Ce que dit le "Bonsoir" de Gilles Bouleau
chronique

Ce que dit le "Bonsoir" de Gilles Bouleau

Bien sûr, dans le peloton rameuté par la Bollorie contre Gilles Bouleau, après son interview de Zemmour au 20 Heures de TF1, figurent au premier rang les mercenaires de CNews. Praud a même ressorti du formol un certain Gérard Carreyrou (79 ans), ancien directeur de l'information de TF1, qui se souvient qu'à son époque, à l'époque de ces journalistes flamboyants du nom de PPDA ou Claire Chazal, jamais un candidat n'aurait été traité ainsi. Pour mémoire, c'est Carreyrou qui avait remplacé Anne Sinclair à 7 sur 7 en 1988, quand elle avait refusé de recevoir Jean-Marie Le Pen.

Mais la réprobation va plus loin. "Je ne partage aucun des diagnostics d'Eric Zemmour", commence sur BFMTV Alain Duhamel (81 ans), avant de se dire "surpris et choqué" par l'interview de Bouleau. 

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.