7
Commentaires

Khashoggi : Al-Arabiya dans les sables mouvants du mensonge

Comment coller à une version officielle toujours mouvante et se contredisant de jour en jour? C'est le défi qu'a dû résoudre la presse saoudienne durant l'affaire Khashoggi. Al-Arabiya a trouvé la parade : ne jamais s'attaquer au fond, et toujours taper sur les "ennemis" du royaume.

Commentaires préférés des abonnés

La France, fière libératrice du peuple lybien opprimé, phare de la liberté, de la démocratie et des Droits de l'Humain, toujours prompte à boycotter le vilain Vladimir (sauf pour sa si jolie coupe du monde de balle au pied), à mettre au pas le diabol(...)

" ça sent la défaite mal digérée ".  J'espère, qu'en plus,  ils ne l'ont pas bouffé. 

Khashoggi a été assassiné. Bon. On sait à peu près par qui (commando venu d'Arabie saoudite, qui d'ailleurs sera jugé sur place). Mais je vois peu d'interrogations sur pourquoi. Pourquoi? Qui enquête sur Khashoggi?

Derniers commentaires

Dans le genre grosses lavettes, on fait difficilement mieux.

Khashoggi a été assassiné. Bon. On sait à peu près par qui (commando venu d'Arabie saoudite, qui d'ailleurs sera jugé sur place). Mais je vois peu d'interrogations sur pourquoi. Pourquoi? Qui enquête sur Khashoggi?

La France, fière libératrice du peuple lybien opprimé, phare de la liberté, de la démocratie et des Droits de l'Humain, toujours prompte à boycotter le vilain Vladimir (sauf pour sa si jolie coupe du monde de balle au pied), à mettre au pas le diabolique moustachu ridicule du Venezuela, entretient depuis des décennies de fort bonnes et lucratives relations avec la glorieuse et paisible monarchie saoudienne. Comme chacun sait, cette terre de tolérance, de progrès, prône et finance depuis des décennies, si ce n'est des siècles, une spiritualité des plus ouvertes, empreinte de sagesse, humilité et amour d'autrui. Ces accusations de torture, démembrement et meurtre ne peuvent être que "fake news", l'oeuvre malfaisante de quelques jaloux manipulateurs.  Dans le cas contraire, nul doute que toute vente d'arme, accord commercial etc. aurait été immédiatement suspendu, et les philosophes à chemises immaculées auraient fait couler des rivières d'encre indignée dans nos meilleures feuilles de choux!

La doublepensée dans toute sa splendeur...

" ça sent la défaite mal digérée ".  J'espère, qu'en plus,  ils ne l'ont pas bouffé. 

petite erreur dans l'encadré parlant d'al arabia à cette ligne "Mais depuis 2015, avec l'arrivée au pouvoir du roi Salmane et la montée en  PUISSE de son fils Mohammed Ben-Salmane, cette marge n'existe plus." 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.