Pénurie d'essence, fuite des capitaux : après l'euro, l'apocalypse ?
Éconautes
Éconautes
chronique

Pénurie d'essence, fuite des capitaux : après l'euro, l'apocalypse ?

"Et pourquoi pas la vie sur la lune ?" Episode 3

Réservé à nos abonné.e.s
La fin de l'euro ? Fuite des capitaux, pénurie d'essence, inflation vertigineuse : telles sont quelques unes des conséquences apocalyptiques possibles, selon les adversaires de l'hypothèse (les deux premiers articles de notre série sont ici et ici). Aussi, les économistes critiques, comme Frédéric Lordon ou Jacques Sapir (qui en débattra sur notre plateau jeudi 4 juillet à 19 heures, en direct, avec Jean-Luc Mélenchon), ont-ils commencé à esquisser des propositions alternatives à partir de l'idée d'une monnaie "commune", et non plus seulement "unique".

Si personne n'en parle trop ouvertement, beaucoup y pensent. Quelques think tanks, quelques médias favorables au maintien de l'euro, ont fait l'effort de se pencher, armés de calculettes et de caméras, sur l'hypothèse d'un éclatement de la monnaie unique. Dans ce rôle des scénaristes du pire, distinguons l'émisson Capital de M6, et l'Institut Montaigne.

L'option du retour aux monnaies nationales a été épluchée pendant la campagne présidentielle de 2012 par l’Institut Montaigne, un think-tank de droite qui chiffrait les propositions économiques des candidats et donc celui du Front National. Sans grande surprise, les économistes de l&...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.