47
Commentaires

Bruni tente-t-elle d'apprivoiser le Canard ?

Derniers commentaires

Selon 57 % des Français, Carla Bruni-Sarkozy peut continuer à chanter.
C'est le résultat d'un sondage réalisé par l'Ifop de Laurence Parisot, qui ne craint jamais d'aborder les sujets sensibles et essentiels au fonctionnement de notre société.

Si Lolo m'avait demandé mon avis, j'aurais fait partie des 57 % qui pensent que oui, elle peut.
D'une part, aussi incroyable que ça puisse paraître, certains achètent ses disques, d'autre part, elle relance également la croissance en boostant les ventes de sonotones. Et celles des instruments de musique en faisant croire que tu peux t'improviser musicien lorsque tu réussis à plaquer un accord et demi sur une gratte.

Dans le même temps, son mari recueille dans un sondage qui n'est pas de L'Ifop, 41 % d'opinions favorables, soit 3 points de plus que précédemment.
Comme quoi, le talent et les compétences ne sont pas plus indispensables à une carrière de chanteuse qu'à un boulot de président.
Carla est séductrice dans l'âme, tout comme sa moitié. Elle a passé sa vie a joué de son charme. Elle ne va pas changer maintenant qu'elle a atteint un niveau qu'elle n'imaginait peut être même pas. Elle peut essayer de séduire tous les journalistes français, souhaitons que ceux ci sauront faire la part des choses entre la femme fatale qu'est la Bruni et sa "fonction" de Première Dame de France.
gageons qu'il y aura toujours au moins un ou une journaliste capable de voir au delà de sa beauté, son charme, son charisme....et d'entendre les discours qu'elle semble vouloir tenir. Il ne faut pas qu'elle oublie qu'elle n'est que la femme du président et que son rôle ne rentre pas dans les affaires de l'état, pas plus qu'elle ne devrait occuper autant le devant de la scène. Son statut de "chanteuse" ne peut pas lui permettre d'avoir une tribune qui sera d'une façon ou d'une autre dédiée à son homme. Nous n'avons pas l'habitude du mélange des genres. Ce style d'exercice est périlleux, pour Carla, mais aussi pour les français, tous témoins de ces amours particuliers et de ses émois artistiques.
En écrivant "Thénard" tout était dit...
Qui peut avaler ça ??!!, la première dame de France seule !!!! sans protection !!!!. C'est du nikos tout craché, voila le prix qu'il accorderait à son nouveau jouet !!!!

Quel pingre !!!!!
Il est vrai que Carla Bruni est une pub vivante pour Le Canard. Et elle a déjà sa chronique imaginaire. Carla m'a dit.

De là à imaginer que Le Canard pourrait se faire avoir, ce serait prématuré.

Mais il est bon de rappeler aux meilleurs d'entre les médias combien la pente est savonneuse.

J'aime bien l'argument que le déjeuner est du boulot, pas le dîner.

Mais si on va par là, on devrait aussi dire, déjeuner au restaurant, c'est du boulot, mais déjeûner à domicile, c'est quoi ?

Et puis faire la bise, et puis tutoyer, tous ces petits comportements qui scotchent la mouche à la toile tendue pour elle.

Les chartes éthiques des journaux devraient poser tous ces aspects : pas de cadeau de plus de 100 euros, pas la bise, pas le tutoiement,
pas de repas à domicile, le soir, pas de vacances ensemble.

Les journalistes devraient poser leur réseau relationnel avant leur prise de fonction :
- amis d'enfance, amis de fac, célébrités connues de longue date.

Le métier de journaliste a ceci de particulier qu'il est fait de la matière relationnelle. La robe de la Reine brûle celle qui l'enfile :
la connivence est la doublure de la relation, la complicité celle de la fréquentation amicale.

Voilà comment on se fait piéger par l'amitié professionnelle.

http://anthropia.blogg.org
Je suis contre la chasse au Canard !
J'irai au plus simple: bien qu'il soit vrai que parfois certains articles dans le canard me laissent songeur - je ne parle même pas de la fameuse critique sur le dernier bouquin de BHL, qui n'est qu'un avis sur un livre au même titre qu'une critique de cinéma, malgré le côté symbolique du personnage - ceux qui lisent les minimares, les conflits de canard et autres rubriques de la page canardages ne peuvent sérieusement pas avoir de doutes sur l'intégrité du Canard Enchaîné. Qu'il aille loin ou pas assez dans ses sujets, chacun pense ce qu'il veut.
Je ne m'attarderai pas sur les avis sceptiques du dessus et notamment ceux qui trouvent ses méthodes d'enquête suspectes. S'il se contentait de frapper aux portes et d'attendre patiemment dans les salles d'attente, il deviendrait vite bi-mensuel avec deux pages.Jusqu'à preuve du contraire, l'honnêteté journalistique qui les caractérise a bien trop fait défaut à la plupart des médias ces dernières années pour que l'on puisse les accuser de complaisance envers le pouvoir.
Et il a trop rendu de services tout au long de ces décennies pour le réduire à des anecdotes qui n'ont aucun rapport avec le contenu du journal.
Je suis curieux de lire le prochain canard, dans l'hypothèse où néanmoins nous aurions des précisions sur le présent article astucieusement signé la rédaction.
Par exemple, le fait que David Abiker aie été conseiller municipal à Asnières pendant plusieurs années en divers-droite ne m'enlèvera pas l'idée qu'il est un très bon journaliste doublé d'un écrivain que j'apprécie (son ennui face aux mouvements estudiantins me dérangent autrement, mais là n'est pas le sujet).
Alors que J.M. Thénard soit un ancien de Libé ne me pose aucun problème.
Et ce n'est pas Daniel Schneidermann qui me dira le contraire...
Bonne nuitée et longue vie au Canard Enchaîné.
Allons bon le Canard sur la sellette ? Attention quand même, pas trop vite, pas sur que le contenu de cette semaine plaise terriblement à Sarko...
Par contre que Thénard représente une sorte de maillon faible (aprés la joli chronique du BHL) ce n'est pas à écarter. Ne pas oublier qu'avant d'être Madame Sarkozy C.Bruni était la chérie de toute la gauche bobo (donc Libé, les Inrocks, Télérama...) logique qu'elle active tous ces réseaux pour humaniser son mari de Président...
Tout cela ne fait que démonter que le monde du show-biz est bien petit et qu'entre la droite bling-bling et la gauche caviar germano-pratine la frontière est finalement assez mince.
Le bouclier Carla est bien pratique (et efficace) en ce moment pas évident qu'il soit suffisant quand les effets du joli plan de rigueur de Monsieur et ses sbires rentrera en vigueur.
Concernant le Canard plus que jamais je pense qu'il restera un des derniers incorruptibles dans ce cirque pathétique... Mais prudence !
En tout état de cause, mieux vaut faire un peu de pub (gratuite...) au Canard, contre-pouvoir indispensable et non pouvoir, plutôt qu'à l'Express et ses "marronniers" ineptes (les meilleurs lycées, les meilleures universités, l'immobilier en hausse......., et pourquoi pas les meilleurs camemberts, au 13h de Pernaud ou à France Soir...
Si seulement tous ceux qui sont "occupés" à regarder/lire ces derniers pouvaient les abandonner au profit du 1er, la quête de sens aurait fait un grand pas, isn't it ? Pour le reste, attendons de lire les prochains papiers de JM Thénard plutôt que faire des procès d'intention. @sinautes, restons vigilants !! .... un fidèle abonné d'@si et du Canard depuis très (trop?) longtemps !
Ceux qui ici critique le Canard le lise-t'il? J'en doute... Connivence envers le gouvernement grace à CB? Allons, chaussez vos lunettes!
et si la vraie carla avait un masque de fer quelque part dans un donjon et que la fausse serait... nom de dieu JEAN MICHEL THENARD !!!!!!!

nom d'un petit bonhomme ! il ne recule devant rien au Canard !
Elle lit le canard, enchainée, et quand elle sera mort, ell'veut un suaire de chez Dior... So british, so snob..

Le canard est un peu sali, selon la loi du "touche moi pas" qui une fois de plus n'a pas été respectée.. ("On" l'a averti pourtant : cet homme mystérieusement placé sur son chemin : "en vérité je te le dis, touche moi pas tu me salis")

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Cela rappelle cet autre organe des medias lui aussi de plus en plus Bruni-dépendant, et qui entasse titres, chroniques, débats et articles à chacune des mannequinnesques respirations de ce formidable aimant à lecteurs.
Et peu importe l'intérêt, peu importe la contribution au débat, puisqu'après tout cela attire le chaland.

Oui, c'est d'arretsurimages.net dont je parle - et dont je regrette de plus en plus la volonté de présenter au moins un nouvel article chaque jour - parce qu'alors disparaissent le fond, le recul et la réflexion, parce qu'alors ne reste que la simplicité du chemin le plus court, parce qu'alors ne reste plus que Carla.

Vous appliquez à vos émissions la louable politique du Sans Durée Fixe - puisse-t'il en être autant de vos articles, qui paraitraient ainsi Sans Régularité Fixe, mais uniquement lorsqu'il y aurait quelque chose non pas seulement à dire, mais à expliquer, décortiquer, démonter et analyser réellement.
Au fait amis Christian Barbier directeur de la rédaction de l'Express, thuriféraire et ami déclaré, reconnu, voire autoproclamé de Carla n'est il pour rien dans la petite vacherie faite au journaliste du Canard qui n'est pas -encore- rédac chef?
Ne pas oublier, Carla, c'est pas Nicolas. Ce n'est pas parce qu'elle est charmante que son charme déteint sur son époux.
alors là les bras m'en tombent: le Canard qui serait entrain de se faire amadouer et de tomber dans le jeu de la connivence !! Libé ou le monde ou l'Express, passe on en a prit l'habitude mais le Canard, cette institution , ça c'est plus que surprenant; j'avoue avoir du mal a saisir l'intérêt pour ce journal
Dans l'édition de cette semaine le canard raconte cette anecdote reprise du Fig Mag:

"Dans l'avion qui les emmène en Afrique du sud , elle est prise d'un fou rire irrépressible "pourquoi tu rigoles" lui dit Sarko avant de découvrir que c'est la lecture d'un passage du journal de Carla B"

Bien à vous

F.

PS: avez vous remarqué comme le Canard est au dessus de toute critique, comme une sorte d'impunité. Personne ne les critique, est-ce la peur?
Pour Keith, une mallette Vuitton
Pour Carla, une housse bidon
Pour Keith, une vanité cachée
Pour Carla, séduction affichée
La grande Annie Leibovitz, pour Mister Richard,
Pour Carla, LE Canard et un ptit clébard
Une interview de Carla Bruni passée inaperçu en France, dans le London Paper (le 28/03/08) :
http://www.thelondonpaper.com/cs/Satellite/london/news/article/1157151155296?packedargs=aid%3D1157151155296%26suffix%3DArticleController

Au fil de la discussion :
tlp: What would you rather. Sing a duet with George Bush or go skinny dipping with Tony Blair?
Carla B : I’d love to swim naked with the Prime Minister. I think it’s a good question. I’ve never been asked!
apprivoiser le Canard ou "mettre un peu de coin-coin dans un monde de bling-bling" (Canard du 20/02) ?
JM Thenard avait déjà était épinglé pour un article sur BHL récemment .
J'voudrais pas dire, mais sur la dernière photo, c'est le clébard qui lit le Canard, pas elle: elle regarde ailleurs!
Je m'interroge: "Personnellement, je m'interdis les diners avec les politiques, mais pas les déjeuners, ce n'est pas la même chose."

Je ne vois pas trop la subtilité entre un dîner et un déjeuner. Quelqu'un peu m'éclairer?
Mon dieu, "le journal Carla B" en première page du Canard serait donc vrai ???
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.