10
Commentaires

A coups de millions, Berlusconi se débarrasse de son animateur-ennemi de la télé

Michele Santoro, journaliste qui attaquait Berlusconi chaque jeudi sur la chaîne TV publique RAI 2, accepte d'arrêter Anno Zero, son émission polémique (4 à 7 millions de téléspectateurs) contre un gros contrat et des indemnités qui provoquent une polémique : plus d'une dizaine de millions d'euros. Une pirouette qui déçoit ses supporters et l'opposition de gauche. Un soulagement pour Berlusconi qui avait accusé Santoro de faire "un usage criminel de la télévision publique" au cours d'une conférence de presse restée célèbre, en avril 2002 à Sofia (Bulgarie).

Derniers commentaires

Je trouve bizarre que cet article ne s'appuie que sur des journaux proches de la droite au pouvoir et / ou appartenant à Berlusconi, sans qu'ils soient contre-balancés par d'autres versions, venant par exemple de La Repubblica et d'Il Fatto quotidiano.

Certes Berlusconi a voulu se débarrasser de cette émission, mais sans succès. En effet, Annozero a finalement repris depuis 2 ou 3 semaines, toujours avec Michele Santoro et Marco Travaglio en chroniqueur... Il serait bienvenu d'en informer les lecteurs/spectateurs de ce site !

Il se trouve que mon compagnon est Italien et n'a pas la même version que vous sur les chiffres : 1 million d'euros serait le salaire annuel de Santoro (déjà très confortable évidemment) et 20 millions serait le montant qu'il fait gagner à la RAI, chaîne publique, grâce à son émission, la plus regardée en Italie.

Ne citer que des journaux d'un seul camp (surtout qu'en Italie, certains journaux incarnent le degré zéro du journalisme) ne permet pas de rendre compte honnêtement d'une situation.
Merci Gilles pour l'info. Comme quoi tout s'achète ! C'est plutôt désespérant mais je me pose une question, quel journaliste pourrait avoir envie d'arroser généreusement Sarkozy en France afin de le faire taire, j'entends à la télé ?
@Yanne

La situation est encore floue. le montant du contrat varie d'un journal à l'autre et son contenu aussi. Je ne peux donc répondre à votre demande de précision.
Je ne comprends pas, les 17 millions, c'est pour un contrat pour une autre sorte d'émission, des documentaires en prime time, toujours sur la RAI ?

Mais il va avoir une puissance de frappe colossale avec ça !!
En plus, son émission était peut-être beaucoup vue, mais elle n'a pas empêché Berlu et ses alliés de gagner les dernières élections, alors visiblement, ce n'est pas très efficace. Je ne comprends pas pourquoi les berlusconiens pavoisent, ça peut leur retomber sur le coin de la tête aussi sec. Je sais que quand on veut se faire passer pour un superchef, tout ce que font les adversaires, ça ne va pas, et on se glorifie surtout si on se fait rétamer (on a le même spécimen ici), mais je trouve ça étrange quand même...

Enfin, il s'agit peut-être des documentaires animaliers.... Vous ne le spécifiez pas, Gilles.
Tiens donc, je croyais qu'il n'y avait pas de liberté d'expression en Italie, qu'aucune critique ne pouvait etre faite contre le premier ministre , que les italiens votaient comme des moutons sans jamais entendre aucun autre son de cloche. Et là tout à coup on apprend qu'une emission très polèmiste depuis quatre ans sur la télé publique va etre supprimée, c'est interessant tout de meme. Je vous assure j'attends l'équivalent d'Anno zéro en France et je peux vous dire qu'aucune chaine en France n'oserait. C'est une chose de faire passer des messages en faisant rire comme le font si bien les guignols de l'info mais s'afficher ouvertement anti-Berlusconi comme le fait Santoro c'est autre chose. Cela dit j'ai personnellement zappé assez souvent car le tout contre et le tout polemique dans une atmosphère souvent survoltée fatique à la fin. Je m'inquiète pas pour le présentateur on le retrouvera ailleurs ...en politique peut etre.
L'honneur ne s'achète pas, le déshonneur oui. Merci Gilles.
Il a les moyens, le Duce actuel.
Ce qu'on ne sait peut-être pas mais qu'on peut imaginer dans une tractation avec un mafieux pareil, c'est qu'il lui a peut-être dit gentiment "Tou es gentil dé accépter cette soumme d'algent, ça nous fela l'écounoumie d'ouné balle dans lé mois qui viennent-é".
Pas oublier que la démocratie est une vue de l'esprit, depuis Berluscozy...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.