Mariage homo : le débat en débat
Sur le bout de la langue
Sur le bout de la langue
chronique

Mariage homo : le débat en débat

De Michel Serres à l'Assemblée, vices et vertus du dialogue contradictoire

Réservé à nos abonné.e.s
En juin dernier nous avons tourné un D@ns le texte avec Michel Serres sur son livre Petite Poucette. L'entretien terminé, le philosophe avait exprimé des positions très hostiles au principe du débat contradictoire, qu'il jugeait parfaitement stérile - et notre entretien, peu concluant. A l'époque je n'étais pas du tout d'accord ; mais en assistant au spectacle souvent consternant du "débat" sur le mariage pour tous, j'ai fini par devenir, comme lui, débatophobe. Faut-il alors jeter le bébé-débat avec l'eau du dialogue de sourds ? Il y a d'autres perspectives, qu'Etienne Chouard, en fervent débatophile, ouvre pour nous...

Etrange souvenir que cet entretien avec Michel Serres... Encore tout essoufflée de mon échange avec l'auteur de Petite Poucette, je me croyais en paix, devoir accompli, hop c'est dans la boîte encore un beau dialogue un peu costaud qui va allumer des étincelles dans les chaumières. Et voilà que le philosophe, peu content, me lança en désignant son livre un "donc, vous être très contre" qui n'était pas du meilleur augure... Je protestai, arguant de la démarche à laquelle je me tiens dans tous mes entretiens, préférant toujours le polémique constructif au promotionnel lénifiant... Et le philosophe de poursuivre :

"Tout le m...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.