11
Commentaires

3 semaines sans pub pour Hanouna : le CSA frappe C8 au portefeuille

Et Hanouna sortit le CSA de sa torpeur. Après plusieurs mises en garde, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a sanctionné C8 en interdisant à la chaîne de mettre de la publicité avant, pendant et après la diffusion de son programme phare, Touche pas à mon poste,pendant trois semaines. Taper au porte-monnaie, seule solution pour tempérer les ardeurs de la télévision ? La méthode avait déjà été éprouvée, avec un certain succès, lors du passage de Morandini sur iTELE.

Derniers commentaires

Double baffe: le CSA frappe au porte-monnaie et frappe parce que Hanouna ne respecte pas ses employés.
Félicitation le CSA.
Dans son communiqué, le CSA considère "que cette scène méconnaissait les dispositions de la loi du 30 septembre 1986 qui lui donnent la responsabilité de lutter contre les stéréotypes, les préjugés sexistes, les images dégradantes et les violences faites aux femmes, en particulier dans les émissions ayant un impact important sur le jeune public".

Etonnant que ceci n'ait pas été appliqué lorsque Rocco Siffredi avait agressé Cécile de Ménibus dans une émission de Cauet
mauvaise punition...... il aurait fallu 3 semaines de suspension de l'emission et impossibilite de programmer de la pub sur le créneau libéré.
Hanouna ?

C'est qui, Hanouna ?

Et C8 ? Mais j'ose à peine..
.
je ne comprend pas , les annonceur avaient déserté y parait... des conneries hein, mais si à @SI y'a manipulation, en ne donnant pas de lien entre info, je ne paye pas pour ça au contraire. Comment se fait il que dans l'article aucune mention aux départ/retours ? des annonceurs n'est été mentionnés. Donc on nous fait ici la meme qu'a la tV , les mêmes fausses nouvelles des actions contre les profiteurs.
Plus de pubs de nouilles pour Hanouna
Plus de pubs de slip pour Hanouna

Le CSA frappe dur la culture
Serait-il possible, s'il vous plait, que sur a@i au moins, on échappe à cette expression infantilisante, souvent utilisée dans un contexte violent et oppressant, par exemple quand un politique signifie qu'il va nous supprimer des droits : "siffler la fin de la récré" ?
L'arme économique c'est parfait, stopper la pub à l'antenne c'est très bien, mais quid d'internet ? Le site de l'émission n'est pas frappé d'interdiction de pub. De plus, le nombre de clics générés par le buzz suite aux dérapages de Hanouna et de son équipe doit être colossale, et cela se vend cher aux annonceurs.
Hanouna sans pub, c'est trop cruel.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.