106
Commentaires

Budget : pourquoi il n'y aura pas de débat sur France Inter

Beau débat, que le débat budgétaire, qui vient de commencer à l'Assemblée.

Derniers commentaires

Prévenir à l'avance les contradicteurs qui feraient défaut que le débat aurait lieu avec ou sans eux les feraient certainement rappliquer au galop de peur de laisser systématiquement l'opposition occuper l'antenne. Encore faut il le faire...
Nous comptons sur ASI pour nous organiser un débat contradictoire (ou pas) sur ce sujet passionnant du budget.

Merci d'avance,

ANNE
Internet c'est le diable (c'est pas moi qui le dit, c'est Segela, ce grand humaniste) !! Je viens de voir qu'en tapant "France inter" dans google c'est cette chronique qui sort en premier !! Bon d'accord ca ne fait pas avancer le débat, quoique... Comme ça les auditeurs de France inter l'auront quand même, leur débat, mais pas sur France inter :)

Bravo Daniel ;)
http://franceculture-blogs.com/bricecouturier/2009/10/20/un-prof-de-fac-dort-en-prison-pour-avoir-defendu-sa-famille/


Qui est ce Brice Couturier, éminent journaliste de France Culture qui raconte des conneries sur son blog ?


"Ce professeur mérite notre estime. Je lui exprime ma solidarité. Les juges, qui s’acharnent sur celles des victimes qui osent se défendre, mais s’évertuent à relâcher pour on ne sait quelles raisons, des criminels qui récidivent, comprennent-ils qu’ils sapent ainsi la relation de confiance qui devrait exister entre les citoyens et l’Etat qu’ils représentent ? Je collectionne depuis quelques temps des faits divers qui démontrent la férocité de la justice envers ceux de nos concitoyens qui font preuve d’esprit civique en se portant au secours de victimes de violence ou se défendent eux-mêmes. S’agit-il de punir ceux qui mettent ainsi en évidence l’impéritie de l’Etat face à la sauvagerie qui monte ? De désarmer l’instinct de résistance et le sens de la solidarité qui sont des composantes de l’esprit civique ? Police et justice sont manifestement incapables de garantir à nos populations le minimum de sécurité pour lequel elles paient leurs impôts"

En effet,

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Un-prof-etrangle-un--voleur--c-etait-son-eleve-28958061

«Apparemment, il y a légitime défense de la part de celui qui a tué, même s’il reste à vérifier pas mal de choses. On peut parler d’un instinct de survie, c’était une lutte à mort», a indiqué le procureur. D'abord appréhendé pour meurtre, l'enseignant a été relâché hier soir avec interdiction de quitter le territoire.
Et encore une fois, que pouvons nous faire contre ça ?
"Salubre (et trop rare) coup de colère du député. "
Extension de la phrase: trop rarement relayé médiatiquement.

Les coups de colère ne sont pas rares, Daniel, mais malheureusement, les médias dont France Inter diffusent au compte-gouttes ces interventions intempestives face à Sarkozy qui nomme les dirigeants de la plupart de ces mêmes médias.
Ce que c'est que la famille, quand même.

Un peu comme lorsqu'ils invitent les fusibles de Sarkozy, du type Besson.
On peut trouver que c'est un enfoiré de première, mais là encore, ça permet de mieux dissimuler celui qui tire les ficelles.
Ce n'est pas Besson qui renvoie les clandestins dans les charters, c'est Sarkozy.
Besson, comme les autres, n'est qu'un exécutant.
Sarkozy a pleinement repris à son compte l'enseignement de Chirac: j'ordonne et ils exécutent. Et si ça barde, il laisse les ministres s'en prendre plein la gueule, alors que les gens se révoltent contre des décisions que lui seul a pris.

Moi je dis: pourquoi s'acharner sur un bouclier, plutôt que l'ignorer et s'attaquer à celui qui se trouve derrière ?

Et bien c'est pareil pour cette très bonne chronique: la réponse à vos questions est incluse dans le système.

Sarkozy fait la loi dans les médias, ce qui veut dire en langage Nagy-Bocsien, que les médias protègent Sarkozy.
Ils font croire qu'ils ont l'air indépendants et critiques face au pouvoir, alors qu'il concentrent les tirs sur ceux qui sont précisément payés pour les encaisser. Et épargnent donc le (sextuple selon Bruni) cerveau de la bande.
On s'attaque aux dealers, on fout la paix au trafiquant...

Simple rapport de cause à effet, en fin de compte.

Voilà pourquoi il n'y aura pas de débat à France Inter.
Une chronique qui est la digne suite de celle d'hier. Ils ont tous la trouille !
En même temps, c'est pas France Inter qui élit les Députés. C'est les citoyens.
[quote=Daniel Schneidermann]Et à propos, pourquoi les rédactions des radios, des télés, une fois de temps en temps, ne décident-elles pas de pénaliser les récalcitrants, en maintenant les débats prévus, avec ceux qui veulent bien venir ?

Peut-être à cause du CSA et des quotas de temps de paroles imposés et de sa façon qu'elle a de contrôler l'information ?
Merci beaucoup pour cet article tres tres interessant.

Didier Migaud j'en ai entendu parler ici : http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/a-propos-de-la-monnaie-et-de-la-61708
Je ne sais quelle suite a été donné à cet article des économistes citoyens mais elle m'interesse au plus haut point.
Si M. Migaud lit cet article, je lui laisse ce lien: http://www.fauxmonnayeurs.org/ (voir aussi le wiki monnaie et le wiki societal)

J'aimerai quand même savoir clairement comment notre création monétaire peut être qualifiée de démocratique ?

Ce serait pas mal de l'inviter avec Lordon, cela fera peut être réagir l'UMP (tout du moins Lefebvre que le ridicule ne tue pas).

Citoyennement
Bonjour
A propos de débats ou émissions annulées sans en informer le public, pourquoi n'y a-t-il pas eu de ligne jaune cette semaine ? J'avais cru comprendre que ça devenait hebdomadaire.
Si tel n'est plus le cas, et je suis tout prêt à comprendre que vous faites au mieux comme vous le pouvez, et à moins que j'aie loupé l'info quelque part, soyez sympas au moins de nous informer : "pas telle émission cette semaine parce que.... départ de tel ou tel chroniqueur de l'équipe parce que.... etc...."
Amicalement
Ah ça, quand Demorrand n'arrive pas à faire venir les banquiers chez lui, on est au courant en direct !
Par contre, les députés de la majorité qui boudent son émission, c'est peut-être beaucoup moins sexy...

Ce qui est étonnant, c'est que jean Nouvel a aussi une tribune parue dans Le Monde sur le Grand Paris (vu sur le site). Au niveau communication, c'était très synchro. Je suis donc étonné de savoir que cette matinale n'était en fait pas prévue.

ajout du lien : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/10/20/le-projet-du-grand-paris-est-menace-de-s-enliser-dans-la-confusion-par-jean-nouvel_1256300_3232.html
Sur la liberté d'expression en général, un article de Jean Bricmont, qui ne sera probablement jamais invité chez Demorand. Mais chez @si?
Comment ces abrutis oseraient-ils venir s'expliquer sur le gouffre qu'ils creusent toutes canines sorties depuis trois décennies avec une grandiose accélération cette année ?

D'habitude on approfondit le trou de Bercy en dépensant 20% de plus que ce qu'on pique aux contribuables, soit au peu plus de 50 milliards d'€ par an.

Cette année, passant la vitesse supérieure nous allons dépenser 140 milliards de plus que les recettes qui sont d'ailleurs en baisse pour cause de crise : moins de 280 milliards attendus, dépenses 420 milliards. Je ne saurais trop encourager @si à pratiquer une telle gestion, pour voir la tête du banquier !

À ce sujet Jean-François Kahn écrivait dans Marianne il y a quelques jours que, quand il était petit, il ne comprenait pas pourquoi il y avait des pauvres puisqu'il suffisait d'aller à la banque pour avoir de l'argent, puis il a grandi et du coup il considérait qu'il n'y avait plus que Besancenot pour penser ça. Et Sarkozy.

UN EXPLOIT

En réalité fin 2008 la dette était de 1 685,3 milliards d'€uros selon les critères de la comptabilité publique française (passif financier brut) auxquels il faut ajouter les 140 milliards claqués en 2009 et surtout environ 900 milliards de retraites non financées selon l'excellent rapport Pébereau de juillet 2005… Soit 2725,3 milliards de Zeuros de dette. Avec des revenus qui plafonnent autour de 270 milliards par an, tous impôts, taxes, charges et amendes confondus.

Putain, 10 ans de revenus dépensés d'avance ! N'importe quoi !

Le problème c'est qu'une dette de cette ampleur ne peut s'éponger qu'au moyen d'une forte inflation (spoliation des épargnants), d'une forte croissance (on peut toujours rêver), ou d'une hausse des recettes publiques (là aussi on peut rêver : on est déjà à fond !)

Reste la solution de la guerre qui est le meilleur moyen d'enfumage – voire d'extermination - des prêteurs…

On comprend que ces andouilles se planquent dès qu'il s'agit de parler de leur vrai boulot, qu'ils ne font nullement : gérer le pays et ses finances.

Le problème c'est qu'ils n'ont aucune idée sur la question, jusqu'à Sarkozy dont la vague formation d'avocat n'assure pas la moindre compétence en économie (itou pour Cricri Lagarde, ministre des déficits, avocate elle aussi, passée par Sces Po sans diplôme et plantée deux fois au concours de l'ENA, son seul talent est la nage, option brasse coulée)

Moralité il est urgent de faire de très copieuses économies, en commençant par nous passer de députés et de sénateurs (plus de mille au total, soit près de cinq mille avec les assistants et la domesticité) qui sont non seulement inutiles – et d'ailleurs jamais en scéance - mais nuisibles (en faisant croire aux gogos que nous sommes en démocratie ce qui est une véritable farce)

***
Bonjour,
Chui po du genre à exprimer mon enthousiasme tous azimuts. Mais là, vous visez juste. Article assez pertinent à mes yeux. Faudrait juste enfoncer un peu plus le clou en donnant des éléments de réponses à votre excellente question.
Bien à vous.
Je viens d'adresser un courriel au médiateur de France Inter et je vais faire de même à l'émission Inter'activ pour protester. A tous ceux que cette affaire scandalise : à vos claviers!
Nota : sur la page d'accueil du 7-10 de Demorand, il y a écrit L'INDEPENDANCE. Ils ont le sens de l'humour, à France Inter.
On pourrait multiplier ce genre de diversion à l'infini . De toute façon
comme dirait la ministre de l'économie "Ce que veux le peuple du pain
et des jeux !!!" Intellectuel non ?? Méprisant surtout .
Le budget , c'est vrai , un très important sujet , passé sous silence au plus
grand nombre tout comme les banques qui se sont remplumées à vitesse
grand V et qui ont déjà remboursé leur emprunts d'états . L'émission
"C dans l'air" de France 5 avait la participation de M. Toati qui disait
qu'il était le seul à avoir prévu le scénario .
M Toati devin ???? Vous savez le spécialiste économie de France Télévision
autant dire la pensée unique du pouvoir en place !!!
1ère étape : on se cache
2ème étape : on s´enfuit
3ème étape : on se fait surprendre à Varennes
4ème étape : ........
D'un autre côté, Jean Nouvel a demandé le remplacement de Christain Blanc, ce qui rappelle un autre "souci" du gouvernement (le techno qui n'écoute personne, la spoliation du Stif, la tentative à moitié avortée de spoliation des communes franciliennes, l'outil politique au service de Sarko contre un région socialiste, etc).
Le Grandparis ne mériterait-il pas un débat contradictoire lui aussi… ?
Bonjour
Les bananes se défilent et suivent sans broncher le président de la république bananière.
A lire aussi sur Rue89, l'inventaire des brillantes études de prince Jean…
Le camp UMP ne participe plus aux débats puisqu'il n'y a plus de débat possible une fois que
l'on a dit "amen" aux discours Elyséens.
On a constaté le fait avec l'affaire du prince Jean, quand on a vu tous les intervenants de la majorité
le défendre dans les mêmes termes...l'impression qu'ils lisaient une note de service de leur patron!
Je suis d'avis que ces notes sont de plus en plus nombreuses et que les responsables qui les reçoivent
n'ont guère envie d'aller les réciter dans les médias...Peur du ridicule ou saine montée d'orgueil en réaction
à ces méthodes humiliantes
Peur du ridicule à mon avis, la seule personne intervenant à tous propos étant F. Lefebvre qui n' a visiblement
aucun sens du ridicule.
Voilà la position du gouvernement et de l'Elysée, Plan de com ou bien rien. C'est intéressant, les médias devraient avoir conscience qu'à ce jeu-là, lémdias sont les plus forts, parce qu'alors, ils devront interviewer les seconds couteaux, ou se passer d'eux en indiquant comme vous le dites, Daniel, que l'UMP déclare forfait, dès qu'elle doit rendre compte de ses choix réels.

Et pourquoi pas aller enregistrer au sortir de la commission des finances, pourquoi pas lire des décisions à l'antenne, on pourrait ainsi aller au-delà des petites phrases SMS transmises par l'Elysée, on pourrait sortir du superficiel et entrer dans les détails.

Refaire du bon vieux journalisme. J'ai toujours pensé qu'au-delà de la com, il y a le silence, ou le travail approfondi.

http://anthropia.blogg.org
C'est l'attitude de France Inter qui est scandaleuse, d'une part en annulant une émission quand un camp la boycotte, alors que le fait de la maintenir encouragerait les absents à ne plus s'absenter, et surtout en ne disant rien au public des enjeux.

Mais je me pose une question : comment s'appelle le directeur de France Inter ? Aïe, j'ai le nom sur le bout de la langue... Siné, non, ce n'est pas ça... Font, Riss, non plus... Hessebrunval, ou quelque chose comme ça...
Bref, le grand responsable, c'est lui !
France inter devrait inviter Fred Lordon pour commenter le budget. Ça devrait faire réagir qqn de l´ump, non ?
Ou comme suggéré dans la chronique, organiser un débat où se rendraient les gens qui s´estiment concernées. Nous tous, quoi.
Ça pourrait être amusant.
Attendons un peu. Il n'est pas impossible qu'un député UMP ou un ministre soit, dès ce soir, l'invité du JT de Jean-Pierre Pernauvitch
Merci vraiment Daniel, de cette info...
heu, ça doit faire une heure que j'écoute Jean Nouvel, avec un sentiment d'étrangeté... Non avec réel désintérêt non plus, mais avec cette impression que ça fait un peu beaucoup : des questions d'auditeurs qui se répètent, et lui qui recommence l'explication fournie quelques minutes auparavant... Des questions d'auditeurs parfois pertinentes, mais des réponses rapides, très peu approfondies par Demorand...

La question est bien celle que vous posez : pourquoi donc France Inter, et ses journalistes ne travaillent-ils pas plus en transparence, informant les auditeurs de ces épreuves de force? Pourtant Demorand vient d'informer sur le boycott des banquiers mais après coup, seulement.
France Inter est une radio publique, et ses auditeurs ne sont pas des ânes; ils perçoivent depuis le début du règne Sarkozy, toutes les tensions qui sont à l'oeuvre. Et surtout: que les élus d'un parti au pouvoir, refusent d'aller s'expliquer sur une radio publique est proprement scandaleux !

dans ce contexte, France Inter, je crois, ne peut compter que sur ses auditeurs: s'exprimer, informer, permettre le débat, et ne pas renoncer.

Peut-être, un responsable ou un journaliste de France Inter, pour venir s'exprimer sur ce sujet, avec vous, sur un des prochains plateaux d'@si ? Qu'en pensez-vous ?
Ah, je me demandais justement ce qu'il faisait là ce matin Jean Nouvel ... je m'attendais à autre chose, surtout après le journal.

Un journal plein de gesticulations présidentielles, plein de "mon discours qu'il est beau et que je suis élu pour agir et que je vais le faire même si vous êtes pas contents que on m'a élu pour ça"

J'avais quasiment envie de rire ou de pleurer, au choix, devant cette parade de paon pour ne rien dire, cette langue de bois institutionnalisée.

Oui, un débat, j'en attendais un, sur le gouvernement, sur le budget, enfin, j'attendais un échange d'idées, quelque chose qui m'aurait éclairé un peu. Tout comme @si signale lorsqu'un invité a refusé de venir et fait tout de même l'émission, il serait intéressant de voir les matinales en faire autant, je suis sûr que pour le coup, les gentils dirigeants Uehmepé ne louperaient pas le coche 2 fois.
Et voilà à quoi nous assistons en France depuis l'élection de Sarko 1er ! Pas de vrais sujets de discussion, des fumigènes où chacun s'exprime à tort et à travers pour défendre l'indéfendable et justifier l'injustifiable. Avec l'éternel refrain : l'opposition se jette là-dessus car elle n'a rien à proposer !
Alors que sur les vrais sujets : budget, impôts, taxes diverses, Afghanistan... on n'entend aucun débat. Evidemment si la majorité refuse de participer à ces confrontations et que les médias entérinent cela sans le dénoncer publiquement !
bonjour
je voudrais saluer les exceptionnelles qualités linguistiques de Maja Neskovic.
En effet, dans l'émission Détours d'Europe en Autriche, je l'ai vu dialoguer en langage des sourds avec une autrichienne ( surement en allemand ).
Quel talent !!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.