Pigeons : le gouvernement recule-t-il ?
Éconautes
Éconautes
chronique

Pigeons : le gouvernement recule-t-il ?

Le projet de taxation sur les cessions d'entreprises a été très vite remis sur le métier

Réservé à nos abonné.e.s
Est-ce la fin du mouvement des pigeons, ces entrepreneurs toutes ailes déployées contre la hausse de la fiscalité sur les plus-values de cessions d'entreprise ? Hier jeudi, Pierre Moscovici, ministre de l’économie, annonçait que le projet serait aménagé. Une reculade comme l'annonce rapidement une majorité de médias ? Pas encore complètement. Mais une pantalonnade, sûrement.

Ceux qui se réjouissaient de voir une manifestation de pigeons dimanche prochain devant l’Assemblée vont être déçus : depuis que Moscovici est revenu sur le projet de taxer les plus-values de la cession d’entreprises au même niveau que les revenus (soit potentiellement à 60% environ), la manif a été annulée.

Avant même de recevoir hier une trentaine d’entrepreneurs à Bercy, le ministre de l’économie l'annonçait le matin au micro de France Inter :"S'il y a des mesures qui choquent ou sont de nature à dissuader l'investissement de ces jeunes entreprises innovantes, il faudra y revenir."

Du coup, jeudi soir, la pres...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.