11
Commentaires

Bretagne : émotion après le sabotage de la voiture d'une journaliste

Morgan Large, journaliste d'investigation bretonne qui enquête sur le secteur agroalimentaire, a été victime d'une tentative d'intimidation extrêmement dangereuse : les boulons d'une roue de sa voiture ont été dévissés. En Centre-Bretagne, la liberté de la presse serait-elle en grave danger ?

Commentaires préférés des abonnés

Quoi vous voulez dire qu'il existe un plus grand danger pour la liberté de la presse dans ce pays que Maxime Vivas et la télé chinoise ? 


Je refuse de le croire. 


Madame Bock, je remarque avec dépit que contrairement à certains de vos valeure(...)

Le soi-disant "miracle breton" repose sur le choix d'une agriculture intensive liée à l'industrie agroalimentaire. Syndicat agricole (devinez lequel) et coopératives (défendant souvent les intérêts de leurs administrateurs avant tout) ont contribué à(...)

FNSEA rime avec Mafia ?

Derniers commentaires

Un truc comme cela qui arrive en France. C'est hallucinant. J'espère que les gendarmes vont faire le nécessaire.

Bonjour,

Merci pour cet article, qui contraste de manière saisissante avec celui publié dans le Télégramme sur le même sujet,

Acte de malveillance à l’encontre d’une journaliste de RKB, et qui s'abstient soigneusement d'évoquer qui pourrait en vouloir à Morgan Large.

A quand une mise en perspective du traitement de cette information dans lémédias, des locaux / régionaux aux nationaux ? Ce serait instructif sur l'étendue de l'influence des IAA et de la FNSEA.

Qu'entends-je ce vendredi ? Une manifestation bruyante avec gros pétards dans la ville où j'habite . De courageux révoltés par les inepties criminelles du petit micron ?


Que nenni ! Des agriculteurs étiquetés fnsea qui promettaient du sang et des blocages de route s'ils ne peuvent plus arroser de glyphosate  leurs champs de céréales , de betteraves , etc.. 


Eh oui on pourrait se croire en Corse...

FNSEA rime avec Mafia ?

Y'a pas de différence entre un homme d'affaire et un voyou ! Ces mecs qu'on envoie vider des apparts , qu'on envoie casser des piquets de grève , qu'on envoie Lbdizer des manifestants , qu'on envoie deviser des roues ,and so what?Et vous comptez sur les Lbdeurs pour régler le problème?

Quoi vous voulez dire qu'il existe un plus grand danger pour la liberté de la presse dans ce pays que Maxime Vivas et la télé chinoise ? 


Je refuse de le croire. 


Madame Bock, je remarque avec dépit que contrairement à certains de vos valeureux collègues, vous n'avez publié aucun article sur les ouighours, sur le champion de la liberté Mr. Navalny ou sur les fake news chinoises. 


Vous faites même preuve d'un certain mauvais esprit en critiquant des médias respectables comme CNEWS, j'ai même l'impression en vous lisant que vous doutez parfois de la parole de notre président ou des intentions nobles et incorruptibles de notre presse. Et que dire de cette article qui calomnie honteusement nos agriculteurs et nos entreprises, pourtant créatrice de milliers d'emplois et de ces bons produits qui enchantent nos supermarchés ?


C'est une situation qui m'attriste, peut être devriez vous prendre exemple sur de vrais personnalités de gauche comme Monsieur Glucksmann, qui ont bien compris que le vrai danger pour la liberté d'informer dans notre pays vient de l'étranger. Vous devriez en cela vous inspirez de petites publications indépendantes comme Le Monde ou Libération. Si beaucoup d'entre nous se sont abonnés à ce site c'est justement pour avoir le plaisir de retrouver régulièrement une version écrite du journal d'Arte ou de France 2, et pas pour être agressé par de sois-disant enquêtes sur des sois-disant lobbys ou la sois-disant complaisance de notre presse patriote envers les idées d'extrème droites (idée qui ne doivent d'ailleurs pas être si mauvaises puisqu'elles sont souvent reprises par notre sage gouvernement).


Je vous encourage donc à rectifier votre attitude et à vous conformer à la nouvelle ligne euro-atlantiste de ce site, comme le font déjà certains de vos estimés collègues. Laissez les divagations et les critiques oiseuses au bas fond du web comme l'infâme site Acrimed, avatar parmi d'autres de l'Anti France.



Le soi-disant "miracle breton" repose sur le choix d'une agriculture intensive liée à l'industrie agroalimentaire. Syndicat agricole (devinez lequel) et coopératives (défendant souvent les intérêts de leurs administrateurs avant tout) ont contribué à un désastre aujourd'hui évident et laissent bien des agriculteurs en difficulté, aigris et désespérés. Cela fait bien longtemps que l'information sur l'agriculture en Bretagne n'est pas libre et dangereuse pour les journalistes qui osent s'y intéresser sérieusement. Sur les algues vertes et Inès Léraud AsI a fait le job.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.