33
Commentaires

Banksy, et les Misérables de Calais

L'artiste de rue Banksy a collé, dans la nuit de samedi à dimanche dernier, une nouvelle oeuvre en face de l'ambassade de France à Londres. On y voit la Cosette des Misérables en pleurs, envahie par les effluves d'une grenade de gaz lacrymogène posée à terre. Au-dessus, un flashcode renvoie vers une vidéo montrant la police française chargeant dans la jungle de Calais le 5 janvier dernier.

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Les fachos de Calais. Personne n'en parle.
Certes, Bysonne, la réaction du bas peuple à ce qu'il croit le menacer n'est pas toujours présentable. Mais comment ne pas apercevoir, derrière les apparences un peu rugueuses des " fachos de Calais" l'immense générosité populaire, qui, telle le Jésuve, ne demande qu'à érupter.
Ahhhh le Jésuve, excellent, MDR.
Et le lien suspect avec la police qui les laisse faire, voire même qui en contiendrait dans ses troupes.

Souvenir d'une vidéo où on entend un de ces fachos dire "qu'est-ce que je fais, chef, je vais chercher le flingue ?"

J'aimerais avoir la santé pour y aller. Déjà que je ne vais pas à NDDL qui n'est pas loin…
Merci Maître Korkos pour ces piqûres de rappel sur "le sort des migrants". Je réalise par là même que j'utilise cette expression qui porte toute notre dégueulasserie. Le sort des migrants comme si c'était un coup du sort, pire que du pas de bol, quasi une volonté divine !

Quand on voit comment son -mal-traités quelques milliers d'êtres humains, comme si on était débordés, comme s'il y avait une incapacité à gérer le flux, on a une petite idée de ce qui va se passer quand des millions arriveront pour sauver leur peau, directement ou indirectement à cause du changement climatique.

Et quand on voit qu'on n'est pas foutus de s'indigner plus que ça maintenant, on comprend qu'on met en place un génocide à venir.

Si on ferme les yeux pour se préserver maintenant, on se condamne à ne plus jamais les ouvrir, car ce qui arrive risque de nous pétrifier comme une certaine méduse dans une certaine mythologie.

Tiens, une idée pour une prochaine chronique : le radeau de la Méduse de Banksy et la méduse qu'il ne faut pas regarder en face.
L'occasion d'un petit coup d’œil sur le travail de Sunra et de son atelier street art dont les œuvres sont en ce moment visibles à la fac Paul Valéry de Montpellier https://www.youtube.com/watch?v=4qneHp4orNk&feature=youtu.be
Un voyage dans l’œuvre de Banksy : son site

Quant à la petite Cosette, je la trouve moins pertinente que son radeau de la Méduse remplis de migrants et appelant à l'aide le yacht (de Bolloré peut-être)
Moins de 48h avant que l'oeuvre ne soit cachée... Faut-il que ces gens aient honte de ce qu'ils sont pour le dissimuler si rapidement...
Le fait que Bansky ait fait son collage en Angleterre et pas à Calais m'amène à une question, un peu hors sujet, mais peut être pas: pourquoi ce sont les autorités françaises qui empêchent ces milliers de migrants de passer en Angleterre? Ces gens-là veulent quitter la France (et on les comprend!) pourquoi faire les chiens de garde à la frontière (et les traiter d'une manière que même la SPA réprouverait s'il ne s'agissait pas d'humains)?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.