les animaux du monde
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

les animaux du monde

Réservé à nos abonné.e.s


Dans Le Monde cette semaine, une publicité pour nous vendre l'intégrale de la Comédie humaine de Balzac. Avec quatre portraits anthropomorphes mettant en scène la vanité du coq, l'avarice du rat, la tyrannie du lion et l'avidité du vautour. Comme si l'on avait confondu Balzac et La Fontaine, alors que l'écrivain du XIXème était plus proche de La Bruyère et de ses Caractères.

Bah ! Il fallait bien cette mise en scène pour nous caser ces vingt-quatre volumes pour la modique somme de 220 €, frais de port compris. Trois fois plus cher que les quatre tomes ridicules de la collection Omnibus, mais trois fois moins que les douze de la Pléiade ; et ces v...

Il vous reste 79% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.