38
Commentaires

BlackRock, maître du monde et des pensions de retraite

Télérama rend accessible un documentaire saisissant (Arte) consacré à BlackRock, le "gestionnaire d'actifs le plus puissant du monde". On y apprend entre autres que le président Macron a rencontré plusieurs fois son PDG, Larry Fink, et que BlackRock tire ses milliers de milliards de dollars de petits épargnants soucieux d'arrondir leurs pensions de retraite.

Commentaires préférés des abonnés

J'leur souhaite pas la peine de mort, parce que quand on met le doigt dans la peine capitale, ça se retourne toujours contre des innocents et/ou des opposants politiques à un moment donné. Mais une cystite à vie, j'dis pas...

De quoi accréditer une fois de plus l'idée que Macron est le président des riches, de la finance et de l'emprise des multinationales sur nos vies. 

Qui casse le plus blackrock ou les black blocs? moi je pencherais plus pour blackrock c'est vrai que les images sont moins télégéniques et l'investigation plus difficile.  

Derniers commentaires

On pourrait rafraîchir les mémoires en parlant d'ENRON !


Et si on n'a pas trop peur, on peut regarder l'excellente série " M. ROBOT" tellement réaliste...

J"ai beaucoup perdu l'habitude de regarder la télé, mais avec une telle présentation, j'ai regardé le docu.


J'avoue que j'en sors dans une grande confusion.  

Avec surtout l'impression que les images ne servent absolument à rien, ce qui est pour le moins étonnant.


Il y a des moments où c'est carrément caricatural, avec des plans de coupe qu'on pourrait trouver n'importe où, des images dont on pourrait penser qu'elles sont tout droit sorties d'un service de com' ( ces plans de l'Elysée et les deux huissiers qui ouvrent la porte en verre, moi ça finit par me faire rigoler), ...

A un moment, juste avant l'interview de la journaliste qui travaille pour une ONG mexicaine, elle est filmée dans la rue et la voix off commente " pour assurer sa sécurité nous n'avons pas le droit de filmer l'extérieur de son bureau"  : c'est pas drôle mais j'ai gloussé, je trouve extrêmement maladroite cette façon de présenter les choses. Il y avait une option simple : la filmer ailleurs, vu qu'on s'en fout un peu (totalement) qu'elle soit ou non dans son bureau, et présenter dans le détail le type de menace qui pèse sur elle ou son travail. 

Je n'aime pas non plus les plans où on voit une silhouette qui compose un numéro sur un téléphone, pour que la voix off précise que Black Rock n'a pas voulu répondre à leur demande d'interview : c'est bon, on la comprend cette info, pas besoin de jouer la scène… et les foules qui traversent la rue, filmées par drône … pffff ! ça me lasse, ça me lasse !

Et toutes ces images en bleu/noir/gris, les accélérés, les chiffres qui défilent sur les écrans pour montrer les transactions boursières ...


Vu que ça m'a bien gonflée, je ne m'infligerai pas une deuxième visionnage mais je pense que si on regarde les yeux fermés on ne perd rien. Un peu la définition d'un mauvais travail de télé quoi. 


Vraiment, ce langage de la télé, quand on l'a perdu ce n'est pas avec plaisir qu'on le retrouve ! Et je suis étonnée qu'il n'y ait pas une ligne dans l'article d'ASI sur ce dispositif et ce format  : suis bien certaine que ceux qui sont comme moi des biquettes en économie/finance/droit retiennent un truc du genre " ouh là là, ils ont beaucoup de sous, ils tiennent tout et c'est pas des gentils, ça va pas du tout" ( conclusion à laquelle je pouvais arriver en 15 minutes) et ceux qui pigent doivent considérer que tout est survolé et aimeraient des approfondissements pendant 6 ou 8 heures...

Sans compter que l'angle c'est vraiment " c'est terrible et on n'y peut rien du tout, ils vont gagner à la fin d'ailleurs ils ont déjà gagné"


A la lecture de l'article, je ne m'attendais pas du tout à ce genre de docu.

C'est moi qui ne sais plus regarder la télé, ou d'autres partagent le même avis ?


Pourquoi renvoyer à Télérama (qui renvoie sur youtube "si la vidéo ne démarre pas" sur leur page) et pas directement sur la mise en ligne par arte sur youtube

Au moins arte/yt spécifie que ce n'est disponible que jusqu'au 16 décembre 

et ça m'étonnerait que Télérama puissent le laisser au-delà (...bon, ils ne le signalent pas, mais ça risque)

une belle tête de premier de cordée.

Comme cet article est en accès libre, je l'ai fait suivre. La destinataire me répond :  " Un article d'Arrêts sur Images, à propos d'un docu d'Arte sur le site de Télérama … c'est sûr que ça va pas ressembler à BFM !"

Reportage complété hier par un article très détaillé de Martine Orange sur Médiapart sur le rôle de Black Rock pour la réforme des retraites et du danger qui attend les citoyen avec des fonds non garantie qui pourront s'envoler à tout moment. On peut y lire également les notes de recommandations de Black Block au gouvernement,. Ils ont table ouverte à l'Elyséedepuis le premier jour du quinquennat . Le Canard s'en fait l'écho également. Pour ceux qui avaient encore des doutes .....

"On peut y lire également les notes de recommandations de Black Block au gouvernement,." Bonjour, est ce que vous pouvez nous les partager ces notes svp ?

Un article très détaillé de Martine Orange sur Médiapart. 


Malheureusement réservé aux abonnés, mais vous pouvez vous le faire offrir par un abonné sympa. Moi, par exemple si vous acceptez de me confier votre adresse dont je ne ferai aucun autre usage (mais Médiapart, je sais pas).








Le système des fonds de pension (autrement dit par capitalisation comme aux USA ou au Royaume-Uni) consiste à faire payer les retraites par les travailleurs de là où les fonds sont investis, donc à priori partout dans le monde. Le système par répartition consiste à faire payer les retraites par les travailleurs du pays. En France, le travail paye donc par ses contisations la retraite des retraités français, et aussi par les dividendes une partie de celle des britanniques, des américains, et de retraités des pays fonctionnant avec des fonds de pension venus chasser en France. Mettre en crise le système par répartition en France, c'est inciter le pays à transformer les retraités en actionnaires, à basculer vers le système mondialisé, plus profitable peut-être, mais moins transparent, moins stable et moins regardant sur la justice.

Qui casse le plus blackrock ou les black blocs? moi je pencherais plus pour blackrock c'est vrai que les images sont moins télégéniques et l'investigation plus difficile.  

Qui casse le plus?blackrock ou les black blocs.

De quoi accréditer une fois de plus l'idée que Macron est le président des riches, de la finance et de l'emprise des multinationales sur nos vies. 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'leur souhaite pas la peine de mort, parce que quand on met le doigt dans la peine capitale, ça se retourne toujours contre des innocents et/ou des opposants politiques à un moment donné. Mais une cystite à vie, j'dis pas...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.