Les correspondants étrangers adorent la "flexi-sécurité"
Vous avez dit éco ?
Vous avez dit éco ?
chronique

Les correspondants étrangers adorent la "flexi-sécurité"

La réforme est bonne, et c'est Londres et Berne qui vous le disent

Réservé à nos abonné.e.s
Dans un débat sur France Inter avec deux correspondants étrangers, on n’a guère cherché la mise en perspective et le regard froid de l’observateur extérieur sur la réforme du Code du travail ou sur la notion de "flexi-sécurité" tant à la mode. On s’est contenté de déverser les arguments habituels de justification des "réformes" sous couvert d’une légitimité extérieure. Bilan : tout ce qui est dans la réforme est vrai, tout ce qui n’y est pas est "idéologique". Compris ?

On l’a déjà dit dans le cadre de cette chronique, l’usage du regard étranger est souvent utilisé dans les médias pour justifier leurs obsessions dominantes en matière d’économie. Ainsi en est-il notamment de l’appel régulièrement fait à certains correspondants étrangers, soigneusement choisis, il est vrai. Rien pourtant ne devrait laisser penser qu’il en va nécessairement de la sorte. Le regard extérieur est souvent sain, il devrait permettre de relativiser les débats hexagonaux, de les replacer dans un contexte plus large, de montrer qu’il n’y a pas "d’exemples" étrangers, mais des situati...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.