34
Commentaires

4 heures 29 : mon ami Google Maps m'écrit

Commentaires préférés des abonnés

Et pour la cartographie localisé sans les espions, il y a OpenStreeMap (et osmand).


Parce que contrairement à ce que google voudrait que l'on pense, ces serveurs ne sont pas fondamentalement nécéssaire pour 99% des opérations qu'il propose.

(...)

" Mon ami Google m'a repéré près de l'Elysée, puis Quai Branly, puis Place de la Contrescarpe ; il m'a situé ensuite Quai des Orfèvres "

Qui suis-je ?

( mon ami Google a même prévu que je visiterai, un jour, Fleury-Mérogis ) 

Derniers commentaires

Ah Ardelaine ! Que vous avez bien fait ! J'ai moi-même suivie la visite sur la création de la coopérative il y a 1 ou 2 ans et c'était passionnant. Une belle boutique et une librairie très intéressante sur le sujet également !
Si d'aventure vous voulez poursuivre un peu plus au sud vos prochaines vacances, je vous conseille également dans le Vaucluse (d'où je suis originaire) l'usine Mathieu à Roussillon dans le Luberon. J'ai tenté la visite cet été, et moi aussi je me suis retrouvée à déplier une carte car aucun réseau 4G, rien du tout. Juste la bonne vieille carte michelin.
J'ai fini par y accéder en bravant tous les touristes très nombreux dans la région (je vous conseille d'y aller hors saison) et j'ai découvert une autre coopérative appelée Okhra, conservatoire de la couleur, en plein coeur des carrières naturelles d'Ocres. Le lieu est magnifique et leur parcours intéressant. Ils font d'ailleurs également des coopérations avec Ardelaine.
Je ne suis pas revenue par le même itinéraire par lequel je suis venue, même avec la carte Michelin je me suis plantée et j'en suis contente, car google m'aurait certainement pas proposé les chemins de traverses ou routes départementales qui m'ont fait redécouvrir mon département.
Bref je ne sais pas si vous comptez faire une émission sur les coopératives, mais je pense qu'elle aura du succès !

C'est pas pour vous saper le moral, mais ce que vous envoie Google Map Log ce n'est que ce qui est avouable. Je serai surpris qu'il ne sache pas qui voyageait sur les autres sièges de la voiture (corrélation entre les localisations des 2 téléphones) 

Merci pour la chronique. Question sans arrière pensée, car cela reste très énigmatique pour moi: comment pouvez-vous à la fois être aussi conscient de la catastrophe que tout ceci nous promet et prisonnier des plus grosses ficelles ? Je veux dire : activer la géolocalisation seulement quand c'est nécessaire, c'est quand même pas le bout du monde? Besoin a ce point de"confort" pour passer par pertes et profit ce temps ou on demandait son chemin aux autres, par exemple ? C'est mystérieux pour moi, alors que toute l'année, on sent bien dans vos chronique votre clairvoyance sur ce que ces petites satisfactions ont de dérisoire au regard des pouvoirs illimités qu'elles donnent aux Gafa. Je sais qu'on a tous nos seuils et nos contradictions, je ne joue surtout pas au père la morale, mais à ce point, cela me laisse perplexe! Si vous avez le coeur a prolonger la discussion, ce sera avec plaisir, bon été sinon!

Chacun ses contradictions, en effet. Et puis, comment raconter la vie des prisonniers, si on n'est pas soi-même prisonnier consentant ?

Plaignez-vous, DS ! Ce n'est pas tout le monde qui a des amis qui ont l’œil sur lui ! Par ces temps d'amis virtuels, celui-ci est quelqu'un de fiable...

et oui ,  l'eau mouille !





Daniel, avez-vous trouvé des pokemon?

Ah, et sur le  nouveau (enfin 8 mois déjà)  site d'ASi on n'a toujours pas un moteur de recherche performant permettant de retrouver à partir d"un pseudo et d'un mot clé une intervention précédente d'un quelconque asinaute. Pourquoi ?  Preuve en tout cas que vous ne reculez pas devant la régression technologique.

On est en 2018 donc c'est pas une vraiment une découverte à moins d'être hybernatus. A chaque fois qu'on utilise un service gratuit sur internet évidement qu'il y a une récupération de données personnelles (et même plus généralement à chaque fois que vous vous identifiez sur un serveur il y a récupération et stockage de de l'heure adresse IP à minima) . Le faite que google fournisse une interface pour le montrer ces données, offre la possibilité de désactiver la récupération, et aussi d'effacer ces données ( vous auriez du le faire avant le blocage ...) c'est quand même un moindre mal.

Maintenant pour les paranos même un téléphone "pas smart" va à chaque "bornage" donner votre position au serveur de l'opérateur téléphonique et c'est tellement précis et facile d'accès comme données que la police commence toujours  par les consulter lors d'une enquête et ça depuis plus de 20 ans. 


Pour openstreetmap (osm) c'est vrai que c'est une alternative fiable et opensource à googlemaps. Elle repose sur la contribution d'énormément de bénévole qui ont rempli la base de donnée sous licence OBDL administrée par l'entreprise privée Couldmade . Cette entreprise fondée en 2007 par Steve Coast (le créateur de osm et de son SIG)  a depuis été recruté par le grand méchant loup  Microsoft pour concurencer googlemaps! C'est d'ailleurs à ce moment là que les "mappeurs" ont pu avoir accès aux photos aériennes de Bing pour enrichir la base de donnée d'osm (qui est sous OBDL!) . Maintenant Steve Coast travaille pour Telenav , une société  qui propose entre autre des solutions de navigation embarquée et de la publicité sur mobile en fonction de votre géolocalisation ...

" Mon ami Google m'a repéré près de l'Elysée, puis Quai Branly, puis Place de la Contrescarpe ; il m'a situé ensuite Quai des Orfèvres "

Qui suis-je ?

( mon ami Google a même prévu que je visiterai, un jour, Fleury-Mérogis ) 

Vous démontrez très bien à quoi j'échappe, volontairement, en n'ayant plus de smartphone. je suis revenue au téléphone à clapet avec plaisir, certes je suis retraitée, je serai en activité sans doute que je ferais comme vous. Et j'ai aboli toutes les cartes de fidélité qui vous espionnent depuis 3 ou 4 ans.


par contre "je vis" devant mon mac… depuis les années mi-80, net 1996, j'ai eu un tél. portable dès 1996 : juste pour dire que je suis vieille certes, mais pas en retard de techno : juste je refuse d'être espionnée.


j'ai fermé mon FB et twitter où j'étais depuis leur début à l'annonce des Cambridge papers.


on est quelques-uns comme moi, ils en causent sur France Culture.

" L"espionnage serait peut-être tolérable s'il pouvait être exercé par d'honnêtes gens " ( Montesquieu )

S'il vous plaît ne me donnez pas le chemin, je n'aurai plus l'occasion de me perdre.

Mon portable de 15 ans un sagem my 220x ( je ne vous dis que ça) me sert à téléphoner, parfois, à envoyer des messages quelquefois.

Pour lire j'ai un livre.

Pour programmer une randonnée une bonne ign.

Le plein, je le fais avant de partir.

Je n'aime pas être contraint et me paie ma liberté dans ma préparation.

C'est tout con.


Pour ma part, je l’ai désactivé, il ne saura pas que je suis paisiblement installée sur les bords de la Volg…

euh… non, rien.

"En même temps" comme dirait l'autre ...trimballer son smartphone en wacances , quelle idée ? N'est ce pas l'unique occasion de se débrancher et se retrouver soi-même et avec ses contemporains ?

Je me prends à rêver.

Si Stevenson* avait pu bénéficier du secours de Google-Maps, aurait-il eu à payer un copyright ?


Vous-même, cher lider maximo, pouvez vous attendre à reverser à Goggle-Maps tout ou partie de ce que cet intéressant billet vous aura rapporté.


On n'arrête pas le progrès, il s'arrête tout seul.



(*)<<<>>>

Et vive le RGPD


Je suis tombé par hasard sur cet article il y a pas si longtemps me semble-t-il intéressant.


En tout cas ce n'est pas nouveau. Et l'histoire du fichage d'Eu Disinfo nous montre bien que ce n'est pas gagné.


https://www.letelegramme.fr/soir/facebook-google-j-ai-telecharge-mes-donnees-et-c-est-bluffant-24-05-2018-11969753.php

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/01/06/32001-20140106ARTFIG00398-google-vous-suit-a-la-trace.php

Pour ceux qui chercheraient la fonction  : il s'agit de l'historique des positions.


Par ailleurs Daniel, il me semble que vous vous soyiez bien pris vous aussi jeu (le papier vous montre en tout cas comme tel).
'Plus question de lui demander où est la station-service, ou la maison de la presse, la plus proche " 
C'est faux, il est tout à fait possible pour reprendre cet exemple de trouver une station service en utilisant soit une géolocalisation activée quelques secondes et désactivée après la recherche ponctuelle (mais non historicisée),
soit tout simplement taper (quelques secondes de plus) le nom d'un village et faire une recherche "aux environs" avec une appli tierce non connectée à google comme Carbeo (privée) ou le site du ministere (mais là c'est l'Etat).


Je cris que plus ces système informatisés "intelligents" vont se sentir obligé de signifier leur aspect indispensable, en faisant leur propre pub avec le genre de mails que vous avez reçu, à la manière "regardez, je suis génial hein ?", plus ça signifiera qu'il n'en est rien et qu'on pourra toujours se passer d'eux. Et c'est une bonne nouvelle finalement.

Et pour la cartographie localisé sans les espions, il y a OpenStreeMap (et osmand).


Parce que contrairement à ce que google voudrait que l'on pense, ces serveurs ne sont pas fondamentalement nécéssaire pour 99% des opérations qu'il propose.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.