24
Commentaires

Biathlon : comment France 3 a donné à "Nanasse" l'or, l'argent, le bronze...

"Allez nanasse !" Trois jours après l'ouverture des Jeux Olympiques de Sotchi, JT et commentateurs sont déjà obnubilés par les résultats de l'équipe de France. Bilan provisoire : seulement deux médailles. Et ce n'est pas faute de pousser les Français, quitte à entretenir artificiellement le suspense : ainsi, lors de l'épreuve de sprint de biathlon féminin, les commentateurs de France 3 ont tenu en haleine les téléspectateurs en brandissant une médaille virtuelle d'une Française (elle finira 5ème). Son nom ? Anaïs Bescond, alias "allez nanasse". Vous avez dit chauvinisme ?

Derniers commentaires

Je n'ai j'amais compris pourquoi on parle du 35e qui est français, mais qui est le premier?
André Garcia est un récidiviste. C'est déjà lui qui se comportait plus en supporter qu'en commentateur ou journaliste sportif en 2012 lors de l'épreuve de hand au JO.
Là où ils ont fait très forts, c'est qu'ils ont continué à donner la médaille à Anaïs alors que d'autres athlètes qui étaient encore en course étaient bien meilleures au temps intermédiaire, notamment après le 2e et dernier tir...
Vous avez aussi raté le moment où ils ont expliqué que la 6e place de Fourcade était due à un matériel moins performant (il a surtout raté un tir). Il devait avoir des skis fartés avec la graisse d'un sanglier qui avait mangé quelque chose...
Est-ce à cause de la déception mais au cours des heures suivantes l'épreuve de Biathlon n'était même pas mentionnée dans les résumés de la journée (un ou deux que j'ai vu) ! Est-ce que ce travers est présent parce que ces journalistes sportifs ne savent faire que comme cela ou parce qu'ils ont l'impression que la majorité des téléspectateurs attendent cela ? Il y a des disciplines où ça se passe mieux comme le ski de bosses. Il faut bien entendu enlever de ces bonnes critiques l'interview paternaliste de Claude Eymard de Perrine Laffont après son dernier run en grande finale, qui s'adressait à elle avec le ton qu'on utilise (à tord ?) avec un enfant. Il s'est quand même pris un "Merci Papa Claude" du journaliste qui a repris l'antenne ensuite.
Par contre le service public n'est pas très respectueux des épreuves elles-mêmes et donc des sportifs, avec des coupures publicitaires en pleine compétition : hier pendant le biathlon poursuite homme, pendant la descente homme ou d'autres finales. Et en même temps il y a eu le commentaire sur la pause lors d'un match de hockey sur glace pour expliquer que c'était pour placer les écrans de pub de certaines chaînes. Au moins ces chaînes (américaines ?) attendent que l'épreuve soit en pause.
JO, politique, chauvinisme, une très bonne émission du 28 minutes sur Arte ce lundi 10 février [url=http://28minutes.arte.tv/ce-soir/ ]
Ce soir, Pascal Boniface est l'un des invités du 28 minutes d'Arte, dont le sujet est l'attribution des J.O. et de la Coupe du Monde de foot à des dictatures, sur fond de corruption.
Alors qu'au Qatar, 382 ouvriers Népalais ont déjà trouvé la mort en 2 ans, sur les chantiers de la Coupe du Monde 2014 (chiffre du Guardian), le géopolitologue affirme très sérieusement que cette compétition est une bonne chose, dans la mesure où sa médiatisation obligera l'Emirat à modifier sa politique...
Ce type est un guignol.
Je le suis toujours sur eurosport tout l'hiver,mais là ils n'ont pas les droits...
et eux connaissent bien les règles.
Et Nanasse à gagné une étape de la coupe du monde.
gamma
ah mon Sebastienouchet, je savais que je pouvais compter sur vous pour un compte rendu détaillé de mon sport favori !
bon OK je partage peut-être le canapé avec François Rose mais je le répète : c'est mon sport favori le biathlon non mais !! (et sans rire hein)

mais mais mais petite précision...et ne me demandez pas comment j'en suis arrivée à devoir manipuler à ce jour 6 télécommandes au total pour le regarder en direct live à la télé humpff..... je disais donc petite précision : je le visionne sur eurosport deutschland ce qui m'évite les commentaires navrants des journalistes sportifs "à la française" !...
ouf !
souvenons nous du commentateur de Nagano ggrhumpfff

ah pi petite précision bis : je boycotte les JO du dictateur de Sotchi nan passque faut pas charier non plus hein mais chacun sait qu'une fois les JO finis allez zou tous ceux qu'on a libéré pour ne pas faire tâche dans le décor retourneront manu militari au goulag !!
les Pussy Riot ne sont sorties que parce qu'elles auraient géné la tranquillité des sportifs en se plaignant de se geler les extrémités dans la neige non aritificielle de sibérie et les homos n'ont plus que 15 jours pour quitter le pays !!...

mais à part ces deux-trois précisions, réjouissons nous et "Vive le sport" comme nous le serine notre Gégé national, grand promoteur de lobbies pollueurs en afrique d'amérique latine !
Ces sports dont on ne parle que tous les 4 ans devraient rapporter des médailles sur un claquement de doigt du commentateur.
Oui, super découverte, les journalistes sportifs sont chauvins et présentent le sport comme un spectacle. Ils visent un public large.
C'est le même principe que les chaînes d'infos (Itélé, BFM, les journaux etc...).
Rien de nouveau sous le soleil médiatique... Vivement l'analyse...
Article très utile pour montrer le ridicule incroyable des commentateurs. Sidérant.

Comme vous le soulignez, le moment le plus incroyable étant l'annonce d'une médaille probable alors que les faits de la seconde d'après démentent totalement cette probabilité.
Par contre, Gautier-Sauvagnac il a fait un podium, lui.
Bien sûr c'est pas à Sot-Chie.

je me suis trompé d'endroit ?
je sors...
Nanasse comme Anastasia !
Bilalian, le chef à plumes des Sports de FTV, doit trépigner dans son bureau... Il avait annoncé, avant l'ouverture, sur les plateaux télé où il avait été invité, qu'il fallait absolument qu'il y ait une médaille à la France le 1er jour pour avoir un taux d'écoute convenable... Donc j'imagine que ses équipes rament comme des malades pour ne pas perdre les derniers télespectateurs -pas encore énervés par l'anti-russisme quelque peu primaire transparaissant dans les commentaires.
Du coup, faut faire mousser pour les créneaux publicitaires !
C'est ça, un service public pas public avec des annonceurs ;o((

Apparemment, la BBC ne fait pas mieux, voire pire ;o)) : http://www.theguardian.com/media/2014/feb/10/bbc-sochi-olympics-jenny-jones
Anastasiya Kuzmina (Slovaquie) a remporté la médaille d'or, Olga Vilukhina (Russie) a remporté la médaille d'argent, et Vita Semerenko (Ukraine) la médaille de bronze.
Avec des noms comme ça, tu peux être sûr qu'elles sont dopées. Ou même probablement que c'est des mecs, en fait. Et en plus, les étrangers sont nettement plus nombreux que nous. Le combat est inégal.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.