145
Commentaires

Aphatie, et la souffrance de Guéant

"Vous souffrez de l'image qui est la vôtre dans le débat public ? Vous souffrez ?"

Derniers commentaires

CHEZ MONSIEUR CLAUDE, C'EST PIRE QU'AU BORDEL : TU PAYES D'ABORD ET TU N'ES MÊME PAR SÛR D'ÊTRE SATISFAIT !

http://blogs.mediapart.fr/blog/resf/200112/chez-monsieur-claude-cest-pire-quau-bordel-tu-payes-dabord-et-tu-nes-meme-pa-0



Il semble que Môssieur Guéant ait bien retenu la leçon des aventures lues dans la presse et peut-être sur ses fiches de police de Dodo la Saumure et autres maquereaux fréquentant du beau linge : pour faire prospérer son affaire, c'est avant qu'il faut faire payer.

Rien de surprenant dès lors qu'il vienne d'enjoindre à ses tenanciers de préfectures de taxer forfaitairement de 110 € tous les clients, sans papiers déposant une première demande de titre de séjour : ils devront accompagner leur premier dossier d'un petit cadeau aux services à Monsieur Claude, un timbre fiscal de 110 € sans même avoir l'assurance que leur demande sera satisfaite.

Au-delà du parallèle folklorique et pertinent entre Guéant et les tenanciers de maison close, l'affaire est tout à la fois sordide et inquiétante.

Sordide parce qu'il s'agit de faire payer une vraie somme (110 € quand le PV dissuasif pour téléphone au volant est porté à 135 €) à une population à qui on interdit de travailler et qui, souvent, vit avec bien moins de dix € par jour. Ils paieront, bien sûr, parce que l'objectif, l'obtention de papiers, est sans prix à leurs yeux. Mais ce sera au prix de vrais sacrifices qui précariseront encore leur situation. Cette somme, avancée à fonds perdus, s'ajoute à celles exigées lors de la délivrance d'un titre de séjour : 340 € contre 220 € en 2005 auxquels il faut ajouter 220 € pour ceux qui n'ont pas de visa et 19 € de confection de titres biométriques... presque 600 € au total !

L'autre aspect est peut-être le pire. Il existe, aujourd'hui, en France, des fonctionnaires, une chaîne de fonctionnaires, qui réfléchissent, discutent, pèsent, supputent d'abord sur les meilleurs moyens pour dissuader quelques milliers de migrants de se fixer en France. Et sur le moyen de leur faire cracher le maximum, mais pas trop pour que ce ne soit pas rédhibitoire, s'ils décident tout de même de rester.

Nous ne savons pas qui sont ces fonctionnaires ni les services auxquels ils appartiennent. Nous ne connaissons que le nom de Guéant, leur Chef et celui de Sarkozy, leur inspirateur.

Nous tenons cependant à assurer aux uns comme aux autres, l'expression de notre très profond mépris. Celui-là même qui, à n'en pas douter, accompagnera un jour leurs noms s'ils sont connus et leur action dans les manuels d'histoire.
Aphatie, un troll trop nourri.
Résultat: La connerie en roue libre. Un étriqué mégalo, prenant ses pêts pour du Chanel.
Je suis allé voir l'interview sur RTL... En effet, Apathie ne rentre pas dans le lard du ministre de l'intérieur.
En effet, il ne lui balance pas tout ce qu'il aurait pu lui balancer.

Apres, quand il demande: "souffrez-vous de la situation?", là où DS entend une oreille compatissante, l'empathie du collabo, ca ne peut pas être aussi, en filigrane: "vous vous rendez compte, de par votre entourage propre, de la dimension raciste ressentie par la population suite à vos interventions sur l'immigration?"

Apres, je ne suis pas un spécialiste en Apathie, je me contente de regarder ses chroniques dans le Grand Journal, dont certaines sont très bien faites, et dont la partialité souvent décriée ici est tout sauf flagrante.... (mais sûrement est-il veule également, n'osant pas afficher publiquement l'approbation qu'il ressent profondément pour Sarkozy et ses sbires).

Du coup, je suis allé le voir le soir même sur Canal+, et là surprise: parallèle fait entre les propos de Guéant et ceux de Marine LePen, et Une de Libé reprise et en fond pendant un long moment... Alors bon: sûrement pour donner l'occasion à l'invité d'en face de mieux réfuter ces arguments penseront certains (ce que moi j'appelerais de la mauvaise foi)
Mais je gage que JM Apathie n'est pas suffisament naîf pour faire cette chronique sans se douter que les téléspectateurs retiendront l'image et le parallèle plus que la réponse de Jeanette Bougrab...

Alors, pour moi, non ce n'est pas une preuve suffisante !
Messieurs les jurés, en vôtre âme et conscience....
C'est facile, Aphatie s'est senti visé, parce que lui aussi, comme Guéant, et 40% des français, et surement pas mal d'auditeurs de RTL, est hostile au droit de vote pour les étrangers, ou hésite, ou a des amis qui sont hostiles ou hésitent, ou des auditeurs qu'il veut défendre...

Et Aphatie avait raison de trouver la Une de Libération outrancière, car elle l'était : peut-être même que les gens de Libération qui ont fait cette Une en avaient parfaitement conscience.

La désactivation des frontières pose des problèmes économiques et culturels. C'est une faute morale de réduire les motivations des gens à la haine des étrangers quand ils ont d'autres motivations.

Une faute morale qu'une partie de la gauche fait comme à son habitude, en toute bonne conscience, ou bien pour des raisons commerciales : un débat avec des gens intelligents et conciliants est bien moins spectaculaire qu'un débat où les gens s'envoient des insultes. Ou bien encore pour des raisons de stratégie électorale à la Terra Nova.

Ca tombe mal car le sujet est extrêmement sérieux. Les gens peuvent même s'entretuer sur un sujet comme ça (comme au Rwanda ou en Yougoslavie).

Charles Taylor, célèbre philosophe contemporain reconnait par exemple dans son livre sur le "multiculturalisme" qu'ouverture aux étrangers et préservation d'une culture nationale sont deux choses qui peuvent entrer en conflit. Et il y a des gens pour qui la culture nationale compte. Etonnant non ?

Allez, j'arrete de "vomir" mon "racisme sournois"...
Si Apathie veut plaindre des gens qui souffrent, j'ai reçu un mail de RSF ce matin, ainsi libellé :

A Chatillon, Mr et Mme PARAMESWARAN, leurs deux enfants scolarisés à l'école maternelle et primaire des Sablons et leur grand mère sont menacés d'expulsion. Tamouls, originaire du Sri Lanka, ils ont demandé l'asile afin d'échapper aux persécutions dont ils faisaient l'objet dans leur pays.
Leur demande à l'OFPRA et leur recours au CNDA ayant été rejetés, ils sont obligés de quitter le centre d'accueil pour les demandeurs d'asile à compter du 2 décembre et sont expulsables à tout moment.
Parents et enseignants se mobilisent pour demander une prolongation dans leur lieu d'hébergement actuel et la régularisation de leur situation administrative.
Une réunion a réuni ce soir une quArantaine de parents à l'école.
Une pétition est en cours de signature et elle sera portée mercredi 30 novembre à la sous préfecture d'Anthony par une délégation de parents.
Faites signer la pétition sur http://resf.info/P2064
Liste de diffusion RESF Malakoff-Montrouge-Vanves-Châtillon
http://www.educationsansfrontieres.org/
Je poste çà ici parce que j'aimerais bien une enquête confraternelle sur un certain nombre de journaux et émissions du style, "ils ont traité de " J'en ai marre de devoir passer de zemmour à Elkabach, puis des grandes gueules à carrément taré pardon brunet pour finir par on refait l'extreme droite, sans compter en effet les apatrucs ety autres servilités. URGENCE PARCE QUE LE PIEGE SARKOZYSTE SE MET EN PLACE? EVACUONS LES PROBLEMES ET PARLONS DE BUZZ
le bateau coule et apathie écope ,histoire de sauver sa boutique .Il faudra se souvenir de ces aboiements le grand soir est pour bientôt .
Merci pour cette chronique.

J'ai voulu vérifier par moi-même sur le site de RTL que la question que vous citez a bien été posée, tant, même venant d'Aphatie, la question posée à Guéant me semblait démente. Et j'ai encore été plus estomaqué par la question de relance qui suivit: "Vous souffrez d'être stigmatisé ?". Ouah!
1. Décidément, Aphatie ose tout, et c'est à ça qu'on le reconnaît.
2. On est en pleine novlangue orwellienne[Rappel: langue officielle d’Oceania, la novlangue fut créé pour satisfaire les besoins idéologiques de l’Angsoc (pour English Socialism) : elle doit favoriser la parole officielle et empêcher l'expression de pensées hétérodoxes ou critiques.]. Poser cette question à ce héraut du sarkozysme, digne successeur des indignes Besson et Hortefeux, soutien indéfectible de son maître-à-ne-pas-penser, le Petit Timonier, c'est en fait renverser —pour ne pas la poser— la vraie question qui aurait dû lui être posée si Aphatie avait été, comme il le prétend d'ailleurs (mais il ose tout, cf. supra), journaliste: "stigmatisez-vous ceux qui souffrent?" (les chômeurs, les pauvres, les sans-papiers, les roms, les personnes en arrêt maladie, les malades mentaux, etc.). On est en plein dans le renversement des mots et de leur sens, comme dans les slogans de l'Angsoc: "la guerre, c'est la paix", "la liberté, c'est l'esclavage". Ici, le stigmatisé, c'est Guéant. Encore un coup des immigrés!

L’idée sous-jacente à la novlangue est que si une chose ne peut pas être dite, cette chose ne peut pas être pensée durablement faute de renforcement par l’échange. (toujours ouiquipedia).
Il souffre?un peu d'humanité que diable ! Qui se dévoue pour l'achever?
J'espère que ces gens seront jugés un jour pour les saloperies qu'ils auront faites, les Guéant, Hortefeux, l'entalonné en chef et bien d'autres, et puis tiens, Aphatie pour complicité aussi allez hop !
Au sujet de la politique d'immigration je conseille l'intervention de Mélenchon ce matin chez Cohen, dans les 5 premières minutes.
Dans un excellent article Christian Salmon décrit le double brin de l'ADN du sarkozysme : le brin Minc (rigueur, réforme, récession...) et le brin Guaino (le grand récit national : la France, de Gaulle, le Conseil national de la Résistance...). Mais le sarkozysme est une monstruosité biologique et un 3e brin s'est greffé sur son ADN : le brin Buisson-Peltier* (xénophobe et populiste).
Le Numéro 1 l'a exprimé sans scrupule (discours de Grenoble, par exemple), mais c'est Guéant qui, depuis qu'il est passé à l'Intérieur, s'est voué à son expression la plus crue, la plus cynique. Ce n'est que la voix de son maître !

* Buisson et Peltier sont présentés comme des transfuges du FN, mais on peut se demander s'ils n'en sont pas les sous-marins ; Peltier peut en tout cas se vanter d'avoir naufragé le Vicomte Le Jolis de Villiers de Saintignon en le poussant à se lepéniser.
Ah apathie a un coeur lui aussi, tout comme son invité ?
Je croyais que c'était une marionette avec ventriloque pas très bien caché.
Des artistes mal venus, dans France Culture http://www.franceculture.fr/2011-11-25-des-artistes-mal-venus.... Ils ne pouvaient plus transporter leurs instruments, ils ont aussi du mal à se transporter eux-mêmes.
Bonjour
Ouf nous avons échappé ce matin à DSK !!!
L'UMP est pathétique. Sans programme, elle ne fait que de parler des problèmes entre le PS et EELV.
Ce matin, après mon réglage de passage au numérique, j'ai balayé les chaines et je suis tombé sur Jégou à LCP…
Une ruine de programme…
Face à l'inventaire d'un bilan catastrophique de leur gestion, un seul problème pour lui, le démantèlement de la filière nucléaire… qui va se démanteler toute seule (et sans le PS) car il n'y aura plus d'acheteurs.
quand je vois Aphatie à la télé je souffre tellement que je l' éteins.! Ce type qui se dit journaliste pue tellement le collabo ,qu on envie de lui donner la francisque. Mais peut -être que Gueant lui donnera. va savoir!!
Voté votre chronique DS.Je n'écoute pas RTL.Je vois Apathie le soir au grand journal où il est plus virulent avec ceux de gauche,même si ,de temps en temps,il profère des sentences révolutionnaires surprenantes. Apaiser une certaine clientèle de la chaîne payante ?,corriger l'impression laissée par sa prestation radiophonique ? Il a même reçu les félicitations du petit Barthès l'autre soir à propos de je ne sais quel trophée...En tous cas Guéant a bien fait de venir....le pôvre avait besoin de s'épancher et il a trouvé une des rares oreilles compatissantes disponibles.
Mais Guéant souffre sûrement davantage de l'échéance qu'il pressent pour 2012.......
excellent !
ah capitaine, vous n'êtes jamais aussi bon que lorsque vous titillez un collègue....enfin si l'on considère qu'Aphatie est journaliste, ce que je ne crois pas !

mais pour revenir sur le fond, Guéant est ce que notre pays a déjà connu par le passé de pire : c'est un raciste doublé d'un Préfet !!
il obéit, bête et discipliné, aux ordres du raciste en chef, obsédé depuis le début de son quinquennat par les chiffres de ses expulsions ; et pour cela il s'est entouré de la pire engeance, les Hortefeux, Besson et maintenant Guéant !...

alors pour remettre un peu d'humanité dans leur politiques qui n'est définitivement pas qu'une question de chiffre, je mets ce lien car une expulsion est toujours une histoire de personnes :
"Suruthiga et Sujinthran PARAMESWARAN sont scolarisés au sein de l’école des Sablons, en grande section et en CM1.
Leurs parents sont actuellement en Centre d'Accueil pour Demandeurs d'Asile. Leur demande ayant été rejetée, ils ont jusqu’au 2 décembre pour quitter les lieux.
Nous nous mobilisons pour empêcher que cette famille reparte vers un pays où elle risque la maltraitance, où elle n’a plus aucune attache.
Nous ne pouvons accepter que ces enfants dorment dans la rue, soient arrachés de leurs classes, séparés de leurs amis et de tous leurs repères.
Il est impératif qu'ils restent à l’école parmi leurs camarades.
Nous demandons la régularisation de la situation.
FCPE"


dommage qu'Aphatie n'ait pas eu connaissance de leur histoire, ni de toutes les autres histoires d'expulsions d'ailleurs...
Aphatie, collaborateur de radio-Paris-ment beurkk
Où l'on découvre qu'Aphatie est un larbin... Trop drôle.
Guéant souffre ? Qu'il crève...

Cela dit, tout ça n'est qu'un écran de fumée pour attirer les voix du bas du front. Sachant que les patrons, eux, sont pour l'immigration, même irrégulière : les immigrés sont un troupeau d'esclaves potentiels. Ce n'est même plus la peine de délocaliser, la main-d’œuvre "taillable et corvéable à merci" vient chez nous... La délocalisation se fait sur place...

Et quand on sait qui fait vraiment la loi chez nous...
Patrick Bruel aussi souffre énormement. C'est fou tous ces gens qui souffrent... :( j'aimerais pas être à leur place!
Aaaah ! Pathie ! Pathétique !
Quant à Guéant...
Il faudrait faire un inventaire de toutes les dispositions qu'il a fait prendre aux préfets, aux flics et à ses phrases tirées directement du vocabulaire du F.N. Guéant : le géant néfaste qui ne fait que mettre ses pas dans les traces d'un de ses prédecesseurs et m(è)aître,50 : un certain Nicolas Sarkozy lorsqu'il était ministre de l'Intérieur !
Lisez donc ICI le sale coup qu'il est en train de faire à l'ANAFE (association de défense des droits des demandeurs d'asile qui a accès aux zones de rétention dans les aéroports)...
J'aime la Une de Libé : une petite moustache sous le nez et hop, la ressemblance est flagrante ;o))
Attention Daniel, vous allez encore vous attirer les foudres de Jean-Michel. Et il va être obligé de se venger sur un gauchiste crypto-Trotskiste à l'occasion d'un rééquilibrage de temps de parole (tiens, ne serait-il pas bon de comptabiliser aussi la qualité de temps de parole, pour pondérer avec la quantité? Je sais, techniquement pas possible, mais à réfléchir, non?)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.