28
Commentaires

Burka Avenger, Miss Marvel, super héroïnes avec et sans voile

Les super-héroïnes remontent à la plus haute Antiquité. Burka Avenger est la dernière en date - elle nous vient du Pakistan - en attendant Miss Marvel alias Kamala Khan, pakistanaise d'origine elle aussi. Voici leur histoire, et aussi celles de Wonder Woman, Amazona, Fantomah, Phantom Lady, Black Cat et quelques autres, sans oublier Octobriana.

Derniers commentaires

Pour une fois qu'une super -heroine, n'est pas pas en bikini pfffff jamais content .
Surtout que pour le coup elle ne porte pas le vêtement religieux a des fin d'islamisation, c'est un peu une sorte de peau d'âne, qui lutte contre le patriarcat, pour l'émancipation, et la liberté, grrrr tchador cette super woman.
sans oublier les aventures d'Ultra Chômeur ( The Unemployed Man) , avec Wonder Mother

http://presquelune.com/index.php/romans-graphiques/203-fiche-nouvelle-ultrachomeur

http://www.youtube.com/watch?v=lKy2SfVfzhk

http://bibliobs.nouvelobs.com/bd/20110329.OBS0452/superman-a-pole-emploi.html

http://www.unemployedman.com/
Ce ne sont pas des roquettes mais des stylos: burqa avenger se bat à coup de livres et de crayons. C'est tout un symbole.
De toute façon tout le monde sait que Sheena Is A Punk Rocker...
héroïne, héroïne, héroïne, héroïne, super héroïne ...
À l'autre bout du câble, bidibip, bidiboubip, bidip, bidip, bididibip, ça s'affole... Il y a un pauvre bougre qui va être obligé de rédiger une "note", il chope le formulaire et machinalement complète au stylo noir, name of the drug:, quantity of occurrence:, name of the individu completly responsabeule of speaking héroïne,héroïne,héroïne as he was simply talking about a kind of sugar in the coffee:, hop c'est rempli. La procédure va suivre son cours, boulot, boulot.
Un doute m'habite. Shéhérazade portait-elle un burqa ?
Une héroïne
Elle vit là-haut
Rue Paul Vaillant-Couturier
Toute seule
Chaque matin elle se lève à sept heures
Elle se prépare
Elle court dans les escaliers
Elle croise
Toujours les mêmes visages
Aux mêmes heures
Ouhouhouh,
Dans le train qui l'emmène,
Derrière la vitre,
Le même paysage,
Le même.

Elle sent parfois
Qu'un garçon la regarde,
L'amour
Elle en a pleuré des nuits
Pour ça.
Son c?oeur fait "bang",
Mais elle est sur ses gardes.
Ohoh
Elle chante en secret
"Mon prince viendra"
Ouhouhouh
C'est un jour ordinaire.
Avec des rêves
Et son foulard beige clair.
Mais, est-ce que tu sais cela?

{Refrain:}
Oh jeune fille discrète
Tu es pour moi une héroïne
C'est pour toi que je chante
God save the Queen!
Car le monde quand il vacille,
Ne tient qu'au fil des filles gentilles.

A neuf heures pile,
Elle est une secrétaire.
Sérieuse,
Elle connaît bien son travail, c'est sûr
Et puis les heures,
se succèdent ordinaires,
ohoh
Il y a desposters de mer
Au mur.
Ouhouhouh
Le train du soir
Qui roule,
Et comme hier
La nuit tombe du ciel
Mais, je voudrais te dire ça:

{au Refrain}

Tu n'vis pas ta vie,
Sur les hauteurs de Bel Air,
Mais il y a dans ton coe?ur,
Dans ton c?oeur de la hauteur!

Ouhouhouh,
C'est un jour ordinaire,
Et sur une chaise
Un foulard beige clair,
Elle dort...

{au Refrain}

Oh tu es pour moi une héroïne
Tu es pour moi une héroïne
Ohohoh!
Car il y a dans ton coeur, c?oeur,
De la hauteur.

Voulzy / souchon
C'est beaucoup plus valorisant d'être une super héroïne que l'épouse d'un super héros.
Salut Alain,

Merci pour le vite-dit sur Lautner.

Tombé par hasard sur BFMTV hier soir, j'ai eu du mal à ne pas balancer les grolles dans la télé, voyant en bandeau : "INFO : Georges Lautner, réalisateur des Tontons Flingueurs, est mort aujourd'hui" (citation pas forcément exacte, mais l'essentiel y est), pendant que deux [s]journali[/s], [s]animat[/s], crétins, péroraient sur le "tireur fou" pendant des dizaines de minutes, avec interview de témoins de mariage à Londres qui n'avaient rien à dire, en essayant de créer de l'info à partir de rien...

Ajoutez à ça les media qui se répandaient sur la liberté de la presse mise en danger, pfff...
Pour d'autres super héros inspirés par l'Islam:
http://www.ted.com/talks/naif_al_mutawa_superheroes_inspired_by_islam.html
PF
Allongé sur un sofa, dans un vaste salon de style tropical, un gros homme en bras de chemise buvait du whisky-soda en s'éventant au moyen d'un petit ventilateur portatif. Il examina la nouvelle venue d'un œil aigü, fit signe aux policiers de se retirer et offrit un siège. " Asseyez-vous, jeune personne. Un whisky ? Non ? Un verre d'eau pétillante, alors ?" Fantômette prit le verre, s'assit sur un fauteuil de rotin et attendit tranquillement la suite des évènements. ( Fantômette et son prince, in Georges Chaulet , œuvres complètes, la Pléiade)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.