32
Commentaires

Bergé, Ledoux, et quelques caprices sans importance

Il a, comme on dit, réussi sa vie. Sur ses vieux jours, avec deux amis, il s'est acheté un journal.

Derniers commentaires

"par défi d'esthètes,pour se désennuyer,par caprice..."

on imagine aisément qu'après avoir tout fait,pour "résussir",ils comprennent la vacuité existencielle de cette réussite et cherchent anxieusement à en parfaire les contours,en achetant le fauteuil de napoléon,ou un titre emblématique de la presse ex-mao...
Le plus accablant dans l'affaire ce n'est pas les manières de goujat du Bergé, ou pouvait s'y attendre, mais la faiblesse des réactions au Monde.

Le Bergé et son troupeau de moutons à plumes, à qui il a bien fait comprendre qui remplissait leur mangeoire.
Oui ! On se demande !
On se pose beaucoup de questions !

Mais qu'est ce que ça va donner, on ne sait pas.
Je ne comprends pas qu'il soit important de parler de Bergé.

Je ne comprends pas pourquoi nous persistons à dire que la Presse existe.

Je ne comprends pas pourquoi on pourait donner de l'importance à ceux que d'aucuns appellent " des journalistes."

Je ne comprends pas qu'il faille parler de ce qui chatouille certains alors que d'autres sont, à peine, grattouillés.

Je suis véritablement fasciné par la danse vaine des baudruches vides. Un grand silence m'étreint.

Nous nageons, allégrement, dans un quotidien pitoyable.
"Ces nouveaux actionnaires de presse diffèrent des oligarques plus traditionnels (Boussac, Dassault, Bouygues, Arnault, Pinault), qui se lançaient dans la presse pour la neutraliser, ou disposer d'un instrument de pression sur leurs concurrents ou sur l'Etat."

Où comment la rebéllitude des pages culturelles du Monde lorsqu'il s'agit d'aborder le talent littéraire de Modiano ou de BHL est sensé nous garantir que ce journal fait également preuve d'une parfaite objectivité lorsqu'il aborde des sujets aussi triviaux que l'Euro, l'Ukraine etc.

on se rassure comme on peu hein ?
Il y en a un autre qui a réussi "dans" la vie : Attali, entendu ce matin sur FI. J'aurais préféré un article sur ce Grand Sage.
Pas mal aussi Parizot, hier :"avec les moyens de locomotion actuels il est tellement facile d'aller faire ses courses à Londres, alors que les magasins sont fermés en France".
J'ai eu beau cherché, je n'ai trouvé personne dans mes connaissances qui l'ait fait, ou ait l'intention de le faire. Il est vrai que je fais partie de la "France moisie".
Ce qui m'a retenu dans cette affaire ce sont les critères du goût de Pierre Bergé.

"C'est un grand écrivain, tout ce qu'il fait ne peut être que bon, puisqu'il a le prix Nobel."

Seul un un plouc ou un Homais peut raisonner ainsi.
In tire d'ailleurs souvent argument du prix nobel d'économie, Jean Tirole, pour soutenir la politique Valls Hollande aux apéros du bistrot RTL

Quant au reste procurez-vous le générique de fin du documentaire "De nuremberg à Nuremberg"
Vous y verrez beaucoup de prix Nobel ayant soutenu qui vous savez (pardon pour le Godwin)
Il a, comme on dit, réussi sa vie

Heu... ce serait pas plutôt et plus justement réussi dans la vie ?

Comme on le dit par exemple pour Berlusconi, Tapie, Balkany, Strauss Khan etc.
Et une députée Allemande qui accuse Merkel de servir les intêtes américains plus que les interets allemands c'est pas intéressants ? une députée allemande qui demande des comptes a la chanceliére, la c'est pas Mélenchon ça semble digne d'interet non ? :

https://www.youtube.com/watch?v=UpR_AOYBHu0
J'aurais pu faire chorus avec Fan de magret et JIEM 92 mais ils ont déjà tout dit.
Alors, sur les caprices sans importance :
Pas grand chose de nouveau sous le soleil.

JIEM ces paroles étaient pourtant censées être sensées.
Bonjour
Arrêtez d'écouter ces personnes qui causent sans intérêt, suivez les paroles censées d'une personne en qui il faut avoir confiance. il ne trahira jamais ses paroles.
http://pierre-jourde.blogs.nouvelobs.com/archive/2014/10/18/et-le-prix-nobel-de-la-critique-est-decerne-a-544894.html

Comme souvent, Jourde tape juste et fort.

Et n'oublie pas sa copine Savigneau, si experte en l'art de se trouver du côté du manche.
Pas mal, le Bergé. Le maître du Monde se prend vraiment pour le Maître du monde, et les gens du quotidien jadis de référence pour ses valets. Comme disait mon père : les gueux* enrichis ne valent rien.

Mais il n'est pas encore le maître de l'orthographe dans son touite offensé : une majuscule à un nom commun en cours de phrase, accent oublié sur « littérature » et mal orienté sur « assurément ».

* Notre milliassaire n'est pas né dans la crotte mais guère loin : mère instit, père gratte-papier.

PS On peut être d’extraction modeste et monter plus haut, à condition de ne jamais oublier d'où on sort.

La Société des rédacteurs du journal s’inquiète

Jadis, cette Société ne se serait pas inquiétée, elle se serait révoltée.

Quant à Hubert Beuve-Méry, il n'aurait même pas laissé cet affairiste parvenu s'approcher de la Rue des Italiens.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Vous dites qu’on ne sait pas bien, pourtant il y a un gars, journaliste, Jean Stern, qui l’explique dans un bouquin aux éditions La fabrique paru en 2012. En gros une formidable machine à payer le moins d’impôts possible...
"dont l'objet consiste théoriquement à éclairer les citoyens sur les grands enjeux politiques, géopolitiques ou environnementaux,"
Est-ce parce qu'il ne le font plus qu'ils sont à vendre ou parce qu'ils se sont vendus qu'ils ne le font plus ?
Pas sûr qu'il y ait une telle différence avec la génération précédente des patrons de presse sur le fait de vouloir un peu la "neutraliser", voir Jean Stern sur le sujet.

Sans aller trop loin on voit bien quand même qu'il y a une neutralisation des enquêtes sur certaines banques d'affaires et groupes de luxe qui tiennent les rênes de la presse généraliste et économique, sans parler de la PQR... Et je me souviens des couvertures à répétition de l'Express, du Point et de l'Obs sur François Hollande qui visaient presque explicitement à le faire passer devant Martine Aubry à la primaire du PS en 2011...

Après ça n'en fait pas pour autant une presse entièrement soumise aux intérêts de l'argent ou aux arcanes du pouvoir (pour voir ça, faut aller en Russie).
À propos d'éclairer les citoyens, plus de prison pour le délit d'entrave des patrons.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/loi-macron-le-delit-d-entrave-ne-menacera-plus-de-peine-de-prisonbr-851784.html

Pas belle, la vie ?

Il y avait aussi la Pen, on l'apprend, partisane de la torture "quand c'est nécessaire". Elle a peut-être envie de mettre la main à la patte comme son papa en Algérie ? Et comme elle ne sait pas que les gens sous la torture sont près à avouer tout et n'importe quoi pourvu que ça cesse, il faudrait que les humanistes qui votent pour elle la tiennent informée.
http://www.dailymotion.com/video/x2c88n8_le-pen-tel-pere-telle-fille_tv

Quelques hors sujets sans importance, pardon Daniel.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.