24
Commentaires

Aubry, le tous pourris, et le "post-matérialisme"

L'élection municipale passée, Hénin-Beaumont

Derniers commentaires

Quelqu'un aurait encore un doute sur le niveau d'incompétence, de corruption et de nullité de la classe politique qui tient le France en otage depuis quarante ans ?

Qui ?

... Aubry ? (mais ils sont tous faits du même métal), se fout du PS dont elle a pourtant revendiqué la direction comme elle se fout de Lille et de sa région, ce qui lui plaît c'est de montrer son aimable figure dans lémédia, d'imaginer qu'elle joue un rôle (il faut beaucoup d'imagination) et de s'engraisser à nos frais en échange d'aucun service... Voire d'une considérable nuisance !

Une parmi tant d'autres, hélas !

***
Toujours aussi pertinent ce Schneidermann.
C'est par ce genre de réponses que l' on se plaint ensuite de la montée du Front National, qui encore une fois a échoué dans sa tentative de conquête, mais jusqu' à quand ? Comme en 2002, la presse s' est emparé du phénomène FN, la volonté de tous a repoussé une nouvelle fois la menace ! La Bulgarie vient de basculer à droite, 22 Pays Européens sont à présent gouvernés à droite !
Je vous conseille la lecture de la planche de BD du Charlie Hebdo de la semaine dernière (oui, je sais, personne n'est parfait...).
Etant originaire d'Hénin-Beaumont, j'ai trouvé que l'ambiance locale y était assez bien reproduite.

Et pour compléter ce que disait Ptilou un peu plus haut, les impôts locaux avaient déjà été fortement augmentés par la précédente municipalité.
Donc le choix était encore plus cornélien...

Concernant les "ténors" du PS, je crois qu'ils s'étaient déplacés pour défendre Dalongeville aux dernières élections municipales. Ceci expliquerait leur absence cette fois.
Très intéressante la vision de cette information. En particulier le peu de cas qui est fait des malversations de l'ancien Maire.
Quelques pistes ?
Il ne fait pas parti de ceux qui s'aligneront pour la grande course de 2012
Aubry est déjà le nez dans la poussière. Pourquoi l'enfoncer encore ?
Il se serait appelé J. Dray ou Ségo, lémédias se seraient gonflés pour remplir l'espace....
Hénin Beaumont, ça me rappelle curieusement un certaine élection présidentielle de 2002, ou Jospin s'était fait ramasser dès le premier tour... On s'était retrouvé à devoir faire notre "choix" entre Chirac et Le Pen...

Le PS était déjà dans les choux à cette époque, pour cause de compromission avec la politique libérale. Et ça ne lui a pas servi de leçon. Aujourd'hui, il est juste content d'avoir "gagné", et peu importe comment... Le programme, les idées de gauche, changer le monde, c'est ringard... Finalement, les socialos sont comme Sarko, ils crient victoire pour pas grand'chose, et ne se remettent pas en question.

A force, ils finiront par disparaitre entre deux lames de plancher...
Et pendant ce temps là, le MODEM, il dit quoi?? congrés samedi dernier en toute discrétion, autocritique sans journalisme, déspotisme présidentiel de celui qui ne sera jamais président, bref le modem s'enlise. C'est un joli spectacle aussi. Alors on s'en sort comme on peut, n'est ce pas DS, on tire un peu à gauche, comme pour continuer à croire qu'un électeur de gauche voterait pour un encarté de la droite, et puis on va ménager un peu la droite histoire de s'assurer une position de repli futur après l'échec total. Beau programme!. Pourquoi ne l'avez vous jamais interrogé DS, sur ses motivations à faire élire Koko en 2007, ça me paraît une question bien plus intéressante et autrement plus implicative...
Oui au "post-matérialisme" afin d'éviter ça :

http://www.liberation.fr/brut-de-net/06011095-carrefour-la-revolte-du-petit-actionnaire
Les elus de gauche comme de droite tous pourris,mais le fautif a mon avis son les grands "collaborateurs" les MEDIAS ET JOURNALISTES que ne font pas leur travail d'information avec profesionalisme
et si le problème des socialistes aujourd'hui n'était pas justement celui-là : vouloir intellectualiser LE socialisme ???

depuis des mois ils nous promettent de nous sortir un programme sans réussir à en pondre la moindre ligne ; et pour cause, ils donnent le sentiment de plancher sur une question de philo au baccalauréat !!!

quelques réponses pragmatiques à des problèmes concrets et quotidiens, voilà ce que l'on attend d'eux... et pour le reste il sera toujours temps de philosopher plus tard !!

ce qui est tragique pour Hénin-Beaumont c'est que 48% de la population ait pu croire une seule seconde que la solution pouvait être quequl'un du front national (mais l'extrême-droite avait déjà fait une percée inquiétante aux européennes !!!!)

AUBRY devait condamner sans état d'âme l'ancien maire !

et pour les journalistes on se demande si sur un plan local ils ne sont pas simplement toujours dans un rapport de déférence (pour les DNA ou France 3 alsace c'est clairement ce qui se ressent lors d'interviews de politiques !! et donc sans intérêt !)
« une société qui s'intéresse au bien-être et au bien-vivre ensemble et pas simplement au bien-avoir »…Martine Aubry.
Pour comprendre que le "libéralisme" n'est pas la voie lire
"L'empire du moindre mal " de Jean-Claude Michéa (Climats)
Voici le commentaire sur le site de RFI après l'annonce des résultats : "Soulagement à Hénin-Beaumont"
Je suis perplexe :
D'abord y'a 48 % des votants qui ne sont pas soulagés parcqu'ils ont perdu. Encore une fois une élection démocratique zappe près de la moitié des votants. Par dessus les médias occultent la raison d'être de cette élection, puis s'assoient sur les perdants.
Ensuite quand on fait parti des 52 %, on devrait quand même être un peu plus inquiet d'avoir tout de même 48% en face.
Moi, je ne suis pas soulagé...
Après ça le PS s'étonne de faire un score de 16% !!!
Rigolez y a rien à voir !!
Il est beaucoup plus facile de discuter de problèmes intellectuels tels que le post-matérialisme que de parler de problèmes plus terre à terre tels que la corruption, ou un programme qui combattrait l'autre.......Autrement dit l'autre et l'autre.

Personnellement, je n'ai aucune solution, mais comme je n'en ai pas, je ne squatte pas les places qui seraient beaucoup mieux occupées par d'autres qui ne s'empresseraient pas, aussitôt arrivés au pouvoir, de faire la même casse sociale que la droite. Le tout en ne nous expliquant pas les raisons de ce virage du PS.
S'il est justifié, alors on est capables de comprendre, non ? Peut-être les conditions économiques l'exigent-elles ?
Mais alors, peut-être pourrions nous régler politiquement le problème de ces nouvelles conditions.

Si ce virage n'était pas justifié, ce qui expliquerait ce mutisme, alors pourquoi l'avoir fait ?
Parce que les dominants ont besoin de dominer ?
On se sent tellement mieux quand on est puissant.

Même si on ne brasse que du vent ?

Au fait, c'est quoi, le post-matérialisme, une notion post-marxiste ?
Ce qui me fait marrer là dedans, c'est que c'est Marine Le Pen qui se sert du slogan "tous pourris" alors qu'on sait bien que son père n'a pas été le dernier à profiter amplement de son statut d'homme politique pour s'octroyer des avantages mobiliers et immobiliers.

Toutes les corruptions devraient bien sûr être traitées, mais pas seulement dans les faits. Ce que j'attends des journalistes, c'est qu'ils enquêtent sur les systèmes "opaques" (<-- oh le joli mot à la mode) qui permettent aux hommes politiques de telles largesses financières.

A quand un système de rémunération, de notes de frais etc réellement transparent ?
Ca existe dans certains pays nordiques il me semble non ?
Je suis d'accord avec vous sur la faiblesse des questions concernant les malversations à hénin beaumont. Pour autant parler de postmatérialisme est une des choses les plus intéressantes que le PS ait pu sortir depuis des années. Mais alors on aurait peut être pu demander à Mme Aubry comment elle compte gérer la limitation de la production dans certains domaines...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.