160
Commentaires

"Bande FN" : que faire ?

Commentaires préférés des abonnés

A quoi sert un journaliste ? Eclairer le citoyen ? J’ai bon ?

Dans ce moment de grand trouble pour ne pas dire plus, non seulement, les médias trumpisés et zémmourisés ne clarifient rien mais ils ajoutent de la confusion à la confusion.

Confusion au pl(...)

Hitler était de gauche, pacifiste, et pro-sémite, et Monsieur  Zemmour , un grand intellectuel désintéressé.

vous oubliez toujours france info télé avec 95% d' invités entre LREM et  LR, avec ses ''interviewers'' spécialistes des questions inutiles destinées à faire du buzz  quand ce sont des rares membres de gauche (  LFI, EELV, PCF, LO, NPA(...)

Derniers commentaires

"BANDE FN" : QUE FAIRE ?: TELLE N'EST PAS LA QUESTION (OBSOLÈTE DÉSORMAIS EN SA LÉNINIENNE: 1902 RÉPÉTITION DE RÉPÉTITION: TCHERNYCHEVSKI, 1863)


La question est plutôt : que penser et comment? Lénine pour Lénine vous auriez été mieux inspiré de citer celui de 1921 plus juste, plus explicite et surtout d'une actualité constamment depuis renouvelée. Faut-il vous le rappeler: "Le communisme c'est les soviets plus l'électricité". Autrement dit, la question dans sa nouveauté n'est même pas celle de l'écologie, mais de la technologie sur laquelle le retard "moderne" - particulièrement français - est de de près de sept décennies: la politique n'en étant que le plus inapparent déni.




Selon de nombreuses sources sérieuses, Franco était foncièrement de gauche radicale, Mussolini un rempart contre le fascisme et Staline le créateur du concept de démocratie participative.

Est ce qu'une chaine TNT de gauche peut etre rentable ?

Est ce qu'une radio de gauche peut etre rentable ?


Car si c'est pas possible il va falloir me dire qui va payer ou plutot qui est pret a payer.


ET d'ailleurs est si strategique d'investir la television quand de moins en moins de personne la regarde et quand CNews BFM et LCI arrivent peniblement a passer conjointement la barre des 5% d'audience.


En apparté, je trouve intéressant d'entendre Charles Consigny qui passerait presque pour un gauchiste quand il s'exprime sur l'état des libertés. J'ai l'impression que son discours a changé (sur ce point) depuis qu'il exerce comme avocat et qu'il est confronté à des clients qui subissent la répression (où du moins je ne crois pas qu'il exprimait les mêmes inquiétudes avant). 

Mais ce qui ressort surtout, c'est que désormais en face de lui il y a surtout des gens encore plus à droite, le positionnant de fait à (leur) "gauche" dans le dispositif médiatique où il intervient.

Gare à la métast@sie


 

Il est en politique un cancer méconnu: le militantisme, qui se reconnaît à ceci que non seulement il sévit chez les membres dûment encartés ou clandestinement dirigeants de partis, mais surtout à ce qu'il qu'il essaime, métastase à divers degrés de nocivité à plusieurs autres niveaux sociaux: associations, publications notamment: le plus remarquable phénomène étant qu'une orientation militante trouve en son opposée  la raison justifiant sa propre nocivité. Ce dont fait plus que menacer l'argument développé ironiquement sous forme de proposition par la matinale de ce jour: s'inspirer en faveur de "la gauche" de ce que commet la droite en matière d'"information". 


Mais ne le fait-on "à gauche" depuis toujours surabondamment? Et sur @si de façon désormais de plus en plus étroite et "désinhibée"? Sans doute pourrait-on aller plus loin encore et, tel ex-mao sévissant désormais sur télévisuel plateau, faire la proposition, dans le cadre d'une nouvelle "constitution",  de représentants révocables durant leur exercice par leurs mandants: c'était la doctrine "soviétique" originelle - ne se souviendrait-on déjà plus où cela conduisit: et pas seulement les représentants d'abord choisis?

Cher Daniel,

Nous pourrions même imaginer une chaîne "citoyenne" : 

Pour disposer du pouvoir d'impact de la TV et développer le pluralisme des médias, ne peut-on pas, via la nouvelle constitution, puis par la loi, instituer une chaîne TV en continu 24h/24, dénommée par ex. "InfoCitoyenne", financée par l'impôt et dirigée, non pas par des désignés du gouvernement, mais par un groupe d'une centaine de citoyens tirés au sort. Ces citoyens, préalablement formés, rémunérés par l'Etat pour la durée de leur mission temps plein, renouvelés pour 1/5 chaque année, auraient notamment pour mission de sélectionner les supports* reçus des médias ou des citoyens utilisant actuellement l'Internet pour se faire entendre. Le comité de sélection éliminerait les productions comportant les idées déjà diffusées largement par la TNT actuelle (chaînes publiques et privées) : pensée unique économique, concepts prônant le néolibéralisme... 

* la culture populaire y aurait sa place, les supports transmis pouvant être aussi culturels. Une vraie chaîne des citoyens ! Je lance l'idée générale de la formule, nul doute que l'intelligence collective des citoyens viendra enrichir cette idée ;-). Ce concept peut être transposé à la presse écrite.

Bien cordialement,

@d_schneidermann 


Pour info, il y en a un autre, dont le nom commence par les mêmes lettres : Philippe VAL ! En ce moment, il est "en soutien à Valeurs Actuelles" au tribunal judiciaire... suite au dépôt de plainte contre V.A.  de la députée Obono : "

Pour 

@Politis_fr

, je suis en direct du tribunal judiciaire de Paris au #ProcesValeursActuelles attaqué par la 

@Deputee_Obono

 pour « injures à caractère raciste » après la publication fin d’août d’une fiction dépeignant la députée de la 

@FranceInsoumise

 en esclave. Live-tweet  

VA ( valeurs actuelles )


VAL ( Philippe )


VALLS ( Manuel )


Une  déclinaison diabolique ?

C'est vrai que ça saute aux yeux, maintenant...

VA pensiero.


Le morceau préféré du papa Jean-Marie à sa Marine.

Quand je pense que j'ai participé de mes petits deniers à la création du Libé de Sartre vers  1973... ça ne vaut plus rien, hélas - même si je n'ai de toutes façons jamais touché de dividendes^^

apparemment, ce gai luron de Valls s'est même fendu d'une horrible interview jusque dans le dernier exemplaire de Rock & folk...!

Valls... 

rock....

Valls... 

rock....

:D


l'antinomie leur a apparemment échappé...

mais tant mieux pour l'intéressé qui continue tranquillement  sa tournée des crachoirs....

Naturellement que la bolloré's team est de puante et de couleur bien brune... perso je préfère mediapart, asi, basta, etc néanmoins je ne suis pas pour décompter du temps de parole de l'extrême droite ou de la droite les propos de ces journalistes car il faudrait aussi le faire pour les journalistes des médias que j'affectionne. Et là la liberté de la presse en prendrait un sale coup... j'exècre cette presse néanmoins ça reste de la presse.

Zemmour conclue, "à partir de là, plus rien ne veut rien dire". En effet, ce qu'il dit ne veut rien dire.

Le calcul du temps de parole : tenez un exemple, cette parole là elle n'est pas sur les tribunes, elle n'est pas sur CNews mais sur France Inter le matin à l'heure du réveil au petit café ou thé

Rien de mieux pour nous parler de la gauche que d'avoir une rubrique confié au rédacteur de Le Point


Ayant une triste opinion du Darmanin de Tarascon, j'apprends incidemment (faute d'avoir bien suivi les liens donné la veille par Daniel Schneidermann, faute aussi de savoir qui est Bardella), j'apprends que Darmanin a conseillé de voter y compris pour Bardella, un facho extrême-droite comme il en fleurit désormais sur tous les écrans


Ce Darmanin est pire que tout. Chaque jour, il montre une nouvelle faciès et ce n'est pas beau comme un Picasso mais une sorte de bouilli à la Bacon

J'apprends même que celui qui a donné son nom a une affaire a eu des démêlés avec un collègue du conseil des ministres

Il me semble me rappeler que dans les années 1970 - 1980  la Rai ( la radio- télé italienne ) avait mis en place un sytème dans lequel chaque parti politique dominait sur une chaîne . Cela s'appelait la " lotisation" . je  ne sais pas s'il est toujours en vigueur .

A quoi sert un journaliste ? Eclairer le citoyen ? J’ai bon ?

Dans ce moment de grand trouble pour ne pas dire plus, non seulement, les médias trumpisés et zémmourisés ne clarifient rien mais ils ajoutent de la confusion à la confusion.

Confusion au plus haut sommet de l’Etat. A l’instar de Mats Hummels, Darmanin et Pompili marquent contre leur camp. Les limites du « en même temps ».

Sans projet, sans vision, le débat politique se résume à des procès en « islamismes » et à des stratégies de bas étage pour garder des postes. Lamentable spectacle qui ferait rire si l’issu risque héla d’être tragique.  

L’argument politique de Pécresse se résume à « ne voter pas pour des islamo gauchistes » ou en version longue selon  Duc de saint-Frippon : « Si vous ne votez pas pour moi, des chars vénézuelliens viendront demain imposer la chariah et la fin des voiture diesels à Paris pour vous  forcer à devenir végétariens et utiliser l’écriture inclusive ». Ce qui lui revient à la figure en boomerang puisque Bardela la qualifie de « islamo-droitiste »....

La socialiste Juliette Meadel, ancienne secrétaire d’Etat souhaite que Pécresse soit élue parce que la FI ne la pas soutenu dans une élection locale. Argument politique imparable.

La socialiste Rossignol, se propose d’aider « les militants de la FI à se débarrasser de JLM avant les présidentielles. Il mène la gauche nulle part ».. Tout à l’inverse de cette vice présidente du Sénat. Quand le frichti est maigre dans sa gamelle, on lorgne celle des autres.

Huchon et Vals de « gôche » soutiennent Pécresse. Pour Vals c’est sans commentaire après le costard que lui a taillé David Guiraud. Huchon PS a soutenu  Macron au lieu de Hamon. Aujourd’hui il soutient Pécresse en lieu et place de De Saint Martin. La prochaine fois il appellera à voter pour le RN ?

Val, ancien patron de Charlie Hebdo et de France inter en soutien à Valeur actuelle qui affirme-t-il , juré craché n’est pas raciste.

Et pendant ce temps là...  Ursula Van der Leyen  vient à Paris pour donner son feu vert au plan de relance français. En clair pour indiquer si les mesures anti sociales prises sont suffisantes pour que l’on puisse récupérer 40 milliards sur les 70 que nous avons donné !!! En route vers l’Hellénisation.

Je ne sais pas vous. Mais je me sens comme devoir vider une baignoire à la petite cuillère pendant que le robinet continue de couler à grande eau...

Du coup, les nouvelles de la bourse, c'est décompté de quel parti ?

ASI, France télévisions, France Info, France Inter, Libération, Le Monde sont outrés parce que chez eux, attention, on ne rigole pas avec la neutralité !  

M'enfin Daniel, je ne vous savais pas si rêveur...

J´aurais envie de demander à ce guignol à quelle Internationale socialiste ou à quelle branche du marxisme adhéraient Mussolini et Hitler ?

Zemmour, le dernier des humoristes de gauche !

Le pluralisme de l'offre en environnement capitaliste... oh le bel oxymore.

Ce pluralisme de l'offre est déjà une escroquerie intellectuelle quand il s'agit de lessive ou de tout autre marchandise (vu la concentration toujours plus forte de tous les segments des "marchés" autour d'une nombre toujours plus restreint d'acteurs) alors imaginez un peu pour les médias...

La propagande gouvernementale, diffusée par spot publicitaire, n'est pas non plus décomptée du temps de parole de la LREM.

Et puis du temps de parole pour parler de quoi? De l'environnement, de la planète qu'on saccage, du vivre ensemble ou des sujets clivants et nombrilo-politico-spectacle.

Qui peut encore croire à une équité du temps de parole.

vous oubliez toujours france info télé avec 95% d' invités entre LREM et  LR, avec ses ''interviewers'' spécialistes des questions inutiles destinées à faire du buzz  quand ce sont des rares membres de gauche (  LFI, EELV, PCF, LO, NPA ), jamais sur leur programme


et j' y attends toujours une seule information sur le rejet par le conseil d' état de la loi sur le chomage

Hitler était de gauche, et comme  Eric Zemmour , le prototype de l'aryen pur.

Hitler de gauche ? Zemmour aussi alors ?!...mince, où que j' suis moi maintenant ?

Est-il juridiquement possible de revenir sur les acquisitions ou la prise de contrôle des médias par les milliardaires ?

Dans l'affirmative est-ce politiquement possible ? La réponse s'impose d'évidence. On voit mal LREM aller sur cette voie. Je ne vois pas non plus une majorité de gauche (pardon pour le gros mot) se hasarde sur cette pente.

Donc la réponse à la question "que peut-on faire" s'impose de la même manière : rien si ce n'est militer, dénoncer, convaincre.

Mais c'est difficile dans un pays dans lequel on se pique de démontrer qu'HITLER était de gauche et de s'interroger sans rire sur le fait de savoir si l'on peut être français et manger du couscous.

 

Hitler était de gauche, pacifiste, et pro-sémite, et Monsieur  Zemmour , un grand intellectuel désintéressé.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.