6
Commentaires

Avant Elkabbach, l'erreur de Pujadas en 2004

Derniers commentaires

.. on revoie [large]Maja[/large] (parce-qu'à la limite, Pujadas.. à côté..)
Et puis quelle moumoute, David Abiker (brièvement aperçu dans l'extrait), 'me souvenais plus de ça :-}
Si ça ce n'est pas l'archétype de la tempête dans le verre d'eau, sinon..
Pôv Juppé, personne à l'époque pour lui dire "casse-toi..."
... et puis Maja est partie alors..... ;-(
C'est quand même pas exactement le type d'erreur, ni en terme de circonstance et de responsabilité, ni en terme de gravité.

J'espère bien qu'Elkabbach se fera passer un savon, lui qui a tellement facilement l'art de se présenter comme un bon journaliste... Si tant est qu'il en soit un.
Mouais, c'est intéressant ça......vous voyez bien qu'il faut conserver les archives!!!!
errare humanum est
not´ptit préz a également décidé de le démontrer
on n´a pas fini de pleurer ( de rire?)
Il est 9 heures, aujourd'hui mardi 6 mai 2008. Et les presque 15000 morts birmans ont déjà été éclipsés par l'actualité occidentale dans le Monde et le Figaro.

http://img301.imageshack.us/my.php?image=image2vx3.png

http://img527.imageshack.us/my.php?image=image3bb8.png

Juste dessous le énième article sur Nicolas Sarkozy (le Monde) et la recherche du pédophile (Figaro), la Birmanie souffre en silence dans son article rétrogradé en second.

L'Occident peine a envisager la souffrance de ceux qui vivent hors d'Occident.
Peut-être parce que l'Occident, ici représenté par les rédacteurs en chef, s'imagine qu'ils ne souffrent pas, qu'ils ne souffrent plus, ces Birmans.

Trop de misère, trop de répression les ont tannés, ces Birmans, ces lointains personnages.

Mort kilométrique, que l'on appelle ça.

Quand il n' a pas d'Européens touristes par mi les victimes.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.