Stromae, sept ans après
chronique

Stromae, sept ans après

"Un grand moment de télé". "Un KO télévisuel". "Un uppercut". "Stromae réinvente la télé". Impossible, dimanche soir, sur les réseaux, d'ignorer qu'il vient de se passer quelque chose au 20 Heures de TF1, ce vaste territoire aujourd'hui si éloigné des fronts brûlants de l'info, où il ne se passe plus jamais rien (sauf quand il reçoit Zemmour). Quelque chose mais quoi ? Attention les yeux : Stromae a chanté son dernier single. C'est tout ? Oui, mais il l'a chanté par surprise, à la septième minute de l'interview, alors qu'il avait parlé sept minutes. Il nous a cueillis avec L'enfer dont il revient, il nous a balancé un enfer de promo, au milieu de cet enfer sucré, atténué, comestible, qu'est chaque soir le 20 Heures de la "chaîne culpabilité".

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.