12
Commentaires

ASI "embedded" avec Charline Vanhoenacker

ASI a passé la journée de jeudi avec Charline Vanhoenacker. Mission : essayer de voir si ça coince entre l'humoriste belge et la nouvelle direction de Radio France.

Commentaires préférés des abonnés

"Lévy m'a traitée de connasse" : j'ai cru l'espace d'un instant qu'il s'agissait de Marc Lévy et ça aurait un vrai scoop. Las, il s'agissait d'Elisabeth et pour le coup, le scoop aurait été qu'elle ne l'eût pas traitée de connasse...

"Je ne sais plus qui a écrit sur un autre forum qu'il n'y avait plus que les comiques qui avaient un parole libre à Radio-France "

ce n'est pas moi mais j'aurais pu le faire.


Ce matin je n'en pouvais plus, c'était insupportable de propagande :


- et(...)

C'est le stagiaire qui s'est collé à cette blague d'article ?

Derniers commentaires

C'est le stagiaire qui s'est collé à cette blague d'article ?

cette mini série est franchement humour consensuel et peu dérangeant....vivre de l'humour dans les médias main stream exige forcément ce genre de limites....par contre aller travailler sur C8 me semble franchir un pallier assez dangereux....ceci dit je regarde ça de très loin.....l'art du comique vraiment subversif est très difficile....A titre de contre exemple Karl Kraus évidemment, et notamment sa couverture de la couverture des médias de son époque sur la conquête du pôle nord et les batailles médiatiques que les prétendants à la victoire se livraient......

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je l'avoue  : à 7h 57 ,la chronique  de Charline Vanhoenecker me fait souvent beaucoup rire . C'est bien vu et elle n'hésite pas à se moquer des puissants.

Je ne sais plus qui a écrit sur un autre forum qu'il n'y avait plus que les comiques qui avaient un parole libre à Radio-France.

Ils ressemblent de plus en plus au bouffons de sa majesté chargés de faire avaler les couleuvres.

"Lévy m'a traitée de connasse" : j'ai cru l'espace d'un instant qu'il s'agissait de Marc Lévy et ça aurait un vrai scoop. Las, il s'agissait d'Elisabeth et pour le coup, le scoop aurait été qu'elle ne l'eût pas traitée de connasse...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.