22
Commentaires

Bruno Patino : enquête sur le cumulard le plus discret de medialand

Derniers commentaires

Je me suis régalé d'en apprendre un peu plus sur les arcanes mystérieuses du pouvoir de la téloche, que je ne regarde plus qu'à la demande sur internet quand le sujet mérite que j'y consacre du temps.

Intéressant également d'avoir une vision d'ensemble des pions en place, je pense particulièrement à Minc, Bompard et Filipetti.
A chaque fois je repense encore à mon documentaire phare : Les nouveaux chiens de garde.
Il s'agirait que je lise un jour le bouquin de Nizan, ce serait pas plus con.

Donc merci pour cet article de fond, qui dévoile un monde assez puant, dans lequel politique, coups bas et carnet d'adresse sont la règle absolue.
Au fait une question : ce jeune Dorian Gray est-il convié au Siècle ? Je pense que oui, mais je préfère poser la question.
Ce que j'en retire, c'est que gauche ou droite au pouvoir, ce sont les mêmes magouilles.
De quoi vous dégoûter de vous arracher de votre couette un dimanche matin pour glisser un bulletin dans une urne qui laissera, de toute façon, une voie royale à "ces gens-là" !
"Élections, piège à cons", scandaient les manifestants de mai 68. Et s'ils avaient raison ?
Sentiment étrange en lisant ce papier. Beaucoup de lecteurs ici le trouvent bien sourcé, moi pas vraiment.

"Un acteur du dossier", "un ancien syndicaliste" "un ancien collaborateur", bref, toutes personnes pouvant aussi avoir des comptes à régler.
Etranges tournures aussi :
-pourquoi n'a-t-il jamais quitté l'école de journalisme de Sciences-po ? "Et pour cause: à Sciences Po, Patino peut travailler son réseau." Euh... peut-être aussi parce que le job l'intéresse ? le rémunère ? Hum.
-"Directeur du développement et des recettes" : pour faire un bon mot, cela devient dans la phrase d'après "Développement des recettes", ce qui est un raccourci rigolo mais pas forcément pertinent.
-"Comme si l'école était un moyen d'entretenir un réseau plus large" : formule très creuse, ne nécessitant pas de preuve, à laquelle on peut répondre "ou pas ?".
-"Hasard sans doute, que tous ces parcours croisés" : euh...je croyais qu'il fallait bannir définitivement l'expression "comme par hasard...", la plus piégeuse qui soit, qui permet de suggérer des liens (parfois vrais, parfois faux) sans donner de bille, à part les associations qu'on vient de tisser soi-même

Bref, il y a ici un ton nouveau qui m'étonne (vive le sang nouveau, bienvenue à l'auteur!). Et m'intéresse (vive le ton offensif) a priori. J'aimerais juste être sûr que ca ne va pas servir de technique pour être moins carré et plus repris. Je ne suis pas naïf et je vois bien l'intérêt qu'il y a à "se faire" un tel client, et pourquoi pas s'il le mérite après tout. Mais tirer à la ligne avec des constructions alambiquées ou à charge ne me convainc pas.

SVP ne me faites pas dire ce que je ne dis pas : il y a ici un vrai sujet, et évidemment plein de choses intéressantes dans ce papier, et j'imagine que faire causer "on" et pas "off" est difficile sur le sujet, mais sur les bords, c'est un peu déroutant. Je verse cette impression à la discussion

Cordialement
Thomas
Et ben là chapeau, vu le nombre de gens qui n'en ont rien à carrer de France Télé et qui ont lu l'article jusqu'au bout (auxquels je m'ajoute), c'est du beau boulot. Il doit y avoir un plaisir particulier à voir défiler son palmarès de tueur professionnel, surtout que ses surnoms sont vraiment rigolos, ça rajoute du sel (j'ai beaucoup apprécié le Al Patino avec sa tronche de magicien pré-pubère).
Il y a des requins partout.
David Médioni, si vous vouliez bosser à France TV, à mon avis, c'est mort.

En tous cas, c'est sacrément intéressant.
Un billet digne des meilleures Prises de bec du Canard Enchaîné: bien joué.
pas mal mais encore loin de la vérité...

et puis il faudrait verifier les chiffres les comparer avec avant.
La plateforme marche grace aux journaux qui étaient déjà là avant
Les webdocs de son ami Razon ne font pas de bonnes audiences, loin de la, mais beaucoup de com.
Il y a au moins un qui saura à qui il devra sa future disgrâce...

J'en ai connu des types comme ça... Dont un très très très connu comme grand patron mais que moi, in petto, j'appelle toujours "le danseur du ventre"...

Il n'y a pas de saint pour son valet ! C'est triste.

Excellent portrait, tout lu, et pourtant moi aussi, comme plus haut, je m'en tape de France machin.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Autant je m’interroge sur l’embauche de Mr Bohler par ASI (non je ne suis pas Odile F), autant j’apprécie l’arrivée de David Médioni*.

Parce que là, pour habiller Patino en vue des prochains frimas, il a visiblement bossé son sujet.

Ainsi Patino déplairait à Antoine Perraud. Plus exactement, la liberté d’expression du second aurait déplu au premier. Il faut dire que Perraud a un caractère de cochon, les médiapartistes qui le critiquent en savent quelque chose, c’est moi qui vous le dis. Mais pas rancunier : ce fut le seul ponte de MdP à m’envoyer un mot gentil quand je l’ai quitté. Plenel, ça risquait pas !

Ainsi Patino plairait à Alain Minc. Pour moi, c’est rédhibitoire !

* A un détail près : pourrait-il éviter d’utiliser le « n’a pas souhaité nous répondre », toujours obséquieux quand il n’est pas ironique ? Un bon « a refusé de nous répondre » serait plus conforme à la vérité. Ou alors, un factuel « n’a pas répondu », si on ne veut pas souligner la malotrusité du procédé.
Excellent Papier !!!!
La une du Point j'y ai cru, je suis un éternel naif !

A voté !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.