Benalla : "le cliché du tabassage en uniforme s'est imposé"
Le regard oblique
Le regard oblique
chronique Vidéo

Benalla : "le cliché du tabassage en uniforme s'est imposé"

Réservé à nos abonné.e.s

Dans l'affaire Benalla, la capture vidéo est devenue un véritable élément d'investigation. Pourtant en ligne depuis plusieurs mois, celle-ci n'a fait parler d'elle qu'à la révélation de l'identité d'un des protagonistes, conseiller de l'Elysée. La vidéo aurait-elle un jour "buzzé" si l'on n'avait pas découvert par la presse l'identité et les fonctions  d'Alexandre Benalla ? Non, répond André Gunthert, car "on peut matraquer, assommer ou gazer à volonté si l'on porte un casque de police ou un insigne de CRS, c'est même pour cette raison qu'Alexandre Benalla a pris l'habitude de se mêler aux forces régulières. Le cliché du tabassage en uniforme s'est imposé."

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.