5
Commentaires

Blendle : débat autour de "l'Itunes de la presse"

Vendre les articles de presse sur Internet à l'unité ? Une bonne idée pour le New York Times et The Economist, un "mirage" pour le responsable du numérique aux Echos.

Derniers commentaires

Ah ! Je n'avais pas compris ça comme ça...
Un "agrégateur de contenu de différents journaux", c'est comme le "bouquet" proposé par les opérateurs TV, et qui ne peut être modifié ? En d'autres termes, je ne suis pas libre de choisir mes journaux, ni même éventuellement mes thèmes, voire mes perspectives.
J'imagine même, honte à moi, que les premiers intéressés seront les journalistes eux-mêmes.

Cela dit, je ne comprends quand même pas OÙ est l'innovation et je vais être claire : je parle/lit/écrit le français et je sais lire l'anglais et le parler aussi. Pas plus (enfin, en faisant quelques efforts, je peut ajouter l'italien et l'espagnol). Alors, agréger des articles sur un thème choisi, qui peuvent être en japonais, en yiddish, en allemand, en chinois... à charge pour moi de les traduire ! Et si c'est pour obtenir un "agregat" d'articles de différents journaux dont les journalistes se sont copiés/collés les uns les autres... aucun intérêt. (Je ne dirai rien d'un site en .fr qui reprend à 95 % les brèves de l'AFP et qui semble s'étonner de n'avoir pas plus d'adhérents !)

Si c'est pour avoir le minimum minimorum d'un thème dont le même contenu se retrouve dans différents articles de différents journaux (dont j'ignore leurs tendances et/ou appartenances) ne présente aucun intérêt. Si JE ne peux pas connaître et atteindre toute l'information de tous les différents journaux (je ne suis qu'une humble humaine) l'agrégateur lui non plus. Aussi, sur un sujet donné, je préfère acheté le journal/magazine, conserver les articles et suivre, sur la durée, ce qu'il en advient.

Ce n'est quand même pas "l'agrégateur" qui va traduire les articles. Si ????
Sans parler de la durée : jusqu'à quand cet "agrégateur" va-t-il remonter le temps ? Alors, je me dis qu'à mon humble mesure, j'achète les journaux/magazines (papier et/ou immatériel) et... je stocke.

N'étant pas universelle, je me limite à mes centres d'intérêts et mes sources (choisies) d'information.

Bonne journée :-)

Bref, tout cela pour dire qu'il n'y a rien d'innovant dans ce qui touche un support et non un contenu.
Bonjour,
Il y a (déjà) une bonne quinziène d'années, je m'étais enquise auprès du journal Le Monde du prix d'un article à recevoir, parce que c'était cet article qui m'intéressait. La réponse fut à l'époque qu'il n'était pas possible de "vendre" un article à cause des droits d'auteur...
J'avoue avoir ensuite (après plusieurs demandes) laissé tomber, le prix de l'article valant pratiquement deux fois le prix du journal papier dans son entier.

D'où ma surprise d'apprendre que vendre un article est une innovation !!!
Mais bon, sachant que les droits d'auteur vont disparaître d'ici peut de temps, la chose devient donc possible
C'est pourquoi aussi j'enregistre en .pdf les articles qui m'intéressent sur @si, Mediapart ou... autre (ce qui est très très rare, sachant qu'il n'y a aucune proposition crédible autre que "'achetez le journal papier".

bonne journée :-)
Je vous remercie de partager ma naïveté.
Je croyais (vous croyez ?) que la presse c'était fait pour informer.

Il semble se confirmer que la presse, c'est fait pour presser...

Le citron ?
Informer ? Il faudrait un jour s'interroger sérieusement sur la signification de ce mot, à la fausse évidence aveuglante.

Concernant la question du rôle de la presse, la réponse est exprimée sans ambage dans l'article:

"Enfin, Filloux voit d'un mauvais oeil "la dissémination du contenu" à un moment où les journaux essaient de mieux connaître leur lectorat pour offrir des publicités plus ciblées (et donc plus chères)."

Difficile d'être plus clair.
Ca fait longtemps que le Monde (et surement d'autres) propose les articles à l'unité ! (mais très cher, plus cher qu'un mois d'abonnement à prix réduit, le but c'est toujours de recruter des abonnés qui oublieront de se désabonner, pas de vendre des articles à l'unité)

L'innovation ici, c'est l’agrégateur de contenu de différents journaux, pas le fait de vendre des articles à l'unité.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.