96
Commentaires

Au Japon, la semaine de tous les cataclysmes

La Libye, Assange, Marine Le Pen, Merkel et Sarkozy, mais surtout, au Japon, le tremblement de terre, le tsunami, et la crainte de catastrophes nucléaires.

Derniers commentaires

http://www.japanthroughblueeyes.com/2011/03/18/la_fin_du_monde_naura_pas_lieu
Sachant que la période du Pu238 est de 87,74 ans dans combien de temps je pourrai sortir de chez moi?
REPONSE: Dans 438 ans (87,74 * 5 périodes)

Le premier gaz à effet de serre c'est la vapeur d'eau (les nuages)
Les centrales électriques(charbon, gaz et nucléaire) refroidies avec des tours de réfrigération ensemencent les nuages avec de la vapeur surchauffée.
Quelle action sur l'effet de serre et le régime des pluies? Pourquoi personne n'en parle?

Encore plus "amusant"
La vie d'une centrale nuclèaire est de 30 à 35 ans. Exactement l'age que j'avais à la naissance de mes enfants.
Pendant 30 à 35 ans j'ai donc consommé l'électricité produite.
Je laisse à mes enfants, petits enfants, etc .... les déchets nucléaires.

J'ai pris l'électricité, je laisse les déchets aux générations futures
A eux de surveiller le stockage et d'assurer le gardiennage.

Extrait:http://www.cea.fr/jeunes/themes/les_dechets_radioactifs/les_dechets_radioactifs
D’autre part, la durée pendant laquelle ils sont radioactifs peut varier en fonction de la période radioactive des radioéléments qu’ils contiennent, période qui définit leur durée de vie. On distingue ainsi les déchets radioactifs à vie courte, dont la durée de vie est inférieure à 300ans, des déchets radioactifs à vie longue, dont la durée de vie dépasse 300 ans et peut aller jusqu’à des milliers, voire pour certains des millions d’années.

"L'important c'est que le bétonneur(fondation, enceinte, bâtiments) et le chaudronnier( cuve, échangeurs, tuyauteries) aient gagné beaucoup d'argent."
Après beaucoup de prose, un petit peu de technique
Les émissions radioactives sont 100 fois supérieures à la "normale"
Avec une émission dans l'air d'un isotope à 32 fois la "dose admissible". (Dose admissble définie par les responsables du nucléaire)
Au bout d'une pèriode on aura 16 fois la dose admissible. une période après 8 fois la dose, encore une période 4 fois la dose, une période 2 fois la dose et enfin une période c'est la dose admissible.
Sachant que la période du Pu238 est de 87,74 ans dans combien de temps je pourrai sortir de chez moi?
(Pour le Pu239 de la bombe la période est 24000 ans)
LE COMBUSTIBLE QUI BRULE? C'est du MOX
MOX
http://www-dsv.cea.fr/dsv/instituts/unite-protection-sanitaire-contre-les-rayonnements-ionisants-et-toxiques-nucleaires-prositon/zoom-sur/nos-dossiers/heir-2009/les-effets-biologiques-etudies

Les effets biologiques étudiés concernent :
les pathologies pulmonaires long terme provoquées par les MOX (présentation du CEA/LRT) : le risque de développement de cancers pulmonaires est équivalent avec le MOX et l’oxyde de plutonium. A doses élevées les effets déterministes dominent, résultant en une fibrose pulmonaire et une diminution de la durée de la vie.
la cancérogenèse provoquée par l’oxyde de plutonium après inhalation chez le chien ; ces résultats américains correspondent à une nouvelle analyse de résultats anciens. Si un seuil à 1Gy a été trouvé sur les études conduites chez le rat, l’étude présente chez le chien ne permet pas de mettre en évidence un seuil. Il existerait un effet protecteur ‘radiation homeostasis’ de 2 à 50cGy.
Une étude américaine sur l’influence de l’exposition du père à de l’uranium appauvri avant la conception. Celle-ci mettrait en évidence des risques de dommage génétique sur la descendance.

combustible MOX
http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Dossiers/La-surete-du-cycle-du-combustible/Le-combustible/Le-combustible-MOX

Le combustible MOX est un combustible nucléaire à base d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium.

Son utilisation dans des réacteurs nucléaires de production d'électricité a débuté à l'étranger dans les années 1970. Il est utilisé en France depuis 1987.

Aujourd'hui, sur les 58 réacteurs français, 20 réacteurs nucléaires d'EDF utilisent ce combustible,. En France, le combustible MOX utilise exclusivement du plutonium civil, extrait du combustible irradié.

Les risque liés au combustible MOX

La mise en oeuvre du plutonium, élément très radiotoxique et pouvant présenter des risques de criticité, nécessite des précautions particulières, notamment en termes de radioprotection des travailleurs, dans la fabrication du combustible MOX, son transport et son utilisation en réacteur.

utilisation de MOX
http://fr.wikipedia.org/wiki/Plutonium
Une dizaine de compagnies électriques japonaises gérant des centrales atomiques ont des projets d'utilisation de MOX, à partir de mars 2011 pour la plupart. La compagnie française Areva a signé plusieurs contrats en 2006 puis 2008 avec quatre de ces sociétés pour la fabrication du MOX[2].
Depuis décembre 2010, Kyushu Electric Power Company a introduit du combustible MOX dans la 3e tranche de la centrale nucléaire de Genkai[3].
Depuis février 2011, l'exploitant japonais TEPCO utilise du combustible MOX dans le 3e réacteur de la Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.
Deux autres réacteurs utilisent actuellement du MOX au Japon.[4
recyclage du MOX
http://www.cea.fr/rechercher/mox/l/fr
02/07/2009 Les enseignements principaux qui peuvent être tirés des études de ce scénario sont les suivants : le gain, évalué en 2100, sur les inventaires en actinides (hors uranium) apporté par le recyclage de l'américium est limité ; une usine spécifique pour la fabrication de (MOX-UE-Am) est nécessaire, dès la mise en oeuvre des combustibles américiés en 2020 en raison des limitations actuelles de l'usine Melox ; un enrichissement de 3, 3 % en 235 U est nécessaire dès le premier recyclage (et 6 % en 2100) ; la fraction moyenne en 238 Pu / Pu dépasse 10 % dans le combustible usé à traiter dès le premier recyclage...


Le plutonium réagit avec l'oxygène, la vapeur d'eau et les acides, le carbone, les halogènes, l'azote et le silicium.
Exposé à de l'air humide, il forme des oxydes et des hydrures qui le font augmenter de volume de près de 70%, ce qui disloque et pulvérise sa surface, et peut le conduire à des combustions spontanées.
Je voulais juste prévenir que notre vol avait été retardé mais je suis quand même arrivé en Europe à Amsterdam, je rentrerai sur Paris demain matin...
je continue par contre à être très choqué car il y avait des places inocuppées dans notre avion. rien qua dans l'espace dans lequel je me trouvais il y avait 6 sièges de libre.
je l'ai fait remarqué au stewart, qui m'a d'abord dit que j'étais dans une classe spéciale (economy confort); je lui ai fait remarqué que je me retrouvais là parce que sa compagnie Air France/KLM m'avait pénalisé pour avoir oser changer mon billet plus tôt de 560 euros mais que je ne voyais pas le rapport, vu que l'aéroport était bondé de personne qui ne demandaient qu'à payer pour partir... je suis très, très choqué...
nous ne sommes pas dans les départs de caprice, il s'agit d'une catastrophe annoncée et on en est encore à punir les gens à coup d'argent
Jamais je n'aurais pu imaginer cela... prix des billets qui flambent, chantage obscène, même ces mots sont ridicules face à a situation
Non pas que j'ai jamais eu grand espoir dans ce gouvernement; mais là, c'est vraiment du domaine de la maladie mentale...
la priorité devrait être de sortir le maximum de personne de là, à n'importe quel prix!!!

j'invite tous les gens qui ont expérimenté cela à se manifester, écrire aux compagnies: c'est au delà de l'insupportable
@si ne pourrait-il pas enquêter ou demander à des directeurs de compagnie aérienne + membre du gouvernement de nous expliquer leur "politique" dans ces cas extrêmes?

Les japonais n'expriment guère leurs émotions, mais là, pas besoin d'être expert tu les vois te sourire la peur dans les yeux... ils savent... et ils n'y a rien à faire... C'est monstrueux...
Bon, allez, j'arrête là...
Tout dépend du sens que l’on donne à l’évènement
Pas besoin d’analyse… ni d’expertise
Tout dépend comment c’est ressenti
Qui voit ?
Qui a vu ?
Le veau d’or du réalisme englouti petit à petit
Catastrophe ou apostrophe nucléaire ?
Un bateau ivre ?
Une île perdue ?
Ou tout un continent disparu ?
http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/veaudort/
A Fukushima, vent du Sud est de 21km/h aujourd'hui
puis de Nord Ouest demain à 18km/h.

Arg.
Je la trouve un peu de mauvais goût la chronique sur Godzilla.
Je vais y aller de mon expérience personnelle : ayant vécu 3 ans à Tokyo (2005, 2006 et 2007), j'ai toujours une dizaine d'amis français sur place. Tous ceux que j'ai pu contacter ont suivi les conseils de l'ambassade de France et ont quitté Tokyo par shinkansen (TGV local) vers l'ouest (Osaka, Fukuoka). Pour l'un d'entre eux travaillant pour une filiale française au Japon, c'était même une consigne de son entreprise.
Outre le risque (fort) d'une réplique forte et celui (faible) d'un véritable accident nucléaire, se pose en effet le problème des coupures d'électricité sur Tokyo à venir, et de l'absence d'eau, pain, etc dans les supermarchés locaux.
Apparemment, on trouvait une centaine de Français dans le premier shinkansen en partance de Tokyo vers l'ouest.
Ah et pour rester dans le grand guignol dérisoire de l'argent, comme c'est ma première catastrophe "naturelle", benoisement, je pensais que dans ce cas là, on affrétait plein d'avions pour aider les pauvres gens coincés sur place, ben, non; on fait mieux on monte les prix... et quand on a déjà un billet même échangeable, on vous fait attendre 2 jours avant de pouvoir partir, histoire de laisser les places libres à ceux qui pourraient payer et partir le soir même...
Même là... On est dans un asile psychiatrique... vite, une lobotomie!!!!
il semblerait bien que je sois bloqué ici...
Je suis actuellement à Tokyo à l'hôtel Park Hyatt à 43 étages du sol où j'étais confiné lors du tremblement du 11...

C'était mon 1er, et je pense que cela m'a aidé à ne pas paniquer car je me suis dit que ça devait somme toute être un tremblement de terre "basique", et après avoir tenté de retenir tout ce qui volait autour de moi, je me suis couché et j'ai attendu que cela se passe. ça n'est que plus tard, en voyant la réaction des autochtones habitués aux tremblements de terre que j'ai compris le sérieux de ce que j'avais subi...
Cette Tour qui a bien résisté est devenu un refuge-prison car je n'ose plus sortir à cause des nombreux aftershocks qui continuent à secouer régulièrement la tour.
Je vous passe les détails, vous en avez suffisamment bouffé devant vos postes de télé et ça n'a déjà plus grande importance.

Dès que la centrale a été endommagé, je me suis dit que je devais être ignorant du fonctionnement des circuits de refroidissement parce que je m'étonnais que devant un risque nucléaire qui m'apparaissait aussi sérieux, ils n'utilisent pas l'eau de mer.. et je me suis donc inventé qu'il fallait forcément un autre produit rare pour effectivement refroidir le réacteur d'une centrale
ça n'est que le lendemain très rapidement qu'on a entendu sur CNN que le gouvernement ne voulait pas utiliser l'eau de mer car cela risquerait d'endommager irrémédiablement le réacteur...
Je n'y ai pas cru et effectivement comme plus personne ne semblait en parler sur les autres chaines anglophones de l'hôtel, j'ai même réussi à me persuader que j'avais r^vé...
Mais aujourd'hui, plus de doute puisque le gouvernement semble se résoudre à utiliser de l'eau de mer... "semble se résoudre"...
J'ai l'impression d'être dans un mauvais film d'horreur, un cauchemar... Ou dans un grand hopital psychiatrique qui serait contrôlé par les plus malades... Comment a-t-on pu hésiter une seule seconde devant ce risque... Je suppose pour des histoires...d'agent...auquel je continue à ne pas comprendre grand chose quand il s'agit de sauver la vie et l'avenir de la population ici au Japon mais aussi à l'extérieur...
Je veux bien une petite ligne jaune où on alignerait une porte parole du tout nucléaire avec des anti...

Nous sommes tous de grands malades, il faut vraiment s'en rendre compte... Emmanuel Todd avait raison, vous n'auriez pas dû le couper, cher Daniel, cela relève de la psychiatrie dure
j'espère que cela aidera au moins le monde à réagir sur bien des plans (nucléaire, OGM, le lien média/corporate, démocratie, ...)
J'espère trouver un avion pour repartir, j'essaye de ne pas paniquer mais ça devient difficile
On a encore eu une alerte de tremblement de terre ce matin avec arrêt des ascenseurs car ça a, à nouveau, bien bougé...
J'essaye de rester calme mais l'attente devient pesante: on nous promet que si possible nouveau tsunami et explosion de la centrale, ça serait dans les 2 jours...
le cauchemar continue et pendant ce temps, on oublie la Lybie... Le monde est fou...

Désolé, je me rends bien compte que mon message n'aide en rien à élever le débat et décrypter quoique ce soit mais il me fait égoïstement du bien dans la mesure où je n'ose pas exprimer ces craintes à mes proches qui s'inquiètent.
Quoiqu'il arrive j'espère du fond du coeur que cela marquera un tournant dans la prolifération du nucléaire...
Pour le reste, inch allah!
Voici le mail qu'on pu recevoir les ressortissants français au japon à 23.30.

"Madame, Monsieur,

Afin de réaliser des économies d’énergie, Tokyo Electric Power (TEPCO)
prévoit aujourd'hui lundi 14 mars 2011 des coupures d'électricité.

La cartographie des coupures se scinde en 5 groupes

Groupe 1 : Coupures de 6:20 à 10:00 et de 16:50 à 20:30?

Groupe 2 : Coupures de 9:20 a 13:00 et de 18:20 à 22:00

Groupe 3 : Coupure de 12:20 à 16:00?

Groupe 4 : Coupure de 13:50 à 17:30

Groupe 5 : Coupure de 15:20 à 19:00

Pour déterminez le groupe qui vous concerne, veuillez vous reporter au site
de TEPCO. L’arborescence est organisée autours des 9 préfectures
suivantes :

Tochigi / Ibaragi / Gunma / Chiba / Kanagawa / Tokyo / Saitama / Yamamashi /
Fukuoka


http://www.tepco.co.jp/index-j.html (listes en japonais)

Exemple : Setagaya-ku, Komazawa = Groupe 4

Les horaires des coupures peuvent être sujets à des variations.

Quel que soit votre lieu de résidence, il vous est demandé d’adopter une
éco-attitude en réduisant votre consommation d’électricité au minimum."
Mail envoyé à 7.08 (heure française)

Madame, Monsieur,

Aujourd'hui lundi 14 mars à 12h27, une explosion a eu lieue dans la centrale
de Fukushima (Fukushima I-3).

Nous venons juste de tenir une réunion à l'Ambassade de France, présidée par
l'Ambassadeur, en présence des chefs de service du poste (nucléaire,
sécurité intérieure et services économiques).

Concernant cette dernière explosion, l'enceinte de confinement est
maintenue, ce qui n'a pas causé d'endommagement du réacteur. Les émanations
radioactives qui en ont résulté seraient très faibles.

En complément de mon message de ce matin, je vous informe par ailleurs que
la première coupure d'électricité a été annulée. Il fallait d'autre part
lire Shizuoka au lieu de Fukuoka.

Suite aux recommandations de l'Ambassade, de nombreuses familles françaises
se sont déplacées dans le Kansai. Je pense que c'est une sage décision et
que le principe de précaution s'impose encore pour au moins 3 à 4 jours. Les
familles peuvent bien sûr étudier d'autres options. Les personnes qui
souhaitent voyager sur Air France et qui ont des besoins divers (aller
simple, aller et retour, continuation province, tarifs enfants etc ) doivent
contacter directement la compagnie via ses centres d'appel. A titre
indicatif, un vol simple est autour de 700 euros.

Les ambassades suisse et allemande ont diffusé les mêmes instructions que
notre Ambassade.

Pour les familles restant sur place, en cas d'alerte, il faudra avant tout
suivre les consignes des autorités japonaises. Le confinement à la maison
sera requis. Se confiner signifie rester chez soi, dans une pièce close,
fenêtres fermées/scellées autant que possible sans clim ni ventilation qui
préléverait l'air extérieur, faire une provision d'eau et de nourriture, en
commançant par remplir une baignoire d'eau.

120 spécialistes de la sécurité civile arrivent ce soir de Paris, et
l'Ambassade recherche 12 interprètes parlant français et japonais. Les
autorités japonaises imposent des interprètes masculins. Toute personne
possédant le permis bus japonais est également la bienvenue.

Les candidats doivent contacter sctip@ambafrance-jp.org


======== SEISME : Message de l’Ambassade à la commnunauté française ========

L'Ambassade met en ligne les informations pratiques liées aux évènements.
Communiqué diffusé aujourd'hui Lundi 14 mars 2011 à 12h58.
Pour toutes mises à jour : http://www.ambafrance-jp.org/spip.php?article4570

IMPORTANT

Une explosion vient d’avoir lieu dans la centrale de Fukushima (Fukushima
I-3). Les causes sont encore en cours d’analyse, mais selon l’Agence de
sécurité nucléaire, le scénario est à nouveau celui d’une explosion
d’hydrogène (comme avant-hier à Fukushima I-1), sans endommagement du
réacteur.

Selon la même agence, avec laquelle nos spécialistes sont en contact, les
émanations radioactives seraient très faibles. L’état des radiations sur
tout le territoire japonais peut être consulté à l’adresse suivante :
http://www.bousai.ne.jp/eng/. Elle montre que la situation était normale à
partir de Ibaraki et en deçà, vers le sud, à 11h50 ce matin. Par ailleurs,
selon l’Agence japonaise de météorologie, avec laquelle nous sommes
également en contact le vent est faible et orienté vers le nord-est à
Fukushima.

----------------------------------------------------------------------------
----

Coupure d’électricité :

Voici les informations dont disposent les médias japonais :

- L’opérateur Tepco prévoit de répartir les zones qu’elle dessert en cinq
groupes et d’interrompre successivement la fourniture de courant par
tranches de 3 heures, entre 10h du matin et 18h à partir de lundi.

- Ces mesures exceptionnelles, qui concerneront les préfectures de Tokyo,
Chiba, Gunma, Ibaraki, Kanagawa, Saitama, Tochigi et Yamanashi (Consigny :
et Shizuoka), dureront au moins jusqu’à la fin du mois d’avril.

- Toutefois, seront épargnés par cette mesure de rationnement, les trois
arrondissements centraux de Tokyo : Chuo-ku, Chiyoda-ku, Minato-Ku.

----------------------------------------------------------------------------
----

Centrales nucléaires

- La situation est globalement stable dans les centrales nucléaires de
Fukushima. Les autorités continuent de mettre en œuvre le processus de
refroidissement des réacteurs.
La pression à l’intérieur de l’enceinte de confinement du réacteur Fukushima
I-1 est en légère baisse. C’est un signe positif. La ventilation dans le
réacteur Fukushima I-3 est en cours : l’ouverture d’une vanne permet le
larguage de gaz afin de diminuer la pression.

- L’Agence de sûreté nucléaire Japonaise a déclaré que le système de
refroidissement de la centrale atomique d’Onagawa fonctionnait normalement
et que la hausse de la radioactivité constatée dans le secteur était due aux
radiations dégagées par la centrale de Fukushima I-1, située dans une
préfecture voisine.

Information sur le sens du vent à Fukushima - Site de l’Agence
météorologique du Japon

Le vent est actuellement orienté vers l’Est.

La cellule de crise suit au plus près l’évolution de la situation.

Service de Communication et d’Information (14 mars)
A titre indicatif, un vol simple est autour de 700 euros.

Ah ben, j'voudrais bien mais ici, c'est annoncé à 1847 euros le vol simple et on arrive pas à en avoir...
Ca y est, l'info commence à circuler!
Mais il y a moins de 10 minute j'étais avec Air F et ils n'appliquaient pas encore ces tarifs; mais ça y est, j'viens d'avoir un nouveau coup de fil: c'est passé 700 euros...
J'suis p't'être dans la parano totale mais j'ai l'impression que ça pourrait indiquer que l'étau se resserre peut-être dangereusement...
Bon théoriquement, je pars demain à 14h55... faut pas qu'ça pête avant... Faut pas qu'ça pête du tout
Là, l'ambiance de l'hôtel a changé du tout au tout, les managers ont fait partir leur femme et enfants... ça sent pas bon du tout...
Qui vivra, verra, va-t-on dire...
mail envoyé à 10.30 (heure française)

Madame, Monsieur,

Une équipe de la sécurité civile française arrive ce soir à Tokyo-Haneda pour prêter main forte aux autorités japonaises dans leur mission de secours aux sinistrés.

L'avion qui transporte cette équipe repartira mardi soir vers Paris via Moscou. A cette occasion, un certain nombre de places sont mises à la disposition des Français qui souhaitent quitter le Japon en considération de la situation actuelle mais ne parviennent pas à trouver un passage sur les lignes régulières en raison de l'affluence des passagers.

Je précise qu'il ne s'agit pas d'une opération de rapatriement, aucun consigne d'évacuation n'étant donnée par notre gouvernement ou les autorités japonaises à ce stade.

Le voyageur sera transporté gratuitement, le retour France-Japon étant à ses frais.

Pour organiser l'ordre d'accès à ce vol, quatre critères de priorité ont été retenus:
- enfant de moins de 15 ans
- parent accompagnant ce mineur (s'il ne peut voyager seul)
- femme enceinte
- personne établie dans l'une des quatre préfectures sinistrées du nord-est

Les demandes hors critères seront examinées en fonction des disponibilités restantes.

== Détails sur le vol ==

Départ: aéroport d'Haneda, mardi 15 mars à 23h55 (se rendre sur place par ses propres moyens)
Escale à Moscou (carburant)
Arrivée à Paris-CDG, terminal T3, le 17 mars à 8h18 (assistance aéroportuaire assurée par la Croix-Rouge)

Bagage : 20 kg

Pour toute demande, veuillez contacter la cellule de crise de l'ambassade
urgence.tokyo-amba@diplomatie.gouv.fr
en indiquant en objet: Avion-Haneda


PASTILLES D'IODE

Une équipe de la sécurité civile française arrive donc ce soir à Tokyo pour se rendre à Sendai afin de prêter main forte aux autorités japonaises. Cette équipe apportera des pastilles d’iode. Nous distribuerons ces pastilles exclusivement via le réseau d’ilotiers. Il s’agit d’une mesure préventive. Il faudra garder ces comprimés et ne les prendre qu’en cas de très forte menace de contamination nucléaire, un scénario qui n’est pas du tout celui que nous envisageons actuellement dans la région de Tokyo.

Sur la prise d’iode, à titre d’information :
- A partir de 12 ans, adultes, y compris femmes enceintes ? 2 comprimés d’iode à 65 mg ;
- Enfants de 3 à 12 ans ? 1 comprimé d’iode à 65 mg,
- Enfants de 1 mois à 3 ans ? un demi-comprimé d’iode à 65 mg ;
- Nourrissons jusqu’à 1 mois ? un quart de comprimé d’iode à 65 mg.
La thyroïde est une glande sensible, il convient donc de respecter la dose recommandée et de ne pas multiplier inutilement la prise d'iode.

Il est très important de choisir le bon moment pour en absorber, lorsque cela devient nécessaire. Il est recommandé de prendre ce traitement préventif, 6 heures avant l'exposition. Après 4 heures de retard la prise n'a presque plus d'efficacité.

Là encore, il conviendra de suivre les conseils des autorités japonaises et nos propres consignes que nous vous communiquerons.


RAPPEL DES RECOMMANDATIONS

* L’Ambassade réitère les recommandations données hier :
- ne pas céder à la panique ;
- même si aux dires des autorités japonaises auxquelles nous accordons notre confiance, la ville de Tokyo n’est absolument pas soumise à une quelconque retombée radioactive, nous pensons raisonnable de conseiller aux personnes qui n’ont pas de raison essentielle de rester à Tokyo de s’éloigner quelques jours de la région du Kantô ;
- les autres personnes sont invitées à suivre les recommandations des autorités japonaises (se calfeutrer à son domicile pour les personnes proche des zones à risque ; constituer des provisions d’eau et de nourriture pour les autres, ne pas s’éloigner de son domicile).


LYCEE DE HONG KONG

Pour votre information vous trouverez ci dessous le message posté sur le site du LFI ce matin.

Le LFI a décidé d’offrir aux éventuelles familles (qui arriveraient à Hong Kong suite aux recommandations de l’ambassade de quitter la région de Tokyo pour quelques jours), de scolariser de manière temporaire leurs enfants pour éviter une rupture pédagogique.

Cela prendra effet bien sûr à partir du lundi 21 mars date de retour de congés

http://www.fis.edu.hk/web/Default.aspx?r=1&lang=fr-fr
Campagne de don de la croix-rouge

http://www.causes.com/campaigns/154523
Accident nucléaire majeur au Japon....Pas de soucis citoyens, citoyennes...Madame Nathalie Kiokuskojlfdgjk;qdfgmq...vient de dire à la télévision que " le nucléaire est une bonne Energie qu'il ne faut pas abandonner" .... et que les "questions posées par certains, sur la sécurité de nos centrales, sont très indécentes" alors que le japon est dans la souffrance...A Bon entendeur...!!
Concernant la centrale nucléaire :

http://www.youtube.com/watch?v=wwkXriY4NfQ

Seule vidéo où j'ai vu -dans la toute première seconde- la violence du souffle. Impressionnant ! Sur toutes les autres vidéos que j'ai regardées cette seconde là a été coupée.
Difficile d'être optimiste quant aux conséquences et à leur maîtrise.
Peut-on au moins espérer que les français se réveillent et saisissent l'opportunité des présidentielles de 2012 pour faire pression sur les politiques en les obligeant à revoir leur copie sur le nucléaire ? Difficile d'y croire.
Je vide mon sac à malices @siesque :

-------------------------
1/ sur TF1, depuis hier et encore aujourd'hui dimanche à midi, Claire Chazal a parlé de la "centrale de Daiichi", en parlant de la centrale de Fukushima Daiishi.
Sauf que comme l'explique par exemple M. Huet de Libération, Daiichi signifie "numéro 1"... il faudrait dire "la centrale n°1 de Fukushima", et pas la centrale de "numéro 1" (ça fait très James Bond).
La même erreur a été faite par France 2 dans le journal de samedi soir, mais en voix off dans un reportage.

En soit cette erreur de Claire Chazal n'est pas très grave, mais elle indique que ni TF1 ni France 2 n'ont apparemment pris la peine de recourir à un(e) traducteur/trice ou à un(e) expert japonais(e) pour couvrir ces évènements.

Pathétique.

-------------------------
2/ Je m'attendais à une réaction de Magic Korkos, mais pour le moment rien, donc voici :
Dans le logo Thalassa sur le spécial Tsunami de vendredi soir (réactifs, les bougres), on voit la fameuse "Grande Vague de Kanagawa", estampe de Hokusai.

En voyant l'incroyable vidéo de ce tourbillon dans l'eau, j'ai pensé à cette autre magnifique estampe, cette fois de Hiroshige : « Les tourbillons de Naruto à Awa »

-------------------------
Tout le monde (dans lémédias) parle du risque nucléaire. Mais personne ne parle de ces nuages toxiques dégagés par les nombreux incendies des usines chimiques et raffineries pétrolières. Je ne trouve plus où je l'ai lu ou vu, mais je me souviens clairement avoir lu que le gouvernement japonais disait aux personnes de la région de sortir avec un K-way pour ne pas être en contact avec les retombées.
Ce serait un comble que les cancers de la peau qui ne manqueront pas de fleurir dans quelques années du fait de ces produits chimiques soient imputés à une irradiation nucléaire...

-------------------------
Vous avez remarqué cet usage (abusif) des témoignages de Français au Japon par webcam ? Je ne me souviens pas d'en avoir vu autant, surtout avec cette mosaïque, comme dans les JT de France 2...
Ce que je constate ce matin de plus criant, c'est que les yeux se sont détournés du printemps arabe, et qu'au Yemen et au Bahrein, les autorités en ont profité pour user de violence envers leurs opposants 'pour les réduire. Ils étaient déjà peu médiatisés, sans doute en tant que pays frères du Qatar, encore fortement islamisés, donc en partie dédaignés par Al Jazeera. Plus d'images, plus de honte. On n'a honte que ce que les autres voient.

Mais en ce qui concerne la catastrophe technologique qui se profile au Japon, après les deux désastres d'origine naturelle il va être intéressant de voir comment nos médias vont le traiter. Les enjeux sont colossaux, ne serait-ce que parce que l'opacité du sujet depuis des années, du fait du lobby militaro-industriel qui a bouclé le sujet, a fini par déboucher, à l'époque de Tchernobyl, sur un mensonge d'état particulièrement salé. De fait, les écolos guettent partout en Europe, et ont déjà l'expérience du premier combat médiatique.

On va sans doute assister à une guerre médiatique qui va nous donner une idée très précise de l'état de notre démocratie début 2011.

Et si ce combat n'avait pas lieu, il serait temps d'aviser.
Je suis très surpris pas l'absence TOTALE d'images de morts (cadavres), c'est incroyable si on compare par exemple avec Haïti.

M. Klein, vous qui avez accès à énormément de médias, pouvez-vous confirmer cette absence totale ?
Une petite liste de liens, pour ceux qui sont intéressés :
Comparaison avant-après, en bougeant la souris de gauche à droite sur chaque image (vues verticales d'avions) : http://www.abc.net.au/news/events/japan-quake-2011/beforeafter.htm

carte interactive des zones touchées : http://www.nytimes.com/packages/flash/newsgraphics/2011/0311-japan-earthquake-map/index.html

les meilleures vidéos (en qualité de streaming je veux dire) : http://www.bbc.co.uk/news/world-12724473

comme d'habitude, de très bonnes photos sur Big Picture :
http://www.boston.com/bigpicture/2011/03/massive_earthquake_hits_japan.html
http://www.boston.com/bigpicture/2011/03/japan_earthquake_aftermath.html

Pour suivre en direct :
flux texte sur Le Monde : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/03/13/japon-risque-nuceaire-majeur-deux-jours-apres-le-seisme_1492494_3216.html#ens_id=1491461

BBC en direct (s'arrête lors des pubs) : http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-12307698

et un japonais qui essaye de traduire en direct en anglais les infos japonaises (il traduit souvent en différé en prenant des notes, parfois en direct) et qui répond en direct aux questions du flux (sous la vidéo de droite) avec l'aide via skype d'une personne technique (Ema) :
http://www.ustwrap.info/multi/nhk-gtv::tbstv::yokosonews
(colonne de droite : le japonais nommé "Katz", colonne de gauche = NHK, colonne du milieu TBS)
"A ma connaissance, on est ici face à problème de maîtrise du refroidissement, comme à Three Mile Island, alors que Tchernobyl c'était un problème de maîtrise de la réaction nucléaire".

Est ce que je suis mal informée? Il me semble me souvenir que si on ne parvient pas à maîtriser le refroidissement on risque justement de passer à la phase supérieure? Ce serait vraiment votre rôle, étant donné le flou mi inquiétant mi rassurant dont les spécialistes nous enveloppent, de décrypter tout ça.

Bêtement, du fait que les médias font référence à Three Mile Island (pas très rassurant pourtant) pour nous dissuader de penser à Tchernobyl... je me disais qu'ils étaient dans ce que les psy appellent dénégation: "surtout, n'allez pas vous imaginer (comme vous le pourriez, comme vous le devriez) que nous risquons une catastrophe genre Tchernobyl"

Un site semble être bien informé et communiquer en temps quasi réel, c'est celui du Réseau Sortir du nucléaire (un communiqué de presse le 11, deux le 12 et deux le 13).
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.