16
Commentaires

A l'aéroport de Châteauroux, qui attend ses usines chinoises

Châteauroux bientôt ville chinoise ? Ça c’est du titre coco. Pensez : cette préfecture de l’Indre, autant dire le trou du cul de la France, a pour projet d’accueillir des usines chinoises dans une ancienne base militaire de l’OTAN, avec à la clé des milliers d’emplois. Quitte à courir le risque, tremblez, de se faire dévorer tout cru par l’Orient éternel qui convoite le label made in France, et grignote doucement mais sûrement notre si beau patrimoine.

Derniers commentaires

Il y a une erreur : les bobos n'achètent pas d'écrans plats. Un bobo qui se respecte va au théâtre, môsieur, et mange des petites olives en terrasse dans le Marais.
"je venais de passer de longues heures dans les avions indiens, pour le meilleur (les films de Bollywood sur petit écran) et pour le pire (la grève impromptue). "

incroyable !!!! En Inde aussi il y a des preneurs d'otages?

"Pour Bottemine, l’enjeu est ailleurs : "de toute façon, le train va passer. Ou on le regarde, ou on monte dedans, ou on monte dedans dans l’espoir de le conduire. Je préfère de loin la troisième solution." Foi d’aviateur."

il y a une quatrième solution : le train pourrait être bloqué à cause de vilains grévistes preneurs d'otages qui décident de se coucher sur la voie.
Les quotas de nationaux à l'embauche, ça porte un nom, ça s'appelle la préférence nationale, un des crédos du FN! Quand c'est pour, ou plutôt contre les chinois, ça ne semble pas choquer!! C'est pourtant tout aussi sectaire.
Ben moi j'en ai marre de voir disparaître nos quelques morceaux de campagne "sauvage" au profit de toujours plus de zones industriello-commerciales qui font tache et s'étendent, s'étendent, s'étendent, aux alentours des communes.
Et que j'te rase, et que j't'arase, que j'te nivelle, que j'te détruise, et que j'te goudronne des parkings, et que j'te pose des volumes de ferraille...

MARRE, MARRE, MARRE !

Faut aller où pour voir la nature, va bientôt falloir prendre l'avion ou quoi ???
Je vais avoir du mal à ne pas conseiller dans les commentaires de cet article l'excellente BD "Dider Barco" dont l'intrigue tout entière est consacrée à l'arrivée des entreprises chinoises à Chateauroux. Les premières planches sont lisible sur le blog de l'auteur à partir de la page http://www.monsieur-le-chien.fr/index.php?planche=464 , le reste étant disponible en librairie.
Version imprimable du reportage :11 pages, copié-collé : 7 pages ??
Sur la photo de "première rencontre", on croirait voir Lagarde en plus jeune ...
Peut-être sa fille ? Nom de jeune fille: Anne-Sophie Lagarde.
;-/ Oh, bon, allez, c'était pour rire! Je le ferai plus.
J'ai des collègues à Châteauroux (d'ailleurs j'y étais hier) qui ont vu récemment la reprise d'une usine de conditionnement de bouteilles, si j'ai tout compris. Les nouveaux propriétaires ont repris le site et pas l'entreprise, qu'on se comprenne bien, et ils sont évidemment Chinois.

Le site a donc fermé et tous ses anciens salariés ont été licenciés. Après quoi les deux tiers des nouveaux salariés a été recruté ...directement en Chine, quant au tiers recherché dans le cru, il lui était demandé de parler mandarin. Un ouvrier de conditionnement de bouteilles dans l'Indre est censé parler mandarin pour avoir un job, voila ou nous en sommes.

Dès que j'ai eu vent de cette histoire, je l'ai immédiatement imaginée en bandes dessinées, l'ouvrier qui bosse dans l'usine de mise en bouteilles de bière, le licenciement et tous les ouvriers qui quittent le site, l'arrivée des nouveaux ouvriers de Chine, l'impossible retour à l'emploi, et pour finir la mise en bouteille dans la nouvelle usine d'un pack de 12 que l'ex-ouvrier achète dans son magasin, et vide, désœuvré, devant la télé.
Châteauroux n'est pas le "trou du cul de la France" mais son nombril... hi hi hi. D'abord c'est la ville natale de Dipardioux, ce qui n'est pas rien, et puis celle du peintre et dessinateur Bernard Naudin (une des stars de l'Assiette au beurre) dont une vaste toile (très révolutionnaire) décore une salle de la Chambre de commerce... Ce qu'il y a de bien, à Châteauroux, c'est l'airport (et sa piste longue longue) construit par les Zaméricains du temps de l'occupation américaine. Si cela a permis à Dipardioux de s'illustrer dans le trafic de cigarettes et de bourbon, ça a donné du rêve aux zédiles. Comme c'est "le coeur de la France", un point central du Berry plat, je me souviens d'avoir recueilli jadis une longue suite de confidences tendant à espérer une plate-forme portuaire de première importance... C'était au temps de la guerre irakoko-iranienne. Y'avait deux hangars voisins. Dans l'un les industriels de l'armement français chargeaient du matos à destination de Bagdad. Dans l'autre les industriels de l'armement français chargeaient du matos à destination de Téhéran. Le tout étant gardé par la gendarmerie et par des barbus sourcilleux. Pas question de s'arrêter sur le bord de la RN 20 (qu'était pas encore "autoroute") Le temps de pisser, y'avait un fourgon de police qui rappliquait. A part ça, le soir, qu'est-ce qu'on se fait chier dans la capitale de l'agro-alimentaire depuis que les Zaméricains se sont repliés.
Reste plus qu'à lire George Sand, comme dirait mon copain Pilorgé (Michel) qu'est un vrai artiste.
[quote=les habitants de Châteauroux ont vécu des décennies avec des soldats américains]

16 ans, je dirai des années, à la limite des lustres, mais des décennies ?
Une amie de la Drôme m'expliquait hier même qu'elle s'était étonnée de ne plus voir de champs de tomates dans sa région. Elle a compris quand elle a découvert une usine chinoise de concentré de tomates et des containers de tomates venant de Chine! Vous imaginez bien que ce ne doit pas être du Bio......
Nous ne sommes donc pas capables d'utiliser ces structures par nous-mêmes? A une époque, un slogan disait:" Nous n'avons pas de pétrole mais nous avons des idées." Il serait temps de les sortir des cartons!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.