30
Commentaires

Assange lâché par la presse française ?

Julian Assange comparaissait devant la justice britannique ce lundi 21 octobre. L' audience, certes procédurale, ouvre une séquence où seront posées des questions capitales pour la liberté de la presse. Pourtant, les médias français ne se sont pas précipités pour couvrir l'événement, même ceux ayant dans le passé collaboré avec WikiLeaks. Une gêne vis-à-vis d'un ancien champion de la liberté de la presse devenu moins fréquentable ? C'est un peu plus compliqué. Explications.

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour cet article qui est a minima factuel. 


Je déplore cependant sa neutralité coupable et sa bienveillance a l'égard de l'attitude scandaleuses de la presse française. et de médiapart en particulier.


Deux passages qui ont retenu mon attent(...)

Kesako " la presse française " ? Un petit commerce grégaire du scandale, qui démarre au quart de tour sur des histoires à dormir debout (cf. Ligonnès) ? Sinon, sur le fond et pour la contextualisation comme pour la mise en perspectives et le suivi, c(...)

Approuvé 8 fois

Tout n'est pas vrai, comme souvent chez Branco, qui court à mon avis trop après l'attention médiatique et j'ai du mal à adhérer à ce qu'il dit mais tout le monde semble hypnotisé par sa personne.


Le problème, et ça c'est vraiment inquiétant, n'est pas(...)

Derniers commentaires

Un autre témoignage qui me vient en lisant les conneries de la presse mainstream sur son état. https://blogs.mediapart.fr/evarodriguez/blog/261019/dans-quel-etat-julian-assange-etait-il-ce-21-octobre-2019

Je peux vous conseiller d'écouter Affaires sensibles sur France Inter où il est question de cette affaire permettant de comprendre ses origines. Cela ressemble comme souvent, à mon humble avis, à un roman policier.


https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-01-mai-2019

Monsieur Daniel SCHNEIDERMANN y était invité fin avril 2019 :

https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-29-avril-2019

pour parler de la médiatisation d'un fait divers.

Il est regrettable que le format ne soit pas davantage plus long pour que Monsieur Daniel SCHNEIDERMANN soit exhaustif sur le sujet et puisse exprimer tout ce qu'il avait envie de dire. Je ne souhaite pas manquer de respect à Monsieur Drouelle. Néanmoins, il s'agit d'une critique récurrente faite par ce site et ses auteurs à la télé, à la radio et à la presse que j'approuve totalement.

Ecouter France Inter ? A la rigueur, mais pas pour s'informer !

Comme les critiques envers Greta sont un bon filtre pour détecter les vieux c.., les journaux qui ne parlent pas (ou très mal volontairement) de Julian Assange nous démontrent leur soumission. C'est curieux comme je ne trouve de bons articles que dans les journaux indépendants...


Je suis donc ravie de votre article, Tony Le Pennec (j'avoue que sur ce point je ne comprenais le silence d'ASI).

Kesako " la presse française " ? Un petit commerce grégaire du scandale, qui démarre au quart de tour sur des histoires à dormir debout (cf. Ligonnès) ? Sinon, sur le fond et pour la contextualisation comme pour la mise en perspectives et le suivi, c'est zéro ! Voir les émissions politiques de lèches-culs sirupeux ou les débats soporifiques de cancrelats obséquieux. Ces crétins ont déjà du écrire la notice nécrologique d'Assange et n'attendent que de pouvoir la publier en premier (comme pour Bouygues ?). Comment s'étonner de la dérive fascistoïde ? Toute ma solidarité avec Assange. Sorry Julian ! Dommage d'être gouvernés par des lâches et informé par une presse qui est encore plus lâche. Pour elle, t'es déjà du passé. A moins que tu saches où se trouve de Ligonnès ?

Merci pour cet article qui est a minima factuel. 


Je déplore cependant sa neutralité coupable et sa bienveillance a l'égard de l'attitude scandaleuses de la presse française. et de médiapart en particulier.


Deux passages qui ont retenu mon attention:



Assange est également soupçonné de liens persistants avec le pouvoir russe, depuis ses piges de présentateur pour Russia Today en 2012 jusqu'à une éventuelle responsabilité dans les fuites défavorables à Hillary Clinton pendant la campagne présidentielle de 2017, en passant par l'asile moscovite d'Edward Snowden, obtenu par le truchement d'Assange. 


En quoi devraient on lâcher un lanceur d'alerte risquant prison à vie et torture pour ces raisons? (dans les fait il subit ces deux sévices d'ailleurs)


Les fuites défavorables à Clinton étaient-elles de fausses informations? 

Nous n'aurions pas du connaître ses magouilles et notamment sa triche lors des primaire démocrates? Pour quelles raisons? 


Et il n'aurait pas fallu que Snowden aille en Russie ? 

J'aimerai qu'on m'explique quel était son alternative dans un monde où à peine 3 ou 4  pays ont l'audace de s'opposer aux États-Unis ? 

Ce motif de lâchage est révoltant de la part de journalistes issus d'un pays qui a refusé toutes les demandes d'asile d'Assange et de Snowden.

Un pays dont le président interdit son espace aérien à un avion qu'il soupçonne de faciliter l'exil de Snowden en Bolivie 

C'est une honte absolue! Ces journaux français n'ont pas peur du ridicule...


Faut-il rappeler que Snowden a permis de révéler un vaste réseau d'espionnage américain des plus hautes autorités françaises ! Il devrait être accueilli en héros chez nous s'il avait révélé un réseau d'espionnage russe il aurait été nourri logé blanchi et aurait eu une chronique dans n'importe quel média.


Soljenitsyne était un mystique religieux homophobe et antisémite que je sache l'intelligentsia française n'en a pas fait un indésirable ces atermoiements atlantistes sont d'un hypocrisie sans nom elles ne dupent que ceux qui veulent croire aux contes de fée occidentaux. 


Et a propos de l'article de médiapart titrant sur la "déchéance" d'Assange... 

Dire qu'il est " pourtant nuancé."  est un beau travestissement de la réalité ! 

En vrai c'est un article totalement à charge  mais surtout un tir dans le dos au moment pile ou le fondateur de wikileaks avait besoin d'un soutien sans faille.


Et plus loin lire ceci :

la volée de bois vert reçue par Mediapart de la part de ses lecteurs favorables à Assange est sans rapport avec le choix de n'envoyer personne à l'audience de Londres : "Nous étions simplement débordés. Mais la séquence judiciaire va durer longtemps, nous allons y revenir." 


Contorsion de Tony le Pennec pour ne pas accabler les copains de Médiapart. 


Vous avez repéré la formulation alambiquée chers forumeurs critiques des médias? 

 

On interroge Médiapart sur un lachage d'Assange... parce qu'il se serait pris une volée de bois vert par ses lecteurs? 

On dirait du Laurent Delahousse interrogeant Macron. 


Ne pouviez vous pas poser la question ainsi. La faible couverture du procès Assange ne donnent-elles pas raison aux reproches véhéments de vos lecteurs concernant le lâchage d'Assange ? 


Médiapart débordé pour couvrir ce procès mais le moindre pêt de travers judiciaire de la france insoumise donne lieu a pléthore d'articles et d'envoyés spéciaux.


Un journaliste un peu plus pugnace aurait sans doute interrogé la hiérarchie de l'information très particulière de Médiapart sur ce sujet.  La couverture du énième faux impeachment de Trump a été bien plus complète. 


Bref je suis pas content.







Des nouvelles via Juan Branco sont là :

On y apprend en particulier que la salle du tribunal n’a accueilli que 15 personnes extérieures (dont 10 journalistes). Non seulement une grande partie des journalistes se désintéressent de son cas (ou disons, pour être charitable, qu'ils ne lui accordent qu'une basse priorité), mais en plus la justice britannique est violemment diligente lorsqu'il s'agit de l'invisibiliser.

La comparution devait décider de ses conditions de détention jusqu'à la prochaine étape. La juge s'est déclarée incompétente, ce qui signifie qu'il restera dans sa prison de très haute sécurité.


Merci à vous d'en avoir parler sur @SI.

La presse française, et Le Monde en particulier aime classer les personnalités entre gentils et méchants. Pour Assange, c'est très compliqué, beaucoup de révélations d'intérêt public, des conditions de poursuites et détention qui font honte aux démocraties, d'un autre côté il a aidé l'élection de Trump. 

Nous voilà revenu (mais en étions nous sortis ?) au temps de la "sélection naturelle" ... ne soyez jamais faible ou diminué car les loups qui se tenaient loin de vous, viendront vous dévorer !

L'absence de la "Presse mainstream" serait-elle liée au fait que des personnes Gilets jaunes avaient annoncé qu'ils seraient présents, eux, accompagnés de Juan Branco ?

Merci pour cette chronique !


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.