54
Commentaires

Bourrages d'urnes, petits ouvriers : la révélation de l'évidence

Un feuilleton chasse l'autre à rythme accéléré. 

Derniers commentaires

si certaines fédérations ont fait voler les urnes pour aubry, d'autres l'ont fait pour marie ségolène et de manière probablment tout aussi grossières. certains journalistes de la presse nationale se sont fait expulsées des bureaux de vote dans d'autres départements, ils avaient des t^tes d'huissiers....
Mais......
Si les socialos bourrent les urnes, qu'en sera-t-il des fameuses primaires à gauche ?

Est-ce que ça ne s'annonce pas très mal, si les socialos trichent ?

Cela tombe assez mal, alors que les socialos avaient retrouvé de la couleur après La Rochelle.

Hum !!!!!
Un coup [scoop ?] à droite, un coup [scoop] à gauche ? sur les pratiques médiatiques, le linge sale politique ... mais où est le fond... je veux dire les idées...?
La personification des informations permet surtout de ne pas parler du fond... et pour lémédias surtout ne creusont pas le fond des questions de société qui se posent ...
Grnad Barnum donc désormais ... hystérie médiatique ou cirque médiatique ... Ras le bol !!!
[quote=La personne de Sarkozy, la direction du PS, sont parmi les lieux en France qui comptent la plus grande densité d'observateurs, de commentateurs, d'analystes, de reporters, d'accrédités]

En lieu et place de la direction du PS, n'est-ce pas ce désir que le PS reste dans ses marécages, qui occupe ces esprits observant, commentant, analysant, reportant, s'accréditant..à propos de tout ce qui peut maintenir le PS de tout pouvoir national?
Est-ce que c'était le cas vers 2004, est-ce né fin 2005?

Je me souviens d'un Sarkozy se plaignant qu'il n'y ait que des journalistes de gauche, avançant que ce n'était pas une honte d'être un journaliste de droite. Qu'est-il advenu de cette pensée depuis?

Est-on sûr que le PS (comprendre, sa base, ses militants, ses personnalités politiques de bonne foi) s'est torpillé tout seul? S'est-on déjà demandé de quoi parlaient les Aubry, Fabius, DSK, dans ce Siècle comprenant également un certain Sarkozy, et pourquoi les trois premiers ont tellement rendu service à ce dernier jusqu'à mai 2007 ?

Sont-ce fondamentalement des questions hors-sujet, ayant des réponses toutes trouvées.
Que dire ? Que je suis scandalisée de telles pratiques ? Oui, je le suis. Que j'aimerais bien que ça cesse et que nos politiciens deviennent d'honnêtes citoyens ? Oui, j'aimerais bien. Je l'aimerais d'autant plus que, moi, je n'ai pas le droit d'être malhonnête. Et puis ?

Les politiciens de tout bord savent qu'un pays démocratique ne peut pas se passer de partis politiques, alors que le plus magouilleur gagne ! Allons y, profitons en !

Les partis de droite vont taper sur le PS en oubliant que, chez eux, pas de démocratie interne possible, donc pas de bourrage d'urnes. Les gens de gauche vont taper sur le PS en oubliant que, eux, pourraient aussi avoir des consultations internes, s'ils le voulaient et qu'eux aussi pourraient bien avoir recours au bourrage des urnes. Etc.

Et les écrivaillons de tout poil vont pouvoir se faire pleins de petites pépètes !

Qu'ils aillent tous se faire foutre !!!
Où l'on apprend de bien belles choses:

consternant
Bon tricheries internes au PS, c'est bien connu, c'est traditionnel. Par contre il est bien connu au PS que les plus grands tricheurs, se sont les bouches du rhone.
Aubry et Royal ont triché autant qu'elles ont pu, l'une comme l'autre. C'est une des variables du jeu au PS.

Alors taper sur Aubry oui, mais faire de Royal une sainte, non!
Revenir au soir des élections.
France-info - 23 heures: Royal élue avec environ 53% des votes.
A minuit: Aubry en tête avec une centaine de voix d'avance.
Il faudrait pouvoir réécouter ces deux flashs d'information.
Que s'est-il passé pendant cette heure? On semble avoir la réponse.
Je suis assez étonné que l'on mette sur le même plan la falsification d'une élection interne et la mise en scène d'un déplacement présidentiel. Il serait intéressant de s'interroger sur l'obsession stupide (le "buzz") répandue sur internet à propos de cette ridicule affaire de taille. Ce qui est lamentable, c'est moins la classe politique qui est fidèle à elle-même que les commentateurs de la vie politique qui ne cessent de tomber plus bas. Pourquoi accorder tant d'importance à un événement politique si mineur? Nicolas Sarkozy est complexé par sa taille, cela semble être un fait. Il lutte assez pathétiquement pour masquer sa petite taille. Et alors? Pourquoi accorder autant de temps, gaspiller autant de salive pour une affaire si mineure? Le "scoop", le "scandale de la semaine" n'est qu'un minable pétard mouillé. Arrêt sur images en a largement trop fait sur cet épisode si anodin de la vie politique. Ne nous leurrons pas : il n'y a pas eu de manipulation politique. Qui pourrait croire qu'un seul citoyen français change d'opinion sur Nicolas Sarkozy du fait que ce dernier soit entouré d'ouvriers nains à la télévision?

Il serait temps que les journalistes et les commentateurs cessent de scruter la surface de la vie politique et plongent un peu dans les profondeurs des dossiers de politique publique. Comment se fait-il que le débat sur la taxe carbone soit principalement présenté comme un enjeu politicien opposant Nicolas Sarkozy, François Fillon, Ségolène Royal & Co? Au royaume des buzz, le débat de fond s'appauvrit de jour en jour. Sans doute faudrait-il redéfinir l'essentiel et la futilité.
Pourquoi ne pas revenir au bon vieux vote à main levée ? Evidemment il est toujours possible de lever les deux mains en même temps.
Que Martine Aubry ait truandé à mort ce n'est pas tellement gênant, d'autant que Marie-Ségolène ne s'est pas grattée pour en faire autant, à l'évidence, partout où elle le pouvait, une histoire d'arroseur arrosé, en somme !

Ce qui est plus curieux c'est cette volonté farouche de prendre la barre du vaisseau fantôme de Solférino… Pour quoi faire ? Pour s'en mettre plein les fouilles, je suppose (quand on connaît le mode de financement des partis on comprend soudain beaucoup mieux !)

Et ce qui est triste c'est le niveau de décrépitude de notre classe politique dans son ensemble, son crétinisme impressionnant, son manque d'idéal, son absence de vision, son ambition nombriliste qui ne s'embarrasse pas une seconde de se mettre au service de la nation, sa corruption massive, son nombre effarant compte tenu de la totale inutilité de leur existence pour le bien de la collectivité, sans oublier que dès qu'ils sont au pouvoir, les uns ou les autres indifféremment, ils s'empressent d'ouvrir la chasse au citoyen (automobiliste, contribuable, etc.)

Cette classe est au fond de la mer, dans la fosse des Mariannes et creuse gaillardement le sable, après avoir missionné les vampires de Bercy pour traverser la planète avec leurs pelleteuses (dépenses du premier semestre 2009 : 216 milliards d'€, recettes 108 milliards d'€, belle accélération des travaux, la Chine est en vue, avec l'espoir d'arriver par les caves des banques qui sont pleines de cash). Le seul espoir est que les canailles de Bercy tombent sur une zone vraiment très chaude

… Autrement c'est nous qui sommes grillés parce que nous ne pourrons jamais rembourser, à l'évidence (quand on vit depuis 30 ans 20% au-dessus de ses moyens, il faudrait vivre pendant 30 ans 20% au-dessous, ce qui signifie une réduction des dépenses de 33% par rapport au délire actuel, et plus précisément – sur les chiffres de 2007 : 268 milliards d'euros de dépenses (dépenses nettes du budget général) pour 226 milliards d'euros de recettes, de passer à 179 milliards de dépenses… Fastoche, on commence quand (et sur quoi économise-t'on, à part les salaires des [s]fonctionnaires[/s] ponctionnaires qui sont, de loin, le plus gros poste de dépense ?)

***
La question est maintenant la suivante, Ségo va-t-elle protester énergiquement suite à la parution de ce livre ?
Elle a été dépouillée de son trône.

Je rejoins aussi quelques commentaires précédents, c'est quasiment toute la classe politique qui est à jeter si on veut pouvoir changer de système un jour.

La politique devrait être un travail humble et non un moyen de gagner plein de fric et d'avoir plein de pouvoir. Le but à la base est tout de même de servir ses concitoyens, non de leur marcher dessus.
Peut être faudrait il justement un contrôle des politiques par les citoyens, comme c'est déjà le cas en partie en suède.
Depuis La Rochelle, les médias allaient coeur serré, pas la moindre mouche ou vermisseau à se mettre sous la dent, l'union fait davantage taire que la dissenssion, alors enfin, les affaires reprennent, recrééer du conflit interne semble désormais un objectif médiatique : foutre la merde, on dit comme ça, n'est-ce pas ?


http://anthropia.blogg.org
J'habite en Suisse. Tout n'est pas parfait au niveau politique, le système est très perfectible.
Par contre, la démocratie ne me semble pas avoir été confisquée comme en France, il n'y a pas ce petit coté "monarchique" ou "république bananière". Et surtout, la population a une capacité d'intervention directe grace au système des votations. c'est peut-être ça qu'il faudrait en France, un contrôle direct par les citoyens, et pas seulement des élections à intervalles réguliers pour désigner le Monarque du moment.
On est au niveau du Congo et de l'Afghanistan ou de l'Iran. C'est à pleurer...
Dans une "vraie" démocratie, si ça existe, les élus pris à tricher ainsi devraient être interdits à vie de se présenter devant les électeurs. De Perpignan-la-chaussette, à Tibéri-sur-Seine, en passant par les fédérations socialistes du Nord ou du Pas-de-calais. S'ils sont capables de faire ça, ils ne sont pas dignes de notre confiance.

Comme les sondages bidonnés. Ou les castings de "petits" Français !
Bonjour,
Ces épisodes sarkozistes et PSistes révèlent le non choix qui nous a été proposé en mai 2007.
Nous n'avions pas à faire à des hommes politiques charismatiques mais à des marionnettes sous influence des sondages bidonnés et des apparences.
Celui du milieu n'était pas mieux.
La France est en hibernation pour longtemps hélas tant que la brochette politique et médiatique restera en l'état actuel.
Je n'ai pas la "Banane" en écrivant ceci , et pourtant il faut bien
l'admettre nous somme dans une république Bananière .
Il a été de bon ton pendant des décenies de siter les seuls
pays africains (et c'est encore le cas aujourd'hui) ayant
des actions bananières en pratiquant la "Banana Attitude" .
Et bien non après le casting du pays des schtroumf de "Bling Bling"
ou si vous préférez "Bling Bling à Liliput" , c'est au "Socialiste Park"
que le Tyranausorus Aubry a enfumer le Diplodoroyalus Bravitudus .
Riez @sinautes mais il y a de quoi pleurer , non le bourage d'urne
n'existe pas qu'en Iran , Afghanistan ou autres .
C'est ici , en France , et maintenant que ca se passe !!
Ce qui me choque, ce n'est pas qu' Aubry et Sarkozy trichent.
Ce qui me choque, c'est qu'ils le font mal et qu'ils se font pincer ...
La politique, c'est un métier.
C'est vrai, merde !
;o)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.