28
Commentaires

Mort de Zineb Redouane : révélations en cascade

Une autopsie algérienne qui vient contredire le parquet de Marseille, des CRS qui ne se souviennent de rien, un capitaine qui refuse de laisser l’IGPN examiner ses armes, une caméra de surveillance qui dysfonctionne… Sept mois après la mort de Zineb Redouane, le Média, le Monde, Mediapart, le Canard enchaîné, le Parisien... multiplient les révélations sur les écueils de l’enquête.

Commentaires préférés des abonnés

Alors on en est là en France. Insupportable ce deux poids deux mesures quand on pense qu'une seule participation à un regroupement non autorisé mais pacifique suffit a vous inculpent chez les gilets jaunes. L'institution devient l'anti modèle. Et de (...)

Merci d'avoir ainsi rassemblé et commenté les différents articles et les déclarations officielles ainsi que celle de la famille et des avocats. 


Même si on savait d'emblée que Zineb Redouane avait été visée délibérément puisqu'elle l'avait dit im(...)

Apprendre toutes ces turpitudes, voir cette photo... mais où est l'honneur de chacun


Bien sûr, nous étions émus de savoir une vieille dame victime

et nous n'avions pas cru un instant la première version du renvoi d'une grenade lacrymogène par un manife(...)

Derniers commentaires

Violences policières, énième épisode.

C'est qui le type sur la photo, visage noirci et perruque afro ?

Le commissaire Chassaing et son épouse. Le responsable de la charge des fêtards sur l'île de Nantes, le soir de la fête de la musique.

Bientôt trois semaines. Le corps de Steve Maia Caniço doit être en vue des côtes new-yorkaises.

zined redouane =malik oussekine

là aussi on avait essayé d'étouffer l'affaire, là aussi on avait à faire de consciencieux fonctionnaires des forces de l'ordre ( les voltigeurs ) qui n'avait pas fait montre d'un grand courage pour avouer leur crime, là aussi la hierarchie et les politiques avaient couverts l'affaire jusqu'au ridicule, jusqu'à ne plus pouvoir tenir !

là aussi les assassins coulent des jours heureux en famille


Sauf que cette fois un nouveau cap a été franchi avec la complicité directe de la justice et des médias...

"La police cherche-t-elle à faire obstacle à la vérité sur la mort de Zineb Redouane ? "


La question vaut aussi pour les médias "mainstream" (= pro dominants in french). 


S'ils avaient passé en boucle la photo des blessures de cette malheureuse, Castaner et Macron n'auraient pas pu soutenir, ne serait-ce qu'une minute, leur thèse négationniste.


Dès les premiers jours cette affaire présentait tous les indices d'un scandale d’État. Qu'il faille plus de 7 mois pour que des médias critiques (Le Canard, Le Media, @si...) montent au créneau en dit long sur les craintes qu'inspirent le pouvoir aux journalistes (les vrais).



il faut vraiment mettre fin a tous les corporatismes quels qu'ils soient..... Des salopards et des fachos il y en aura toujours chez les CRS mais que l'ensemble des echelons, les  collègues et des magistrats couvrent  leurs actes est pitoyable.

Quand même les légistes se mettent à mentir . L'institution judiciaire et la police doivent être purgées de haut en bas si on ne veut pas que le pays s'enfonce  plus loin dans l'état de fait  . C'est un scandale de plus pour notre pays qui est au rang des républiques bananières.

Merci d'avoir ainsi rassemblé et commenté les différents articles et les déclarations officielles ainsi que celle de la famille et des avocats. 


Même si on savait d'emblée que Zineb Redouane avait été visée délibérément puisqu'elle l'avait dit immédiatement à sa fille au téléphone, même si on avait compris que police et justice traînaient les pieds et n'avaient guère envie d'une véritable enquête, le tableau complet... avec une très sérieuse suspicion de dissimulation caractérisée voire de destruction de preuves... fait froid dans le dos. 


Il aura fallu sept mois, quand même, c'est pas fini et surtout c'est pas gagné. La majorité silencieuse (de la presse) elle en pense quoi?

Apprendre toutes ces turpitudes, voir cette photo... mais où est l'honneur de chacun


Bien sûr, nous étions émus de savoir une vieille dame victime

et nous n'avions pas cru un instant la première version du renvoi d'une grenade lacrymogène par un manifestant

et nous n'avions pas cru un instant à la seconde version officielle


et puis il y a cet interview trouvé ce matin mais que d'autres ont dû voir depuis longtemps


et il y a cet autre qui indique le premier responsable et celui qui devrait démissionner pour redonner un peu d'honneur à la France

Castaner n'est même pas nommé ! Rappelons le contexte ilets jaunes quand même, il a forcément joué un rôle dans l'entrave.

Voté. 

Merci pour la synthèse. 

On s'en doutait qu'il y avait obstruction et occultations dans cette affaire, mais vu l'addition de tout cela, c'est hallucinant à quel point...

J'avais vu les vidéos de Denis Robert sur ces révélations, mais je ne savais pas que d'autres médias moins confidentiels s'en occupaient aussi. Tant mieux, c'est pas trop tôt !

(espérons que ça ne puisse pas être à nouveau enterré pendant l'été)

Quelle honte, mais quelle honte !

Alors on en est là en France. Insupportable ce deux poids deux mesures quand on pense qu'une seule participation à un regroupement non autorisé mais pacifique suffit a vous inculpent chez les gilets jaunes. L'institution devient l'anti modèle. Et de s'étonner du succès des slogans anti flics. 

Tout cela rappelle étonnamment l'affaire Adama Traoré, non ?

C’est quand même beau la démocratie. Dans ta face Vladimir !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.