9
Commentaires

À Radio France, le « parrain » Jacques Vendroux n'est pas près d'abdiquer

Pas de retraite pour l'ex-patron des sports Jacques Vendroux qui, à 71 ans, jouera les prolongations à Radio France en tant que « consultant ». Personnage folklorique au centre d'un puissant réseau, sa carrière s'est construite avec sa « famille » et ses « amis », dans un joyeux et embarrassant mélange des genres.

Commentaires préférés des abonnés

Daniel Mermet, dont l'émission marchait très bien malgré le changement d'horaire imposé, s'était fait éjecter d'Inter.

Faut croire qu'il vaut mieux donner la parole aux footistes qu'aux ouvrières licenciées de chez Bernard Arnault.


(...)

Avec lui le dopage n'existe pas les matches truqués non plus il n'y a pas trop d'argent dans le sport et la corruption pour obtenir des compétitions encore moins malheureusement c'est pas le seul journaliste sportif de cet acabit.

Certains seraient tentés de comprendre que Vendroux, Platini,  Laporte  , et consorts, constituent plutôt  une association de malfaiteurs qu'une Amicale sportive ...

Derniers commentaires

" « mec de droite dans une maison qui a - jadis- donné parfois la voix à des personnes de gauche »", et qui se vend, maintenant, aux commerciaux et autres macro compatibles!

 Sibyle Veil a l'argent pour payer Vendroux mais n'a plus de sous pour le personnel "de base" et vend Frce Inter à la publicité?!

Merci pour ce décryptage très instructif.

Quel soulagement de n'avoir pas eu à élever d'enfant passionné par le sport ... parce qu'éducation oblige, il aurait bien fallu un jour expliquer à l'innocent qu'en fait, ça pue un peu...

Arrêt sur images n'existerait pas s'il n'y avait que Vendroux de foireux dans le sport et s'il n'y avait que le sport de foireux dans le journalisme

Certains seraient tentés de comprendre que Vendroux, Platini,  Laporte  , et consorts, constituent plutôt  une association de malfaiteurs qu'une Amicale sportive ...

Avec lui le dopage n'existe pas les matches truqués non plus il n'y a pas trop d'argent dans le sport et la corruption pour obtenir des compétitions encore moins malheureusement c'est pas le seul journaliste sportif de cet acabit.

71 ans seulement ? ça fait vingt ans que je lui en donne dix de plus.

Apparemment la futilité ça conserve.

Daniel Mermet, dont l'émission marchait très bien malgré le changement d'horaire imposé, s'était fait éjecter d'Inter.

Faut croire qu'il vaut mieux donner la parole aux footistes qu'aux ouvrières licenciées de chez Bernard Arnault.


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.