche 20 000 €.

20 000 € pour finir leurs montages et peut-être acheter du sérum physio pour les yeux de Lordon... C'est ici
Super ce garçon ! La journaliste du Monde aussi, d'ailleurs, mais la personnalité de ce jeune homme éclipse tout le monde sur le plateau...

Gaspard, ne change rien ! Ne deviens jamais Jean-Michel Aphatie (qui était dans les manifs de 1986) ;-) Quand j'entends ce garçon, j'ai honte de ma génération qui a produit Pigasse et Dreyfus... et Marinette... Soral et Niel sont plus vieux, ouf !).

Émission très intéressante - c'est quoi, sinon, le RSI ? (quand on vit à l'étranger...).

D'ailleurs, c'est justement quand on vit à l'étranger qu'il importe le plus de savoir d'où on nous parle, qui nous parle et qu'est-ce qu'on veut nous faire gober au juste, car on n'a pas trop la possibilité de se rendre sur place.

Merci donc à ASI pour cette excellente émission, et la "pub" pour Aude Ancelin. Ça remet les pendules à l'heure. (En même temps, pour Aude Ancelin, elle aurait dû comprendre tout ça le jour où elle a mis les pieds en Lettres sup') C'est pas facile de vivre "off the grid", on est plus pauvre, plus isolé, mais je crois qu'on est quand même moins malheureux. En tout cas, on a moins honte de soi.
Bon, et si qu'on cliquait en masse sur le bouton "voter pour ce contenu" ?

Faut vraiment partager cette émission. À plus d'un titre.

En plus, l'ambiance est joyeuse, et ça fait plaisir
(ceci est peut-être le commentaire le plus con que j'ai publié sur le forum d'@si, mais je ne l'avouerai que dans 8 ans, j'ai ma pudeur)

[edit] en plus, oceanerosemarie est à son top, à repasser en boucle, au ralenti de préférence ! :Love
Ce Gaspard Glanz c'est une vraie tête brulée. Il va là où ça brûle. Là où les gens on peut pas leur parler. Là on peut pas y aller, car ça fait peur. Et puis là aussi.

Et, ouai, comme toutes les têtes brulées, bah, il fait pas tout parfaitement comme tout le monde l'attend, mais, au moins, il le fait avec le coeur... et la tête !
Bonne émission, avec de vrais questions.
C'est le asi que j'aime
l'article du Guardian en question:
https://www.theguardian.com/world/2016/nov/02/calais-refugee-children-evacuated-as-camp-clearance-winds-up
effectivement les deux pastilles video du Guardian et l'article n'ont rien à voir avec les ignobles séquences de BFM dont on parle dans l'émission. envie de vomir autant à voir ces séquences, qu'à entendre les récits des migrants et à voir comment ils sont traités par la police et les autorités. Cerise sur le gâteau avec le plastique sur les sièges des bus; dernier degré de l'humiliation.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.