33
Commentaires

BuzzFeed publie un rapport invérifiable sur Trump et relance le débat sur l'éthique journalistique

En publiant un rapport explosif, mais invérifiable, de 35 pages rédigé par un ancien agent du contre-espionnage britannique, qui affirme que le Kremlin détient des informations (très) compromettantes sur Donald Trump, BuzzFeed a réouvert le débat outre-Atlantique sur l'éthique journalistique. Que contient ce rapport, et comment le site d'information justifie-t-il son geste, qui pourrait faire date à l'heure où le débat sur la post-vérité bat son plein ?

Derniers commentaires

petite erreur de traduction il me semble :
"decide for yourself if it is legit" ne se traduit pas en "à vous de décider si c'est une bonne chose".
mais plutôt en "à vous de décider si c'est un hoax ou pas"
ici "legit" est le contraire de "fake"
Effrayant de voir la page twitter du gamin-fou qui dirige le plus puissant pays du monde (lien donné par Faab).

Comparé à ce torchon de tweets, cette page de commentaires d'@SI parait digne d'un ouvrage de sagesse talmudique.
J'imagine la rencontre Poutine-Trump : "tu dis rien pour la Crimée, je dis rien pour la séance pipi du Ritz-Carlton".

A quoi tient la paix du monde, quand on y songe…
A côté de ça le délire maccarthyste, c'était de la roupie de sansonnet.
J'ai adoré quand Trump a traité le journaliste de CNN d'ordure. A BFM ils etaient outrés,les pauvres se sont sentis visés.
En vrai, ça aurait vraiment un impact ? Sur un individu qui a fait de sa campagne un condensé d'insultes, de mensonges... Qu'est-ce que cela changerait ?
-Si ils disposaient de ce rapport depuis trois mois, pourquoi le rendre public quelques heures avant la conférence de presse?

-Magnifique élan de solidarité professionnelle lorsque Trump a refusé la parole au journaliste de CNN !
Entendre un président(élu) sommé de répondre à un site nommé "nourrir le buzz" donne le bourdon.
Invérifiable ? Si on ne retient que l'histoire de la "sextape" peut-être, vu que les russes sont supposés l'avoir, sinon il y a plusieurs choses vérifiables dedans (itinéraires des gens accusés d'avoir rencontré les russes, qui payait les factures de leurs voyages "funded by Russia", circuit de l'argent Ianoukovitch-Manafort, etc... Je dirais invérifié plutôt, et que la question intéressante c'est comment se fait il que les services secrets qui l'ont depuis un mois (version CNN) ou des mois (plus probablement si ça vient d'un ancien du MI6 reproduisant des notes datées de l'été/automne) n'aient rien confirmé ou infirmé mais briefent quand même leurs présidents à ce sujet.
De trois choses l'une soit les services secrets sont incompétents, soit ils se sont livrés à une tentative de manipulation d'Obama et de journalistes contre Trump sur la base d'informations non vérifiées, soit ils jouent un double jeu en aidant ce dernier à se poser en victime, leakant un dossier sans vérification et probablement enrichi de mensonges qui en feront écarter tout le contenu. Une attitude étrange qui en devient presque une bonne raison de le publier, que les journalistes eux enquêtent et que les responsables aient à assumer ce qu'ils font.

Autre truc intéressant, que ce soit devenu "l'affaire de la sextape" ou "affaire golden shower", "goldenshowergate", etc... l'insistance sur ce détail dans toute la presse (le salace fait vendre coco). Si on lit au delà de la page 2 le rapport accuse l'équipe Trump d'avoir échangé des informations et coordonné sa campagne avec les russes, volontairement, avant même le chantage supposé (le rapport évoque des liens "depuis 5 ans"), lors d'une série de rendez-vous entre ses représentants et ceux de Poutine, en d'autres termes leur futur président de trahison, ce qui est marquant c'est à quel point la presse évite de parler d'autre chose que du machin croustillant (alors que le moindre des contacts évoqués s'ils étaient avérés et avaient été enregistrés pourrait tout autant servir à un chantage si on tient à expliquer ainsi la motivation de Trump à se rapprocher de la Russie).

Quant aux attaques contre Buzzfeed/CNN, c'est pas surtout un moyen pour certains médias comme le New York Times de se refaire une virginité dans leurs relations avec Trump, tout en s'excusant d'avoir caché ce rapport à leurs lecteurs ? Ceux qui l'ont révélé ont mis toutes les réserves possible en introduction, et qu'il soit tout ou partie mensonger le rapport a valeur d'information puisqu'il montre le genre de trucs que les services secrets servent à Obama. C'est plus le reste de la presse qui le rejette sans plus d'enquête et en tapant sur ceux qui l'ont publié plus que sur les fournisseurs de ces informations éventuellement fausses que je trouve suspect.
Une des questions en suspens :
Pourquoi Mr. Comey a t il parler de l'investigation du FBI sur les emails de Clinton alors que le Bureau n'avait pas plus d'éléments fiables que sur cette affaire dont le bureau avait aussi connaissance alors mais dont Mr. Comey n'a pas pipé mot avant les élections.

Mr. Comey devra un jour rendre des comptes et ce jour ne va pas tarder. On n'est pas en "Allemagne nazie"!

Quant à la conférence de presse de cet huluberlu qui termine en disant que les étrangers vont respecter les USA alors qu'ils en sont déjà devenus la risée !!!
Quel monde effroyable s'ouvre à nous.
Tiens, comme je crois que la "gazouillis politique" de Trump est réfléchie, pourquoi gazouille-t-il "Nazi Germany" ?
Après la Chine, le Japon (cf l'affaire Toyota), l'Allemagne ?
Par contre, le Royaume-Uni a l'air de lui aller.
Suspens, encore rien sur la France.
aah j'adooore ce passage:

"D'où sort ce rapport ? Il est, selon CNN, attribué à un ancien agent du service de contre-espionnage britannique (MI6) engagé par des "rivaux" (non déterminés) de Trump pour rassembler des éléments contre lui. Qui l'a remis aux autorités américaines ? Le sénateur républicain John McCain, selon le Guardian, l'aurait transmis au directeur du FBI en décembre dernier."

Une vraie caricature, la brochette parfaite, le truc qui devrait faire rire toute personne qui cherche un peu à s'informer...

Mais les médias se concentrent sur le contenu foireux du rapport en boucle, en "citant" la source, "invérifiable" (mais on a tellement envie, on va pas résister sous prétexte de vérification croisée des sources...) contrairement à l'épisode des mails de Podesta, qui a vu les médias se concentrer sur la source, sans autre preuve que les affirmation des mêmes ou genre, en évitant soigneusement de détailler le contenu de ces mails, en évitant aussi de présenter qui au juste était J. Podesta (https://www.youtube.com/watch?v=9fat63bqvG8 ...du journalisme orienté, mais vérifiable).

Qu'importe, les nord-vietnamiens ont tiré une balle de mitrailleuse sur l'USS MADDOX (1,5 millions de morts), Saddam avait des WMD (1 million de morts), et Trump a pissé dans un lit... on y croit et les médias ont au moins un point sur lequel il voient juste, c'est la diversité de tout sur internet qui les fait de plus en plus ressembler à ce qu'ils sont, ni plus ni moins une source parmi d'autres, évaluée comme les autres, on comprend l'urgence tout azimut d'envoyer les chiens rattraper les moutons qui s'égarent.
Pour faire rapide, je dirais que le mouvement de "l'Alt-Right" vient de goûter aux effets de sa propre médecine.

Ils se sont répandus en bruits de chiottes sur Clinton, les démocrates, faisant courir les plus folles rumeurs, les voici à faire l'expérience de la chose. Un juste retour des choses.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.