110
Commentaires

Au pied du Kremlin, une robe

Alors, la robe, quelle couleur ? Blanche et dorée, ou noire et bleue ?

Derniers commentaires

Je dois surement être un imbécile ,pour ne pas avoir les mêmes certitudes peremptoires qui défilent à longueur de forum ,Pro ou Anti Poutine.
La seule chose dont je suis sûr, c'est qu'en écoutant à la chaîne FI ,FC et en passant par chez Berruyer.....Il ya comme une différence entre mes oreilles.
Et....que cette différence est telle ,qu'elle est malsaine.....Nemtsov chantre de la démocratie d'un côté,principal opposant à Poutine....de L'autre un hasbeen
qui traîne les casseroles de Eltsin et le désastre post soviétique.....
Comme on le voit,on est loins de la dentelle ....n'ayant que cela pour me faire une opinion......j'attendrai donc avant de l'imposer aux autres
Une chose que je n'arrive pas à m'expliquer.
Les Russes, habitués à être "informés" par la Pravda (la Vérité), les Izvestija les Nouvelles) et autre TV d' Etat sont très habiles à décortiquer les vraies infos et séparer le bon grain de l'ivraie.
Comme on disait à l'époque: "pas de Vérité dans les Nouvelles et pas de Nouvelles dans la vérité".

La propagande étatique actuelle étant de même nature tout en étant beaucoup plus affûtée, comment se fait-il qu'on estime
à 85% (entendu à la TV allemande) le nombre de Russes en accord avec la politique de Poutine?
Peut-être une histoire de génération?.
Jean-Luc Mélenchon, vient d'être assassiné de quatre balles de révolver. Voici les titres de la presse :

Le principal opposant à Hollande, assassiné

Jean-Luc Mélenchon est mort en "vrai héros", selon l'opposition

Le meurtre de Jean-Luc Mélenchon «confirme la dégradation du climat politique en France»

France : L'assassinat de l'opposant Jean-Luc Mélenchon a été "minutieusement planifié"

Mélenchon assassiné, la responsabilité de Hollande

Jean-Luc Mélenchon assassiné : avec le feu vert de Hollande ?

Ne riez pas, tous ces titres sont authentiques.
Seuls les noms du pays et des principaux protagonistes ont été modifiés
J'ai bien compris l'histoire de la robe, mais j'ai un élément de langage qui me manque : c'est le mot provocation.

Alors Poutine, ou son politiburo, a téléphoné à ses féaux, Et il faut donc dire "provocation".
Est-ce que quelqu'un sait ce que ça veut dire ?
On provoque les gens en en assassinant d'autres ?

La mort de Charb et d'Honoré a-t-elle été une provocation ? Celle des chrétiens décapités ?
Et qui a provoqué qui, dans ce cas ?

Définitions de provocation d'après le Larousse :
Action de provoquer quelqu'un, de le pousser à commettre une action blâmable, une infraction ; fait ou geste destiné à provoquer.
Acte par lequel on cherche à provoquer une réaction violente.
Incitation à commettre un crime ou un délit par dons, promesses, menaces, abus d'autorité, ordre, ce qui est assimilé à un acte de complicité.

Ce serait donc une provocation vis-à-vis de Poutine ? Que pourrait-il faire de si blâmable afin de venger son malheureux opposant dont j'imagine, il doit porter le deuil avec des pleurs sincères et ruisselants.
Ou va-t-on l'accuser d'avoir ratiboisé un de ses opposants qui voulait révéler ses turpitudes vis-à-vis de l'Ukraine ?
Qui va faire ça ? Réagir si violemment ? Tout casser à cause de la mort de Nemstov? Un tribunal moscovite qui aura échappé à l'emprise de Poutine ?

Il faut vraiment être un imbécile pour reprendre un tel élément de langage, c'est absurde. Non seulement le raisonnement n'a aucun sens, mais en plus Poutine se moque de tout le monde, y compris de ceux qui relaient ses éléments de langage.
Il montre qu'il est le plus fort. Il exerce son absolutisme pour tester ses esclaves.
Comme il doit prendre ses féaux aveugles et sourds pour des cons....
il le peut bien.....
Il y en a un autre qui a bien compris le coup de la robe qui change de couleur, c'est cette pourriture de bachar. Celui-qui-gaze-son-peuple-mais-qu'on-n'a-pas-la-preuve-c'est-un-coup-monté-des-rebelles. Pendant qu'on discute tranquillement de savoir s'il faut le faire revenir dans le jeu diplomatique, compte tenu de ce qu'il y a en face, lui continue ses bombardements sur les civils dans les zones rebelles. Rapport de Human Rights Watch la semaine dernière.
Et les civils d'être pris entre Charybde et Scylla...
Bonjour
Bon pour quelqu'un qui n'a pas subi de matraquage médiatique durant tout le week end, quel est le lien entre la couleur supposée de cette robe et le meurtre à Moscou ?
Le lien n'a rien d'évident Daniel.
J'ai un doute, Daniel, vous ne mettez pas sur le même plan le travail de Libération et celui de Ria-Novosti citée comme source dans l'article du site auquel vous renvoyez ?
Je trouve très injuste le traitement que vous faites du traitement de l'info par Libé. Car Libé ne dit pas que le Kremlin a signé le meurtre.
Marc Semo dit simplement que le meurtre est le résultat d'une campagne de haine orchestrée par le Kremlin et ses médias (c'est-à-dire tous les médias de grande écoute). Voici son éditorial.
Il reprend d'autres analyses, notamment du Moscow Times. Un organe "occidental" à Moscou, certes, mais respecté pour son travail (même si depuis quelques mois le MT a dû fermer les commentaires sous les articles) et employant des journalistes russes.
On peine à imaginer le degré de violence des médias russes à l'égard de l'opposition, qualifiée ouvertement de "5ème colonne" à la télévision et dans la presse. Il y a eu aussi ces grandes affiches déployées dans Moscou, il y a quelques mois avec Nemtsov et d'autres - en face de la station de radio Ekho-Moscou, notamment - les membres de ce groupe artistique, masqués, portant un T-shirt avec l'inscription : "j'ai soutenu les sanctions des Etats-Unis. J'ai perdu mon visage"; voir l'image ici). La campagne qui les désigne comme "des aliens parmi nous" (reprenant le titre de John Carpenter) est visible ici (en russe, mais les images sont éloquentes). Parmi eux, un grand nombre de journalistes radio et presse écrite (confidentielle mais encore lue par les cercles de ceux qui ont manifesté hier). Sur le même site, une vidéo tournée il y a quelques mois montrant un pseudo-Nemtsov (quelqu'un portant un masque le figurant) rentrant chez lui dans un quartier chic (c'est vrai, mais pas le plus chic pour autant) de Moscou et perdant des billets de dollars à son effigie - un sketch visant à le dénoncer comme à la solde des USA. Hier, ce clip était affiché sur la page d'accueil du site en question. Oui, hier. Depuis, il a été remplacé par un article fêtant les "gens polis" qui ont annexé "pacifiquement" la Crimée - pardon, empêché un génocide anti-russe d'après le discours officiel - en février 2014.
Regardez tout cela, discutez-en avec des russophones, mais je me demande s'il s'agit ici de perception des couleurs.
Sapir écarte un peu rapidement les hypothèses dont il ne veut pas. Poutine ou ses accolytes peuvent très bien avoir comandité ce meutre pour entretenir un climat de peur. Les trois hypothèses qu'il évoque (Poutine, des ultras qui pensent que c'est un mou ou une provocation) sont possibles voire plausibles. Ca vire à la bataille de désinformation, on ne saura sans doute jamais la vérité.

Sinon, je crois que l'arrière plan de la photo ce n'est pas le Kremlin mais la cathédrale de Basile le bienheureux, qui donne sur la Place Rouge aussi, mais n'est pas dans l'enceinte du Kremlin. Si mes souvenirs sont bons il doit être hors-champ, un peu plus sur la gauche. (contribution essentielle au débat)
L'écrivain italien sera bientôt jugé à Turin pour son opposition à un énième grand projet inutile et destructeur pour l'environnement.
La pétition peut être signée à cette adresse : http://soutienaerrideluca.net/
sauf que la photo montre la cathédrale saint-basile et pas le Kremlin qui, lui est hors cadre, à gauche de la photo et non vu
La chronique commençait bien mais il a fallu relier cet assassinat d'un opposant à Poutine avec la Palestine...

Justement, il y a les assassins d'être humains et il y a les assassins de la Mémoire, de l'Histoire et ces assassins sont ceux qu'on appelle Daech (qui se prénommait Al Qaïda en Irak et au Levant au début et qui s'est renommé en Etat Islamique puis Daech) ou plutôt les daechiens.

Donc primo, Daech c'est Al Qaïda !
Secondo.

Les daechiens ont détruit des monuments historiques de 7000 ans !! Ces monuments sont notre mémoire, la mémoire du monde et pas seulement celle des Musulmans.

Les daechiens sont armés, financés et formés par les pays du Golfe et la Turquie, qui sont (comme tout le monde le sait) à la botte des Etats-Unis et de l'OTAN son instrument. Le Qatar abrite la plus grande base militaire américaine du monde et les Emirats arabes abrite une base militaire française.

Or, les daechiens sont aussi ceux qui ont fomentés les attaques contre l'Hyper Casher et en coordination avec celle de Charlie Hebdo. Par conséquent, les assassins de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher sont les pays du Golfe, la Turquie, l'OTAN, les Etats-Unis et ses caniches dont le gouvernement français !

En outre, les daechiens sont combattus sans relâche par Poutine qui soutien la Syrie. D'ailleurs, même les députés français se sont déplacés en Syrie car ils en ont marre de cette politique INCOMPREHENSIBLE ! d'Hollande, Fabius !!

- soutien (de la main droite) aux islamistes de Libye d'un côté et d'Abdelhakim Belhadj ancien d'Al Qaïda retourné par les américains après un séjour à Guantanamo

- soutien (de la main gauche) à la dictature militaire égyptienne de Sisi

- soutien (de la main droite) au Qatar et visite au Roi d'Arabie Séoudite pays totalitaires et qui propage un faux Islam grâce à leur pognon : mains coupées, flagellations (1000 coups de fouets par 50 pour un blogueur !), interdiction aux femmes de conduire une voiture, impossibilité pour elles de voyager, vote interdit jusqu'en 2015 (les femmes ne pourront voter qu'aux Municipales)

- soutien (de la main gauche) au Maroc en décorant un sbire du Makhzen tortionnaire !

Pffff... La politique étrangère de la France est devenue n'importe quoi.

La Russie n'entre pas dans ce jeu hypocrite de la fabrication d'un monstre. Car les daechiens sont des monstres. Tout est fait pour destabiliser la Russie :
- création d'une guerre avec l'Ukraine
- attaque de sa monnaie le rouble
- sanctions économiques

Boris Nemtsov a été assassiné sans doute par les sbires de Poutine mais il faut quand même avouer qu'il est aussi plausible que cela soit une opération de destabilisation. Personnellement, je pense que c'est Poutine.

J'ai été france te je dois le rester jusqu'au bout ! :-)))))))))))))))))))))))))))))))
Billet explosif de Julien Salingue sur Acrimed:
http://www.acrimed.org/article4593.html
Démonstration nette et précise des soutiens FN par les éditorialistes, qui ont une bonne part de responsabilité dans le degré de responsabilité accordé au FN par les médias de garde.
Oui, la robe c'est tous les jours. On manque de place dans la garde-robes.
A lire le papier de Jacques Sapir (sur son blog) consacré à cet assassinat. Enfin une autre approche, ça fait du bien.
La robe ? Bleue comme une orange.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.