204
Commentaires

700 signalements au CSA après une interview de Zemmour sur France 5

700 signalements pour une interview.

Derniers commentaires

J'ai le souvenir d'un ami qui me conseillait un jour d'écouter Beur FM, pour me faire à l'idée que l'affaire Merah était montée de toutes pièces par les services secrets français.
Je n'ai pas suivi son conseil.
Néanmoins, je me demande s'il n'existe pas aussi sur cette radio des propos qui pourraient éventuellement être considérés comme une incitation à la haine (ce n'est pas là une appellation strictement réservée à l'islamophobie).

Arrêt sur image a t-il déjà traité de cette radio?

C'est une vraie question (sans à priori).
Zemmour, c'est l'effet détritus dans l'album d'Astérix "La zizanie": il suffit de le poser au milieu du village pour que tout le monde s'engueule ce qui arrange bien César qui l'a envoyé. Alors, demander à ce qu'on le sorte ou qu'on contrôle son omniprésence et ses propos des grands média (le milieu du village) me semble salutaire pour revenir si possible à un peu de sérénité et ramener les débats à des enjeux de fond.
Je ne suis pas un habitué du discours de Monsieur Zemour ni un lecteur de ses livres, mais pour ce qui est de son analyse de la situation de l'islam en France, je la trouve intéressante et étayée, elle appelle certainement à la contradiction, mais chacun est libre d'en juger.

Cette question (L'islam en France) est fondamentale pour notre société comme l'on été les débats sur les religions juives et catholique et pourquoi pas celte, dans notre histoire.

Il faut ouvrir le débat et non le clore.
Malheureusement c'est plutôt un esprit de fermeture que je constate dans ce forum.
Tonton Zemmour est revenu,
Les bêtises les sottises, il en a l'jabot remplis
Les journalistes en rut crient: "vive le ravi!"
Tonton Zemmour est revenu.

Il a affirmé que les musulmans sont très méchants,
Que toutes les femmes ne sont que suppôts de Satan,
Que ceux qui l'contredisisent sont tous antisémites,
Même si c'est des juifs car y sont pas des fanatiques.
Critiquer les musulmans est son fond de commerce, tous les soirs que Dieu et Allah font, il bénit - en cachette- les musulmans en comptant ses droits d'auteurs et ses cachets de chroniqueurs et ses ménages et ses allocs Assedic d'intermittent aussi, non?
Desolé je modifie mon précedent commentaire en fait il n'est pas con le Zemmour, il est malade !

Cela ne m'etonnerait pas qu'il attende avec impatience que quelqu'un, un noir ou arabe bien sur, l'agresse pour faire exploser les ventes de ses déchets...

Non non, Zizou pas toi, ne lui réponds pas , pas de coup de boule rien, il ne le merite pas !

Comment ça l'état, nos impôts lui payent une protection policière, ah merde .... Ça c'est trés grave.
Zemmour parlant de Debbouze, Sy et Zidane :

"pour le corps social, c'est à dire comment ils sont reçus par la population, par le peuple qui est là depuis 1000 ans, alors oui, ils sont moins Français que moi, parce que moi mes parents - et je les en bénis - ont fait l'effort de me donner un prénom, dans le calendrier comme on disait".

Dans la famille paysanne de votre serviteur, on est remonté jusque vers 1600, et notre nom est d'origine gauloise (un mot qui signifie : petite maison). Zemmour peut donc aller se rhabiller. Eh bien, je trouve que Debbouze, Sy et Zidane sont plus français que lui, plus représentatifs de ce que qui a fait la France pendant des siècles : un lieu de brassage. Lui appartient à ce qu'on dit par ci des noblaillons qui ont cumulé les tares à force d'entre-soi et de consanguinité : les « fin de race ».

Il aurait reproché à Dati d'avoir prénommé sa fille Zora : "Je l'ai dit à Rachida Dati, d'ailleurs !". M'étonnerait que ce garnd courtageux le lui ait dit en face : ce grand courageux se serait pris un coup de Lou.boutin dans les minuscules !
Bon, Zemmour a définitivement fondu un fusible.

Il est également d'une classe folle quand on considère le nombre de musulmans victimes de l'islamisme et du terrorisme.
Cette histoire notamment coloniale doit être regardée en face. Or rien n'est fait dans ce pays pour analyser cette histoire coloniale (qui a quand même couvert 4 siècles de l'histoire de ce pays !!).

Tout le monde aujourd'hui est en mesure de s'informer.

D'ailleurs, l'expression "nos ancêtres les gaulois" est une de ces conneries inventée par la IIIème République (qui soit dit en passant était colonialiste) car la France vient des Francs qui est un peuple allemand !!! Vous le savez ça ?

Bonjour le scoop !
Bon je sais que c'est sans doute vain de décortiquer son discours, qu'il est relativement boycotté, mais tout de même, il y a tellement de choses à dire pour enrichir son "autodéfense intellectuelle", Calvi ferait bien de reprendre un petit vaccin... :
1 : Islam/Islamisme : a-"l'islam-isme a été inventé au XVIII° s. pour faire comme les autres religions", techniquement c'est vrai, mais simplement parce qu'on distinguait la foi islamique : islamisme (cf christianisme), et la civilisation islamique : islam (cf : chrétienté)... là où c'est faux et grotesque, c'est de prétendre qu'il y a un rapport avec l'usage actuel du mot "islamisme", qui lui dérive de "islamiste" : partisan d'une réislamisation, d'une restauration de l'Islam civilisationnel ou confessionnel (ce qui a conduit à faire disparaître le terme "islamisme" et à le remplacer par islam avec un 'i' minuscule ; donc le mot "islamisme" actuel n'est pas "le même mot" que Islam. Calvi ne sait répondre autre chose que "au delà de la leçon d'histoire", alors que cellle-ci est rigoureusement fausse...
b-"Les islamistes se disent musulmans [...] parce qu'ils appliquent l'Islam"; alors ça par contre c'est vrai, le problème ici réside dans un discours qui depuis 15 ans a fait passer l'islamisme et/ou l'islam politique pour un démon politique comparable au fascisme ou au bolchévisme... Zemmour a sans doute été parmi les premiers à diaboliser cette idéologie, maintenant que cette condamnation est généralisée, qu'on peut aujourd'hui dire "qu'on fait la guerre à l'islam politique/à l'islamisme" de Poutine à Valls ; il passe à une seconde étape, revenir au fait que oui, la condamnation unanime de l'islamisme est techniquement une condamnation de l'Islam et un refus de voir les musulmans développer leur propre système politique et culturel, en dehors du mono-système post-occidental.
2 : "quand ils égorgent des adversaires, c'est écrit dans le Coran qu'il faut égorger les juifs et les chrétiens, Mahomet lui-même en a égorgé beaucoup" : bon là c'est juste totalement délirant, le Coran dit au contraire que les gens les plus proche de l'Etat de soumission à Dieu sont ceux qui se disent chrétiens juifs ou sabéens, voir II, 62 ou V, 69 et V,82 ; il existe un discours critiqueà leur égard, au XXII, 82, le Coran renvoie au jugement de Dieu au Jour Dernier pour trancher entre eux (en y incluant les Mazdéens)... en aucun endroit il n'incite à égorger qui que ce soit (à partd es animaux), et parfois,le Coran envisage la bataille sanglante, mais uniquement à l'égard de païens en état d'hostilité... donc c'est simplement faux.
Je passe sur le discours lepéniste complotiste qui considère que le gouvernement veut construire plus de mosquées et veut plus d'Islam...
Je passe aussi sur le délire des quartier ou "on ne vit plus à la française, mais à la musulmane" et "on surveille les jeunes filles" et la défense des pauvres femmes soumises au patriarcat des barbares
3 : "L'islam n'est pas une religion, c'est une loi, c'est un droit et c'est une nation" ; ça aussi c'est vrai, mais ça n'a rien d'exceptionnel, le mot religion est latin est ne peut se traduire même en grec, donc il n'y a de religion que de religion latine , donc la religion catholique romaine en ce sens là... tous les autres systèmes de valeurs ne se définissent pas uniquement par leur croyance aux aspects les plus irrationnels érigés comme dogme, ils se concentrent en général sur ce qui fait société et politique, à l'humanité...
4 : Calvi cite : " 'si demain il y avait 30 M de musulmans, bien décidés à voiler leur femme et à appliquer la charia, on ne pourrait préserver les règles minimales de la laïcité que par la dictature' cette projection vers l'avenir est inconséquente, la charia n'est pas légale dans notre pays" et Zemmour de répondre naturellement : "c'est déjà le cas" : Game Over... ce qu'il se passe ici est révélateur, d'une manière ou d'une autre le discours de Zemmour est déjà pensé par Calvi, puisqu'il ne peut imaginer une situation avec une forte minorité voir eune majorité de musulmans, et il pense que la charia (qui n'est roen d'autre que l'islam), puisse s'y appliquera ; sinon il devrait soutenir Zemmour, car lui-aussi, a peur d'une situation ou les musulmans ne seraient plus réduits à quelques ghettos sans expression. Je passe carrément sur le fait qu'il ets délirant d'imaginer que les 20 M de musulmans soient à ce moment là d'accord sur ce qu'est la charia et comment elle s'applique et surtout sur le peu de créance qu'ils ont tous dans leur système d'assimilation séculariste qui, même s'il s n'y croient plus, fonctionne à plein turbo...
5 : le débat sur l'application de la loi sur la burqa est tout autant surréaliste, puisqu'au lieu de considérer que peut être c'est une bonne chose de ne pas harceler certaines populations, de toute façon ultra-minoritaires avec une loi votée sur des considérations populistes, Calvi débat avec Zemmour de savoir si vraiment elle n'est pas appliqué, s'il a des preuves, laissant donc penser que ce serait un scandale, Zemmour gagne encore, à plat de couture.
6 : le bouquet final c'est bien sûr l'histoire de la bataille d'Alger en plein St denis (je passe sur l'incitation à peine voilée à l'armée à faire un coup d'Etat) a-"l'Etat major [...est] allé voir les spécialistes de l'armée israélienne [qui ] leur ont conseille de faire la même chose [qu'à Gaza]" ; bon là Calvi s'est totalement rendu ; au lieu de remettre dans son contexte le fait que l'armée français a des plans pour toutes les situations, comme un invasion américaine, chinoise, ou une invasion de la Russie, parce que c'est son boulot d'envisager même l'inenvisageable, il débat pour savoir si le plan existe vraiment ou pas... alors qu'iln'est en rien une preuve que l'Etat ou l'Etat Major ai vraiment l'impression qu'il faille investir certains "quartiers devenus étrangers"... mais Zemmour gagne encore b-la comparaison avec Israel et leur conseils avisé ne soulève même pas une exclamation, et pourtant, c'est là que réside le trait le plus grossier de ce discours, en Israel, il existe 20 à 25% d'arabo-musulmans citoyens israeliens, une majorité d'entre eux votent pour des islamo-conservateurs à tendance frèriste, leur parti est présent au parlement et tout à fait autorisé, de nombreux islamo-conservateurs du quotidien votent pour la droite israélienne sans complexe, les sheykh dans les mosquées incite les fidèles à soutenir la lutte palestinienne; il y a donc une liberté d'expression et de religion, (et bien sur tout le monde s'habille comme il veut et 99% des femmes portent un foulard moderne) ; et SURTOUT, L'ARMEE ISRAELIENNE NE S'AVISERA JAMAIS D'ENTRER EN ACTION A L'INTERIEUR DES FRONTIERES DE 67 OU ELLE N'A AUCUN POUVOIR... la situation de Gaza est une situation d'intervention militaire à l'étranger, ce qui n'a rien à voir avec St Denis ou Molenbeek...
zemmour est un descendant de pied noir. Il n'a jamais été algérien.

Ces pied-noirs qui faisaient "suer le burnous", exploitaient "la Fatma" ont toujours eu une rancune tenace vis-à-vis des Algériens qui ont gagné la guerre d'Algérie. Nous les retrouvons à Marseille, en Corse, en région PACA. Beaucoup, constituent le bataillon d'électeurs du Front-National.

Ainsi, comme une large majorité de pied-noirs, zemmour hait les Algériens. Il déteste les Algériens.

L'Islam, dans ce contexte, n'est en réalité qu'un prétexte.
D'ailleurs, pourquoi, tous ces islamophobes invités dans les plateaux TV, et mis en avant par les médias, n'attaquent jamais les Sénégalais, les Maliens, les Comoriens qui s'habillent souvent de façon traditionnelle ?????!!
Tout simplement, parce que les Sénégalais, les Maliens, les Comoriens ne sont pas arabes et plus précisément ils ne sont pas des Algériens !


Car il est devenu en France difficile de critiquer et d'être raciste contre les Algériens, contre les travailleurs immigrés comme "au bon vieux temps" des années 1970 à 1990. Alors, on utilise "l'Islam"... Ou pour ceux qui sont encore plus hypocrite, on peut être raciste en utilisant "la laïcité" (c'est ce qu'on appelle "le racisme vertueux")..

On aboutit, in fine, à de réelles atteintes aux droits de l'homme ou à de la ségrégation d'où l'affaire du burkini, qui a dégoûtée le monde entier :
- une femme est déshabillée sur une plage
- elle est contrôlée sur un plage par 3 hommes policiers
- ces 3 policiers étaient en bottes et armés de pistolets !
- enfin, l'attitude des voisins de cette pauvre femme était tout autant scandaleuse de part leur indifférence. Car personne ne l'a défendu ou ne s'est offusqué. Tous ces Français laissaient faire.

Voici une liste (non exhaustive) de ce que les médias mettent en avant :racisme :
- Zemmour et son racisme maladif des Musulmans.
- Rossignol et sa comparaison des femmes voilées avec "les nègres".
- Les repas de substitution interdit au profit de repas avec porc imposé aux enfants musulmans.
- Les mères de famille interdites de sortie scolaire car elles ont le tord de porter un voile.
- Les nounous virées de crèches (affaire Babilou).
- Méthode d'abattage dite "halal" qui soit disant ne respecte pas l'animal. Cette affaire a fait "pschiit" surtout après les scandales des abattoirs y compris bio.
- Volonté d'interdire la circoncision sous prétexte que l'enfant doit être conscient de cet "acte barbare" (ben voyons).

J'affirme que la lepénisation des esprits s'est dorénavant généralisée.
Le racisme en France est devenu général et les Français sont en grande partie devenus des racistes.
Ceux qui dirigent les chaines et émissions ne sont pas exemptés de ce racisme général qui gangrène la société française.

Il est intéressant aussi d'analyser le fait colonial dans ce pays.
Car rien n'est fait à ce sujet :
- les "aspects positifs de la colonisation"
- Taubira traitée de "guenon"
- les bananes lancées contre Taubira
- "l'esclavage nécessaire" affirmé en direct par Daniel Bilalian lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Rio
- etc etc


Espérons que le CSA ne soit pas également gangréné par le racisme.
Si Zemmour avait été interdit d'antenne on n'aurait fait qu'occulter l'existence d'une pensée raciste et xénophobe et de ses relais politiques; cacher n'est pas une solution.
Ses excès même, son absence de finesse, ses raccourcis, ses mensonges ne persuadent que les convaincus.... "non ragionar di loro ma guarda e passa.." hausser les épaules et passer serait la plus grande marque de mépris c'est tout ce qu'il mérite.
Je suis plus inquiet des heures d'antenne offertes par RTL aux astrologues, beaucoup plus nuisibles à l'intégrité spirituelle de la jeunesse.
C à vous, n'est-ce pas l'émission dans laquelle sévit Patrick Cohen ? N'est-ce pas dans cette émission qu'il avait reproché à Taddéi d'inviter des "cerveaux malades" ?
700 gugusses se sont tapé du Zemmour à la télé pour pouvoir s'en plaindre au CSA? Faut vraiment être barge!
Je vais faire dans le témoignage personnel qui n’est jamais représentatif, je sais :

Ces derniers jours, et depuis plusieurs années, quand je discute avec des proches ou des collègues
de travail, c’est invariablement la même chose : larmes aux yeux.
Tout le monde craque, se sent « comme une serpillière », la pression exercée par le management est de plus en plus dure et implacable.
Je ne vais pas faire la liste des symptômes.

Rien que jeudi et vendredi, deux collègues avec les larmes aux yeux. Plus moi.
Hier, ma voisine, larmes aux yeux.

On se soutient et se donne des conseils (dérisoires).
On cherche des solutions.

Mon quotidien, c’est ça : comment résister et tenir le coup face au rouleau compresseur de la finance qui exige toujours plus.

Ceux que je connais qui en bavent le plus, c’est à cause d’accident du travail. Séquelles graves, incapacité de travail, handicap.

Je pense que mon vécu n’est pas déconnecté du réel.

Et Zemmour, France 5, les politiciens, mettent au centre des débats la question musulmane.
De la drauche (soyez discrets, les Musulmans !) à l’extrême-droite (déportons les Musulmans ! façon Zemmour et le F.N.), même obsession.

Ils sont à dix mille lieues des Français.

Quand je croise une personne d’apparence musulmane (je ne suis pas équipée naturellement de détecteur de Musulmans), ça se passe bien.
Comme entre tous Français, on est généralement polis, civilisés, on se parle gentiment et on se tient la porte.

Si nous n’étions plus en crise, avec des millions de chômeurs et de pauvres et des écarts de richesses mirobolants, nous n’aurions plus besoin de boucs émissaires.
Que fait la police, les juges, y'a des lois anti raciste en France, on news applique pas , celle qui humilie les femmes elles a fond . Ras le bol du racisme/machisme ambiant.
Comment une personne déversant autant de propos haineux peut-elle continuer à être invitée à la télévision ?
Ceux qui détestent les Juifs se font conscieusement blacklister (à raison à mon avis même si ce n'est pas le débat), mais pour ceux qui détestent les Musulmans c'est différent...
Une petite analyse sous cet angle svp asi ?
Tout sur Zemmour, et rien sur tous ceux qui ont participé à en faire une star (et qui continuent)?
On a d'autres exemples de mecs pas très bien dans leur tête qui ont prôné la haine, qui auraient pu, tout simplement, se retrouver en service de psychiatrie (et, qui sait, y être guéris de leurs délires), mais qui ont, grâce au soutien des marchands de canons, des politiques de leur pays voire des pays voisins, et finalement de tout un peuple, ont fini par avoir les moyens de leur folie.
Le vrai problème, c'est qu'en face de lui, pas un théologien du Coran, érudit de l'Islam ou autre expert éclairé du sujet. Du coup, que de vaines tentatives outrées comme relaté dans l'article, mais personne pour vraiment l'exposer comme la fraude raciste et xénophobe qu'il est.

Déprimant.
il ne lui est pas interdit de détester cette religion.

Détester une religion (non, toutes) je veux bien.

Détester par principe tous ceux qui la pratiquent comme le fait Eric Quasimodo, non.
Au fait, la Constitution n'a jamais interdit la haine. Rien ne vous oblige à aimer votre voisin.
Il est regrettable que Zemmour n'aime pas les Français musulmans, néanmoins tant que son propos reste dans le cadre de la loi, il ne lui est pas interdit de détester cette religion.

Si en France, la tradition depuis plus d'un siècle est de sortir la religion de la sphère publique c'est parce qu'il est impossible d'en discuter de manière raisonnable, c'est à dire d'en discuter en faisant intervenir la Raison. Il découle de ce principe la mise en place de la neutralité de l'Etat (loi de 1905) et dans l'espace public l'évolution des moeurs vers la discrétion concernant le fait religieux.

Le problème de l'idéologie de la tolérance et de la différence, c'est qu'on a laissé certains membres d'une communauté réintroduire la religion dans l'espace public avec toutes les passions que cela peut engendrer. Le communautarisme se nourrit du rejet autant qu'il le combat. Donc ce type d'intervention de Zemmour est du pain béni pour les pseudos collectifs à la con contre l'Islamophobie. Un concept fourre-tout destiné à créer un délit de blasphème, et à interdire tout débat par le terrorisme intellectuel exercé sur la société.
"néanmoins tant que son propos reste dans le cadre de la loi" Il a franchi la ligne jaune depuis longtemps.
La cas Zemmour, c'est la création d'une distorsion de l'acceptable sur les antennes ; il peut après tout se permettre, enfreindre la loi, etc. Pas besoin d'être dans une association pour s'en rendre compte.
et qu'est-ce qui est acceptable ?
Il ne vous a pas échappé que ce qui est inacceptable pour vous l'est peut-être pour quelqu'un d'autres ...

et qu'est-ce qui est acceptable ?

Il ne vous a pas échappé que ce qui est inacceptable pour vous l'est peut-être pour quelqu'un d'autres ...


D'autres ... ?

Autre c'est la loi que stipule olivier. Pas des personnes. Certains de ses propos sont inacceptables ds le domaine public. Pas ds le cadre privé.
Et ce monsieur est hors la loi, en cause ses divers commentaires et différentes déclarations.
Il me semble que la Justice ne s'est pas encore prononcée sur les propos tenus lors de cette émission donc attendons de voir.

Il me semble que la Justice ne s'est pas encore prononcée sur les propos tenus lors de cette émission donc attendons de voir.


Non, toutefois il s'est vu sanctionné pour une myriade de connerie déjà dite. Je retiens aussi, vu le climat depuis qu'il officie jusqu'à maintenant, que toute son oeuvre n'est pas jugée comme elle se devrait par la justice.
La droite décompléxée irrationnelle ds toute sa splendeur.
Il n'y a rien a attendre, il a deja été condamné a de nombreuses reprises. Et cela malgre que le type sache jouer avec les mots pour etre a la limite du condamnable et non de l'acceptable qu'il a largement depasser.
Cependant je suis d'etre sûre que vous êtes absolument incapable de faire la distinction mon cher Trubli.
Donc ce type d'intervention de Zemmour est du pain béni pour les pseudos collectifs à la con contre l'Islamophobie. Un concept fourre-tout destiné à créer un délit de blasphème, et à interdire tout débat par le terrorisme intellectuel exercé sur la société....

-> existe-t-il alors de "vrais" collectifs contre l'islamophobie? Lesquels? Dans le cas contraire, qu'est-ce qui fait que cela n’existe pas?
Une association qui veut lutter contre l'intolérance, les discriminations, qu'elle le fasse pour tous ! Autrement on joue à un concours de victimisation délétère qui nous pousse dans nos retranchements identitaires. Et puis pourquoi ne parle-t-on jamais de christianophobie, d'athéophobie (ou mécréophobie) ... ? On pourrait aller loin dans cette compétition. Insulter quelqu'un, parce qu'il est gros, d'une couleur de peau différente, d'une aspiration sexuelle différente, d'un accoutrement différent* ou d'une coiffure différente est également condamnable. Il n'y a pas de hiérarchie dans la violence verbale gratuite.

* Savez-vous ce qu'endurent ceux qui s'habillent en gothique dans les "banlieues" ? Tout le monde s'en contrefout.
"l'idéologie de la tolérance et de la différence", "terrorisme intellectuel", "communautarisme", "délit de blasphème"

Dit-il en parlant de concept fourre-tout.

Je suis d'accord sur le fait que rien n'empêche à quelqu'un de haïr une communauté ou quoique ce soit d'autre. Le droit d'être raciste, c'est aussi ça la liberté de conscience. Rien n'empêche en retour de haïr un personnage aussi pitoyable que Zemmour et de demander qu'à la manière des signes religieux, sa présence dans l'espace public médiatique soit plus discrète, voir atone. Son propos est une incitation assez inquiétante pour que la justice la reconnaisse comme condamnable, ce qu'elle a déjà fait par le passé alors qu'elle est plutôt magnanime en la matière.

En revanche, lorsque vous parlez d'une réintroduction de la religion dans l'espace public à travers le religion musulmane, vous parlez comme si la religion y avait à un moment de l'histoire discrète. Il y a toujours eu des curés en bures (j'en ai vu qui bloquaient la circulation avec d'énormes cortèges de fidèles), d'énormes cathédrales, des églises partout, des anciens présidents s'affichant dans les églises, des députés faisant de même, des nones voilées, des juifs à kippa (bien qu'à d'autres époques, cela se faisait moins) etc. La religion capitaliste ostentatoire avec ses panneaux publicitaires ne dérange personne non plus. Ce qui dérange, c'est qu'une communauté méprisée dont on a sciemment organisé le repli sur elle-même après des dizaines d'années d’ostracisme, revendique une identité et une place dans l'espace public. Mieux encore, cette dernière serait coupable de vouloir remettre en cause la laïcité, une cinquième colonne contre la république en somme. Niveau délire de persécution, on atteint des sommets. Comme si, après avoir tant fait pour que son corps social s'atomise et se rabougrisse, la France découvrait avec horreur la différence des exotiques enragés qui avait si longtemps su disparaitre convenablement de la sphère du visible. Les marchands de canons prospèrent, la finance se gave, le climat se dégrade, les élites sont de plus en plus réactionnaires et l'oligarchie a fini d'éteindre le peu de foyer démocratique qui subsistait dans ce pays. Mais de qui devrions nous nous méfier ? Des arabes, répondent en cœurs le torrent des anti-biens-pensants, se croyant minoritaires avec leurs records d'audiences, pompiers-pyromanes lassés que l'on ne puisse dire tout haut ce que l'on criait déjà très fort. Comble, les musulmans ne sont pas féministes. La belle affaire ! La religion serait donc un conservatisme ? Comme si le patriarcat dans la société française n'était pas la norme partout (et que c'est d'ailleurs ça le problème et non pas le burkini) et que nous avions des leçons de progressisme à donner.

Vous faites l'éloge de la raison, vous devriez vous y mettre.
[quote=La religion capitaliste ostentatoire avec ses panneaux publicitaires ne dérange personne non plus]

C'est bon il faut être rigoureux. Le capitalisme est un mode de production de richesses. Il n'y a aucune théologie dedans.

[quote=Ce qui dérange, c'est qu'une communauté méprisée dont on a sciemment organisé le repli sur elle-même après des dizaines d'années d’ostracisme, revendique une identité et une place dans l'espace public]

Où voyez-vous la revendication d'une place dans l'espace public ? Le but du jeu des personnes qui revendiquent est tout autre. le but est créer un espace dans lequel l'influence de la société d'accueil ne se fera pas sentir et où les coutumes de la société d'origine pourront se perpétuer. Il faut enfermer les ouailles dans la communauté et s'assurer que toute médiation entre l'individu et la société se fasse via les représentants auto-désignés de la communauté. Nous ne sommes pas en face d'un problème religieux mais d'un problème de séparatisme social. Et ce séparatisme n'est pas que le fait des musulmans. Il y a d'autres séparatismes plus discrets.


[quote=Comme si le patriarcat dans la société française n'était pas la norme partout (et que c'est d'ailleurs ça le problème et non pas le burkini) et que nous avions des leçons de progressisme à donner.]

Encore à côté de la plaque. JIl me semble que vous avez loupé quelques épisodes dans l'évolution de la société française.

" lorsque vous parlez d'une réintroduction de la religion dans l'espace public à travers le religion musulmane, vous parlez comme si la religion y avait à un moment de l'histoire discrète"
Oui bien entendu, avant mai 68, avant la contre-révolution libérale -libertaire.
[quote=Trubll Le capitalisme est un mode de production de richesses. Il n'y a aucune théologie dedans.

En sommes-nous là désormais: jusqu'à pouvoir simplement ignorer* la théologique détermination de ce dont le capitalisme est la production: à savoir, la marchandise? Le naguère encore fameux dernier paragraphe du premier chapitre du Capital (de Marx,faudrait-il rappeler?): Le caractère fétiche de la marchandise et son secret serait-il à ce point "oublié" qu'on n'en aurait même pas retenu les deux phrases inaugurales: À première vue, une marchandise semble une chose tout ordinaire et qui se comprend d'elle-même. On constate en l'analysant que c'est une chose extrêmement embrouillée, pleine de subtilités métaphysiques et de lubies théologiques ?

Que Marx actualise et matérialise ainsi l'antique religion de Mammon serait-il à ce point tombé en oubli que cela révèle l'état de dégénérescence intellectuelle des sociétés où le mode de production capitaliste sévit? - D'où l'aveuglement devant "le terrorisme" d'aujourd'hui.


*Verbe qui, en français, comme ici, signifie "aussi": ne pas vouloir tenir compte.
La fréquence des allusions et citations bibliques dans " le capital" devrait suffire à rabattre le caquet des athées hors-sol. On ne peut sortir de la religion qu'en y étant entré.
Le capitalisme est avant-tout un rapport social avant d'être un phénomène économique. Je parle de la religion capitaliste comme du culte de la marchandise et de la consommation effrénée. Les fondements du capitalisme sont aussi religieux et sa matrice idéologique fait intervenir des notions de croyances, de fétiches, d'idoles etc. que les sciences sociales ont très bien analysée et qui relèvent en partie du champs religieux. Vous pouvez vous reporter sur le copieux ouvrage de Boltansky et Chiapello, le nouvel esprit du capitalisme, pour en avoir une idée. D'ailleurs, ne parlons-nous pas des temples de la consommation pour désigner les centres commerciaux ? La religion est une pratique sociale plus complexe que vous ne semblez le penser.

Porter l'habit que l'on souhaite en toute liberté et où on le souhaite est une revendication lorsque l'on fait parti d'un groupe social minoritaire et dominé. Vous parlez de la France comme d'une société d’accueil pour musulman, mais pour qui vous prenez-vous ? Pour le type qui distribue des droits à être français ? Les Français musulmans ne sont-ils pas français avant tout ? Et les curés musulmans, vous voudriez que ça soit le peuple entier qui les désigne par suffrage ? Pire, que ça soit la puissance publique qui s'en occupe ? Zemmour et compagnies prouvent que l'on peut être aussi loin que possible de la laïcité tout en s'en revendiquant grossièrement.

Le séparatisme est dans votre tête. Le groupe social issu de l'ancienne immigration coloniale est marqué par l’ostracisme géographique et culturel de ses débuts, poursuivi par un racisme structurel et handicapé par un mauvais ancrage dans le territoire (groupes sociaux fragmenté, sans positions dans la société et sans diaspora). Ce n'est pas un séparatisme, c'est la conséquence d'un apartheid organisé par les flemmards picsou de l'après-guerre (c'est du reste une mécanique non-spécifique à la France). Rien de suffisant n'est fait pour les sortir de ça, alors ils s'organisent tous seuls comme des grands pour le faire pendant que les réactionnaires de droite et de gauche leurs jettent des saillies de moins en moins élégantes. Vouloir homogénéiser la société civile sous le prisme d'une apparence certifiée conforme à je ne sais quels critères est pour le moins un projet lugubre et glauque (je vous le dit, je n'emploie pas souvent cette expression, mais c'est la définition stricte du fascisme). Là où commencent l'arbitraire et le coercitif dans les décisions de l'état se fini la liberté et l'égalité. La mort de la France, en somme.

Vous voulez lutter contre l'obscurantisme de la religion, arrêtez d'être flemmard à courte vue. L'obscurantisme prospère sur l'ignorance, la misère et la persécution. Pour lutter contre lui, il suffit que les gens puissent vivre dignement.
Je parle de la religion capitaliste comme du culte de la marchandise et de la consommation effrénée

Dans les pétromonarchies, hauts lieux de l'islam intégriste, ce culte est amplement célébré.
Aux Etats-Unis, autre haut lieu de l'islam intégriste (si je suis le même raisonnement qu'Al Ceste), on n'est pas en reste.
Merci pour cette argumentation implacable. On se sent moins seul.
Comparaison n'est pas raison.
Que Marx parle d'un fétichisme ne signifie pas que le capitalisme est une religion au sens propre mais plutôt au sens figuré. La preuve en est que ce même Marx parle du désenchantement du monde, des eaux froides du calcul. Une religion enchante le monde ce que ne fait pas le capitalisme. A l'instar du mercantilisme, le capitalisme est un mode de production. CQFD.
[quote=Trubll]Que Marx parle d'un fétichisme ne signifie pas que le capitalisme est une religion au sens propre mais plutôt au sens figuré. La preuve en est que ce même Marx parle du désenchantement du monde, des eaux froides du calcul. Une religion enchante le monde ce que ne fait pas le capitalisme. A l'instar du mercantilisme, le capitalisme est un mode de production. CQFD.

Le désenchantement du monde est la traduction convenue d'une expression, non de Marx mais de Max Weber: Die Entzauberung der Welt, laquelle traduction a fourni son titre à un livre de Marcel Gauchet. Cette confusion entre deux auteurs habituellement plutôt opposés, associée à votre mention "atténuée" et surtout tronquée de la célèbre formule du Manifeste du Parti Communiste: les eaux glacées du calcul égoïste ne sauraient constituer la "démonstration" à laquelle vous prétendez du capitalisme comme mode de production. Cette notion marxienne de mode de production ne saurait en effet être réduite, comme vous le faites à la fabrication d'objets - les marchandises - satisfaisant des besoins qui seraient matériels strictement. Dès le second alinéa du Capital, Marx lève en note cette réduction par la citation que voici: "Le désir implique le besoin; il est l'appétit de l'esprit, aussi naturel que la faim pour le corps...La plupart des choses tirent leur valeur de ce qu'elles satisfont les besoins de l'esprit." (citation reproduite intégralement: les points de suspension y sont de Marx). Contrairement à bien de ses disciples ou partisans - français hélas notamment - Marx n'a jamais donné dans la castration de l'esprit qui, chez nous, depuis si longtemps sévit.
"Porter l'habit que l'on souhaite en toute liberté et où on le souhaite est une revendication lorsque l'on fait parti d'un groupe social minoritaire et dominé."

En quoi ce groupe est-il plus dominé que vous ou moi? Et comment définissez-vous cette domination ?
Depuis mai 68, et le divorce des gauchistes d'avec la classe ouvrière, l'immigré ou le Français d'ascendance étrangère récente est devenu un héros paré de toutes les vertus.

" Vous parlez de la France comme d'une société d’accueil pour musulman, mais pour qui vous prenez-vous ? Pour le type qui distribue des droits à être français ? "

Je me prends pour le type dont les droits constitutionnels l'autorisent a donner un avis sur le sujet. Et je me prends pour un type qui connaît bien les effets délétères de la société communautariste que vous prônez pour le vivre au quotidien au sein d'une communauté ou les gens sont très bien intégrés mais pas du tout assimilés !

"Les Français musulmans ne sont-ils pas français avant tout ? "

Ça se discute. S'ils considèrent que les lois de la République sont au-dessus de leurs lois religieuses, oui ! S'ils considèrent que la religion relève exclusivement de la sphère privée alors ils ont compris l'essence de la France moderne.

"Et les curés musulmans, vous voudriez que ça soit le peuple entier qui les désigne par suffrage ? Pire, que ça soit la puissance publique qui s'en occupe ?"

Non mais la puissance publique doit s'assurer que les messages de ces religieux n'aillent pas à l'encontre des intérêts de la République, de son unité.
Ça se discute. S'ils considèrent que les lois de la République sont au-dessus de leurs lois religieuses, oui ! S'ils considèrent que la religion relève exclusivement de la sphère privée alors ils ont compris l'essence de la France moderne.


les considérations des uns et des autres rendent donc plus ou moins Français..



Non mais la puissance publique doit s'assurer que les messages de ces religieux n'aillent pas à l'encontre des intérêts de la République, de son unité.

la puissance publique qui contrôle le discours religieux quoi..en gros, l’inverse de la laïcité .
"Son propos est une incitation assez inquiétante pour que la justice la reconnaisse comme condamnable, ce qu'elle a déjà fait par le passé alors qu'elle est plutôt magnanime en la matière. "

pas du tout, malheureusement.
En France, on envoie en prison pour des propos tenus en public.
En somme, il est parfois plus grave d'avoir parlé que d'avoir fait quelque chose de pénalement répréhensible.
Je n'appelle pas ça un régime libéral de liberté d'expression et je trouve ça plutôt inquiétant.

Enfin notez que les arrêts de condamnation de la France pour atteinte à la liberté d'expression se multiplient.
Je trouve plutôt cela rassurant au contraire que l'on reconnaisse que l'on peut nuire de différentes manières par les propos ou encore que l'on reconnaisse pénalement la responsabilité de ceux qui incitent les autres à passer à l'acte en attisant leurs peurs ou leurs haines.
Ce sont les autres pays qui sont dans l'erreur.
Et c'est pour moi le signe d'une compréhension supérieure de ce qu'est réellement la liberté d'expression, ou la liberté en générale.
Ce qui est inquiétant, c'est qu'il y ait des DanetteOchoc pour défendre une régression dans le domaine et ce malgré les innombrables preuves des abus qui peuvent être fait de cette liberté et des drames qu'ils ont provoqués.
"Je trouve plutôt cela rassurant au contraire que l'on reconnaisse que l'on peut nuire de différentes manières par les propos ou encore que l'on reconnaisse pénalement la responsabilité de ceux qui incitent les autres à passer à l'acte en attisant leurs peurs ou leurs haines."

J'ai sûrement mal compris. Trouvez vous rassurant que l'on reconnaisse la responsabilité pénale de 2 personnes homosexuelles se tenant la main dans la rue, et qui par là attisent forcément la haine et incitent au passage à l'acte le beauf homophobe qui va derechef leur casser la gueule?
C'est juste pour être sûr.
J'ai sûrement mal compris.

oui
Et donc quel serait le sens du propos compris par l'exégète de @sandy?
Par exemple que nous pouvons nous féliciter des 18 condamnations de JM Lepen pour ses propos, dont 7 fois pour apologie de crime de guerre, banalisation de crimes contre l'humanité, consentement à l'horrible, 5 fois pour provocation à la haine, la discrimination et la violence raciale, antisémitisme, 1 fois pour trouble à l'ordre public, et 5 fois pour diffamation et injures publiques.

Je ne suis pas exégète, j'ai bonne mémoire: on a déjà eu une discussion sur la liberté d'expression avec DanetteOchoc et Faab qui appellent de leurs voeux une liberté d'expression à l'américaine, sans aucune contrainte, sans aucune limite. Et sandy et moi ne partageons pas cet avis.
Contre-sens. La loi de 1905 ne fait pas mention de l'espace public et si elle introduit la séparation de l'église et de l'Etat, elle se veut résolument libérale en matière de religion.

Aristide Briant, rapporteur de la loi : « toutes les fois que l’intérêt de l’ordre public ne pourra être légitimement invoqué, dans le silence des textes ou le doute sur leur exacte interprétation, c’est la solution libérale qui sera la plus conforme à la pensée du législateur. [...] Le principe de la liberté de conscience et du libre exercice du culte domine toute la loi »

Il y a un bon article sur wikipedia sur le sujet, lisez-le : https://fr.wikipedia.org/wiki/Laicite_en_France
[quote=La loi de 1905 ne fait pas mention de l'espace public]

L'ordre public dont parle Briant, se fait dans l'espace public par définition.

Citation:La loi de 1905 ne fait pas mention de l'espace public


L'ordre public dont parle Briant, se fait dans l'espace public par définition.


Par définition, l'espace public est multiple. Je pense que le propos de ce Mr ( Zemmour) se concentre uniquement sur la voirie, sauf quand il encense la présence de crèche ds les établissement publics.... (ce qui est interdit).
Ce n'est pas la loi de 1905 qui légifère sur le rôle de l'Etat de maintien de l'ordre public. C'est juste que le maintien de l'ordre public est une raison supérieure pouvant justifier la limitation de certaines libertés, dont les libertés de conscience et de culte garanties par la loi de 1905.

Je répète donc ce qui est exact : le principe de neutralité invoqué par la loi de 1905 s'applique aux services de l'Etat, pas à leurs usagers, pas à l'espace public, où la liberté de conscience et de culte prévaut.

Invoquer le rôle de protection de l'ordre public de l'Etat pour inventer un principe de neutralité religieuse de l'espace public est pour le moins tiré par les cheveux.
"la Constitution n'a jamais interdit la haine"

La constitution non mais la loi, d'une certaine manière, si : on compte parmi les délits par voie de presse l'interdiction d'inciter à la haine raciale, religieuse etc.

Autrement dit, s'il n'est pas interdit de haïr dans son for intérieur, il est néanmoins interdit de l'énoncer en public.
Par exemple donner un prénom qui n’est pas un prénom français à ses enfants

Alors qu'il commence par changer le sien, d'origine scandinave, et porté, qui plus est, par quelques beaux envahisseurs venus tout saloper sur nos côtes normandes et bretonnes.

Et changer de nom : Zemmour, ça vient d'Algérie. Je lui propose : Dupont-Lajoie.

(Son clash avec Domenach est gratiné, il l'accuse d'être le complice des futurs talibans)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.