97
Commentaires

Baston ordinaire à l'Assemblée

On ne sait plus trop, ces temps-ci, au milieu de quelle apocalypse on va se réveiller.

Derniers commentaires

Mariage homo: nouveaux incidents lors d'une manifestation des anti

Des prêtres en soutane ont également fait reprendre à la foule des chansons de leur composition: "A l'Assemblée, la Taubira a décidé d'assassiner les enfants du pays réel", chantaient-ils, ou "Messieurs les CRS, rejoignez notre mouvement et matraquez les décadents".

Lien
Cendrillon a cru que le bal avait lieu aux Invalides.
Elle a perdu sa chaussure.
Un député l'a gardée dans sa poche.
J'espère pour lui qu'elle pue pas des pieds.
Je suis effaré par l'outrance du vocabulaire quand il s'agit de descendre les opposants au mpt…

Un florilège, en survolant les 60 premiers messages :

passions malsaines et haineuses
catholiques extrémistes
fafs excités
cathos rétrogrades
cinglés
cauchemar d'un autre temps
ils sont pour la charia
la France est un pays bien rance
pauvres types
passions malsaines et haineuses
pourritures fascistes
Ils se sont bouffés la flicaille, j'ai rigolé

Je me suis posé cette question : par un effet de symétrie, où trouver, dans les forums d'opposants au mpt, une pareille densité et virulence dans l'insulte et la détestation ?
J'ai bien peur que ce soit dans les pires et les plus obscurs sites fachos. Je pensait qu'asi attirait un auditoire modéré.
Je parcours pas mal les blogs affiliés à la manif pour tous, il est rarissime d'y trouver des insultes et pourtant la colère y est tangible.

Il semblerait que la certitude d'être dans le camps du bien libère outrageusement la parole…
Votre conclusion est aussi simpliste que votre procédé est malhonnête, à mon sens.
Je m'explique:

Un député brandissant une ballerine trouvée sur le lieu des "violences policières" comme preuve du crime de lèse-jeune-danseuse-innocente propose un tel mélange de bêtise et d'obscénité qu'un commentaire de cent petits mots de ma part contiendrait probablement deux mots tels "triste raclure" ou "pitoyable bouffon", cela ne préjugerait en rien de l'inanité ou de la pertinence de mon propos. Les commentaires des sites que vous évoquez se satisfont de trois cent mots de vocabulaire partagés et suintent de pure haine, nulle argumentation.

Il suffirait de plus à ce même respectable élu d'user de la connotation la plus stupide pour me traiter de bien pire en évoquant proprement la "conséquence d'une victoire de l'idéologie soixante-huitarde" ou autre boursouflure du même acabit. Ne cultivons pas cette haine, soit, mais la connerie non plus.

Votre conclusion est aussi simpliste que votre procédé est malhonnête, à mon sens.


+1
Je m'amuse de voir que "catholiques extrémistes " figure à la liste de vos outrances, ajoutez donc à votre liste "obscurs sites fachos", sauf que celui-ci est de vous.

C'était pour la forme, pour le fond de votre analyse, je la cherche encore.

Mais puisque les mauvais mots attaquent le vernis de votre humanisme, je vous invite à vous intéressez aussi aux faits . visionnez cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=rsWTXszlKz0&feature=player_embedded
Vous pourrez y voir (vers 3min58) un homme proposer de mettre les enfants devant, en première ligne.
Quel qualificatif pas trop outrageux pour ce bon père de famille, manifestant pour l'avenir des enfants ?

Et pour être plus sérieux, vous avez la mémoire sélective, souvenez-vous des commentaires (et pas uniquement sur Figaro en ligne)qu'on lisait pendant la période du CPE ou la réforme des retraites dernières... Pour ne citer que ces deux-là.

Comme je disais, c'est de bonne guerre, la droite dans la rue, cette droite vomissant encore 68 lors d'une élection dernière, cette droite du : c'est pas la rue qui gouverne ... Cette droite-là, dans la rue.
Peut-être est-ce là une sorte de retour du karma
Ne me privez pas de mon plaisir.
Ah ah ah, je ris.
Je RIGOLE !
JE ME MARRRRRE !
David, voyons, pour conclure... ne nous prenez pas pour des gogos à inventer une prétendue radicalité, du côté du camp que vous nommez "bien", en vous plaçant sur le registre de la neutralité.
Miroul tout comme vous, David, êtes opposés à la loi.... Comme par hasard ?
Non, cette prétendue radicalité est UNIQUEMENT le prétexte pour discréditer le camp opposé, pis c'est tout !

Ou bien, soyez logiques, comme des bons modérés, du début à la fin et n'appliquez pas sur nous ce que vous dénoncez chez nous.
Reprocher à un camp le fait d'être outrancier, en reprenant des citations de"certains" puis venir se plaindre ensuite d'être amalgamé à cause de "certains" fachos.
Pensez-vous probablement que vos "certains" sont plus significatifs que nos "certains" ?


Et enfin, si encore les citations étaient significatives d'un propos réel, mais même pas. Paulovaz a clairement expliqué l'origine de ses mots.
Pour ma part, j'ai une citation dans l'article de Miroul, je suis dans la liste des affreux outranciers.
Or, cette citation est hors contexte.
Dans mon intervention : Ils se sont bouffés la flicaille, j'ai rigolé. Je faisais remarquer que ces gens de droite, qui se plaignent AUJOURD'HUI de la violence policière, n'ont eu que faire des militants de gauches qui dans le Passé PROCHE, ont bouffé du CRS jusque finir dans le coma, à perdre un oeil... Et le comble, ils ont toujours voté (pour le 2e tour du moins) pour le candidat le plus sécuritaire.

J'ai alors exprimé cette idée follement outrancière : Ce qui leur arrive, c'est quand même un méchant coup du destin.
Et moi, l'arroseur, arrosé, ça me fait rire.
Désolé, c'est si les classiques vous dépassent.


Bref, vos procédés de modéreux sont des manipulations foireuses.
Je perçois bien votre volonté d'en découdre et de vous placer sur le registre de l'anathème et de la caricature. Ce doit être votre façon de dire : venez discuter sereinement avec moi, échangeons nos points de vue sans procès d'intention et caricature. Ne passons pas notre temps à nous envoyer à la face les errements de ceux que nous supposons dans le même camp que l'adversaire. Ne supposons jamais que si nos adversaires luttent contre le même projet ils ne partagent ni les méthodes ni le vocabulaire : tous dans le même sacs....C'est à la fois plus facile à comprendre pour tout le monde et plus efficace : les outrances des plus extrémistes déteignent sur tout le paquet et la totalité des adversaires se trouve, ainsi, repeinte en extrémiste.

"David, voyons, pour conclure... ne nous prenez pas pour des gogos à inventer une prétendue radicalité, du côté du camp que vous nommez "bien", en vous plaçant sur le registre de la neutralité.
Miroul tout comme vous, David, êtes opposés à la loi.... Comme par hasard ? "

Donc : le fait d'être contre le MPT fait de moi un extrêmiste alors que pour gratifier les pros MPT du même sobriquet il ne suffit pas qu'ils soient "pour", il faut, en plus qu'ils tiennent des propos bien injurieux. Cela n'est pas un point de vue très objectif à mon avis. Mais cela alimente mon propos du départ : vous êtes dans le camp du bien et nous ne pourrons discuter avec vous qu'après avoir démontré notre bonne foi (ce qui est impossible par essence puisque nous somme contre le MPT et donc, "logiquement", homophobes)

J'ai rien compris à votre histoire de "certains" : je n'ai jamais repris à mon compte de propos outranciers qui auraient pu me valoir le doux qualificatif de facho.

"Désolé, c'est si les classiques vous dépassent. " : ne soyez pas désolé.....j'ai bien compris que l'indignité du camp d'en face vous autorisait à vous complaire dans la raillerie du malheur des autres (je n'ai jamais compris cette capacité à se gausser du malheur de personnes sous prétexte qu'il y a pire ailleurs.....je ne souhaite pas aux syndicalistes français de voir débarquer un homologue Nord Coréen....leurs luttes et leurs souffrances, de légitimes et admirables, deviendraient futiles et risibles)

"vos procédés de modéreux sont des manipulations foireuses." : Je viens de comprendre votre conception des échanges de point de vue....désolé.....j'ai mis du temps....hum hum....je me lance :
"votre diatribe honteuse et débile n'est qu'une manipulation visant à me discréditer à bon compte, mais je ne suis pas dupe et nous avons tous compris où vous voulez en venir....on se comprend !"
Cette vidéo est bien connue et je trouve que la brandir ainsi comme un argument massu montre à quel point vous êtes sensible à l'objet même de ce site : la critique des médias. ASI a bien compris la montée de l'importance des autres modalités de diffusion de l'information. Il ne s'agit plus de critiquer seulement les "grands médias", mais aussi la génération youtube armée de téléphones portables et autres caméras. Ces images reflètent-elles plus la réalité sous prétexte qu'elles sont prises par des non journalistes et qu'elles n'auraient, en apparence, pas été montées, orientées, retouchées, triées ?

En l'occurence je pense que la vidéo que vous citez a été prise par un pro MPT pour montrer la relative non violence des manifestants. Un pauvre type débile vient se porter en première ligne avec son enfant sur les épaules. Ils se proposent effectivement de mettre les enfants en première ligne. C'est un crétin qui fait honte à la cause qu'il prétend défendre.
Mais il ne représente personne d'autre que lui-même. Pourquoi le brandir à tout bout de champ pour nous faire croire que tous les anti MPT utilisent leurs enfants comme chaire à canon ?

Cela ne fait en rien avancer le débat. Les anti MPT ont aussi plein de trucs débiles à lancer à la tronche des pros MPT (les frasques Bergé, le mépris de Vidalies etc...) qui ne représentent à aucun moment le camp des pros. Pourquoi vous sentez-vous obligé de jouer le jeu des outrances médiatiques sur ce sujet (alors que vous devez, sans doute, les condamner par ailleurs) ?

Pourquoi ne pas montrer le mouvement des "veilleurs" qui font des sit-in sur les pelouse en chantant : parce que ce ne sont que des homophobes catho intégristes ? ou pour éviter de briser l'image d'épinal si longuement forgée par les médias et le gouvernement des cathos fascistes homophobes skinheads mangeurs d'enfants, dépravés et passéistes ?
David david david, vous ne me lisez même pas.
J'en ai rien à carré du camp du "bien", rien à gloussé de Bergé. Avez-vous lu l'insulte homophobe dans mes interventions ?

J'ai compris qu'à travers moi, vous régliez vos comptes avec tant d'autres du camp que vous nommiez "bien".
Perdu ma caille, j'suis pas un militant, évitez donc de verser sur moi vos seaux de sottises...
Je causais de la "forme" et même pas du "fond" de l'histoire (qui ne m'intéresse PAS, mais alors PAS DU TOUT)

Je relevais juste votre mauvaise foi à vous prétendre dans le camp de la morale modérée et neutre...jugeant d'une forme (outrancière) de langage et pas du fond, alors que COMME DE PAR HASARD, vous vous retrouviez aussi sur le fond. Evitez donc de prendre les gens pour des autruches, vos critiques sur nos langages, c'est du militantisme pro MPT déguisé, voilà tout ! Vous êtes un modéré de rien du tout, rien que l'utilisation du terme 'camp du bien' jette un discrédit total sur la pertinence de votre prétendu discours de modéré, tant il suinte l'acidité et l'aigreur.

Miroul nous reprochait notre langage outrancier (disant même qu'il faisait écho aux pires obscurs sites de fachos, ce qui déjà là, était quoi d'autre sinon une manière pour nous allumer la tronche ?), je lui ai donc montré une vidéo où l'on voit un "un crétin, qui fait honte à la cause qu'il prétend défendre" et je demandais si là, quand même, nous avions le droit d'user de qualificatifs outranciers ?
Vous avez d'ailleurs répondu vous-même en l'insultant de "crétin qui fait honte à la cause qu'il prétend défendre".
Attention, modérez-vous un peu...


Après, vos chialeries sur ces méchants médias qui manipulent et blablablabla...
Ca ne m'intéresse pas. C'est de la soupe de militant neuneu qu'on entend à chaque conflit.
Quand les étudiants de gauche sont dans la rue, ça cause ultra-gauche et anarcho-autonome sur TF1.
Quand les cathos sont dans la rue, ça cause civitas, Renouveau français et Gud sur france 2.
Vous voulez un mouchoir ?

Je ne condamne personne moi, contrairement à vous, qui venez me prendre le chou sur mon langage en me collant un propos que je n'ai jamais tenu pour le cadrer à votre critique moraliste à la noix.

Je m'amusais juste de voir des gens qui ont glorifié la police et la répression, se bouffer cette répression. POINT !
J'y vois presque une forme de justice symbolique (notamment pour ces gens qui auraient VRAIMENT raison de se plaindre de la violence policière et qui se sont fait allégrement cracher dessus par le bon peuple de droite depuis 30 ans !)

Et vous, trop occupé à démarcher pour votre camp, votre chapelle (héhé) , vos sit-in dans l'herbe, etc. (dont je me fous totalement). Vous ne me lisez même pas ce que je dis, tant vous êtes pressé de m'accuser d'être un ordurier gauchiste militant pro MPT du camp du bien.
Pour la modération, on repassera.
Pascal (une seule fois suffit)
Mon poulet, vous vous trompez de cible et vous nous confondez avec d'autres personnes.
Comment vous faire comprendre que ni miroul ni moi ne nous sommes confronté aux CRS avec un enfant sur les épaules. Que ni miroul ni moi n'avons "cassé du PD" ni n'avon la moindre intention de le faire ou de le laisser faire.

Si vous utilisez une vidéo dans le but de nous montrer le comportement idiot d'un pro MPT je ne vois pas à quoi d'autre cela pourrait bien servir à part de nous faire croire que les antis MPT sont des irresponsables qui font courir des risques aux enfants.

J'ai effectivement traité ce "monsieur" de crétin, mais ce propos n'a pas à être modéré (il relève même de l'euphémisme). Il ne devrait pas vous avoir échappé que je fais une très nette distinction entre les extrêmistes des deux bords et les débatteurs modérés de ce site.
Je reproche suffisamment aux autres asinautes de nous balancer à la figure les errements que se plaisent à nous rabacher les médias sans vouloir le faire à mon tour.
Pour faire plus simple : je n'ai jamais prétendu que chaque pro MPT était porteur des dérives des plus extrémistes de leur camp, je vous saurai gré d'en faire autant.

Votre commentaire exempt de caricatures, d'invectives et de volonté de dialogue vous honore....continuez ainsi.
Pascal Dupont, j'insiste.
Mon procédé n'était pas glorieux, Je le reconnait : citations hors contexte, amalgames (certains parlais de l'ump, d'autres des manifestants ou des catholiques).
Mais c'est sans regrets, c'était volontaire. Cela fait depuis le début de la polémique que je supporte ces techniques malhonnêtes. Je voulais tester l'astuce.
Par ailleurs ma réaction était sincère. Je n'intervient presque jamais dans les forums. Je ne suis pas un militant pro où anti. Mais j'aime beaucoup asi.
À lire les commentaires de ce post je me suis réellement demandé ce que je foutais là. J'insiste, l'outrance des réactions à ce post et leurs densité est pour moi malsaine.

Alors peut-être que je suis, pour vous, comme ces manifestants de droite, sourds et aveugles quand il s'agit de s'attaquer aux acquis sociaux et pleurnichards quand le pouvoir s'en prends à leurs valeurs ?

Mais là je pense que vous vous trompez.
J'imagine (corrigez moi) que vous avez dû, comme moi même, voter Hollande au second tour, la mort dans l'âme. Et que vous êtes peut-être effaré, comme je le suis, de l'ampleur de la trahison du PS. Bien plus lâche et violente que prévu. Et bien je sais que les électeurs de droite sont dans le même bateau. Ils votent par défaut et se savent trahis par leurs représentants.
Je lis les blogs de la manif pour tous. Ils détestent Copé et la clique des Sarkozistes. Ils savent que Boutin est un épouvantail. Ils sont catastrophés par la casse des solidarités (eux appelleront ça la souveraineté), ils détestent l'individualisme libéral (ils regrettront les traditions).
J'étais aux manifs contre le CPE, j'étais à la manif des retraites. J'ai commencé avec la manif contre la loi Devacquet. Si j'avais été plus vieux je serais allé à la manif pour l'école libre. Si j'étais en France j'irai à la manif pour tous. C'est pas que j'adore ça mais j'estime quelles sont TOUTES légitimes. Quand une polémique pousse plusieurs centaines de millier de personnes dans la rue, le simple nombre devrait faire taire toute tentative de mépris.
Toute manif de cette envergure est légitime ! Pas parce que les manifestants sont sympas, pas parce qu'ils sont des opprimés ou des pauvres ou des victimes, pas parce qu'ils sont des "progressistes" pas parce qu'ils pensent comme vous mais parce qu'ils sont des centaines de milliers tout simplement. Et qu'en dernière instance, en démocratie, le nombre a raison et le nombre décide. Alors ignorer ce que ces gens disent est scandaleux (les insulter n'en parlons pas). Ils ne représentent peut-être pas la majorité ? Il me paraît indispensable de s'en assurer.

Par ailleur j'aurais vraiment aimé que des députés socialistes en vienne aux mains avec Woerth pendant le vote des retraites. C'est moche mais ça m'aurait rassuré.
Bon David est noyé dans son militantisme, il n'a TOUJOURS pas vu que je ne causais ni des Pro-bidule en soutane ni des anti-pro bidule à keffieh (hihihihi cette petite caricature, c'est cadôooo !). J’abandonne son cas² !

Miroul, ce que vous dites par contre est intéressant à mon goût, car ça parle de fond, alors que je vais y répondre.

[quote=Miroul]J'imagine (corrigez moi) que vous avez dû, comme moi même, voter Hollande au second tour, la mort dans l'âme. Et que vous êtes peut-être effaré, comme je le suis, de l'ampleur de la trahison du PS. Bien plus lâche et violente que prévu.

Perdu ! Je n'ai pas voté (ni au premier, encore moins au deuxième tour)
Probablement parce que je n'attendais rien, j'suis un pro-Rousseau dans l'âme, la prétendue représentativité de nos elus et tout le blabla électoraliste, je n'ai pas l'ignorance d'appeler encore ça "Democratie".
A la place de "représentant", mettez le mot "dirigeant" et vous allez toucher du doigt la vérité sur notre système !
Personne n'est légitime pour se dire "représentant", aucun chef ne parle ne doit parler à notre place.

De là, je suis tout comme vous, le peuple dans la rue, c'est de la démocratie ! Bien plus qu'un parlement !
Qu'ils soient 4 ou 3 000 000 dans la rue ne change rien, la démocratie ça n'est pas la dictature du plus grand nombre. La démocratie, c'est quand le peuple s'exprime, qu'ils soient 4 ou 3 000 000 à causer.
Des manifs, j'en ai bouffé. Si vous aussi, alors vous n'ignorez rien de son fonctionnement réel.
C'est TOUJOURS les extrêmes qui prennent la rue. L'extrême gauche a organisé les manifs anti-cpe et la gauche (du milieu) à collé le train en route. Là c'est la même, le mariage homo, ça chagrine les cathos et l'extrême droite, l'ump s'y pointe par simple arrivisme.

La gauche est au pouvoir, alors la droite se radicalise sur ses clichés conservateurs pour ratisser large vers sa droite. Quand la droite était au pouvoir, c'était les socialistes qui se la jouaient gauchistes qui défendent les travailleux sans le sou. En vérité, vous avez bien vu, changez de camp pour diriger la france et celle-ci ira toujours dans le même sens, voter c'est se résigner encore un peu plus...
Le but de ces mouvements est TOUJOURS de déstabiliser le pouvoir en place, uniquement.
Les sujets des manifs ne sont que des prétextes et c'est toujours le même fonctionnement : Cachez-moi ces extrémistes qui font peur ! Déguisez-moi ça en "volonté générale".
Les gens dans le rue, sont toujours des perdants de la dernière élection.
J'ose même affirmer que si, Sarko était toujours en place et qu'il avait voté la loi du mariage homo (pour ratisser chez les centristes), Wauquier ne serait pas dans la rue, mais Valls peut être bien que si et peut-être même qu'il viendrait nous dire ...qu'il n'est pas homophobe mais qu'il veut défendre le petit peuple des besogneux contre ces méchants libéraux qui brouillent la vie publiques de débats sociéteux fumeux, pour mieux carotter le bon travailleur en douce, dans son dos...

Si vous aimez l'action directe, alors peut-être n'ignorez-vous pas qu'en ce moment, des gars sont aussi dans la rue, pas pour empêcher le voisin Dominique de se marier avec Daniel, mais pour leur croute ! Pour pouvoir encore bouffer. Mâtez du côté de PSA et cie ... J'ai pas vu ce bon peuple pleurant à la démocratie se "solidariser" avec eux.
C'est pas nouveau vous allez me dire, mais j'ai de la mémoire et je n'ai pas oublié l'insolence de ce bon peuple de droite qui bichait de voir les CRS casser la tronche des lycéens, étudiants, ouvriers... ces 30 dernières années.

Là, je vois ce bon peuple de droite aller dans la rue et se bouffer du CRS, avec cynisme je dirais tout simplement qu'ils comprennent peut-être seulement aujourd'hui, ce que ça fait d'aller dans la rue et de se faire tabasser par le détenteur de la violence "légitime".
C'est une forme de pédagogie à la rude...


Mais au final, l'outrance et cie, c'est juste des mots. La vraie violence elle est ailleurs. Elle est dans les poches vides du mec qui crève la dalle.
Évidement, je suis toujours plus à l'aise pour boire une binouz avec un anar ou un trosko (et encore pas tous) pendant une manif, je le suis bien moins quand il s'agit d'un Gudard ou d'un renouveau Français. Question de sensibilité et de couleur. Le nazillon voudra plus volonté échanger des coups avec moi qu'une binouze. J'y peux rien si les gens sont bouffés par leur idéologie d'hémiplégique.
Ne vous fatiguez pas miroul.
Pointer les dérives langagières haineuses proférées par les tenants du camp du bien ne vous attirera que des anathèmes.....On vous objectera que les antis MPT on fait ceci ou cela....on trouve toujours quelque chose d'indigne dans le camp d'en face pour justifier sa propre indignité.
Conclusion : les deux camps finissent pas caler leurs propos (et parfois leurs comportements) sur ce qu'ils ont observé de pire chez l'adversaire. Les modérés sont ainsi très vite dépassés par les événements, en plus d'être traités de fachos.
Merci, mais tu ne t'appliques pas tes conseils. Tu ne ménages pas ta peine.
Bon courage !
Merci....c'est vrai que je suis incorrigible.....
Je fréquente beaucoup ASI en tant que lecteur et très peu en tant que commentateur, d'habitude.
Je fais une grande exception à mon mutisme habituel (au grand désarroi de certains asinautes certainement) pour le MPT.
Je suis effaré de voir l'aveuglement de certains pros MPT devant les dérives médiatiques grossières dans le traitement de ce débat.
Certains ici s'insurgeaient volontiers des mêmes dérives lors des débats sur le traité de Lisbonne. Ils en étaient certainement indignés.
Le même traitement médiatique révoltant est réservé à un mouvement auquel ils sont opposés ("la manif pour tous") et là ils ne voient rien, ou pire, trouvent cela normal (retour à l'envoyeur ou la fin justifie les moyens).
J'aurais beau leurs dire que, si cela leurs fait plaisir à court terme, cela les desservira à long terme. Ils alimentent ainsi le sentiment du "tous pourris", rendons coup pour coup, mettons de l'huile sur le feu, soyons arrogants avec les vaincus du jour.....
Ainsi, ils ne seront pas crédibles le jour où ils se récrieront contre les traitements que leurs fera subir le pouvoir quand ils seront dans l'opposition.....
[quote=miroul]Il semblerait que la certitude d'être dans le camps du bien libère outrageusement la parole…

Voilà qui s'applique parfaitement à tous les excès de langage que l'on s'éberlue à entendre de ces opposants à la loi en projet, "assassiner les enfants" (par un député!!!) n'étant que l'un des moindres. Encore ne s'agit-il là que d'excès VERBAUX. Mais il y a eu aussi, vous semblez l'oublier, des attaques contre les PERSONNES.

C'est en faisant référence à ça que je parlais de "passions malsaines et violentes" (que vous me faites l'honneur de citer deux fois, pour faire masse je suppose). Pour qualifier le sport qui consiste à "casser du pédé", je trouve que c'est une expression, au contraire, très modérée.
J'apprécie énormément le dernier paragraphe du billet de ce matin.
Chapeau,
et merci.
Un coup de gueule que je partage amplement, tiens : http://www.youtube.com/watch?v=rzPjIqtCezM
L'article de D. Schneidermann laisse entendre que les caméras ont cessé de tourner au moment des violences. Non, c'est la rediffusion en direct qui a été stoppée sur ordre du secrétariat général. La vidéo de la totalité de l'altercation existe et a bien été visionnée par tous les personnels de l'Assemblée. Classique : l'Etat choisit de cacher ses manquements. On peut le regretter car cela permet aux UMP de se faire passer pour des victimes ( notamment Fasquelle) alors qu'ils sont à l'origine de l'incident et des menaces.
J'ai vu des gens de droite organiser des manifs, déjà ... j'ai souri
J'ai vu qu'ils ne voulaient pas lâcher... et que si ça continuait .... ils allaient même recommencer à manifester ! J'ai à nouveau souri.
Ils se sont bouffés la flicaille, j'ai rigolé !


Ces gens découvrent la lune ? Ces mêmes gusses, les Wauquier défenseur de la veuve et de l'orphelin et cie, se frottaient les mains de voir nos bons CRS tabasser du Lycéen et de l'étudiant en 2006 - 2007 - 2009 ! C'est le retour du bâton (du tonfa si j'ose dire, héhé)
"Des policiers ont gazé ? Des pauvres manifestants innocents frappés ? ...les pauvres familles horrifiées et agressées"
Juste une question ... Où se trouvait votre indignation jusqu'à présent ? Où se trouvait votre indignation le jour où ce lycéen de 16 ans s'est fait exploser l'oeil par un Flash ball ? Où étiez-vous toujours lorsque ce fut à nouveau qu'un étudiant se fasse exploser l'oeil à Toulouse cette fois, en 2009 ? Et puis, tiens lorsque ce fut au tour de Joachim Gatti, le réalisateur de 34ans, de perdre l'oeil toujours à coup de flash-ball... Et ce pauvre syndicaliste de 39 ans qu'on a retrouvé dans le coma, piétiné qu'il fut par nos bons CRS après la manif du 18 mars ? Elle était où l'indignation de la droite des valeurs ?

Je me souviens, elle proposait, en la personne de Michel Alliot, d'envoyer nos bons et compétents CRS mâter du Tunisien révolté.



Ca n'est pas la rue qui gouverne, disait-on chez eux, y'a peu...
Moi j'ai envie de vous dire, bienvenue dans la rue, les gars.
Amusez-vous bien, bouffez-vous bien les CRS, c'est chacun son tour.
Amis de droite, vous ne sembliez pas forcément très porté sur la compassion avant de rentre les clefs de la violence légitime au camp socialiste.

Venez couiner que le CRS frappe et gaz, mais n'attendez pas de nous autre chose qu'un gros SOURIRE !!!!
Il y a queques minutes j'ai entendu un journaliste sur RMC ,je crois, dire que c'etait formidable ! Des empoignades comme ça moôssieu (disait ce blaireau ), ça reste dans les mémoires comme du temps de Zola et vous pourrez dire à vos petits enfants j' y etais!" Ah ça c'est sur avec des députanés à l'air avinés gueuler comme des supporters du PSG , c'est super ."Vous avez bien fait de regretter d'avoir voté pour une femme ",au moins là on voit des mecs qui en ont ...ils ont des couil.. au c..mais c'est pas les leurs!.Et aprés ils s'etonnent d'entendre "tous pourris" !...mdr
La vision de cette ballerine exhibée à l'Assemblée par le député UMP, m'émeut profondément.
Car j'imagine la belle jeune fille qui la chaussait, fière et farouche opposante au mariage pour tous, ardente pasionara faisant front aux CRS qui la gazent et la projettent sans ménagement sur le pavé. Elle se relève, suffoque et titube, ses boucles blondes éparses, ses grands yeux noisette emplis de larmes, son nez mutin et sa bouche vermeille cherchant l'air, bat en retraite en claudiquant tandis que s'avance, inexorable, la horde caparaçonnée...
Non, ce n'est pas la chaussure de Christine Boutin. Primo, à vue de nez c'est une pointure 37, et Boutin chausse du 42. Deuxio, Boutin ne porte jamais de ballerines, mais des Pataugas ou des Scholl.
Si vous cherchiez à me ruiner mes fantasmes, c'est raté.
Je me demande si j'ai bien fait de voter pour une femme, aux dernières législatives.
Vue la tournure prise par les débats à l'Assemblée, je ne vois pas quelle peut être leur utilité...
Voilà ce qui arrive quand un gouvernement n'écoute pas des gens censés qui ne cessent depuis plusieurs mois d'alerter l'opinion contre une loi qui va cruellement bouleverser l'équilibre de notre société et détruire les fondations de notre civilisation judéo-chrétienne.
Souvenons nous de ce qu'a apporté le sacrement du mariage chrétien entre un homme et une femme lors de périodes troubles de notre histoire.
Les actes de résistance entrevus ces dernières semaines sont des actes courageux face à une répression implacable des forces de l'ordre, au service comme d'habitude des irresponsables libertaires qui nous gouvernernent.
Aujourd'hui nos enfants sont menacés par une réforme qui va faire disparaître les cadres éducatifs rigoureux que fixent avec bienveillance les couples hétérosexuels qui élèvent leurs progénitures dans l'amour de dieu.
La classe politique part en vrille. Nous entrons dans une zone de grande turbulence...
Comment un type comme Jacob se retrouve là où il est, député, chef de gang oups de groupe... On voit bien ses talents, mais dans une assemblée... Pourquoi faire ? Vous avez 4 heures pour votre réponse.
Je ne sais pas s'il a ricané ou poussé un soupir, mais moi j'aurais ricané.

Oh, la droite découvre que les CRS ils sont pas gentils ? Les pauvres chous, c'est trop triste...
Ils s'imaginaient sans doute que les policiers étaient leurs amis. Après 5 ans d'objectifs chiffrés, de pression hiérarchique, d'ordres violents en mode buffet à volonté, ils devaient se dire qu'ils les avaient rendus heureux, reconnaissants à jamais. Qu'ils n'oseraient plus jamais lever la main sur les sympathiques droitistes qui sont tellement plus pacifistes que les affreux gauchistes.

Triste révélation : les flics font seulement leur boulot, le reste, ils s'en foutent.
Bonjour
Images sous-titrées d'un autre parlement et pourtant j'apprécie guère ce pays.
"pendant l'intervention de monsieur Wauquiez au perchoir (sur la non priorité du MPT"

alors qu'il était si facile de lui répondre: et bien cessez de vous y opposer et passons aux choses "sérieuses".
Une fois n'est pas coutume, je salue la retenue et l'impartialité de monsieur Schneidermann sur ce coup là.
Pour ma part j'aurais tendance à renvoyer dos à dos les députés de droite et le gouvernement dans ce genre d'affaires. Ce n'est pas pour dire "tous pourris" et "du balai" mais pour constater qu'ils ont (sans doute depuis longtemps) abandonné la dignité de leur fonction au profit de l'utilisation des médias : ce qui nous arrange bien, en termes d'analyse de cette matière médiatique.

Le stoïcisme, la droiture, la rigueur morale et le refus de porter des coups bas, voir, en poussant un tantinet dans le lyrisme, l'esprit chevaleresque et la reconnaissance des vertus de l'adversaire sont tout simplement contre-productifs. Et, comme nous le savons tous, la productivité doit l'emporter, en dernière analyse, sur tout le reste : la fin justifie les moyens ! Qui se rappelle encore des perdants ? L'indignité des moyens employés est vite balayée par les vivas de la victoire.

Les députés de droite ont largement fait leurs preuves en matière d'indignité en évoquant des "assassinats d'enfants" ou en utilisant certains arguments ignominieux pour combattre le MPT. Ils ont fait honte à leurs fonctions et au peuple qu'ils représentent.
Leur position dans l'hémicycle ne leurs donnent pas vraiment le choix dans le jeu médiatique. Il faut frapper fort pour se faire entendre. Ils sont challenger et en position de faiblesse : ils n'ont aucune marge de manoeuvre à gérer et ils doivent sentir que la vague médiatique visant à amalgamer les antis à des skinheads dégénérés pourrait bien (à tort) les engloutir.

Les ministres de gauche prennent une pente comparable dans l'indignité parlementaire. Mais leur position de force leurs laisse le loisir de se draper dans des postures dignes et un tantinet hautaine. Ce qui me gêne c'est que leur simple victoire ne leurs suffit pas. Il faut que le "camp du bien" triomphe et se moque des vaincus. L'attitude du ministre chargé des relations avec le Parlement (Monsieur Vidalies) était, elle aussi, indigne : pendant l'intervention de monsieur Wauquiez au perchoir (sur la non priorité du MPT face aux problèmes économiques) il l'a agoni de noms d'oiseaux hors micro (en lisant sur ses lèvres j'ai distingué : pourriture ? fasciste ? et autres). Madame Taubira (ministre de la justice tout de même) était hilare aux cotés de son collègue. Leur attitude est aussi honteuse.

Les joutes parlementaires sont souvent le reflet pitoyable des cours d'écoles : selon la position de faiblesse ou de force des uns et des autres ils adoptent des postures de martyrs, de victimes, d'indignés, de mépris, de provocateurs etc....
Les médias nous permettent, plus qu'avant, d'en voir les travers. Mais, comme l'écrit très bien D.S. on ne voit pas tout : les petites provocations du vainqueur ou le harcèlement du vaincu.....alors cette possibilité d'en voir beaucoup se renverse contre nous. Quand on se rend compte que toute cette "transparence" laissera toujours des angles morts qui renverseraient, peut être, toute notre vision des choses s'ils étaient supprimés.
Les habitués de la buvette ont souvent le palais Bourbon.
Ce qui m'inquiète, c'est pas que nos députés se comportent comme n'oseraient pas des collégiens (et d'ailleurs, de collégiens, on ne le tolérerait pas). C'est que plusieurs groupes d'extrême droite exploitent à fond le thème, que toutes leurs passions malsaines et haineuses se répandent désormais dans la rue, avec atteinte aux personnes, sans que la droite s'en distancie plus que du bout de ses lèvres hypocrites et que des catholiques extrémistes prétendent nous imposer leur loi sans que personne ne crie à la charia.

"Notre" assemblée nationale se comporte, hélas, comme une caisse de résonance à peine assourdie de ces graves nuisances.
J'ai vu en replay "la dernière campagne" suite à la chronique d'hier matin. Effectivement, truculent :)
Tiens c'est rigolo ça.

Les mêmes personnes qui à longueur d'année nous bassinent sur la vidéo surveillance (et si un copain peut prendre le marché c'est pas plus mal) ont coupé les caméras...

L'Assemblée c'est un peu chez eux, leur intimité, là où ils se retrouvent entre eux.

[quote=Coup de torchon]Vois tu Vendredi les bourgeois, à ce qu'il parait Dieu les a fait à son image... Et bien ce monsieur j'aimerai pas le croiser par une nuit sans lune
Et pendant ce temps l'ANI est débattu au Sénat dans l'indifférence générale...
Député pris de boisson qui pleurniche sur une ballerine...
Encore heureux que la donzelle n'ait pas perdu sa bague dentaire ou son tampax...
Mais où étaient donc ces pauvres types, ma version de député ump, quand talonette 1er les écrasait de sa morgue et que pas un n'osait moufter ?
Et une journaliste approximative et clairement orientée,c'est pas en Russie,c'est en France...Caroline Roux sur France inter ce matin!!!!!!!C'est pas le sujet,je sais,mais ça énerve...
Entendue ce matin,je ne sais plus où,une manifestante à poussette (elle en a déjà garni 10)qui hurlait qu'il ne fallait pas trahir la LOI établie par DIEU......Quelle loi,madame ? quel dieu ?A l'Assemblée l'UMP de Copé-Jacob soutient ce délire religieux qui n'a rien à y faire.Honte à eux.J'imagine (il est permis de rêver)qu'ils y laisseront des plumes .La droite n'est pas un ramassis de cathos rétrogrades.
Vivement qu'enfin,ce soit voté et que tous les cinglés retournent dans leur foyer et respectent aussi ceux qui ne pensent et ne vivent pas comme eux.Les agressions physiques contre les homosexuels devraient conduire certains d'entre eux en prison.Que cesse ce cauchemar d'un autre temps.(je pense aux dragonnades sous Louis XIV contre les protestants.)
Ces députés droitards qui nous ont matraqué, gazé, coffré, retenu puis déporté pour certains, sans la moindre vergogne, pour une politique sécuritaire mais éléctoraliste avant tout, et qui pleurent maintenant quand les CRS défendent l'Assemblée Nationale et le Sénat que l'extrême-droite contre-révolutionnaire et homophobe se verrait bien renverser, me hérissent le poil de plus en plus (pour dire le moins). La scène d'hier soir risque bien de se reproduire si j'en croise un sur ma route.

J'espère aussi que la gauche va finir par s'organiser aussi pour montrer aux quelques fafs excités par la mollesse du gouvernement qu'ils n'auront pas ni le monopole de la rue, ni le dernier mot.
Vous êtes bien matinal mon cher Daniel !

Ca tombe bien, je voulais vous dire qu'hier soir, je suis tombé sur les 3 émissions making of de 2008 (les trouver dans cette page), que j'ai trouvé géniales !!

A quand un prochain making of ? Y a-t-il eu des changements dans l'équipe ? Quel Bilan depuis 5 ans ? où en sont les abonnements ? le partenariat avec Mediapart est-il fructueux ? Comment choisissez-vous vos chroniqueurs ?
La fin du Sarkozysme et de ses écrans de fumées médiatiques a-t-il fait baisser les abonnements ?

Voici déjà quelques questions auxquelles vous pourriez discuter avec la brillante équipe d'@si lors d'une émission making of !!

Amitiés critiques
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.