Renault : le directeur, l'accusé, et le commissaire Moulin
Sur le bout de la langue
Sur le bout de la langue
chronique

Renault : le directeur, l'accusé, et le commissaire Moulin

Scène d'ironie tragique en entreprise néo-libérale

Réservé à nos abonné.e.s

Que l’entreprise en régime néo-libéral ait quelquefois des emballements de machine folle, aussi absurde que destructrice à l’endroit de ses propres employés, on le savait déjà plus ou moins confusément. L’invraisemblable document mis en ligne par le site de l’Express n’en apporte pas seulement la preuve, il en produit l’ahurissant spectacle – spectacle exclusivement sonore, assez éloquent pourtant pour que les images se forment aussitôt dans nos cerveaux stupéfaits – sous la forme d’un enregistrement qui restitue l’entretien par lequel la direction de Renault a signifié sa mise à pied à...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.