20
Commentaires

2014, pour une année limpide...

Et vous, les vacances se sont bien passées ?

Derniers commentaires

décidément,on a pas de chance nous les français, après 17 ans du système UMP qui en multipliant la dette par 3 ou 4 nous a mis à la merçi de créanciers sans scrupules, dans une Europe qui au lieu d'aider la Grèce tout de suite pour 15 milliards d'euros a tergiversé jusqu'à ce que celà coute un millier de milliards aux contribuables européens et rapporte une fortune aux mêmes créanciers, nous les français, on met au pouvoir un mou, qui ne respecte pas ses promesses électorales et n'ose pas nous dire qu'on est surendettés, pieds et poings liés par le bilan précédent, coincés entre l'Allemagne qui commande et l'Italie qui nous montre la voie.
désolé, mais le Hollande bashing, çà fait peut-être plaisir mais ç'est l'équivalent de se mettre la tête dans le sable.
et commencer un article comme çà, en mettant tous les politiques dans le même sac, çà ne va pas nous conduire bien loin ou plutot si...
J'attends vainement une analyse sur le rôle des médias aujourd'hui qui ont TOUS (sauf peut-être Médiapart) passé à la trappe le fameux bilan du quinquennat d'avant et ses conséquences sur la politique actuelle. Peur qu'il revienne en 2017 ? allégeance aux 1% qui dominent ?
En attendant faisons nous plaisir...pour commencer l'année. Heureusement, il y a des coupes du monde pour se changer les idées.
Quinze jours pour explorer le site des "porno-quenelles"? C'est trop.
incursions "hors de la boîte",
si c'est en dehors, n'est ce pas plutôt "excursion" qu'il eut fallu employer, incursion désignant plutôt le mouvement vers l'intérieur ?

Bonne année itou !
La planète va mal (sauf celle des riches )et pourtant on est tous là, à se souhaiter "la bonne année " . Des vœux pieux autant que dérisoires. Les riches, ils sont de plus en plus nombreux lit-on...Les crève-la faim aussi. Comme avant, pire qu'avant dans le temps de la non-mondialisation. Le président qu'on a élu ( 'j'en suis ) a oublié son discours du Bourget... L'UMP de Copé responsable en grande partie des dettes qui nous accablent critiquent ceux qui essaient de réparer les conneries de son ex-petit chef...Des bébés meurent dans un hôpital d'avoir été nourris par des saloperies...Il pleut sur la Bretagne déjà inondée ...Les prix ont augmenté , les salaires et les retraites PAS...Etc etc "bonne année quand même.
Contente de vous retrouver Daniel pour la xième année. Salut à vous et aux autres.
Et ça "geint" dans les JiTés : les Français sont déprimés et, du coup, ne claquent plus leur fric (qu'ils ont de moins en moins)...
On le serait à moins, non, dépressif ?
Ajoutons à ça les pluies, coups de vent qui n'ont pas arrêté depuis le début des fêtes dans l'Ouest... cette douceur bizarre et ce froid extrêmement polaire sur les USA... le fait que l'Allemagne est retournée au charbon (enfin, pas au travail, à l'énergie charbon)... on se dit que nous sommes tous dans une galère extrêmement délétère...
Et certains doivent en être à se dire " une p'tite guerre, ça serait pas mal"... (enfin, pas du genre de celles déclenchées par Hollande l'Africain)
Pour être limpide, elle sera limpide...
Moi aussi je me marre.
gamma
Bonjour
Ecoutant un minimum la radio et pas du tout les JT TV, mon oreille s'est quand même inquiétée des mauvaises nouvelles du monde.
C'est pas jojo: Egypte en contre révolution, Liban instable, Syrie en perdition, Irak de même, Bengladesh en révolte, Thaïlande virant entre le rouge et le jaune, Cambodge en découverte des lois du marché, Sud Soudan en guerre des clans, Mali en sourdine, Centrafrique en décomposition active, Somalie en réveil islamisme…
Bon j'arrète mais pour finir un bon moment de rigolade (macabre certes) hier en regardant l'année du zapping. Retour vers le passé: C. Chazal s'interroge et interroge Hollandréou sur son objectif de vaincre le chômage. Le quidam sans se démonter répond: je sens que ça approche, nous y sommes presque…
"Hollande s'est fait élire sur un programme de gauche [...] avant de se rabattre, quelques mois plus tard, sur la seule politique économique autorisée par les engagements internationaux de la France"


quelques mois plus tard ? Lol. Ces chroniqueurs toujours en retard sur l'info...

Et les engagements internationaux de la France ? Ils ont été pris consécutivement à ce qui est une forfaiture (la ratification du traité de Lisbonne en contradiction avec le vote référendaire de 2005). A ce titre là, ces engagements ne valent pas mieux que le vote du congrès en 1940 donnant les pleins pouvoirs à Pétain.
J'ai un problème avec ce passage :

"Comme Mitterrand et Chirac avant lui, Hollande s'est fait élire sur un programme de gauche (pouvoir d'achat, fracture sociale, guerre à la finance), avant de se rabattre, quelques mois plus tard, sur la seule politique économique autorisée par les engagements internationaux de la France (compétitivité, rigueur, plans sociaux, sacrifices)."

Chirac n'avait pas un programme de gauche. Hollande avait dans son programme des incohérences qui auraient du nous mettre la puce à l'oreille (son insistance sur la nécessité de diminuer la dépense publique). C'est un sujet de critique médiatique aussi. Pourquoi aucun média n'a pris au sérieux les mises en garde lancées par certains notamment au Front de Gauche ? Pourquoi on confond sans cesse le programme et la rhétorique ?

Quant à la seule politique économique autorisée, elle n'est telle pas seulement à cause des engagements internationaux mais à cause du pouvoir qui est celui du capital en général. Il y a plein de pays hors de l'UE qui appliquent la même politique que nous, ceux qui ne le font pas se heurtent à des difficultés dues à la riposte des capitalistes (voir l'amérique latine, notamment).
Les traités font partie du jeu mais il y a derrière un pouvoir réel qui même sans traités ne nous laisserait pas tranquille.
Bonne rentrée 2014 à toutes & tous !
"Mais par exemple les rivages de ma mer de Chine, qui seront peut-être, ou ne seront pas, à 2014 ce que furent les Balkans à 1914"

Pythonisse, Madame Soleil, Elisabeth Tessier, de toute façon on ne vous croit pas, Cassandre.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.