Clowns : non, ce n'est pas la faute aux "réseaux sociaux"...
Man Hack
Man Hack
chronique

Clowns : non, ce n'est pas la faute aux "réseaux sociaux"...

Mais aux journalistes qui vous prennent pour des clowns

Réservé à nos abonné.e.s
Aucune nouvelle affaire de clown n'a été signalée à l'occasion d'Halloween, contrairement à ce que laissaient entendre des "

rumeurs" sur les "réseaux sociaux". C'est en tout cas ce que martelaient un nombre considérable d'articles et de reportages. On en dénombre plus de 1000... ces quatre derniers jours. Alors, la faute à Internet, ou une certaine conception du journalisme pour qui les réseaux sociaux sont un coupable tout désigné ?

Depuis une semaine, Daniel me harcèle. La semaine passée, @si publiait un nouvel opus dans son observatoire des vidéos virales : "Alerte nez rouge : des clowns terrifiants envahissent la presse", au sujet de ce que tout le monde qualifie depuis de "psychose, amplifiée par les réseaux sociaux."

Je répondais à Daniel qu'il y avait d&eacut...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.