4
Commentaires

Buzzfeed modèle absolu de la presse en ligne ?

A en croire leurs rapports internes, le New York Times et la BBC (excusez du peu) devraient s'inspirer d'un site : Buzzfeed.com. Mais le pure player, friand de listes et annoncé comme l'avenir de la presse en ligne, mérite-t-il vraiment tout le bien qu'on en dit ?

Derniers commentaires

Pour en finir avec l'opprobre contre la télé-réalité, je propose un compromis: Une émission de philosophie - réalité . Je sais, l'immense Raphaêl Enthoven est déjà passé par là. Mais en mélangeant sa soupe avec celle de la philosophie, on pourrait peut-être- ne rêvons pas- obtenir une étoile au Michelin;
Buzzfeed nous saoule. Le vrai site à listes de qualité, c'est Cracked.com, qui était (dixit Wikipedia) le site d'humour le plus visité sur le web en 2012 (devant The Onion, entre autres), et qui produit du vrai contenu, de qualité, en s'appuyant sur des forums de rédacteurs où se trament les articles et qui aident par ailleurs les écrivains humoristes en herbe (la plupart des rédacteurs réguliers du site en sont issus).
Leurs listes portent sur la culture populaire, mais aussi sur des aspects méconnus (ou absurdes, ou drôles) de l'Histoire ou de la science, et ils ont lancé dernièrement des articles "témoignages" assez énormes sur l'expérience de, entre autres, d'un athée métaleux au Bangladesh, des manifestants de la place Maidan, un psychologue à Guantanamo... (la plupart sont visible là : http://www.cracked.com/members/PurpleTowel/)
Tous les articles ne se valent pas, mais en général, quand il y a des points qui posent problème, les lecteurs en font le remarque dans les commentaires.

C'est le seul site que je lis quasiment tous les jours, même si j'essaie d'arrêter (c'est que ça mange beaucoup de temps)
L’information en général , et plus spécifiquement Internet, modifie la façon dont certains perçoivent la réalité, basées sur les images qu'ils consomment - le contenant - ; et non sur l'information - le contenu - .
Mais çà TF1 (et surtout JPP) l'ont compris depuis longtemps.
Au début des années 2000, ils nous ont aspergé de télé-réalité, moyen peu onéreux de fournir du temps de cerveau disponible.
BuzzFeed, c'est la télé-réalité du net.

Car il faut bien le comprendre, le divertissement ne doit avoir aucun autre intérêt que celui-là, vous faire avaler de la pub.

Finis les films qui stimulent l'imagination, les articles qui font réfléchir ou qui donnent de la perspective. Réfléchir, ça empêche la croissance des cheptels de moutons.

Et les médias ont bien appris comment fabriquer du mouton.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.