59
Commentaires

Buisine : l'IGPN ne trouve pas de témoins ? Nous oui!

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) serait-elle le service d'enquête le moins compétent de France, ou ne cherche-t-elle pas vraiment à obtenir des témoignages qui pourraient incriminer les policiers ? Elle n'a en tout cas contacté aucun des journalistes témoins de l'agression de Rémy Buisine, lundi soir à Paris. Contrairement à moi.

Commentaires préférés des abonnés

Il serait peut-être temps que les journalistes de terrain dénoncent leurs confrères (et consœurs d'ailleurs) des médias audiovisuels non ? Non par envie de délation mais qu'au moins, les choses soient claires !

Voilà 2 ans que la répression policière (...)

C'est incroyable la mauvaise foi de ces crétins de flics.Même filmés entrain de tabasser, ils trouvent le moyen de dire qu'ils ont été agréssés.Et l'IGPN de leur donner raison.


Merci rien que pour ça je paie un deuxième abonnement ?

Derniers commentaires

Excellent article. Merci !

Ils travaillent depuis le Maroc l'IGPN, vous êtes bêtes.

C'est trop compliqué de sortir de son bureau et de sonner aux portes, c'est trop has been comme méthode voyons....

Vive la technologie, c'est comme ça qu'on interroge les gens maintenant par téléphone la bonne blague !

Le silence d'un corps acculé (bien lire ac.) Le silence complice de media mainstream... qui se réveillent après... gentiment... Le peuple gueule... les élites et zélateurs du pouvoir sont muets !

"L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) serait-elle le service d'enquête le moins compétent de France, ou ne cherche-t-elle pas vraiment à obtenir des témoignages qui pourraient incriminer les policiers ? "


Ouh! ça commence très fort. J'arrive pas à continuer la lecture tellement je rigole.

Concernant Buisine, 3 agressions de la part du même policier, ça ressemble à une mission non ? Je doute qu'il ait un grief personnel avec le monsieur au point d'agir comme ça.


Sinon l'IGPN qui abandonne après deux tentatives d'appels, ça ressemble à des appels-alibi (juste pour pouvoir placer ça dans le rapport mais sans vraiment chercher à contacter la personne).

Travail d’enquête édifiant ; Merci.


Cependant, je trouve dommage qu’il n’ait pas été fait  rapidement mention des causes qui entraînent de telles conséquences .

Waouh !! C'est donc ça le journalisme ! Bravo pour cet article. Voilà une imparable démonstration du besoin de rendre indépendant le contrôle de la Police et de l'utilité du journalisme.

Bravo à vous. 

Il est temps que se constitue un pool de journalistes pour mener systématiquement des contre-enquêtes rapides et efficaces comme la vôtre.


Cela manque cruellement, au moins depuis la mort de Zineb Redouane, dont les suites judiciaires sont dignes d'une république bananière.

Difficile de savoir quels sont les plus minables entre les journalistes qui ne voient pas les violences policières qui ne les touchent pas, d'une part, et l'IGPN qui ne voit pas les policiers qui violentent les journalistes qui rapportent les violences policières, d'autre part.

Ne plus s'étonner que le pays sombre dans le ridicule tragique d'une violence institutionnelle avec une abdication majoritaire de l'honnêteté intellectuelle dans les médias et un mépris aussi grand pour l'opinion et son information.

Baudelaire parlait déjà de domesticité publique.

La France est vraiment un pays de (vieilles) traditions.  Beaucoup de mal à évoluer vers la modernité...

Un rappel pour l'IGPN et le ministre le code de déontologie de la police nationale  partie intégrante du code de la sécurité intérieure

(ici commenté)

Excellent article, merci mais tellement déprimant... On croit avoir touché le fond en matière d'impunité des flics violents et vous démontrez qu'il reste, hélas, encore un abîme sous nos pieds... 

Quand je lis l'exemple du tabassage du Burger King. Alors que les "soutien total aux FdO" n'ont de cesse d'éructer que les images sont trompeuses, qu'il faut remettre en contexte, qu'il faut des témoins... et bien non, l'IGPN s'en f... Tout, sauf poursuivre légitimement des flics violents. Il me revient en tête ces images passées sur France 2 avec le seul commentaire journalistique suivant, "évacuation sans ménagement". Mais faites confiance au(x) service(s) public(s).

"Liberté de la presse", que de crimes - et d'infâmes mensonges - ne commet-on pas en ton nom...

Vous êtes vraiment méprisant !


Comme l'IGPN, je me mets donc en quête de témoins, armé de Twitter et de mon téléphone portable.


Vous est-il venu une seconde à l’esprit que l’IGPN n’a ni compte Twitter ni téléphone ?!

Ces organismes privées de moyens de travailler convenablement ne mériteraient-ils pas plutôt votre compassion ?! On n’est pas des sauvages ! Cessez votre ironie malvenue !

Excellent, merci Loris pour cette magistrale démonstration.

Il est grand temps que Macron prenne ses responsabilités et dégage Dard Malin...

M. Guemard, votre enquête sent la mauvaise fois à plein nez. Merci de laisser faire les professionnel.le.s qualifié.e.s, les policier.e.s l'IGPN en charge de l'enquête. 

On touche ici a la diffamation, car les violences policières n'existent pas. 

Je n'ai d'ailleurs jamais eu d'amis braqués/enlevés par la BAC, ni d'amies agressées sexuellement en GAV (tout toucher rectal/vaginal pour motif fallacieux, en dehors de tout cadre médical, ne s'étant jamais produit). La police a par contre généreusement permis à certains amis, dans leur jeunesse égarée, d'apprendre le botin par coeur, par contact céphalique direct (la belle époque, ce n'est plus possible à cause de ces saloperies de smartphones, qui permettent en plus de filmer, contre toute éthique, nos cher.e.s gardien.ne.s de la paix dans le juste exercice de leur belle fonction - heureusement que l'article 24 corrige cette injustice). 

M. Guémard, peut-être devriez vous aller faire du vrai journalisme, auprès de vos renommé.e.s collègues de CNews ? 

merci , article d'utilite publique, j’espère qu'il sera repris par vos confreres

Puis-je   suggérer une autre approche, si l'IGPN ne trouve pas de témoins,  cette magnifique Institution  peut, peut-être,  faire appel  à notre exceptionnelle Police  pour en trouver .( même des faux témoins )


Ce corps d'élite pourra  même, a mon avis, les ramener, au Poste,  manu militari , et par tous les moyens ( même

 violents ))


( dans le cas de bavure, prévoir d'autres témoins )

En marchant pieds nus sur le tapis de la république , on s'aperçoit par la douleur ressentie que de nombreux Légo y sont toujours cachés .

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Dans le cadre de privatisation des services publics, les journalistes seront désormais chargés de faire le travail de l'IGPN. Non, les journalistes, vous ne serez pas payés, mais ça permettra de supprimer des postes de fonctionnaires fainéants.


Le travail gratuit, c'est tellement start-up nation et c'est bien mieux que l'esclavage (les esclaves, c'est une mauvaise image de marque en démocratie et en plus, il faut les nourrir, les loger, les habiller, les soigner même à minima et on ne peut pas les abattre quand ils ne sont plus rentables)

Merci pour l'article,

Quand il se disait que l'IGPN n'était pas très efficace dans le cas de policiers violents, on s'en doutait un peu. Le policier qui a envoyé une grenade de désencerclement au 4ème étage n'a pu être  retrouvé, car aucun des policiers du groupe n'a voulu remettre à l'IGPN. La suite aurait du être une mise à pied ou au moins une mise en examen pour délit d'entrave et là.... rien. On se demande si la justice a été saisie, auquel cas, il faudra 4 ou 5 ans pour arriver à mettre les responsables en examen.

C'est encore pire que ça dans le cas de Rémy Buisine, l'IGPN évite tout élément qui pourrait nuire à la défense des policiers.

Les policiers, il y a quelques années, étaient un peu inquiets quand il y avait une plainte à l'IGPN, maintenant dans les cas de violences en manifestation, ça les fait rire. Il faut dire que le syndicat Alliance a déjà menacé des juges s'ils condamnaient un policier "innocent". On se demande quand un policier innocent aurait été condamné pour des violences en manifestation. Si quelqu'un a un nom, une date de procès qu'il le communique, ce renseignement serait utile au bien commun.


Belle demonstration par l'exemple de l'inefficacite de l'IGPN.

En cette periode de crise, l'etat gagnerait de l'argent en remplacant l'IGPN par vos competences d'enqueteurs. Lancez votre startup et contactez Macron...

Il serait peut-être temps que les journalistes de terrain dénoncent leurs confrères (et consœurs d'ailleurs) des médias audiovisuels non ? Non par envie de délation mais qu'au moins, les choses soient claires !

Voilà 2 ans que la répression policière s'abat sur le pays... Et la violence policière n'est reconnue que parce que certains journalistes se sont faits tabasser ? On se moque de qui là ?

Ecouter Darmanin, Macron et certains journalistes jouer les pleureuses me révulsent !

Alors non,  avant les dernières violences révélées, il n'y a rien eu ? Les éborgnés, les mutilés, c'était du pipeau ? Je n'ose me mettre à leur place s'ils entendent ces trous du cul déplorer les violences policières. Je n'ose même pas imaginer ce que ces personnes peuvent ressentir... Du dégoût et de la haine pour les médias et le gouvernement ? Je peux comprendre et même ressentir la même chose... 

J'ai vu des parents avec leur gamin en poussette, manifestants ou pas, je ne sais pas, essayer de se mettre à l'abri des lacrymo... Qui en a parlé ? 

Taha Bouhafs et Gaspard Glandzt décrédibilisés parce que présentés comme journalistes-militants... 

Quant à RSF ? Pfff... Que dire ? Quand on a eu à sa tête un RN, on ne joue pas les vierges effarouchées, on se fait petit, on s'écrase...

La confrérie a du plomb dans l'aile on dirait...


Peut on parler de l'Affaire qui bruisse en ce moment.

Michel Zeclerc tabassé chez lui d'une manière ahurissante sous l’œil des caméras de son immeuble. Sans elles, il serait en taule.

Le plus rigolo - puisque trop immigration il y a; "ya trop d'étrangers cheux nous" - Le producteur de musique est probablement antillais - Zéclerc un nom bien connu en Martinique...

C'est incroyable la mauvaise foi de ces crétins de flics.Même filmés entrain de tabasser, ils trouvent le moyen de dire qu'ils ont été agréssés.Et l'IGPN de leur donner raison.


Quelle bande d'escrocs j'te jure..

Merci rien que pour ça je paie un deuxième abonnement ?

Merci pour cet article, et également de rappeler l'ignoble tabassage de Maria à Marseille, où malheureusement il n'y avait eu personne pour filmer.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.